Throwback Thursday Livresque #135 : Contes & légendes

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai tout de suite pensé à un recueil de contes que j’avais dévoré et adoré : The language of Thorns de Leigh Bardugo. Lu en VO, le livre a été édité depuis en français par les éditions Milan.

« Travel to a world of dark bargains struck by moonlight, of haunted towns and hungry woods, of talking beasts and gingerbread golems, where a young mermaid’s voice can summon deadly storms and where a river might do a lovestruck boy’s bidding but only for a terrible price.

Inspired by myth, fairy tale, and folklore, no. 1 New York Times-bestselling author Leigh Bardugo has crafted a deliciously atmospheric collection of short stories filled with betrayals, revenge, sacrifice, and love. Perfect for new readers and dedicated fans of the Grishverse. »

Pour en apprendre plus sur ce très beau livre, autant au niveau du fond que de la forme, je vous invite à lire mon avis dont voici la conclusion :

L’auteure nous offre six histoires envoûtantes qui sentent bon les contes d’antan et qui vous feront passer de délicieux moments de frissons et d’angoisse. Si vous aimez les Frères Grimm et tous ces autres conteurs qui ont donné leur lettre de noblesse à ce genre, The Language of Thorns est un livre qui devrait vous ravir.

Et vous, ce livre vous tente-t-il ?

Publicités

Throwback Thursday Livresque #134 : rentrée

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Après une pause estivale bien méritée, Carole a relancé le Throwback Thursday Livresque avec comme thème de reprise : la rentrée.

Pour cette édition, j’ai eu envie de vous parler d’un roman jeunesse qui m’avait particulièrement plu : Salomé et les femmes de parole de Nathalie Charles.

Couverture Salomé et les femmes de parole

Salomé entre en 6e, dans un tout nouveau collège. Rêveuse, amoureuse des mots grâce à sa mère traductrice, inventrice d’interviews imaginaires, elle est qualifiée d’« intello » par certains. Timide, elle sait réagir face à l’injustice. Sa grande rivale en classe est Capucine, déléguée et initiatrice de rumeurs. Bientôt, Salomé relève un défi : proposer un nom pour le collège. À cette fin, elle doit être parrainée par un professeur et faire un exposé devant ses pairs pour les convaincre de voter en sa faveur. Capucine se lance aussi dans ce défi. Quel personne célèbre va choisir Salomé ? Dans ce collège, parmi tous ses camarades, saura-t-elle trouver sa place ?

Pourquoi ce choix ?

Ce roman s’est imposé à moi, car il évoque cette rentrée en 6ème qui a marqué et qui marquera encore des générations d’écoliers. Pas facile de quitter la cour de l’école pour intégrer celle des « grands » ! L’autrice retranscrit à merveille les peurs, les attentes, les amitiés, mais aussi les tensions et les rivalités…

Mais ce qui fait le charme de ce roman, c’est le personnage de Salomé qui, en tentant de mener à bien un projet, s’aperçoit de l’existence des inégalités hommes/femmes, ces dernières ayant légèrement tendance à se voir gommer de l’Histoire. Mais qu’à cela  ne tienne, à son petit niveau, elle est bien décidée à faire bouger les choses…

Si le roman vous intéresse, je vous invite à lire ma chronique dont voici la conclusion :

D’une plume simple mais très agréable, Nathalie Charles nous immerge dans la vie d’une jeune fille à laquelle il est bien difficile de ne pas s’attacher, et ceci quel que soit l’âge du lecteur. Entre l’entrée dans cette année de 6ème tellement redoutée, l’amitié, les rivalités, et une mission à laquelle elle se donne complètement, Salomé va vivre des moments forts qui la feront grandir, et lui prouveront l’importance de se battre pour ses valeurs… Voici une collégienne pleine de courage qui ne devrait pas manquer d’inspirer les enfants et leur donner envie de découvrir la suite de ses aventures.

Rendez-vous la semaine prochaine autour du thème fort prometteur des Contes & légendes !

Et vous, qu’auriez-vous choisi ?

Throwback Thursday Livresque #133 : Deuil

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’une lecture assez récente : Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites de Kristan Higgins :

La personnalité n’est pas une question de poids.

Avant de mourir, la jeune Emerson, obèse morbide gravement malade, remet une enveloppe à ses deux meilleures amies Marley et Georgia, 34 ans, et leur fait promettre de suivre ses instructions. Elles découvrent qu’il s’agit de «  La liste de choses à faire quand elles seraient minces  », rédigée à 18 ans au camp d’amaigrissement où elles avaient formé leur trio.
Décidées à relever le défi lancé par leur défunte amie, les deux jeunes femmes vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et leurs complexes. Marley parviendra-t-elle à se délester de la culpabilité qui la ronge depuis la mort de sa sœur jumelle  ? Georgia saura-t-elle trouver les ressources pour s’opposer à sa famille qui ne cesse de la rabaisser  ? Munies de leur to-do list, elles sont prêtes à tout  oser  !

Pourquoi ce choix ?

Le deuil est le point de démarrage de cette histoire qui va conduire deux jeunes femmes à apprendre à s’aimer et à se réapproprier leur vie malgré leurs complexes. L’autrice arrive à nous faire passer un bon moment de lecture malgré la présence en filigrane d’Emerson, une jeune femme récemment victime de son poids, que ce soit celui affiché sur la balance ou celui que la société fait peser sur les personnes n’entrant pas dans les cases…

La mort d’Emerson, un événement triste, est ici traitée avec une certaine sensibilité et sans pathos, l’autrice nous offrant avant tout un récit sur la tolérance, l’acceptation de soi et l’importance de faire ce dont on a envie, la vie étant trop courte pour se perdre dans le jugement des autres.

Une lecture pleine de positivité que je ne peux que vous recommander ! Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici ma conclusion :

Si vous avez envie d’une comédie romantique portée par des protagonistes terriblement attachants qui, tout en parlant de sujets importants, arrive à porter un message de tolérance et à vous offrir un moment de lecture léger et agréable, ce roman est fait pour vous. Au programme, rires, amitié, amour, seconde chance et acceptation de soi !

Et vous, ce roman vous tente-t-il ?
Quel titre auriez-vous choisi ?

Throwback Thursday Livresque #132 : Quête

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Avec un tel thème, difficile de ne pas penser directement à La Quête d’Ewilan, mais j’ai préféré vous parler d’un roman un peu moins connu, mais qui m’avait beaucoup plu : Le Royaume de Messidor d’Eunice D.M.

« Un voyage en Écosse qui tourne au cauchemar. Un étrange livre. Un majestueux aigle noir. Et deux adolescents à la vie tout à fait normale. D’un côté, Thomas qui vit en France et, de l’autre, Anaël qui réside au royaume de Messidor. Leur rencontre était improbable, mais le destin en a décidé autrement ! »

Pourquoi ce choix ?

Alors qu’il se rendait en Écosse auprès d’un oncle dont il vient à peine de découvrir l’existence, Thomas va être transporté dans un autre monde où, en plus de subir une transformation des plus originales, il va lui être confié une mission importante… Pas très enthousiaste à l’idée de se lancer dans une quête énigmatique auprès d’un jeune homme peu avenant, il vivra néanmoins à ses côtés une aventure épique et pleine d’actions.

Pour en apprendre plus sur ce roman, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Le Royaume de Messidor devrait plaire à tous les lecteurs, petits ou grands, qui ont envie de découvrir une histoire faisant la part belle à l’amitié et à l’aventure. Mais Le Royaume de Messidor c’est aussi de belles batailles, des créatures peu amicales, un complot, de la magie, du mystère… Alors qui est prêt à rejoindre Thomas et Anaël dans une aventure qui ne laisse pas de place à l’ennui ?

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Vous tente-t-il ?

Throwback Thursday Livresque #131 : super-héros

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’un personnage atypique : Jessica Jones.

« Jessica Jones est libérée de la prison où elle était détenue pour des motifs mystérieux. Elle se penche alors sur une affaire qu’elle seule semble capable de résoudre. Au cours de son enquête, elle découvrira alors une vérité pour le moins bouleversante et risquera de compromette ses relations familiales. »

Pourquoi ce choix ?

Découvert grâce à la série, j’ai tout de suite accroché à Jessica Jones, une femme cynique qui, malgré ses capacités, se refuse à se complaire dans l’image de super-héros. Si la série et le comics sont assez différents puisque nous retrouvons ici une Jessica Jones mariée et mère, la jeune femme conserve sa personnalité atypique et une force de caractère dont elle aura bien besoin pour affronter une situation difficile autant sur le plan personnel que professionnel…

Oscillant entre anti-héros et super-héros, Jessica Jones est une femme qui ne peut pas laisser indifférent et que je ne peux que vous encourager à découvrir que ce soit à travers la série (la première saison est un régal ! ) ou ce comics dont vous pourrez retrouver ma chronique sur le blog.

Et vous, connaissez-vous le personnage ?
L’appréciez-vous ?

Throwback Thursday Livresque #130 : dépaysant

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai hésite entre deux romans avant d’opter pour Le Trésor de Sunthy d’Arnaud Friedmann qui m’a beaucoup touchée :

Couverture Le Trésor de Sunthy

Pourquoi ce choix ?

En plus d’offrir une touchante relation intergénérationnelle et de soulever des réflexions intéressantes sur la notion de racine, et la difficulté de s’intégrer sans perdre ce qui fait son histoire, ce roman nous transporte au Cambodge. D’abord historiquement en mettant à la portée des lecteurs un pan douloureux de son histoire… Puis physiquement à travers un voyage dans un pays que l’on connaît finalement peu en France. Dépaysement garanti !

Pour en apprendre plus sur le roman, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Le Trésor de Sunthy, un titre énigmatique dont vous découvrirez en fin d’ouvrage l’explication, est un superbe récit qui alterne entre France et Cambodge, entre présent et souvenirs du passé. Un passé qui prend vie grâce à la quête de vérité d’une adolescente bien décidée à se réapproprier ses origines et cette histoire familiale dont on l’a trop longtemps dépossédée. Un voyage dans le temps et dans l’espace qui la changera à jamais… Cette histoire offre également une réflexion plus que jamais d’actualité sur l’immigration et l’intégration, mais aussi sur l’importance de savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Touchant, plein de délicatesse et d’émotions, voici un roman intergénérationnel que je ne peux que vous conseiller.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Quel titre auriez-vous proposé ?

Throwback Thursday Livresque #129 : musique

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


J’ai été un peu frustrée par ce thème parce qu’il m’a immédiatement donné envie de vous parler de Deux secondes en moins, l’histoire de deux adolescents qui se reconstruisent grâce à la musique. Mais ayant déjà opté pour ce roman dans un précédent TTL, j’ai choisi de vous parler d’une BD que j’ai beaucoup aimée : La boîte à musique.

« Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de¶ son père. À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas ! « 

La musique n’est pas omniprésente dans cette BD, mais elle est présente par l’intermédiaire d’une mystérieuse boîte à musique qu’une enfant a hérité de sa mère. Cet objet, d’apparence anodine, va mettre à sa portée un monde magique et merveilleux bien que non dénué de certains dangers. Entre aventures, rencontres et découvertes, cette BD aux allures de BD d’apprentissage offre des péripéties prenantes magnifiées par de superbes illustrations. L’ambiance graphique justifie d’ailleurs à elle seule la lecture de cette très belle histoire qui devrait ravir enfants et adultes.

Et bonne nouvelle, le tome 2 est déjà sorti. Je l’ai trouvé un peu moins entraînant que le premier, mais il n’en demeure pas moins très agréable à parcourir.

« Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu’à y retourner. Lorsqu’elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d’assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ? Il n’y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel… On en veut au roi ! »

Et vous, connaissez-vous cette BD ?
Vous tente-t-elle ?