Premières lignes #78 : Ne t’enfuis plus, Harlan Coben.

Premi!èr-1

Le principe de ce rendez-vous initié par Ma lecturothèque est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, j’ai eu envie de vous présenter les premières lignes d’un thriller que j’ai hâte de lire et dont j’aime beaucoup l’auteur :

Couverture Ne t'enfuis plus

« Votre fille a fugué avec un garçon peu fréquentable.
Vous ne l’avez pas vu depuis six mois. Et là, vous la retrouvez dans Central Park jouant de la guitare. Mais ce n’est plus la jeune fille pétillante que vous avez élevée.
Vous l’approchez et lui demandez de rentrer à la maison.
Elle se met à courir. Vous la suivez.
Quel autre choix avez-vous ?
Bienvenue dans l’enfer de Simon … »

PREMIÈRES LIGNES

Assis sur un banc de Central Park – à Strawberry Fields, plus précisément, Simon sentit son coeur exploser. Personne n’aurait pu prévoir ce qui allait arriver, au début tout au moins, pas avant que les coups se mettent à pleuvoir et que deux touristes finlandaises – il fallait que ça tombe sur elles – ne se mettent à hurler tandis que neuf autres touristes venus des quatre coins du monde filmaient l’abominable scène avec leurs smartphones.
Mais on n’en était pas encore là.

Et vous, appréciez-vous l’auteur ?
Ce roman vous tente-t-il ?

Publicités

Throwback Thursday Livresque #124 : un classique

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’avais envie de vous parler d’Orgueil et préjugés de Jane Austen, mais je l’ai déjà fait un certain nombre de fois. J’ai donc opté pour un autre classique que j’ai lu deux fois et qui m’a marquée autant pour son intensité que ses personnages : Des souris et des hommes de John Steinbeck.

« En Californie, pendant la Grande Crise, Lennie et George vont de ferme en ferme. Ils louent leurs bras en attendant le jour où ils auront leur ferme à eux, avec un petit bout de luzerne pour élever des lapins. Lennie, malgré sa taille de colosse, n’a pas plus de malice qu’un enfant de six ans ; George veille sur lui, le protège du monde qui n’est pas tendre aux innocents. Le soir, ils se racontent leur rêve, celui de la maison et des lapins. Mais allez savoir pourquoi, les rêves de certains finissent toujours en cauchemars. »

Pourquoi ce choix ?

La première fois que j’ai lu ce roman, je ne savais pas vraiment dans quelle histoire je m’embarquais et le moins que l’on puisse dire, c’est que la rencontre fut aussi brutale qu’inattendue ! À travers une puissante et bouleversante amitié, de celle qui unit pour le meilleur et pour le pire, l’auteur nous parle d’une certaine Amérique, de rêves inachevés, et de ces drames qui se profilent et dont l’issue nous apparaît aussi inéluctable que fatale.

Je ne vous en dirai pas plus sur ce roman si ce n’est que malgré sa relative petitesse, l’auteur a réussi à offrir une œuvre forte qui laisse une trace indélébile dans l’esprit de ses lecteurs. Quant à la fin, inoubliable et tellement marquante, elle devrait provoquer en vous des sentiments ambivalents entre effroi et compréhension…

Il existe une adaptation cinématographique, mais je ne l’ai pas vue :

Et vous, connaissez-vous ce classique ?
Qu’en avez-vous pensé ?

Top Ten Tuesday #128 : 10 livres de moins de 150 pages que je vous recommande

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Alors que plus jeune je lisais principalement des pavés, j’ai développé depuis quelques années un attrait particulier pour les petits livres qui me permettent de varier mes lectures et de me donner l’illusion de faire baisser ma PAL…

Voici donc une petite sélection de 10 livres de moins de 150 pages que je vous recommande. 

Couverture Neige / Neige.Couverture Des voisins... d'enfer

Couverture La Princesse PirateCouverture L'héritage

Couverture CarnagesCouverture L'étrange bibliothèque

Couverture Le procès du cochonCouverture Les combustibles

Couverture Le vieux qui lisait des romans d'amourCouverture Sothik

Et vous, aimez-vous les formats courts ?

In My Mailbox #116

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


ACHAT

Je n’ai craqué que pour un roman découvert dans un magasin de déstockage, Le pays des rêves oubliés de Lavinia Petti : « Des ruelles de Naples au Pays des Rêves Oubliés, Lavinia Petti nous ouvre les portes secrètes d’un monde fabuleux, entre Alice au pays des merveilles et L’Ombre du vent de Zafón. »

SERVICES PRESSE

  • Chambre 128 de Cathy Bonidan : merci aux éditions La Martinière et à Lecteurs.com pour ce roman.

« Qui n’a pas rêvé de voir survenir un petit grain de sel romanesque dans sa vie ? Un peu de merveilleux pour secouer la routine et oublier les ennuis de bureau ? Quand Anne-Lise réserve la chambre 128 de l’hôtel Beau Rivage pour de courtes vacances en Bretagne, elle ne sait pas encore que ce séjour va transformer son existence.
Dans la table de chevet, elle découvre un manuscrit sur lequel figure juste une adresse où elle décide de le réexpédier. Retrouvera-t-elle son auteur ? La réponse, qui lui parvient quelques jours plus tard, la stupéfait…
Au point qu’Anne-Lise va tenter de remonter la trace de tous ceux qui ont eu ce livre entre les mains. Chemin faisant, elle va exhumer histoires d’amour et secrets intimes. Pour finalement peut-être se créer une nouvelle famille… »

  • Les morts ne pleurent pas d’Eve Ruby Lenn : je remercie l’autrice pour le roman, la dédicace et les marque-pages…

Les morts ne pleurent pas: L’assassin aux perles par [Lenn, Eve Ruby]

« Londres, décembre 1843.
Le corps d’une deuxième femme vient d’être découvert. Scotland Yard se retrouve dans l’impasse, alors que les crimes se poursuivent. Pour faire avancer cette enquête complexe, l’inspecteur Dorian Griffiths en appelle au Dr Johnstone, un expert médico-légal confirmé qui dirige une entreprise de pompes funèbres. »

CONCOURS

J’ai eu la chance de remporter le dernier roman d’un auteur que j’aime beaucoup : Harlan Coben. Un grand merci à Anaïs du blog L’antre des Livres et à France Loisirs !

Couverture Ne t'enfuis plus

« Votre fille a fugué avec un garçon peu fréquentable.
Vous ne l’avez pas vu depuis six mois. Et là, vous la retrouvez dans Central Park jouant de la guitare. Mais ce n’est plus la jeune fille pétillante que vous avez élevée.
Vous l’approchez et lui demandez de rentrer à la maison.
Elle se met à courir. Vous la suivez.
Quel autre choix avez-vous ?
Bienvenue dans l’enfer de Simon … »

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

Premières lignes #77 : De bonnes raisons de mourir, Morgan Audic

Premi!èr-1

Le principe de ce rendez-vous initié par Ma lecturothèque est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je voulais vous présenter les premières lignes d’un roman que j’ai dévoré et dont je vous reparle bientôt : De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic.

De bonnes raisons de mourir

« Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée. Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques. »

PREMIÈRES LIGNES

_ C’est vraiment le pire endroit où mourir, déclara l’officier Galina Novak.
Au nord, vers la frontière biélorusse, des nuages noirs gonflaient à l’horizon, déversant des averses froides sur les forêts de Polésie. Novak sortit un paquet de cigarettes de sa poche et la tapota nerveusement sur un genou.
_ Vous pensez que c’est un meurtre ?
Surpris par la question, le capitaine Joseph Melnyk décrocha un instant son regard de la route et le tourna vers sa passagère. Cheveux blonds soigneusement domestiqués en une queue de cheval stricte, visage juvénile, uniforme flambant neuf au look vaguement américain… une fois de plus, il songea que la jeune femme, tout juste sortie de l’académie de police, ne semblait pas à sa place dans l’habitacle miteux de sa vieille Lada de service.
_ Vous pensez que quelqu’un a tué ce type ? insista-t-elle.
Melnyk haussa les épaules.
_ Inutile de s’en faire toute une histoire. Je te parie qu’il s’agit d’un touriste qui a fait une crise cardiaque, ou d’un vieil ivrogne qui est tombé d’un balcon. Ça sera réglé en moins de deux heures. Pas la peine d’imaginer le pire.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Vous tente-t-il ?

Découvrez les premières lignes des autres participants :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
Pousse de gingko
La Pomme qui rougit
Chat’Pitre
La Booktillaise
The Cup of Books
Prête-moi ta plume
Le Parfum des Mots
Les lectures d’Emy
Songes d’une Walkyrie
Shury lecture
Aliehobbies
Entre deux lignes
Rattus Bibliotecus
Figures de style
Ma petite médiathèque

Throwback Thursday Livresque #123 : flash-back

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai tout de suite pensé à l’une de mes dernières lectures Cendrillon et moi : la belle-mère parle enfin de Danielle Teller que je vous recommande chaudement.

Dans cette réécriture de conte, la marâtre de Cendrillon prend la plume pour raconter sa vie de son enfance à sa vie de belle-mère… Loin de l’image que l’on se fait d’elle, on découvre alors une femme attachante, forte et admirable qui a vécu des choses très dures, mais qui a toujours gardé la tête haute !

Pour en apprendre plus sur ce très beau roman, je vous invite à lire ma chronique dont voici la conclusion :

En prenant le parti de nous offrir une réécriture de conte aux allures de fiction historique, Danielle Teller captive ses lecteurs qu’elle rend témoin privilégié de l’émancipation d’une enfant devenue femme malgré l’adversité. Quand l’imaginaire collectif fait de la belle-mère de Cendrillon et de ses deux filles d’horribles personnes, l’autrice les humanise et nous prouve que derrière chaque histoire, peut se cacher une tout autre réalité.

Je vous propose également une autre histoire, celle de deux femmes très différentes qui se rencontrent sur le chemin de Compostelle et deviennent amies : Mes pas dans les tiens de Fioly Bocca. À travers des flash-back, on découvre ce qui les a poussées à faire cette randonnée, et les blessures de chacune, l’une pleurant la mort de son mari, et l’autre la fin d’une relation…

Couverture Mes pas dans les tiens

Si ce roman vous intéresse, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Mes pas dans les tiens nous offre un récit poignant mettant en scène deux femmes aux histoires aussi uniques que banales, la séparation et la mort ayant en commun une certaine universalité. Avec délicatesse et poésie, Fioly Boca nous invite aux côtés de ses personnages à faire un voyage dont la richesse et la profondeur se dévoilent au fil des pages. Belle, forte et touchante, laissez-vous emporter par cette rencontre riche en émotions !

Et vous, connaissez-vous ces romans ?
Vous tentent-ils ?

In My Mailbox #115

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


ACHATS

  • Malgré des avis assez mitigés sur la toile, j’ai fini par craquer pour 13 minutes :

Couverture 13 minutes

« Je suis morte pendant treize minutes. Et maintenant je veux savoir pourquoi. »

Natasha, seize ans et reine du lycée de Brackston, ne se souvient pas comment elle a fini dans les eaux glacées de la rivière. La seule chose qu’elle sait : ce n’était pas un accident.
D’après le proverbe, il faut être proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. Sauf que, au lycée, il est parfois difficile de les différencier.
Ses amies l’aiment, Natasha en est sûre. Mais ça ne veut pas dire qu’elles n’ont pas essayé de la tuer…

  • J’ai commandé une pochette de livre format poche dans la boutique etsy de Charlène du blog Un bon livre à lire que je vous recommande les yeux fermés. J’avais un doute, mais la pochette convient également à ma liseuse qui a déjà une coque de protection, mais que j’aime bien transporter dans une pochette.

Aucune description de photo disponible.

AUDIOBOOK

Beaucoup de choix sur Audible, mais j’ai fini par utiliser mon crédit du mois pour un livre VO dont la voix et le débit de la narratrice m’ont semblé très compréhensible, ce qui n’est pas toujours le cas…

« Narrator Suzy Jackson’s assured, brassy tones and forceful delivery are an exceptional match for Sanderson’s high-stakes, battle-driven space opera…. Jackson’s gift for characterizations shines – she brings out the humor and heroism in Spensa’s young classmates and friends (and the neurotic spaceship MBOT), along with the pain and perseverance of the generations that came before them. This is a high-octane futuristic narrative of hope, sacrifice, and courage, and a fast pace speaks to the rising urgency as war rages above the planet. Winner of AudioFile Earphones Award. » (AudioFile magazine)

From Brandon Sanderson, the number one New York Times best-selling author of the Reckoners series, Words of Radiance, and the internationally best-selling Mistborn series, comes the first book in an epic new series about a girl who dreams of becoming a pilot in a dangerous world at war for humanity’s future.  

Spensa’s world has been under attack for decades. Now pilots are the heroes of what’s left of the human race, and becoming one has always been Spensa’s dream. Since she was a little girl, she has imagined soaring skyward and proving her bravery. But her fate is intertwined with her father’s – a pilot himself who was killed years ago when he abruptly deserted his team, leaving Spensa’s chances of attending flight school at slim to none.  

No one will let Spensa forget what her father did, yet fate works in mysterious ways. Flight school might be a long shot, but she is determined to fly. And an accidental discovery in a long-forgotten cavern might just provide her with a way to claim the stars.

 

SERVICES PRESSE

  • L’industrie du bonheur de Mathilde Chabot :

Couverture de L'industrie du bonheur par Mathilde Chabot

Catherine ne se résout pas à faire le même métier que tout le monde. Maïwenn souffre de maltraitances psychologiques. Lorsque le destin les fait se rencontrer, la première rêve de devenir raccommodeuse de sourire, alors que le sourire de la seconde est porté disparu. Cet heureux hasard prend place sous le toit d’un inventeur bariolé, ex-horloger – désormais praticien en bobologie et mauxrologie à ses heures –, et de sa femme, une écrivaine un peu particulière.

  • Le trésor de Sunthy d’Arnaud Friedmann :

Couverture de Le Trésor de Sunthy par Arnaud Friedmann

Suite à l’annonce de la maladie grave de son grand-père, Garance réalise qu’elle ne sait pas grand-chose de lui, notamment de sa jeunesse et des circonstances qui l’ont mené loin de son pays natal, le Cambodge. Comme pour rattraper ou rallonger le temps, elle lui rend visite aussi souvent que possible et l’interroge sur son passé. Ce passé qui risque bien de changer sa propre vie et sa relation avec ses parents…
Un roman historique et de réalisme sociale qui revient sur le régime des Khmers rouges et les réfugiés cambodgiens qui ont choisi la France comme terre d’accueil.

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?