Throwback Thursday Livresque #131 : super-héros

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’un personnage atypique : Jessica Jones.

« Jessica Jones est libérée de la prison où elle était détenue pour des motifs mystérieux. Elle se penche alors sur une affaire qu’elle seule semble capable de résoudre. Au cours de son enquête, elle découvrira alors une vérité pour le moins bouleversante et risquera de compromette ses relations familiales. »

Pourquoi ce choix ?

Découvert grâce à la série, j’ai tout de suite accroché à Jessica Jones, une femme cynique qui, malgré ses capacités, se refuse à se complaire dans l’image de super-héros. Si la série et le comics sont assez différents puisque nous retrouvons ici une Jessica Jones mariée et mère, la jeune femme conserve sa personnalité atypique et une force de caractère dont elle aura bien besoin pour affronter une situation difficile autant sur le plan personnel que professionnel…

Oscillant entre anti-héros et super-héros, Jessica Jones est une femme qui ne peut pas laisser indifférent et que je ne peux que vous encourager à découvrir que ce soit à travers la série (la première saison est un régal ! ) ou ce comics dont vous pourrez retrouver ma chronique sur le blog.

Et vous, connaissez-vous le personnage ?
L’appréciez-vous ?

Publicités

Throwback Thursday Livresque #130 : dépaysant

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai hésite entre deux romans avant d’opter pour Le Trésor de Sunthy d’Arnaud Friedmann qui m’a beaucoup touchée :

Couverture Le Trésor de Sunthy

Pourquoi ce choix ?

En plus d’offrir une touchante relation intergénérationnelle et de soulever des réflexions intéressantes sur la notion de racine, et la difficulté de s’intégrer sans perdre ce qui fait son histoire, ce roman nous transporte au Cambodge. D’abord historiquement en mettant à la portée des lecteurs un pan douloureux de son histoire… Puis physiquement à travers un voyage dans un pays que l’on connaît finalement peu en France. Dépaysement garanti !

Pour en apprendre plus sur le roman, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Le Trésor de Sunthy, un titre énigmatique dont vous découvrirez en fin d’ouvrage l’explication, est un superbe récit qui alterne entre France et Cambodge, entre présent et souvenirs du passé. Un passé qui prend vie grâce à la quête de vérité d’une adolescente bien décidée à se réapproprier ses origines et cette histoire familiale dont on l’a trop longtemps dépossédée. Un voyage dans le temps et dans l’espace qui la changera à jamais… Cette histoire offre également une réflexion plus que jamais d’actualité sur l’immigration et l’intégration, mais aussi sur l’importance de savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Touchant, plein de délicatesse et d’émotions, voici un roman intergénérationnel que je ne peux que vous conseiller.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Quel titre auriez-vous proposé ?

Throwback Thursday Livresque #129 : musique

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


J’ai été un peu frustrée par ce thème parce qu’il m’a immédiatement donné envie de vous parler de Deux secondes en moins, l’histoire de deux adolescents qui se reconstruisent grâce à la musique. Mais ayant déjà opté pour ce roman dans un précédent TTL, j’ai choisi de vous parler d’une BD que j’ai beaucoup aimée : La boîte à musique.

« Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de¶ son père. À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas ! « 

La musique n’est pas omniprésente dans cette BD, mais elle est présente par l’intermédiaire d’une mystérieuse boîte à musique qu’une enfant a hérité de sa mère. Cet objet, d’apparence anodine, va mettre à sa portée un monde magique et merveilleux bien que non dénué de certains dangers. Entre aventures, rencontres et découvertes, cette BD aux allures de BD d’apprentissage offre des péripéties prenantes magnifiées par de superbes illustrations. L’ambiance graphique justifie d’ailleurs à elle seule la lecture de cette très belle histoire qui devrait ravir enfants et adultes.

Et bonne nouvelle, le tome 2 est déjà sorti. Je l’ai trouvé un peu moins entraînant que le premier, mais il n’en demeure pas moins très agréable à parcourir.

« Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu’à y retourner. Lorsqu’elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d’assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ? Il n’y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel… On en veut au roi ! »

Et vous, connaissez-vous cette BD ?
Vous tente-t-elle ?

Throwback Thursday Livresque #128 : un personnage accro à la lecture

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Avec un tel thème, difficile de ne pas penser à Harry Potter ou à La Passe-Miroir, mais j’ai opté pour un titre bien moins connu mais que j’ai adoré : L’arrache-mots. La chronique du roman dort d’ailleurs dans mes brouillons depuis un petit moment…

L'arrache-mots (Hors-séries) par [Bouilloc, Judith]

« La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait. »

Pourquoi ce choix ?

Parce que toute la vie d’Iliade tourne autour des livres ! La jeune fille dévore les livres que ce soit en lisant tout ce qui lui tombe sous la main, être bibliothécaire lui conférant un certain avantage sur ce point, ou en donnant vie aux mots grâce à son talent d’arrache-mots… Son don m’a personnellement fait rêver. Avec elle, plus besoin de télé ni de cinéma !

Et puis si je suis bien moins naïve qu’elle, je me suis parfois reconnue dans sa tendance à s’évader dans la lecture au point parfois de confondre rêve et réalité ou, du moins, de préférer vivre certaines situations dans les livres plutôt que dans la vraie vie.

En bref, si vous avez envie de découvrir une héroïne pour laquelle les livres ont une place importante dans le cœur et dans la vie, ce roman devrait vous plaire.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Vous tente-t-il ?

 

 

Throwback Thursday Livresque #127 : humour

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’un ouvrage graphique qu’une amie, qui me connaît fort bien, m’avait offert : Crapule.

Crapule - tome 1 - Crapule, tome 1


PRÉSENTATION ÉDITEUR

Crapule est un chat, un vrai. Le genre qui porte bien son nom. Dans son appartement au cœur de la ville, qu’il partage avec sa maîtresse, chaque jour comporte son lot d’aventures et de bêtises : missions d’exploration dans les placards, amour fou avec les rideaux et séances de câlins incongrues… Parfois au grand dam de sa propriétaire qui doit réparer les dégâts. Mais on pardonne toujours à Crapule, tant il est mignon.

Tous les propriétaires de chats reconnaîtront les facéties de leurs boules de poils et ne pourront qu’apprécier cette ribambelle d’anecdotes aux ambiances bleutées, pleines de drôlerie et de ronronnements.

POURQUOI CE CHOIX ? 

Ce livre est un concentré de bonne humeur et de mignonnerie. L’auteur met en scène avec beaucoup d’humour les petites bêtises de nos poilus qui, si elles peuvent nous faire râler sur le coup, constituent finalement tout autant de souvenirs à se raconter.

Les propriétaires de chats devraient retrouver certaines des facéties de leur propre animal dans celles de Crapule qui ne semble jamais à court d’idées ! Turbulent mais attachant, impossible de lui résister et ce n’est pas son adoptante malgré elle qui vous dira le contraire.

Si l’histoire de cet adorable minet vous intéresse, je vous invite à découvrir ma chronique dont voici la conclusion :

Crapule est un livre plein d’humour et de tendresse que je recommande les yeux fermés aux amoureux des chats et à tous les heureux possesseurs de cet animal qui sait se faire aussi bien ange que démon. Notre héroïne est complètement tombée sous le charme de Crapule. Mais je vous rassure, elle n’est pas la seule puisqu’une fois la dernière page tournée, vous n’aurez qu’une envie, lire le deuxième tome ou recommencer votre lecture depuis le début !

Et vous, connaissez-vous ce livre ?
Vous tente-t-il ?

Throwback Thursday Livresque #126 : famille

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Le thème de la semaine, famille, m’a tout de suite fait pensé à Une mère d’Alejandro Palomas que je vous conseille si vous avez envie de rencontrer une famille atypique et attachante.

Mais vous en ayant déjà parlé, j’ai opté pour un roman qui m’a laissé une bien moins bonne impression : Le secret du mari de Liane Moriarty.

Couverture Le Secret du mari

« Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront. »

Pourquoi ce choix ?

Je ne sais pas si c’est parce que j’en avais entendu de bons avis, mais j’ai été assez déçue par ce roman dont j’ai regretté les nombreuses longueurs. Néanmoins, la notion de famille y est très présente avec cette question sous-jacente des sacrifices que l’on est prêt à faire pour la protéger ? Jusqu’où peut-on aller au nom des siens ?

Une question à laquelle va devoir faire face Cecilia qui n’aurait jamais pensé qu’une simple petite lettre puisse faire voler en éclats sa vie si parfaite. Que faire quand votre moitié vous a caché un secret qui remet en question tout ce que vous pensiez savoir d’elle ? Se taire et vivre avec le poids du mensonge ou parler et détruire l’équilibre familial ?

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Qu’en avez-vous pensé ?

Throwback Thursday Livresque #125 : imaginaire

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Difficile de ne sélectionner qu’un seul ouvrage parmi toutes les pépites que recèle la littérature de l’imaginaire, mais vous ayant déjà parlé d’Alice au pays des merveilles, du célèbre sorcier à lunettes et de La Passe-Miroir, mes incontournables en la matière, j’ai décidé de me tourner vers une trilogie fort sympathique : Le Paris des merveilles de Pierre Pevel.

Présentation éditeur : « À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées… Dans ce Paris des Merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien… « 

Je n’ai pas la chance de posséder l’une de ces deux superbes intégrales, mais les couvertures des tomes individuels sont également très belles…

Lorsque j’ai découvert cette trilogie, j’étais dans une période thriller ce qui explique que ce premier tome m’avait intéressée sans me captiver alors que presque trois ans après ma lecture, j’en garde un souvenir très positif. Avec du recul, je ne peux que reconnaître le superbe travail réalisé par l’auteur au niveau d’un univers qui reste très longtemps en mémoire tout comme ses personnages hauts en couleur qu’il réussit à rendre attachants et inoubliables. Cerise sur le gâteau, la série se bonifie tome après tome ! Il faudrait d’ailleurs que je programme une relecture…

Si cette série vous intéresse, je vous invite à découvrir mon avis sur les trois tomes : Les enchantements d’Ambremer, L’Élixir d’oubli et Le Royaume immobile.

Et vous, connaissez-vous cette trilogie ?
Qu’en avez-vous pensé ?