Premières lignes : La Chanson de Roland

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vais vous présenter les premières lignes d’un magnifique livre bilingue offert par mon père à Noël il y de cela plusieurs années : La Chanson de Roland. De mémoire, j’avais lu une bonne partie du livre, mais je pense que j’étais trop jeune pour tout comprendre.

20170813_152202-1

En 778, à Roncevaux, l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne, conduite par son neveu le comte Roland, tombe dans une embuscade. Près de trois siècles plus tard, à l’époque de la première croisade, cette déroute militaire devient le prétexte à la plus fameuse des chansons de geste : Charlemagne, le roi chrétien, combat les Sarrasins musulmans et venge la mort de Roland.

PREMIÈRES LIGNES

20170813_152255-1

Et vous, avez-vous déjà lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Voici les premières lignes des autres participants :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi

 

Throwback Thursday Livresque #39 : Le livre le plus marquant de vos lectures 2016

Print

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème qu’elle aura au préalable défini.

Le thème de la semaine : Le livre le plus marquant de vos lectures 2016.

2016

Le livre le plus marquant de 2016 est pour moi Nos jours heureux de Gong Ji-Young , mais je vous en ai déjà parlé. On va donc évoquer un autre titre qui m’a également beaucoup marquée : Les évaporés du Japon.

23569947

« Mon fils était à l’école. Je suis sortie en laissant la maison ouverte. Abandonner son fils : peut-on faire pire ? J’ai fait cela. Je savais où j’allais. Partir, repartir à zéro. Être prête à tout… »

Chaque année, quelque 100 000 japonais s’évaporent sans laisser de traces.
Débarrassés de leur passé, ils tentent de refaire leur vie en passagers clandestins de l’archipel.

Lié à la honte et au déshonneur, le phénomène est au coeur de la culture nippone. Léna Mauger, journaliste, et Stéphane Remael, photographe, ont enquêté sur la part d’ombre du Japon.

  • Pourquoi ce choix ? : aimant beaucoup le Japon, j’étais curieuse de découvrir un livre mettant en lumière un phénomène typique de l’Archipel : les évaporations volontaires. La volonté de disparaître sans laisser de traces peut être ressentie par chaque personne à un moment de sa vie. Mais au Japon, elle se transforme en réalité grâce à des sociétés vous aidant purement et simplement à vous évaporer. Au fil du livre, on découvre les raisons qui peuvent pousser un individu à tout quitter pour se reconstruire (ou non, certains choisissant la mort) loin des siens et de tout ce qui constituait jusqu’à présent sa vie. On y ressent également le poids des traditions japonaises qui tendent à effacer l’individu au profit de la collectivité… Au-delà de ces évaporations volontaires, ce qui reste fascinant et dérangeant est l’omerta qui règne dans le pays au sujet de ce phénomène qui officiellement n’existe pas. Encore cette volonté de sauver les apparences très asiatique… qui explique en partie l’ampleur du phénomène. En bref, cette enquête sur les évaporations est fascinante et vous offre une plongée dans la culture japonaise.
  • Pour qui ? : pour les passionnés du Japon et pour toutes les personnes curieuses de découvrir un phénomène typique d’une culture autre que la nôtre.
  • Quand ? : le sujet n’est pas léger, mais le livre est assez facile d’accès pour être lu n’importe quand.

Si le livre vous intéresse, je vous invite à lire ma chronique et/ou à visionner cette petite vidéo :

Et vous, vous connaissez ce livre ? Il vous tente ?

Top Ten Tuesday #45 : Les 10 livres de votre PAL qui attendent depuis trop longtemps d’être lus

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »

Depuis que je me suis mise à chroniquer mes lectures sur ce blog, ma PAL a mystérieusement gonflé, gonflé, gonflé… Du coup, j’ai beaucoup de livres qui dorment depuis trop longtemps dans ma bibliothèque, mais à part quelques exceptions, aucun n’y figure depuis plus d’un ou deux ans. Finalement, ça reste raisonnable non ?

LES ANTIQUITÉS DE MA PAL : ils m’attendent depuis plusieurs années

Le livre qui est un peu le papy de ma PAL et qui attend que je daigne le lire depuis plus de six ans est Et on tuera tous les affreux de Boris Vian. C’est un cadeau de mon copain en référence au surnom qu’a donné mon père à des membres de ma famille.

couv54368121

Autre livre qui est dans ma PAL ou plutôt dans notre PAL de couple est Up in the air. Mon copain l’avait acheté aux États-Unis avant de rentrer définitivement en France. Il l’avait choisi juste pour la photo et le titre. Depuis, nous ne l’avons pas lu, mais nous avons vu l’adaptation au cinéma.

51JGMASCGPL._SX324_BO1,204,203,200_

Ces autres livres m’attendent également depuis trop longtemps à mon goût :

LES LIVRES QUI DORMENT DANS MA BIBLIOTHÈQUE DEPUIS 1 OU 2 ANS

 

Et vous, quel est le plus vieux livre de votre PAL ?

In My Mailbox #30

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir.  »

SERVICE PRESSE

Je remercie Yannick Giammona pour son ouvrage Des aventures hors du commun envoyé via le site Simplement :

Zoé a huit ans. Elle possède un don. Elle doit apprendre à le gérer. Surtout quand les milliers de voix qu’elle entend se mélangent dans sa tête. Heureusement, Tom va l’aider à enfermer toutes ces voix et à vivre avec ce don.
Diana et Jonathan sont étudiants à Paris. Ils vivent ensemble en appartement. Ils vont apprendre, à leurs dépens, que le miroir qui est dans leur chambre est un objret maléfique…
Pierre est instituteur en Normandie. Sans le savoir, il a des voisines étranges. En effet, sa curiosité va le mener à voir ses deux vieilles dames faire des allées et venues incessantes entre leur cave et leur voiture. Et la curiosité est un bien vilain défaut !

Retrouvez à travers trois nouvelles des aventures hors du commun, où rien ne présage à l’avance ce qu’il va arriver à des personnages qui sont au départ des plus ordinaires.

EBOOKS

J’ai également reçu mes commandes Gibert Joseph et Chapitre, mais je vous montrerai mes réceptions dans un article dédié.

Et vous, des nouveautés dans votre PAL ?

 

Premières lignes #15 : Quelques minutes après minuit – Édition du film, Patrick Ness

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette nouvelle édition, j’ai décidé de vous présenter un livre que je n’ai pas encore lu, mais qui m’attend dans ma bibliothèque : Quelques minutes après minuit de Patrick Ness. Trouvant l’objet livre magnifique, j’ai opté pour l’édition du film illustrée par Jim Kay que j’avais découvert grâce aux livres illustrés de Harry Potter.

51Ddk1B35KL._SX392_BO1,204,203,200_

Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre vient, qui apporte avec lui l’obscurité, le vent et les cris…
Le roman original de Patrick Ness, magnifiquement illustré par Jim Kay et récompensé par les plus grands prix littéraires (dont le Prix Imaginales 2013, le Jugendliteraturpreis 2012 et la Carnegie Medal 2012). Une histoire bouleversante qui sait toucher le cœur des lecteurs de tous âges.
Découvrez également la grande aventure du film : interviews des acteurs (Liam Neeson, Sigourney Weaver…), témoignage du réalisateur J.A. Bayona, révélations sur la création du monstre et les effets spéciaux, photographies et dessins inédits… Une édition exceptionnelle qui dévoile les coulisses du tournage.

PREMIÈRES LIGNES

20170804_102331-1

ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE

Une fois le livre lu, je regarderai le film dont voici la bande annonce :

Et vous, vous avez lu le livre et/ou vu le film ? Qu’en avez-vous pensé ?

Voici les premières lignes des autres participants  :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia

Throwback Thursday Livresque #38 : Continent (un livre d’un continent différent du votre)

Print

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème qu’elle aura au préalable défini.

Thème de la semaine : Continent (un livre d’un continent différent du votre)

continent

Pour ce thème, je vais vous parler d’un ouvrage très court, mais qui m’avait beaucoup plu et marqué : La triste fin du petit enfant huître et autres histoires de Tim Burton

couv14232770

 

Fidèle à son univers d’une inventivité si particulière, mêlant cruauté et tendresse, macabre et poésie, Tim Burton donne le jour à une étonnante famille d’enfants solitaires, étranges et différents, exclus de tous et proches de nous, qui ne tarderont pas à nous horrifier et à nous attendrir, à nous émouvoir et à nous faire rire.
Un livre pour les adultes et pour l’enfant qui est en nous.

Titre original : The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories

  • Pourquoi ce choix ? : un petit tour sur Livraddict m’a confirmé ce que je savais déjà : je lis principalement des auteurs français et nord-américains. J’ai donc décidé de vous parler de ce livre écrit et illustré par un réalisateur made US : Tim Burton himself. Si j’ai vu beaucoup de ses films, je ne me considère pas comme une fan absolue, mais ne peux nier une attirance particulière pour son univers si reconnaissable. Et je peux vous dire que dans ce petit recueil de poésie, on retrouve clairement sa patte avec, entre autres, son humour noir, et cette ambiance sombre et poétique qu’il semble chérir.

Le livre est bilingue ce qui permet de constater, si vous parlez anglais, que certains textes perdent beaucoup à être traduits. La version française ne retranscrit pas tout le piquant et le côté absurde des poèmes ni cette impression de malaise que l’on ressent en parcourant l’ouvrage de Tim Burton. Le travail du traducteur n’est pas à remettre en cause ; c’est juste que la traduction est un processus qui montre ses limites avec des textes poétiques où les jeux de mots ne sont pas toujours parfaitement traduisibles.

  • Pour qui ? : pour tous les amateurs du réalisateur et les personnes aimant les textes aussi poétiques que sombres et dérangeants.
  • Quand ? : à Halloween ou pendant l’hiver, bien blotti sous un plaid.

Et vous, ce livre vous tente ?

Top Ten Tuesday #44 : 10 livres de ma PAL achetés d’abord pour leur couverture

566856438
« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blog Frogzine. »


Le thème de la semaine ne me plaisait pas beaucoup, car la seule autrice dont j’ai lu plus de 10 livres est Amélie Nothomb et que ses livres sont déjà bien connus. J’ai donc préféré vous présenter 10 livres de ma PAL que j’ai d’abord achetés pour leur couverture.

COUVERTURES A L’AMBIANCE SOMBRE

COUVERTURES A TENDANCE BLEUE

Le livre de Jane Austen est magnifique, mais s’agissant d’une intégrale assez lourde, je le considère plus comme un objet de collection et de décoration que comme un ouvrage à vraiment lire. Je vous rassure, je possède également l’intégrale de l’œuvre de Jane Asuten en version numérique. Je ne vais donc pas passer à côté de ce trésor de la littérature.

COUVERTURES A TENDANCE VERTE

Arcadia provient de la collection le Mois du Cuivre de Bragelonne. J’ai mis ce titre, mais j’aurais pu mettre à peu près tout ceux de la collection. J’essaie de tous les acquérir en me jetant sur les occasions quand elles croisent mon chemin.

J’avais découvert la trilogie Le Paris des Merveilles en me promenant en libraire et j’avais tout de suite craqué sur les couvertures. Depuis, j’ai également été conquise par l’histoire dont voici les chroniques :

COUVERTURE AVEC UN QUELQUE CHOSE D’INQUIÉTANT

J’adore cette couverture, mais la représentation d’Alice tend à me mettre un peu mal à l’aise.

couv49790226

Et vous, ces couvertures vous plaisent ? Laquelle préférez-vous ?