Je réussis mes pains, yaourts, fromages… sans machine , Delphine Paslin

DSC_0622

 

Je ne vais pas vous présenter un roman mais un livre de cuisine : « Je réussis mes pains, yaourts, fromages… sans machine  » de Delphine Paslin. Emprunté à la bibliothèque pour ma mère, je l’ai tout de même feuilleté par curiosité avant de le rendre. Et j’ai bien fait : j’y ai découvert un certain nombre de recettes appétissantes et qui ne nécessitent pas de vider la grande surface du coin.

DSC_0626

 

Voici ce qu’en dire l’éditeur :

« Cuisiner soi-même les plats et préparations que l’on a coutume d’acheter tout faits en se passant de l’arsenal électroménager encombrant, énergivore et coûteux, c’est possible !
Voici 50 recettes du quotidien à réaliser sans machine, des biscottes du petit déjeuner à la crème glacée du dessert, en passant par les pains de toutes sortes, les pâtes, les charcuteries et autres préparations salées, les condiments, le beurre, les fromages, les yaourts, les jus et sirops… Un four, une cuillère en bois ou une poche à douille font cela tout aussi bien que les appareils ménagers peu écologiques qui s’étalent à l’envi dans les rayons des grands magasins. Et il suffit d’un peu d’audace pour se lancer dans la réalisation de saumon fumé, magrets séchés, boudins blancs, raviolis, gnocchis… »

Vous pouvez découvrir le sommaire du livre ici et/ou agrandir ma photo :

DSC_0632
 
  DSC_0634
DSC_0636DSC_0639DSC_0646

Le livre est donc décomposé en plusieurs partie, pour chacune d’entre elles, je vous donne une ou deux recettes que j’ai prévu de tester au plus vite :

  • de la boulange salée et sucrée : pains briochés au yaourt, bagels à l’avoine et aux graines…

DSC_0635

  • des laitages succulents : caillebotte au sirop d’érable, brousse au lait frais, tofu soyeux… Presque toutes les recettes de cette partie me tentent d’autant que leur réalisation semble presque enfantine.

DSC_0637DSC_0638

  • des conserves savoureuses : limonade au citron, moutarde à l’ancienne au miel…

DSC_0640

  • des plats bluffants et gourmands : Boudin blanc végétal au romarin, « Beignets » de thon sans friture…

DSC_0648

Le livre ne m’a pas poussée à me séparer de ma très chère yaourtière mais j’ai été enchantée de découvrir la variété des produits laitiers que l’on peut réaliser sans cet appareil. Cela tombe d’ailleurs bien car elle est très souvent en fonctionnement chez moi et je suis parfois frustrée de ne pas pouvoir faire une tournée de yaourt et de fromage blanc en même temps. Problème résolu!

Au-delà des recettes proposées, ce livre m’a permis de réfléchir à la multiplication de tous ces appareils électroménagers qui nous facilitent la vie mais qui tendent également à l’encombrer. Bon, je pense être l’une des personnes les moins bien placées pour dire cela puisque j’ai tendance à les accumuler. Mais je commence lentement à questionner ma consommation dans ce domaine…

Si vous voulez découvrir quelques pages gratuitement et/ou commander ce livre, vous pouvez vous rendre sur le site de la boutique Terre Vivante. Le tarif est de 12 euros ce qui au regard de la qualité des recettes proposées, leur diversité et la beauté des photos, est un prix plus que raisonnable. De manière générale, j’aime beaucoup les livres de cette maison d’édition, le contenu est souvent de qualité.

    DSC_0644

En résumé, je conseille ce livre à tous les gourmands qui aiment cuisiner et réaliser eux-mêmes de bons produits. Les recettes sont saines, facilement accessibles même si vous n’êtes pas un ou une grande cuisinière et cerise sur le gâteau, elles ne nécessitent pas d’investir dans du matériel spécifique. L’exemplaire emprunté ayant retrouvé les rayons de la bibliothèque, je vais sans aucun doute acheter mon propre exemplaire.

Et vous, vous êtes tentés par ce livre?

Un émulsionneur à lait en guise de Naturalis

Si vous vous intéressez à la cosmétique maison, vous avez peut-être entendu parler de la Naturalis, cet appareil de la marque Rowenta qui est supposé vous permettre de créer rapidement et surtout facilement des crèmes, masques, baumes…

« Avec Naturalis, initiez-vous à la fabrication de soins naturels : partez à la découverte de la composition des ingrédients et prenez soin de votre peau ou de vos cheveux de manière ludique et créative, et obtenez un résultat adapté. »

Ne l’ayant jamais testé, je ne pourrai pas vous en parler même si c’est typiquement le genre d’appareil que j’apprécie. La Naturalis m’a régulièrement fait de l’œil mais son prix élevé, environ 200€, m’a freinée d’autant que les avis la concernant sont plutôt partagés.

Certaines enseignes la proposent parfois en promotion comme c’est le cas régulièrement sur le site Internet de Darty où elle est affichée à 140€. Le prix, certes plus raisonnable, n’en demeure pas moins trop élevé pour moi. L’appareil peut même se trouver parfois dans des magasins de déstockage (Home & cook) à moins de 50 euros mais il n’y en a pas près de chez moi.

Je m’étais donc résignée à réaliser moi-même toutes mes émulsions avant de tomber sur un article du blog Biotytille que je vous invite vivement à consulter. L’auteure du blog a eu la très bonne idée d’utiliser un émulsionneur à lait en remplacement de la Naturalis. Après plusieurs recherches, j’ai opté pour le même modèle que cette dernière:  le Severin 9688. Vous le trouverez sur différents sites marchands pour environ 100€.

 61EjaGaQT1L._SL1500_41AVqSZdD4L

Caractéristiques:

  • Puissance: 500w
  • Contenance: 700ml
  • Choix de température: 45°C, 55°C, 60°C et 65°C

Comme la Naturalis, il possède un programme à chaud et à froid, ce dernier permettant de refroidir les préparations avant d’y incorporer les actifs cosmétiques, plus fragiles. Point de programme de nettoyage comme sur l’appareil de Rowenta mais il n’est de toute manière pas nécessaire: le nettoyage de l’émulsionneur est très rapide et facile à réaliser. Je n’ai pour le moment testé que deux ou trois recettes mais je suis déjà très satisfaite de la facilité d’utilisation et de la qualité des émulsions.

Le prix de cet émulsionneur à lait reste élevé d’autant qu’il est loin d’être indispensable à la réalisation des cosmétiques maison. C’est néanmoins un outil qui vous facilitera la vie et qui vous fera gagner du temps. Il existe en outre, sur le marché, des modèles moins onéreux.

Je profite de cet article pour remercier l’auteure du blog Byotitille pour cette ingénieuse idée. Si vous êtes à la recherche d’une alternative à la Naturalis, un émulsionneur à lait est sans aucun doute une solution pertinente.