Throwback Thursday Livresque #144 : révolte

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai hésité entre plusieurs dystopies comme Lebenstunnel dans lesquelles il est bien souvent question de révolte et de rébellion avant d’opter pour un roman de science-fiction  que j’avais adoré : Skyward de Brandon Sanderson.

Couverture Skyward

« Spensa’s world has been under attack for decades. Now pilots are the heroes of what’s left of the human race, and becoming one has always been Spensa’s dream. Since she was a little girl, she has imagined soaring skyward and proving her bravery. But her fate is intertwined with her father’s–a pilot himself who was killed years ago when he abruptly deserted his team, leaving Spensa’s chances of attending flight school at slim to none. No one will let Spensa forget what her father did, yet fate works in mysterious ways. Flight school might be a long shot, but she is determined to fly. And an accidental discovery in a long-forgotten cavern might just provide her with a way to claim the stars. »

Pourquoi ce choix ?

J’ai découvert ce roman complètement par hasard lors de la recherche d’un livre audio en anglais pour accompagner mes sorties à l’extérieur. Et je dois dire que j’ai été très vite happée par le récit de Spensa, une jeune fille en révolte contre les autorités et toutes ces personnes qui accusent son père, un ancien pilote de haut niveau maintenant décédé, de trahison.

Bien décidée à ne pas se laisser enfermer dans le rôle de la « fille du traître » qui lui colle pourtant à la peau, elle va tout faire pour réaliser son rêve, devenir à son tour un pilote émérite et, au passage, prouver à tout le monde que son père était un héros ! La tâche ne sera pas aisée vu l’hostilité qu’on lui réserve, mais la jeune fille va faire preuve d’une force de caractère monumentale… Elle sait ce qu’elle veut et est prête à tous les sacrifices pour y arriver.

Néanmoins, la vérité a un prix et en cherchant des réponses, ce sont aussi des questions et des doutes qu’elle va rencontrer. Elle pourra heureusement compter sur ses camarades et un vaisseau aussi amusant qu’attachant. C’est d’ailleurs mon personnage coup de cœur !

Voici un roman sur lequel je ne peux que vous conseiller en espérant qu’une version française soit à l’ordre du jour pour les personnes qui ne lisent pas en anglais.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Vous tente-t-il ?

Throwback Thursday Livresque #143 : livre dédicacé

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Si pendant longtemps, je n’ai pas été très friande des dédicaces ne supportant pas qu’on écrive dans mes livres que l’on soit l’auteur ou non, j’ai quelque peu changé d’avis ces dernières années. Il faut dire que depuis que j’ai le blog et renoué avec ma passion des livres, j’ai eu l’occasion de recevoir un certain nombre d’ouvrages dédicacés…

Certaines dédicaces se limitent à une signature ou à quelques banalités, ce que je comprends tout à fait, l’inspiration devant parfois manquer dans ce genre d’exercice, mais il y a des auteurs qui prennent vraiment le temps de personnaliser leurs dédicaces et de s’intéresser un minimum à vous. Et quand en plus, il y a une vraie volonté de faire preuve d’originalité…

J’ai ainsi été très amusée et touchée par la dédicace de Benoît Toccacieli dans son excellent roman, L’évasion.

20181207_145352


Couverture L'Evasion

Dès qu’Alice ouvre un livre, les personnages qu’il contient prennent vie dans la réalité.

Pour son dixième anniversaire, ses parents lui offrent son premier roman policier. Au même moment, un mystérieux tueur en série commence à sévir. Quand Alice découvre ça, c’est la panique ! Elle décide alors de partir à sa recherche pour le neutraliser.

Pourra-t-elle compter sur Pompon, son chat qui rêve de conquérir le monde ? Comment réagiront ses parents, deux adultes enfermés dans leur quotidien ?

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le roman, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Benoit Toccacieli a réussi le tour de force de nous offrir, en moins de deux cents pages, un récit plaisant et facile à lire qui vous invite autant à la détente qu’à la réflexion. À l’issue de votre lecture, vous devriez regarder votre quotidien sous un autre jour, et avoir envie de laisser une place plus importante à l’imagination, au rêve et à l’émerveillement dans votre vie. Alors si vous avez envie d’évasion, ce roman est fait pour vous. Cerise sur le gâteau, une fois la dernière page tournée, point de frustration à l’idée de quitter tous ces personnages hauts en couleur, mais juste l’impatience d’imaginer leur futur comme l’auteur nous pousse à le faire en laissant, en fin d’ouvrage, quelques pages blanches à cet effet.

Et vous, que pensez-vous de cette dédicace ?
Quelle est celle qui vous a le plus touché ou étonné ?

 

Throwback Thursday Livresque #142 : Halloween

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Ayant lu peu de livres sur le thème d’Halloween, mon choix s’est tout de suite porté sur une BD sympathique regroupant cinq histoires : Scary Godmother de Jill Thompson.

51jz896ogvl-_sx334_bo1204203200_

« C’est son premier Halloween, mais pour Hannah Marie, la fête vire au cauchemar. Elle, qui a si peur des fantômes, doit affronter son cousin Jimmy qui prend un malin plaisir à la terroriser. Mais Scary Godmother n’a pas dit son dernier mot ! La sorcière est fin prête pour donner une bonne leçon à Jimmy… Halloween s’annonce mémorable. »

 Pourquoi ce choix ?

Avec une telle couverture et un tel résumé, difficile de ne pas avoir envie de lire cette BD,  dont je vous avais brièvement parlé dans un article mini-chroniques en pagaille, durant Halloween. Je n’ai pas pensé à l’emprunter de nouveau, mais je l’aurais relu avec plaisir ! Et si vous êtes du genre frileux avec l’horreur, cette BD plus humoristique qu’effrayante pourrait vous plaire…

Et vous, connaissez-vous ce livre ?
Qu’auriez-vous proposé ?

Throwback Thursday Livresque #141 : Frissons

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, le premier livre qui s’est imposé à moi est La maison des oubliés de Peter James.

« Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix. »

Pourquoi ce choix ?

Comme je vous le confiais dans le dernier Top Ten Tuesday, peu de choses m’effraient dans les films et les romans à part les fantômes. Il faut dire qu’entre les films vus trop jeune et les récits de fantômes dont l’un de mes oncles aimait nous abreuver, mon imagination a eu le temps de s’emballer sur le sujet.

Or dans La maison des oubliés, l’auteur reprend avec brio les codes et scènes des films de d’horreur et de fantômes : doutes sur la santé mentale des personnages, phénomènes étranges, menaces, animaux domestiques qui fixent le vide, soudaines et effrayantes apparitions… Je peux vous dire que sur moi, ce cocktail qui n’a pourtant rien d’original a parfaitement fonctionné !

Autre phénomène qui a ajouté au côté hypnotique et anxiogène du livre, une légère ressemblance avec un épisode de Code Quantum, au niveau de l’ambiance et de la tension, qui m’avait fait vraiment peur quand j’étais enfant. Je me souviens d’ailleurs fort bien de la chute de l’épisode qui continue à me faire frissonner.

Si le roman vous intéresse et que vous désirez en apprendre plus, n’hésitez pas à découvrir ma chronique.

D’une plume très visuelle et d’une redoutable efficacité, Peter James nous offre une plongée immersive et totale dans la vie d’une famille dont le rêve se transforme en cauchemar. Digne d’un scénario de films d’horreur dont l’auteur a repris les principaux codes, La maison des oubliés est un roman qui tient en haleine jusqu’à la dernière page et qu’il s’avère difficile, si ce n’est impossible, de lâcher avant de connaître le sort réservé aux personnages. Amateurs de frissons, d’ambiance angoissante et de fantômes, ce livre est fait pour vous !

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Qu’auriez-vous proposé ?

Throwback Thursday Livresque #140 : fantasy

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai tout de suite pensé à des incontournables comme La Passe-Miroir, La croisée des mondes ou encore à Un palais d’épines et de roses. Mais vous ayant déjà parlé de ces livres, j’ai préféré m’orienter vers un roman de fantasy que j’avais adoré et qui me semble un peu moins connu : Pierre-de-vie de Jo Walton.

Couverture Pierre-de-vie

« Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d’un monde où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse selon que l’on se trouve à l’est – où la magie est très puissante et où vivent les dieux – ou à l’ouest – où la magie est totalement absente.
C’est la fin de l’été, et la vie s’écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d’années. Mais, plus à l’ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédé. Ayant provoqué la colère d’Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger. »

Pourquoi ce choix ?

Assez surprenante d’un premier temps, la narration particulière soutenue par une double temporalité vaut à elle-seule lecture de ce roman dans lequel on suit le destin d’une famille ordinaire qui ne l’est finalement pas tant que ça…

L’autrice prend des risques en nous proposant un schéma familial original sortant nettement des normes actuelles. Mais elle nous enchante surtout par la place de choix accordée aux femmes qui sont toutes très fortes et déterminées bien que pour moi, l’une d’entre elle, tire son épingle du jeu…

Quant à l’univers, en plus d’être fascinant et complexe, il se révèle diablement immersif et particulièrement bien pensé !

Pour en apprendre plus, je vous invite à lire ma chronique de Pierre-de-vie dont voici la conclusion :

Roman de fantasy mais aussi roman de vie, Jo Walton nous propose ici une jolie fresque familiale dans laquelle la magie du cœur a tout autant d’importance, si ce n’est plus, que celle des Dieux. Entre les bouleversements liés à deux personnages qui font le pont entre présent et passé, le quotidien d’une famille ordinaire aux liens extraordinaires, et un monde original qui remet en question notre conception du temps, de l’amour et de la famille, ce roman vous promet un très beau et intense moment de lecture.

Et vous, connaissez-vous ce roman ? Vous tente-t-il ?
Quel titre auriez-vous choisi ?

Throwback Thursday Livresque #139 : métamorphes

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Quand je lis métamorphe, je pense tout de suite aux romans de bit-lit que je dévorais il y a une dizaine d’années… N’en lisant quasiment plus, je vous parlerai d’une des premières séries du genre que j’ai pris plaisir à lire : La communauté du Sud de Charlaine Harris. Mais j’aurais également pu vous parler d’un choix peut-être encore plus évident, Mercy Thompson

La communauté du Sud (Tome 1) - Quand le danger rôde par [Harris, Charlaine]

« Moi, Sookie Stackhouse, j’ai un faible pour les vampires. Et à La Nouvelle-Orléans, ce n’est pas ça qui manque ! D’ailleurs, un soir, un gentleman amateur d’hémoglobine, Bill Compton, a débarqué dans le bar où je travaille, le Merlotte. Comme j’ai la faculté de lire dans les pensées, j’ai vite compris qu’il avait de gros ennuis… »
Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l’Amérique profonde. L’arrivée de Bill, ténébreux vampire du XIXe siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d’autant qu’une vague de crimes s’abat sur la ville.

POURQUOI CE CHOIX ?

Si les derniers tomes m’ont moins convaincue me donnant l’impression que l’autrice tournait en rond et n’arrivait plus à insuffler cette petite flamme qui me faisait lire un tome en un week-end, j’ai néanmoins passé de très bonnes heures en compagnie de Sookie, de ses amis et de ses ennemis.

En dehors des vampires, plus ou moins sympathiques et sanguinaires, qui hanteront la vie de notre jeune serveuse, il y a d’autres créatures surnaturelles dont, évidemment, des métamorphes…

À noter qu’une série télé existe, mais qu’elle prend de grandes libertés avec la série de romans.

Et vous, connaissez-vous cette série de romans et/ou la série télé ?

Throwback Thursday Livresque #138 : Animaux

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Adorant les animaux, j’ai eu quelques difficultés à sélectionner un seul titre parmi tous ceux dont j’aurais aimé vous parler, mais mon choix s’est porté sur la série de BD : Enola et les animaux extraordinaires.

Pourquoi ce choix ?

Accompagnée de son fidèle chat, Maneki, Enola est une vétérinaire spécialisée dans les soins des animaux extraordinaires. De tome en tome, on la suit donc dans ses aventures et ses tentatives pour comprendre le problème des créatures qu’elle doit soigner et trouver le moyen de le résoudre. Pas facile de soigner une licorne, un yéti ou gérer un loup garou !

Heureusement, comme tout bon vétérinaire, Enola est une passionnée qui a de la ressource. Avec patience et bienveillance, elle va au-delà des apparences pour comprendre ces animaux extraordinaires et leur offrir apaisement et guérison.

Cerise sur le gâteau, les illustrations sont superbes !

Et vous, connaissez-vous cette série ?
Vous tente-t-elle ?