Throwback Thursday Livresque #6 : lettre au Père Noël

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème qu’elle aura au préalable défini.

Le thème de cette semaine est Lettre au Père Noël (Un livre qu’on vous a offert, joker un livre que vous avez offert).

santabooks.jpg
Il est plutôt rare que l’on m’offre des livres dans mon entourage à l’exception de mon père qui m’en offre un à chaque Noël. C’est ainsi lui qui m’avait offert les Contes de Beedle le Barde de J.K. Rowling.

51fognx33ul-_sy498_bo1204203200_

Les «Contes de Beedle le Barde» sont les cinq contes de fées qui bercent l’enfance des jeunes sorciers. Chacun de ces contes a sa magie particulière qui enchantera les lecteurs et les fera frissonner.• Le Sorcier et la marmite Sauteuse• La Fontaine de la Bonne Fortune• Le Sorcier au cœur velu• Babbitty Lapina et la souche qui gloussait• Le Conte des trois frères.

Les commentaires passionnants et malicieux du professeur Albus Dumbledore qui accompagnent chaque récit seront appréciés des sorciers comme des Moldus. Le professeur y donne de nombreuses clefs et dévoile, par la même occasion, maint détail de la vie à Poudlard.

  • Pourquoi ce choix ? c’est une surprise qui m’avait beaucoup plu d’autant que je ne connaissais pas l’ouvrage. Par contre, de mémoire, je n’avais pas trop accroché ; une petite relecture s’impose.
  • Pour qui ? : pour les fan de la saga Harry Potter.
  • Quand ? : les contes peuvent se lire toute l’année, mais ils ont une saveur particulière en hiver…

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Calendriers de l’Avent : ChakaiClub et l’Occitane

dsc_0608

Comme l’année dernière, j’ai commandé mon calendrier de l’Avent Chakaiclub, un calendrier spécial « thé » qui a été pensé par une passionnée de thé pour les amoureux du thé. J’ai convaincu mon père d’en prendre un avec moi de manière à pouvoir parler du thé du jour lors de nos appels quotidiens.

J’ai en outre acheté le calendrier de l’Avent l’Occitane. Je n’achète que peu de produits cosmétiques mais on va dire que le packaging a eu raison de ma raison. Je pense que les produits me dureront au moins l’année.

Derrière la boîte, vous avez tous les produits contenus dans le calendrier. Je m’efforce donc lors des manipulations de ne pas les voir par inadvertance désirant garder la surprise. J’ai d’ailleurs failli me faire spoiler en boutique par la vendeuse, au demeurant adorable.

Je pense faire régulièrement le point sur le contenu de ces deux calendriers sur le blog ou les réseaux sociaux.

Et vous, vous avez acheté des calendriers de l’Avent ?

Savon goutte de lune à la lavande

DSC_1122

Je n’ai pas fait de savon depuis un petit moment, souhaitant diminuer mon stock aussi bien pour faire de la place que ne pas risquer de perdre des savons laissés trop longtemps de côté.

Maintenant que c’est chose faite, j’ai choisi pour terminer cette année 2015 de réaliser un savon à la lavande. C’est le grand classique des savons auquel je ne m’étais jamais attaquée. Ce savon m’a aussi permis de tester mon nouveau joujou : mon découpeur à savon et sa lyre.

La recette :

  • Huile d’olive BIO : 70%
  • Huile de coco BIO : 30%
  • Surgraissage : huile de Pépin de raisin
  • Lavande : elle provient du jardin de mon frère et de ma belle-soeur. J’en ai parsemé le dessus du savon.
  • Huile essentielle de lavandin : 2% soit, pour mon batch de savon, 10 grammes.
  • Mica myrtille de La Folie des senteurs

J’avais décidé de réaliser un marbrage à la cuillère avant de changer d’avis et de me lancer dans un marbrage goutte de lune dont j’aime beaucoup le rendu. Pour une fois, ma trace était assez fine pour que la goutte se forme.

DSC_1151

L’ajout de la lavande au-dessus du savon n’était pas forcément une très bonne idée si l’on met de côté l’aspect décoratif, les fleurs de lavande commençant déjà à tomber.

DSC_1152

Il n’y a plus qu’à attendre la cure. En théorie, pas de surprise avec cette recette des plus classiques qui conviendra parfaitement aux débutants.

Et vous, vous aimez les savons à la lavande?

 

 

Mini-commande savonnerie POP

DSC_0570

J’avais profité de la gratuité des frais de port pour réaliser une mini-commande sur le site de la savonnerie POP, savonnerie basée à Marseille et créée par Lison du blog « c-est-moi-qui-la-fait« . Les produits proposés se démarquent par un côté ludique.

Pour ma part, lors de cette mini-commande, je suis restée très raisonnable et j’ai jeté mon dévolu sur les éponges vendues par la boutique. Chaque éponge coûte 2 euros.

DSC_0580

En plus d’être mignonnes, ces éponges font d’excellents porte-savon. Il faudra juste veiller à régulièrement rincer et essorer les éponges avant de les laisser sécher. Heureusement, ces éponges ont été bien pensées puisqu’une ficelle est présente pour vous faciliter la tâche.

Ayant plus de savons que de raison, je m’étais contentée de tester un mini-savon : La framboise sur le gâteau. L’odeur est sublime et surtout, elle est persistante.

DSC_0578 DSC_0575

Depuis ma première commande, le site s’est enrichi en nouveaux produits : accessoires, savons, soins… Ce baume fouetté Amandi Chantilly a d’ailleurs l’air prometteur:

amandi-chantilly

Photo issue du site POP

Il existe également des coffrets cadeaux pour faire ou se faire plaisir:

coffret-noel-cocoon coffret-noel-en-couleur

Photos issues du site POP

coffret-la-vie-en-framboise

En conclusion, si vous êtes en quête d’un porte-savon efficace et qui sort de l’ordinaire, foncez sur le site. Vous y découvrirez également des savons très attrayants.

Vous connaissez cette boutique en ligne? Vous avez déjà vos petits chouchous?

Beurre pour le corps « Monoï des îles », Aroma-Zone

DSC_0603

Une fois n’est pas coutume, la recette du « Body Butter: Monoï des îles »dont je vais vous parler dans cet article provient du livre « Cosmétiques à faire soi-même » d’Aroma-Zone. J’ai choisi de la réaliser car elle contient du Monoï. Or, en cette période de chaleur, une recette contenant cet ingrédient supposé minimiser l’impact des agressions extérieures comme le soleil m’a semblé tout indiquée.

Voici ce qu’en dit la marque: « Laissez-vous envelopper par ce beurre corporel riche et onctueux à la senteur captivante des fleurs de Tiaré. Ce soin nourrit la peau en profondeur et la laisse délicatement parfumée.« 

RECETTE

Ce que j’apprécie avec les recettes du livre d’Aroma-Zone, c’est qu’elles contiennent, en général, un nombre d’ingrédients tout à fait raisonnable:

  • 4,5 pelles de 2 ml de cire émulsifiante n°3
  • 25 ml de Monoï bio:  obtenu par macération des fleurs de Tiaré dans de l’huile de coco vierge, le Monoï nourrit la peau et améliore sa fermeté.
  • 40 ml d’eau minérale
  • 15 goutte de la fragrance Moorea
  • 15 gouttes du conservateur Cosgard: ce beurre peut se conserver 3 mois grâce à l’utilisation du conservateur.

DSC_0618

PREPARATION

Vous pouvez réaliser cette recette à la Naturalis, avec un émulsionneur à lait ou plus classiquement au bain-marie. Pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait:

  1. mettre dans la cuve de l’émulsionneur la cire émulsifiante, le monoï et l’eau minérale.
  2. lancer un programme à chaud permettant notamment de faire fondre complètement la cire.
  3. lancer un programme à froid pour parfaire l’émulsion puis un deuxième programme à froid pour refroidir plus rapidement ma préparation.
  4. transférer la préparation dans un pot en verre au préalable désinfecté et stérilisé.
  5. ajouté la fragrance et le cosgard une fois la préparation bien refroidie.

Je vous ai décrit ma manière de procéder mais ce n’est pas forcément la seule ou la meilleure. A vous de faire vos propres tests…

DSC_0619

AVIS

Comme d’habitude avec les recettes contenant du Monoï et a fortiori la fragrance Moorea que j’affectionne tant, l’odeur est fabuleuse et vous fait voyager, instantanément, dans des contrées lointaines et exotiques.

DSC_0625

Bien que l’application du beurre soit aisée, elle nécessite néanmoins de procéder à un massage pour que le produit pénètre bien la peau. La peau, une fois le beurre appliqué, me semble bien nourrie et est délicatement parfumée bien que l’odeur disparaisse, hélas, très rapidement.

En résumé, ce beurre corporel Monoï des Îles est facile à réaliser et vous enchantera par sa délicieuse odeur qui ravira autant votre nez que votre imagination.

The Body Shop: lait corporel Chocomania

index

Je n’ai testé qu’un produit de la marque The Body Shop: le lait corporel Chocomania. Il m’a été offert par une amie qui connaît parfaitement mon addiction au chocolat. Avouons qu’il suffit de me côtoyer un minimum pour découvrir très vite cette petite faiblesse.

Voici la description de la marque:

« Un lait hydratant* crémeux au parfum riche et la texture légère pour l’ensemble du corps. Idéal pour une hydratation* rapide qui laissera votre peau douce et soyeuse. Il fera le bonheur de tous les types de peau. »

Concernant l’hydratation, il m’est difficile de me prononcer, la peau de mon corps n’étant pas particulièrement sèche. Et je pense qu’en cas de problèmes d’hydratation, je me tournerai plutôt vers un produit naturel ou issu de la cosmétique maison.

En revanche, je peux parler de l’odeur qui est à tomber. Ne vous attendez pas à une bonne odeur de cacao comme celle diffusée par une bougie telle que Chocolat chaud de Bougies La Française, ma référence en la matière. Ici, on est face à une odeur bien plus artificielle mais très gourmande de chocolat au lait avec quelques pointes de crème. Le visuel du flacon est à ce titre parfaitement bien choisi.

90761m_z

J’ai bien aimé la consistante du lait Chocomania, ni trop liquide ni trop épaisse, ce qui le rend très agréable à appliquer. Il pénètre en outre très rapidement la peau. Quant au flacon en lui-même, j’apprécie le système de pompe que je trouve pratique bien qu’en fin de flacon, il faille se battre pour pouvoir atteindre le lait.

Même si j’essaie de faire attention, je ne suis pas obsédée par la composition des produits. Néanmoins, à la lecture de la liste des ingrédients, je ne l’aurais sûrement pas acheté ou du moins, pas au tarif auquel il est vendu sur le site: 12€ les 250ml. Pour ce prix, je préfère m’amuser en réalisant mon propre lait corporel.

« Water (Solvent/Diluent), Glycerin (Humectant), Cetearyl Alcohol (Emulsifier), Ethylhexyl Palmitate (Skin Conditioning Agent), Butyrospermum Parkii (Shea Butter) (Skin-Conditioning Agent/Emollient), Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil (Skin-Conditioning Agent), Caprylyl Glycol (Skin Conditioning Agent), Glyceryl Stearate (Emulsifier), PEG-100 Stearate (Surfactant), Dimethicone (Skin Conditioning Agent), Sesamum Indicum (Sesame) Seed Oil (Skin-Conditioning Agent), Orbignya Oleifera Seed Oil (Emollient), Fragrance (Fragrance), Bertholletia Excelsa Seed Oil (Emollient), Theobroma Cacao (Cocoa) Seed Butter (Emollient), Carbomer (Stabiliser/Viscosity Modifier), Xanthan Gum (Viscosity Modifier), Sodium Hydroxide (pH Adjuster), Disodium EDTA (Chelating Agent), Tocopherol (Antioxidant), Linalool (Fragrance Ingredient), Limonene (Fragrance Ingredient), Coumarin (Fragrance Ingredient), Denatonium Benzoate (Denaturant), Citric Acid (pH Adjuster), Caramel (Colour), Yellow 6 (Colour), Red 4 (Colour), Blue 1 (Colour »

En résumé, le lait corporel Chocamania de The Body Shop devrait plaire aux amateurs de chocolat grâce à son odeur gourmande qui vous ouvre presque l’appétit. Je l’ai utilisé avec plaisir car offert par une amie mais je ne l’achèterais pas de moi-même.

Shampoings solides Lush

index

J’ai découvert Lush au centre commercial de La Part-Dieu. Intriguée par le concept, j’étais entrée dans la minuscule boutique mais je n’étais pas restée très longtemps. Les bains de foule ce n’est pas ce que je préfère et encore moins dans un espace aussi confiné sans oublier la multitude d’odeurs… A l’époque, j’habitais à 10min à pieds du centre commercial et j’y suis donc retournée très vite pour essayer LE produit qui m’avait immédiatement séduite: le shampoing solide.

shampoing-solide

« Nous économisons 1 350 000 de litres d’eau rien qu’en fabriquant des shampooings solides. Pour ceux qui n’aiment pas l’idée de générer des charges de déchets, les produits nus sont la voie à suivre. Si vous optez pour le 100% solide, vous pouvez empêcher chaque année plus de 30 bouteilles en plastique de devenir des déchets. Laissez tomber cette bouteille, passez au galet de shampooing ou au bloc de savon à la coupe. »

En plus des arguments écologiques mis en avant par Lush, j’ai apprécié le coté pratique de ce format notamment lors des déplacements. Un galet de shampoing prend beaucoup moins de place qu’une bouteille de shampoing dans une valise et ne risque pas de se déverser dans vos affaires. Il faut juste penser à le mettre dans un contenant tel que la petite boîte vendue en boutique au prix très raisonnable de 2€:

round-tin-500x500

Image du site Lush

La marque estime qu’un galet permet de réaliser 80 à 100 shampoings. Par curiosité, lors de mon premier achat, j’ai noté le nombre de lavages réalisés avec mon galet et j’étais arrivée à 68 shampoings. C’est plus que raisonnable si l’on considère que j’avais déjà les cheveux longs et que mon copain l’avait également utilisé quelques fois sans le noter. Je ne me souviens plus du prix d’achat mais la majorité des shampoings solides coûtent actuellement 8.95€. C’est donc une alternative aux shampoings liquides plutôt économique.

240-04-08-2011_LUSH01_0088-500x500

Image du site Lush

Le seul point négatif de ces shampoings solides Lush qui m’a conduite à ne plus en acheter est la présence de Sodium Lauryl Sulfate qui est d’ailleurs le premier ingrédient de leur composition. Je ne suis pas chimiste et je ne désire pas entrer dans la polémique de savoir si ce tensioactif est nocif ou non. Rappelons juste que c’est un tensioactif irritant et qu’à ce titre, je préfère autant m’en passer d’autant que le seul shampoing solide Lush testé par mon compagnon n’a pas été une expérience très positive pour son cuir chevelu.

Depuis, je fabrique la plupart de mes shampoings solides à l’aide d’un tensioactif qui n’est pas parfait mais qui est supposé un peu moins agressif que le Sodium Lauryl Sulfate. Si Lush décidait un jour de revoir la composition de ses shampoings solides, je n’hésiterai pas à en acheter de nouveau.

En résumé, j’ai été conquise par le concept de shampoings solides qui en plus d’être écologique, est une solution pratique et plutôt économique. Néanmoins, j’ai renoncé à me fournir chez Lush en raison de la présence de Sodium Lauryl Sulfate.