Bilan Challenge Une semaine à 1000 pages Chez Le Petit Pingouin Vert #9 : septembre 2018

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert

Pour rappel, Le Petit Pingouin Vert propose une fois par mois le challenge Une semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert, le but étant évidemment de lire au moins 1000 pages sur une semaine donnée. Pour participer et échanger avec les autres membres, n’hésitez pas à rejoindre le groupe FB.


LUNDI

Ayant apprécié le tome 1 de la série Rose, j’ai décidé d’attaquer cette semaine à lire avec le tome 2, ce qui m’a également permis d’avancer dans mon challenge Chaud Cacao. L’ambiance de ce tome se veut assez sombre, Rose découvrant la peur et la haine que peut susciter la différence…

Couverture Rose, tome 2 : Rose et la princesse disparue

TOTAL : 180 pages

MARDI

J’ai terminé ma lecture de Rose et la princesse disparue. Puis j’ai lu A la rescousse de Nathan et de son papa avant de commencer le tome 3 de Rose, Rose et le masque vénitien.

À la rescousse de Nathan et de son papa: (adapté aux lecteurs dyslexiques) par [Viviane]Couverture Rose, tome 3 : Rose et le masque vénitien

TOTAL : 162 pages

MERCREDI

Couverture Rose, tome 3 : Rose et le masque vénitien

TOTAL : 134 pages

JEUDI

Prise dans l’histoire, c’est presque à regret que j’ai tourné la dernière page de Rose et le masque vénitien. Dans ce tome, on semble se rapprocher de la vérité concernant Rose et son héritage familial dont elle ignore tout. J’ai ensuite attaqué Déracinée en lecture commune avec Loetitia du blog Albédo.

Couverture Rose, tome 3 : Rose et le masque vénitienCouverture Déracinée

TOTAL : 117 pages

VENDREDI

J’ai poursuivi avec un plaisir non dissimulé ma lecture de Déracinée dont les premiers chapitres m’ont ensorcelée. J’ai d’emblée accroché à la plume de l’autrice et à l’atmosphère qui se dégage du roman. J’ai également commencé le tome 4 de Rose désirant terminer la série dans le cadre du Challenge Chaud Cacao.

Couverture DéracinéeCouverture Rose, tome 4 : Rose et le fantôme du miroir

TOTAL : 150 rose

SAMEDI

Après avoir terminé ma lecture de Rose et le fantôme du miroir, j’ai continué à lire Déracinée.

Couverture Déracinée

TOTAL : 230 pages

 

DIMANCHE

Couverture Déracinée

TOTAL : 193 pages

BILAN 

Grâce à cette semaine à 1000 pages et au challenge Chaud cacao, j’ai eu la motivation nécessaire pour terminer une série ce qui ne m’était pas arrivé depuis des lustres ! Il est vrai qu’il s’agit d’une série jeunesse et que ça se lit donc vite et facilement, mais cela ne va pas me faire bouder mon plaisir. J’ai accumulé un certain retard dans mes SP et vais devoir mettre ma PAL personnelle de côté pendant quelques semaines, mais j’ai bien envie de fureter du côté de la bibliographie de Holly Webb dont j’apprécie beaucoup la plume et la manière dont elle arrive à créer un univers magique à la fois enchanteur et plein de suspense.

TOTAL DE PAGES LUES : 1166 pages

Et vous, avez-vous participé à cette semaine à 1000 pages ?
Quel est votre bilan ou quels livres auriez-vous lus à ma place ?

Publicités

In My Mailbox #82

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


ACHATS OCCASION

  • Mauvais augures de Kelley Armstrong :

Olivia Taylor, fille unique d’une riche et célèbre famille, est sur le point de se marier avec l’homme le plus en vue de Chicago. Mais son monde bascule lorsqu’elle apprend qu’elle a été adoptée. Ses vrais parents ? Todd et Pamela Larsen, des tueurs en série. Quand la nouvelle jette son entourage dans un indésirable tourbillon médiatique, Olivia décide de découvrir la vérité sur ses origines. Aidée par l’ancien avocat de sa mère, Gabriel Walsh, elle se rend à Cainsville. Mais alors qu’ils commencent à enquêter, Olivia se surprend à utiliser des capacités enfouies depuis son enfance, des dons qui font d’elle un apport précieux pour cette petite communauté recluse…

  • Stalking Jack de Madison Kent :

Follow Madeline into the streets of Whitechapel as she hunts down the demon, Jack. The SS City of New York is about to embark on its maiden voyage to London. This lavish liner will have its passengers filled with wonder at its opulence. Madeline Donovan has set sail for London to escape a painful occurrence in her life, but instead she is drawn into the intrigue of a mystery that will have all of London and the world talking. Newspaper accounts of the first victim, of the infamous Jack the Ripper, reach the ship. After that, it is on everyone’s mind, especially a group of women, who will entreat her to find their niece, who they believe may be in Whitechapel. Jonathan Franks, a New York reporter, will become her constant companion, along with others that she will meet along the way. When she arrives in Whitechapel for the first time and sees the squalor and hopelessness that permeates the streets, she is determined to hunt down Jack

GAIN CONCOURS

Je remercie Melliane du blog Between dreals and reality et Casey Daniels pour ce premier tome d’une série qui a l’air prometteuse.

Beautiful, smart, and chic, Pepper Martin never had to work a day in her life — until her surgeon daddy was convicted of fraud, her wealthy fiancé took a powder, and the family fortune ran bone dry.

Suddenly desperate, the inexperienced ex-rich girl was forced to take the only job she could get: as a tour guide in a cemetery. But a grave situation took a turn for the worse when a head-on collision with a headstone left her with an unwanted ability to communicate with the disgruntled deceased . . . and now Pepper has a whacked Mafia don demanding that she hunt down his killers — and threatening to haunt her until she does.

SERVICES DE PRESSE

  • À la rescousse de Nathan et de son papa, Viviane (Évidence éditions). Lu et chroniqué le jour de sa réception, j’ai passé un très bon moment avec ce petit livre jeunesse contenant quelques jolies illustrations.

À la rescousse de Nathan et de son papa: (adapté aux lecteurs dyslexiques) par [Viviane]

Nathan et son papa vivent paisiblement dans une maison à la campagne. Jusqu’au jour où le nouveau propriétaire et sa méchante fille viennent prendre possession des lieux. Alors que Nathan et son papa se préparent à déménager, les amis du petit garçon mettent sur pied un plan pour faire fuir les nouveaux locataires.

  • Nouvelles surprises des éditions Amalthée : je dois avouer que ces deux livres ne m’inspirent pas vraiment.

« Nous nous aimions tels que nous étions, sans jugement aucun. Nous savions au plus profond de nous que nous devions voler à la vie ce qu’elle était incapable de nous donner évidemment. Le peu de bonheur et de rire partagés, c’est nous qui nous les sommes créés, nous les inventions et nous permettions de les vivre. »

L’histoire de trois vies, trois personnages, trois libertés. Ingrid, Paul et Marine sont amis depuis l’adolescence. Chacun s’harmonise, à sa manière, avec l’histoire familiale, les déboires amoureux, les tristesses et les joies de l’autre. Tous trois tentent tant bien que mal de trouver la recette du bonheur. Et pour cela, ils pourront compter les uns sur les autres. Le roman d’une amitié indéfectible.

Homme de lettres, Andy Marks-Amstrong est passionné depuis toujours par la psychologie et l’amour. Ses récits dévoilent les parts les plus intimes de ses personnages, permettant à ses lecteurs d’y trouver un reflet de leurs propres expériences. Captivé par l’évolution du lien amoureux, il prend plaisir à le mettre en scène en plongeant au coeur de ses secrets les plus inavouables.


Camille, je pense à lui aujourd’hui comme lorsque je l’ai rencontré pour la première fois, il y a six ans en mai de cette année. Je pense toujours et intensément à lui, comme s’il avait été le seul et unique homme de ma vie. C’est ce qui est appelé communément le coup de foudre. Un phénomène qui ne m’est arrivé qu’une seule et unique fois. Dès que je l’ai ressenti, dès que je l’ai entendu, dès que je l’ai vu s’approcher de moi, j’ai été conquise. Conquise à tel point que je ne m’en remets toujours pas aujourd’hui. Mais je l’ai vu s’enfuir, s’enfuir tellement loin, je ne sais même pas où, et il m’a laissée là, seule et abasourdie par tant d’émotions, à la fois inattendues et enivrantes.

« Un récit écrit avec justesse qui nous offre une romance pleine d’émotions où la valse des sentiments nous entraîne inlassablement (…) Le destin des personnages nous touche personnellement grâce à une écriture soignée et un dénouement plein d’espoir. »

  • Le cri de la raison de Renzo Palmonari

De la puériculture à la fin de vie d’un parent, l’auteur aborde avec une acuité du regard, une expérience et une réflexion rares, des questions que se posent très souvent les patients et qui ne trouvent que très rarement des réponses satisfaisantes… à la faculté et au CHU. – La maman et son bébé qui pleure ; – La « dictature » de l’allaitement maternel ; – La famille, l’enfant « terrible » ; – La dépression d’où vient-elle ? et la fatigue à répétition ? – La dépression des enseignants : aïe ! aïe ! – Les médicaments psychotropes : si néfastes que cela ? – L’anxiété et l’anxieux, ce formidable individu – Le « French Paradox » : la vraie explication – Le mauvais cholestérol et l’alimentation : aucun rapport ! – Les cystites à répétition. Pourquoi ? – Le patient en fin de vie, comprendre son attitude – Et beaucoup d’autres choses …

  • La vraie vie d’Adeline Dieudonné : je suis fan de la couverture super intrigante.

Le Démo est un lotissement comme les autres. Ou presque. Les pavillons s’alignent comme  des pierres tombales. Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et  celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère, est transparente,  amibecraintive, soumise à ses humeurs.
Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glace. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

Premières lignes #50 : Appartement 16 d’Adam Nevill

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vous présente les premières lignes d’un roman qui a l’air aussi prenant qu’effroyable du moins, si on se fie au résumé et à la glaçante couverture : Appartement 16 d’Adam Nevill.

Certaines portes devraient toujours rester fermées… À Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans. Jusqu’au jour où Apryl, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter l’appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante. Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant. Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, Apryl commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable…

PREMIÈRES LIGNES

Prologue

        Quand il entendit le bruit, Seth s’arrêta et regarda fixement la porte d’entrée de l’appartement seize, comme s’il essayait de voir à travers le placage de teck, brillant d’un chatoiement doré. Il avait entendu les sons dès qu’il avait atteint le palier du neuvième étage. Ils étaient identiques à ceux qu’il avait perçus les trois nuits précédentes, au cours de la ronde qu’il effectuait dans l’immeuble à 2 heures du matin.

Un tressaillement le sortit de sa torpeur et il s’écarta vivement de la porte. Dressée sur le mur d’en face, l’ombre de son corps efflanqué tendit les bras, comme pour chercher un soutien. Il sursauta.

        — Putain.

Il n’avait jamais aimé cette partie de Barrington House, mais il n’aurait su dire avec certitude pour quelle raison. Peut-être faisait-il trop sombre. Peut-être les lumières étaient-elles défectueuses. Le portier en chef affirmait qu’elles étaient tout à fait normales, mais elles projetaient souvent des silhouettes dans l’escalier sur le passage de Seth. Comme si quelqu’un descendait, précédé de son ombre ; des membres anguleux semblaient voltiger, pour apparaître au tournant de l’escalier. Seth était parfois persuadé qu’il avait également entendu le bruissement d’un vêtement et le « pumpf, pumpf, pumpf » de pas décidés qui approchaient. Pourtant, personne ne se manifestait jamais, et il ne voyait jamais personne là-haut quand il passait le coin d’un couloir.


Appartement 16 me rappelle, dans une certaine mesure, L’héritage d’Adeline Neetesonne. J’espère qu’il me plaira autant même s’il me semble en avoir lu quelques avis plutôt mitigés.

L'héritage par [Neetesonne, Adeline]

Et vous, connaissez-vous ce roman ? Vous tente-t-il ?

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
La couleur des mots
La Booktillaise
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
La Voleuse de Marque-pages
Le Monde de Callistta
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Sheona & books
Ladiescolocblog
Hubris Libris
Selene raconte
Les lectures d’Angélique
Pousse de gingko
Rattus Bibliotecus
Alohomora, blog littéraire
La Pomme qui rougit
Ma Petite médiathèque
Chroniques d’Acherontia
• Saveur littéraire

Mini-chroniques en pagaille #11 : Darkham Vale de Jack Lawrence (tome 1 à 5)

Mini-chroniques en pagaille

Mini-chroniques en pagaille

Découverte par hasard à la bibliothèque, je vous parle aujourd’hui des cinq tomes de la série Darkham Vale aux éditions Bamboo. A noter que cet article avait été rédigé il y a déjà plus d’un an et qu’il s’était perdu dans mes brouillons…

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Une ville peuplée de monstres, de fantômes, de revenants, de vampires. Une ville avec une réputation inquiétante. Vous entrez dans Darkham Vale, un endroit brumeux et froid, pour la plus grande joie de ceux qui aiment se faire peur.

Ryan et son père viennent d’hériter d’une vieille bicoque isolée, après le décès d’un oncle. « Et si elle était hantée ? » se met à imaginer cet adolescent rêveur Et pourtant, son sourire s’efface lentement quand il découvre que certains habitants de Darkham Vale l’observent d’un drôle d’air Les rues du village sont peuplées de gens étranges, qui revêtent une silhouette monstrueuse en s’éloignant dans l’ombre. Ryan s’en inquiète mais son père met cela sur le compte des événements familiaux récents : le divorce, le déménagement, l’héritage…

Et pourtant, Ryan n’est pas un enfant perturbé. Il se passe bel et bien des choses étranges dans les brumes qui enveloppent leur nouvelle maison…

Tome 1 : Le village hanté

Ryan et son père viennent d’emménager dans une vieille maison héritée à la mort d’un oncle. Le jeune homme se rend compte très vite que des choses étranges se passent dans leur nouvelle ville de résidence, Darkham Vale. Quand il tombe nez à nez avec un loup-garou, ses doutes sont levés : ce n’est pas son imagination fertile qui lui joue des tours, mais bien la ville qui abrite d’étranges créatures.

J’ai trouvé le point de départ de l’histoire plutôt commun, mais n’ayant pas d’attentes particulières pour cette série, cela ne m’a dérangée outre mesure. Le village hanté est un tome introductif qui permet à l’auteur de nous présenter les personnages principaux. L’histoire n’est donc pas forcément passionnante, mais se révèle suffisamment intéressante pour m’avoir donné envie de lire la suite. Je suis ainsi curieuse d’en apprendre plus sur Ryan et les raisons qui font de lui un être aussi important pour les différentes créatures qui peuplent cette histoire.

Tome 2 : la caverne au dragon

Nous retrouvons Ryan qui se fait à l’idée de vivre parmi les monstres, on peut même dire qu’il vit très bien le fait de savoir que des créatures de l’imaginaire comme des vampires existent bel et bien. Il ressort d’ailleurs du jeune homme une certaine naïveté, mais la réalité va néanmoins vite le rattraper : les monstres en ont après lui et n’hésitent pas à l’attaquer.

Dans ce tome, Ryan paraît encore un peu inconscient des menaces qui pèsent sur lui, mais on devine que la suite des événements va lui remettre un peu les pieds sur terre. Le duo Ryan et Troy fonctionne bien ; j’espère donc voir l’amitié des deux amis évoluer au fil des tomes et leurs liens de resserrer. Avec La caverne au dragon, on se rend compte que les monstres ne sont pas tous mauvais et que certains sont prêts à tous pour protéger notre jeune héros. J’ai également trouvé intéressant d’en apprendre un peu plus sur la mythologie de la ville qui n’a pas toujours été le repère de créatures sanguinaires, mais plutôt un havre de paix ouvert à tous. Un changement radical donc !

Tome 3 : Vampires et corbeaux

À mesure que l’on avance dans la série, l’histoire devient beaucoup plus sombre, chose que j’ai fortement appréciée. Les actions s’enchaînent également très vite donnant ainsi un rythme soutenu à la BD. Certaines questions obtiennent enfin des réponses, notamment sur la raison qui pousse autant de personnes à fonder de grands espoirs sur Ryan. La question est de savoir si le jeune homme, déjà affecté par un deuil, sera en mesure d’affronter le destin que Corvus, Monarque des corbeaux a prévu pour lui avant même sa naissance. Comme pour le tome précédent, la BD se termine de manière à donner envie aux lecteurs de lire très vite la suite. Une guerre se prépare et j’ai, pour ma part, très envie de la suivre.

Tome 4 : La prophétie

Les choses s’accélèrent et la bataille entre les « forces du bien » et « les forces du mal » est maintenant bien engagée. Le mystérieux Tarnas Kerith est bien déterminé à tuer Ryan qui ne lui est plus d’aucune utilité. Mais son principal objectif reste de délivrer son ignoble et très puissant maître Karlack. J’ai beaucoup aimé la révélation inattendue en fin de tome qui nous pousse à revoir l’histoire sous un angle nouveau. Elle apporte également un peu de profondeur à une histoire qui reste, somme toute, plutôt basique. Nous sommes dans une série jeunesse et on le ressent dans le manque de développement des protagonistes. À cet égard, j’avoue avoir été déçue de la faible participation de Ryan qui, pour le moment, se contente de subir les événements et de se faire constamment protégé. Mais il est vrai qu’il n’a jamais accepté la prophétie le concernant et ne s’est donc jamais considéré comme un héros.

Tome 5 : La lutte finale

Ce tome final fut très riche en rebondissements notamment en ce qui concerne cette histoire de prophétie. Je ne peux pas vous en parler sans prendre le risque de dévoiler une chose importante de l’intrigue, mais attendez-vous à quelques surprises ! J’ai, dans tous les cas, beaucoup apprécié les différentes révélations d’autant que je ne les attendais pas du tout. Ryan, quant à lui, se décide enfin à participer au combat contre Karlack en dépit des nouvelles informations apprises. Vous verrez que cela lui donne un côté héroïque qui lui avait, jusqu’à maintenant, fait défaut. En bref, la conclusion de cette série me convient tout à fait puisque l’auteur n’est pas tombé dans la facilité et a veillé à offrir une fin nuancée : pas de grand happy end, mais pas de tragédie non plus.


Pour conclure, si vous aimez les BD, les histoires de monstre, les prophéties, les héros malgré eux, et que le côté jeunesse ne vous gêne pas, je ne peux que vous inviter à donner sa chance à la série Darkham Vale. L’histoire et les illustrations devraient vous faire passer un moment de lecture agréable. N’hésitez donc pas à donner une chance à cette série d’autant qu’elle se lit très vite, un tome pouvant être parcouru en moins de vingt minutes.

Throwback Thursday Livresque #95 : Les joyaux cachés

Print

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème qu’elle aura au préalable défini.


 

Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’une jeune héroïne d’une série jeunesse : Rose.

Couverture Rose, tome 1 : Rose et la maison du magicien

Rose quitte son orphelinat pour travailler au service du célèbre magicien, Mr Fountain. Une drôle de vie commence : formules, potions, mais surtout, une maison dans laquelle il se passe des choses étranges. Un jour Rose réalise qu’elle n’est pas une petite fille comme les autres et qu’elle aussi, maîtrise la magie… Alors, quand des orphelins disparaissent mystérieusement Rose n’hésite pas à se servir de ses pouvoirs.

Pourquoi ce choix ?

Rose est une jeune orpheline qui va entrer au service d’un célèbre magicien. Mais alors qu’elle se croyait banale, elle va découvrir qu’elle recèle en elle une force qu’elle ne soupçonnait pas, que personne n’aurait pu soupçonner.

Je fais donc une interprétation un peu large du thème de Bettie en estimant que Rose est un peu le joyau caché de ce roman. Brute, elle peut sembler d’une grande banalité, mais initiée à la magie, elle devient une jeune fille à l’avenir prometteur et aux pouvoirs dont on a encore du mal à cerner les contours.

Pour en apprendre plus, je vous invite à découvrir ma chronique de Rose et la maison du magicien dont voici la conclusion :

En conclusion, si vous aimez les enquêtes et la magie, ce premier tome de la série Rose devrait vous enchanter. En plus d’une jeune héroïne courageuse qui apprend, petit à petit, à s’accepter, l’auteure nous offre une galerie de personnages hauts en couleur que vous devriez prendre plaisir à découvrir. Magie, amitié, acceptation de soi, mystère et une petite dose de frissons, voilà tout autant d’ingrédients qui ne vous offrent pas la recette d’une nouvelle potion, mais d’une lecture qui devrait enchanter petits et grands.

Et vous, connaissez-vous cette série ?

Qu’auriez-vous proposé comme livre ?

 

À la rescousse de Nathan et de son papa, Viviane

À la rescousse de Nathan et de son papa - (adapté aux lecteurs dyslexiques) ebook by Viviane

Je remercie Évidence éditions pour m’avoir permis de découvrir À la rescousse de Nathan et de son papa de Viviane, livre publié dans la collection Farfadet.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Lire en thème dont le thème du mois est Lire un livre avec un chat sur la couverture.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Nathan et son papa vivent paisiblement dans une maison à la campagne. Jusqu’au jour où le nouveau propriétaire et sa méchante fille viennent prendre possession des lieux. Alors que Nathan et son papa se préparent à déménager, les amis du petit garçon mettent sur pied un plan pour faire fuir les nouveaux locataires.

  • Date de sortie :  19 septembre 2018
  • NB page en version numérique : 32
  • Prix : 2.99€
  • Version papier : 8€

AVIS

Quand j’ai découvert ce livre et sa jolie couverture, j’ai tout de suite eu envie de le lire d’autant que destiné aux enfants à partir de 5 ans, j’étais certaine de le lire rapidement. Et puis ayant bien apprécié Une plume sur l’épaule, j’étais curieuse de découvrir un autre roman de l’autrice.

Nous faisons ici la connaissance d’un trio de joyeuses souris qui s’est mis en tête de raconter les (més)aventures de Nathan et de son papa dans le cadre d’un concours lancé par une maison d’édition. Un sacré défi pour ces souris qui le relèvent haut la main, je vous rassure.

Petit flash-back donc, avec comme toile de fond, un bouleversement dans la vie de Nathan et de son papa condamnés à quitter leur maison en Normandie au profit du fils de l’ancienne propriétaire, M. Richard. Un coup dur pour ces deux hommes, mais aussi pour toute la maisonnée constituée de trois souris et d’un chat nommé Picasso.

Laissant de côté le supposé antagonisme entre chats et souris, les quatre animaux décident de collaborer et de mettre en place un plan pour chasser les « importuns ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont de l’imagination et les relations nécessaires pour concrétiser leurs idées !

C’est donc avec amusement que l’on découvre M. Richard et sa fille se faire « malmener » par les petits êtres de la maison. On ne peut que trouver savoureux les tours que Picasso et ses amis jouent à ces méprisables personnages qui se révèlent particulièrement odieux, impolis et sans-gêne. Mais je vous rassure, cela reste finalement bon enfant et terriblement amusant, du moins, pour les lecteurs.

En plus de la solidarité entre les animaux plaisante à découvrir, j’ai trouvé très touchante la relation entre Nathan et son père. J’ai donc été ravie de voir que les animaux de la maison prenaient les choses en main afin que le père et le fils puissent continuer à vivre heureux dans leur maison. Pas de doute, ici, ce sont bien les animaux les héros !

Petit bonus fort appréciable, surtout pour un livre à destination des enfants, quelques illustrations de Béatrice Manis viennent égayer le livre et le rendre encore plus plaisant à lire. Le trait est simple, mais il dégage une douceur qui devrait séduire aussi bien les enfants que les adultes.

sans-titre

 

A noter que le livre est adapté aux lecteurs dyslexiques ce qui se traduit par une police d’écriture spéciale. Une démarche que j’apprécie toujours beaucoup.

Capture ddddd_écran (32)

En conclusion, si vous avez envie d’une petite histoire mignonne à souhait qui ne manque ni d’humour ni de mordant, À la rescousse de Nathan et de son papa devrait vous plaire. Destiné à un jeune public, ce livre pourra se lire seul ou en famille pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Et vous, avez-vous envie de découvrir À la rescousse de Nathan et de son papa ? Retrouvez le livre sur le site d’Évidence Éditions.

logo-challenge

Top Ten Tuesday #101 : 10 séries dont j’aimerais bien lire le deuxième tome

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Le Challenge Chaud Cacao m’a permis de me rendre compte qu’il y a un certain nombre de séries que j’ai commencées et dont j’aimerais bien poursuivre la lecture. Voici donc 10 séries dont j’aimerais bien lire le deuxième tome.

Couverture Rose, tome 2 : Rose et la princesse disparueCouverture Les Filles de l'Olympe, tome 2 : Le pouvoir des rêves

Couverture Lebenstunnel, tome 2 : Chaos

Couverture Edgar & Ellen, tome 2 : Piège à touristesCouverture Apolline, tome 2 : Apolline et le fantôme de l'école

Couverture La rumeur, tome 2 : L'espoirCouverture Covenant, tome 2 : Sang-pur

Couverture L'envers des contes de fées, tome 2 : Confessions du (pas si) Grand Méchant Loup / Journal du pas si grand Méchant Loup

Et vous, quelles sont les séries dont le premier tome vous a donné envie de lire la suite ?