C’est le 1er je balance tout ! Janvier 2018

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

J’ai fait de très bonnes lectures ce mois-ci avec notamment ces trois romans que j’ai dévorés et chroniqués sur le blog :

 

 

Je n’ai pas été convaincue par cette « réécriture » moderne d’Orgueil et préjugés. La couverture ne m’avait pas inspirée et j’aurais dû suivre mon instinct me sommant de m’éloigner de ce bouquin. Ce n’est pas une catastrophe, mais on est plus dans une romance contemporaine qu’une réelle réécriture de mon roman préféré de Jane Austen.

51RTpkBFbrL

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

Je vous propose de faire un petit tour sur :

  • le blog du Tanuki qui vous propose une double chronique de deux romans en VO. Une démarche originale que j’ai bien appréciée.

namsara1

 

 

  • le blog Lire à la folie qui vous parle d’un titre de Dark Fantasy qui semble accessible même aux lecteurs peu familiers du genre.

index

  • le blog histoires vermoulues qui m’a fait reconsidérer mon envie de lire Je suis un chat. Son article est passionnant et suscite des questions que chaque lecteur, ou presque, se posera une fois dans sa vie.

41uVN9knNsL._SY346_

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • En cherchant une information sur une couverture, je suis tombée sur un article intéressant, du blog Bien ou quoi, abordant la question du prix d’une couverture, et la nécessité pour les illustrateurs de ne pas brader leurs prestations…

  • Je triche un peu puisque j’ai découvert cet article sur Allez vous faire lire lors de la dernière édition du « C’est le 1er, je balance tout ! » : Balayer (la guimauve) devant sa porte. Cet article passionnant évoque la question de la littérature jeunesse…
  • J’avais découvert Tu mourras moins bête lors d’une visite à la bibliothèque qui proposait le DVD en prêt. J’ai donc sauté sur la chaîne Youtube de l’émission quand j’ai découvert son existence.

 

A noter que des albums existent également.

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

  • Ce mois de janvier est passé à une telle vitesse que je n’ai pas l’impression d’avoir fait grand chose… Je retiendrai cependant la publication de 10 chroniques, un résultat dont je suis plutôt contente.
  • J’ai également accepté une proposition de partenariat avec les éditions De Borée et Marivole. Vous retrouverez donc certaines de leurs publications sur le blog. J’ai d’ailleurs hâte de recevoir un livre jeunesse parlant de tracteur afin de le faire découvrir à ma petite nièce qui adore ces engins.
  • D’ailleurs, Eva a fêté ses deux ans fin janvier. Je n’y suis pas pour grand chose, mais c’est un petit événement dans la vie de ce petit bout de chou qui méritait bien d’être mentionné sur le blog. Oui, je suis en mode tata gaga…

wp-image-1492604658.

Et vous, que retiendrez-vous de ce mois de janvier ?

Publicités

C’est le 1er je balance tout ! Décembre 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Pas de flop ce mois-ci, mais de belles lectures avec notamment :

 

 

 

 

 

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Vous connaissez peut-être mon amour pour Orgueil et préjugés de Jane Austen. Si c’est le cas, vous comprendrez pourquoi je ne peux que vous inviter fortement à lire l’article d’un Charmant petit monstre qui vous explique pourquoi il faut absolument (re)lire ce roman.
  • Saiwhisper, quant à elle, vous propose son avis sur le tome 1 de la BD  Les enfants de la résistance qui aborde le thème de la Seconde Guerre mondiale sans tomber dans le manichéisme. Un thème intéressant d’autant qu’il n’est abordé très souvent en littérature jeunesse.
  • Ju lit les mots vous présente un roman dont je n’ai pas beaucoup entendu parler : Le cri de l’engoulevent de Magali Cervantes. Comme elle, je ne suis pas très romance, mais elle m’a bien donné envie de m’attarder sur celle-ci qui semble être bien plus qu’une simple histoire d’amour et de passion.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • Exceptionnellement, je vous mets le lien d’un article en anglais qui vous explique pourquoi il n’est pas nécessaire de s’inquiéter du nombre de livres lu durant une année. Un lecteur est quelqu’un qui lit et qui y prend du plaisir, c’est aussi simple que cela.
  • Loli Artésia vous présente l’association Les Plumes Indépendantes dont l’objectif est de promouvoir la littérature indépendante. Un projet qu’en tant que lectrice d’auteurs auto-édités, je soutiens à 100%.

 

 

 

  • J’aime bien de temps en temps regarder quelques vidéos de la chaîne Le Monde dont la particularité tient au format puisque chaque vidéo est assez courte. Comme je m’ennuie très vite derrière un écran, ce petit format me convient parfaitement même si les sujets ne sont pas traités en profondeur.

 

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Pour la première fois depuis très longtemps, j’ai lâché prise quant aux cadeaux de Noël. D’habitude, je pense bien à l’avance à chaque cadeau essayant au maximum de surprendre et de trouver quelque chose qui enchantera la personne à tous les coups. Quelque chose qui montre à l’autre qu’il est spécial. C’est assez idiot, mais je me mets une telle pression que choisir les cadeaux de Noël devient alors une source de stress assez importante. Cette année, j’ai cependant accepté de ne pas trouver LE cadeau qui met des paillettes plein les yeux…

Je vous rassure, je n’ai pas pour autant bâclé le choix des cadeaux qui reste pour moi un moment symbolique me permettant de montrer aux gens de mon entourage que je tiens à eux. C’est d’autant plus important que je ne suis pas du genre très démonstrative…

Et vous, que retenez-vous de votre mois de décembre ?

C’est le premier, je balance tout ! novembre 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

En novembre, j’ai fait de très belles lectures. Voici mon top 3 :

Pas de vrai FLOP à déplorer, mais une lecture pendant laquelle je me suis quand même bien ennuyée :

couv75586582

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

J’ai encore lu de belles chroniques dont  :

  • Celle de L’ourse bibliophile : Lettre à celle qui lit mes romances érotiques, et qui devrait arrêter tout de suite. Je ne connaissais pas du tout ce livre, mais j’ai maintenant très envie de le lire.

lettre-c3a0-celle-qui-lit-mes-romances-c3a9rotiques-et-qui-devrait-arrc3aater-tout-de-suite

  • Celle de La tête en clair : Voyage d’une Parisienne à Lhassa. Si vous avez envie de découvrir une femme forte et le Tibet, ce livre semble fait pour vous. Ce n’est pas le genre d’ouvrage que je lis d’habitude, mais difficile de ne pas avoir envie de le découvrir après une telle chronique.

71sd9bzyfil

  • Celle de Féé moi lire : The mists of Avalon . J’ai lu cette série il y a quelques années (en français par contre) et j’en garde un très très bon souvenir. Cette chronique m’a plus que donné envie de me replonger dans l’univers de Marion Zimmer Bradley.

915zqrqrwvl

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • On reste dans le domaine littéraire avec l’article des Sortilèges des mots qui nous présente une maison d’édition qui a placé la littérature coréenne au centre de ses publications. Aimant beaucoup la littérature asiatique, je dois dire que cet article présenté sous forme d’interview m’a beaucoup intéressée. Le catalogue de la maison d’édition Decrescenzo a d’ailleurs de quoi faire rêver les amateurs d’auteurs asiatiques.

Screen-Shot-2017-02-08-at-2.17.14-PM-1

  • Animal Crossing est un jeu auquel j’ai pas mal joué avant de délaisser ma 3DS au profit de mes livres. Mais Lady Butterfly a quelque peu éveillé ma curiosité avec son article parlant de la possibilité de jouer au jeu sur son téléphone.

 

  • Nous avons une télé, mais elle n’est absolument jamais allumée sauf quand nous souhaitons jouer à la Xbox. Avec M. nous préférons visionner des vidéos sur Youtube notamment celles qui nous permettent d’apprendre des choses de manière ludique. Et la chaîne de Poisson Fécond entre définitivement dans cette catégorie. Je sais que la chaîne est déjà connue, mais ne sait-on jamais, certains d’entre vous pourraient, comme nous jusqu’à récemment, n’en n’avoir jamais entendu parler. Je ne résiste pas à la tentation de vous mettre en lien une vidéo sur les chats.

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Deedr a lancé un conte participatif : chaque participant ajoute, à tour de rôle, une à plusieurs phrases pour former un texte certainement drôle et improbable. Je suis tombée immédiatement sous le charme de cette idée loufoque et conviviale.

J’ai hésité à m’inscrire ayant peur de ne rien trouver à écrire ou que ce soit peu intéressant. Puis finalement, je suis partie du principe que dans ce genre d’initiative complètement déjantée, l’important est de participer et de s’amuser.

Je suis maintenant impatiente de découvrir le chef d’œuvre final 🙂 En attendant, je vous invite à lire le résultat de la même initiative lancée l’année dernière pour Halloween : La sombre vengeance de Jean-Claude Eurydice . C’est assez savoureux !

Et vous, certains de ces liens vous intéressent ? Qu’avez-vous envie de partager de votre mois de novembre ?

C’est le premier, je balance tout ! octobre 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Le mois de septembre a été marqué par de très bonnes lectures avec, entre autres,  L’empire des Chimères, La Bibliothèque et Tous nos contretemps :

J’ai néanmoins eu un gros FLOP au point de ne pas terminer le livre, ce qui est pour moi extrêmement rare :

couv58089193

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

Comme toujours, vous êtes très nombreux à m’avoir régalée de vos articles, mais puisqu’il faut bien opérer une sélection, je vous propose trois chroniques qui m’ont plu au point de venir agrandir ma wish list :

les-douze-royaumes-tomes-1-a-4

51pm7kkxeyl-_sx331_bo1204203200_

9782749148991web

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • Une  vidéo de Topito sur les chats : parce que vive les chats tout simplement !

  • Un article de United States of Flo qui vous parle de trois podcasts pour les amoureux des livres : je pense ne pas avoir besoin d’expliquer mon choix…

index

cropped-sqjd

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Je ne suis pas particulièrement fan de la foule, mais j’ai bravé ma réticence à me mêler aux grandes assemblées pour faire un petit tour à la Fête du livre de Saint-Etienne. Sur place, j’ai pu parler avec quelques auteurs et assister à des spectacles et à des conférences.

Fête du livre de Saint-Etienne

Je dois d’ailleurs avouer que ce que je préfère dans cette manifestation ce sont tous les spectacles et les conférences très diversifiés organisés par la ville… Ceux-ci m’ont permis de découvrir un auteur que je connaissais juste de nom : Didier Decoin. Il est réellement passionnant et m’a donné envie de me jeter sur ses livres.

index

J’ai pu assister à différentes conférences dont une avec, entre autres, Manon Fargetton. Malheureusement, déjà en retard à un rendez-vous, je n’ai pas eu le temps d’aller lui acheter un livre et de le faire dédicacer. C’est d’ailleurs là mon seul regret, l’auteure semblant particulièrement sympathique et accessible… Sally Green également présente m’a convaincue d’ajouter à ma wish list sa série Half Bald et Antoine Jaunin son roman écrit à quatre mains, Gary Cook.

Fête du livre de Saint-Etienne

Et vous, que retenez-vous de votre mois d’octobre ?

 

 

 

C’est le premier, je balance tout ! Septembre 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Ce mois de septembre a été le mois des lectures en demi-teinte même s’il n’y a qu’un roman que je placerais dans la catégorie des Flop :

index

Heureusement, deux livres sont venus me redonner le sourire et me rendre ma bonne humeur :

36190400

« Aimer ce qui est présente une démarche étonnamment simple et pourtant d une incroyable efficacité pour se libérer du stress et mieux vivre sa vie.

« Ce n est pas la réalité qui nous fait souffrir, nous dit Byron Katie, mais nos pensées sur la réalité. »

Le Travail de Byron Katie, fondé sur quatre questions simples et profondes à la fois, permet à chacun de se libérer des illusions et des limites du mental qui nous bloquent l accès à la
sérénité, à l amour et à la joie de vivre.

Aimer ce qui est est organisé comme un manuel pratique qui vous guidera pas à pas pour découvrir et mettre en pratique le Travail pour vous-même.

Un DVD de plus de 2 heures en français présente le Travail en action. »

  • Les chats de Siné

36284547

« J’adore les chats. J’ai beaucoup de points communs avec eux : ils sont beaux, intelligents et racés… comme moi. Paresseux, ils passent plus de la moitié de leur temps à dormir. Moi aussi. Langoureux, ils raffolent de papouilles, surtout sur le ventre. Ils ont huit seins, j’en ai moins, mais je ronronne autant qu’eux quand ma maîtresse me les caresse tendrement.

Et puis, surtout, ils sont foncièrement anarchistes : alors qu’il existe des chiens policiers, jamais aucun chat au monde n’accepterait d’exercer ce foutu métier. Moi non plus. Vive les chats ! »

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Pour commencer, je vous invite à lire l’avis de PatiVore sur un livre dont l’illustration devrait plaire aux amoureux des minets : Les mémoires d’un chat.

indexUn chat de gouttière au franc-parler et rompu au langage des humains a pris ses quartiers dans le parking d’un immeuble de Tokyo. Pour rien au monde il ne troquerait sa liberté contre le confort d’un foyer. Mais le jour où une voiture le percute, il est contraint d’accepter l’aide de Satoru, un locataire de l’immeuble, qui le soigne, lui attribue un nom – Nana – et lui offre la perspective d’une cohabitation durable. Cinq ans plus tard, des circonstances imprévues obligent Satoru à se séparer de Nana. Anxieux de lui trouver un bon maître, il se tourne vers d’anciens camarades d’études, disséminés aux quatre coins du Japon. Commence alors pour les deux compères une série de voyages et de retrouvailles qui sont pour Nana autant d’occasions de découvrir le passé de Satoru et de nous révéler – à sa manière féline – maints aspects de la société japonaise. Prenant et surprenant, profond et plein d’humour, Les Mémoires d’un chat est un beau roman sur l’adoption, l’amitié, et la force des liens qui unissent l’homme et l’animal.

  • Je vous propose ensuite de lire la chronique de Lily lit sur Neverland de Timothée de Fombelle.

visuel-couv-bandeau-neverland

« Je suis parti un matin d’hiver en chasse de l’enfance. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. “Regarde, elle est là, tu la vois ?”Je l’avais toujours sentie battre en moi, elle ne m’avait jamais quitté. Mais c’était le vol d’un papillon obscur à l’intérieur, le frôlement d’ailes invisibles dont je ne retrouvais qu’un peu de poudre sur mes bras au réveil. »
Neverland est un retour au pays d’enfance, un irrésistible voyage vers ces hauts territoires perdus que nous portons tous en nous.
Après ses immenses succès en littérature jeunesse (Tobie Lolness, Gallimard, 2006 ; Vango, Gallimard, 2010 ; Le Livre de Perle, Gallimard, 2014), Timothée de Fombelle signe ici son premier livre pour les adultes.

41+QN1ps7ZL._SX333_BO1,204,203,200_

Herschel Grynszpan est plus quun simple fait divers du mois de novembre 1938 ; Herschel Grynszpan servit de prétexte au déclenchement dune des nuits les plus terribles dAllemagne, la Nuit de cristal ; Herschel Grynszpan personnifia le complot juif international aux yeux des plus hauts dignitaires nazis ; Herschel Grynszpan fut au coeur dun procès dont la politique et la diplomatie pesèrent autant, voire plus, que le droit ; Herschel Grynspan fut le premier prisonnier livré par Vichy aux Allemands car, à bien des égards, il a pu être considéré comme le premier Résistant juif de France.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • On file chez June & Cie, notre dragon préféré, pour baver devant son récit de la Convention Sherlocked.

imag2279_1

  • Parce qu’on a tous plus ou moins gardé notre âme d’enfant et notre capacité à nous émerveiller (enfin, je l’espère), on se précipite sur le blog Chibi Geeky où de belles photos de l’exposition Disney Sand Magic  vous attendent.
  • Enfin, on teste nos connaissances littéraires en participant au Quiz sur les classiques proposé sur le blog The Eden of Books.
cl1510

Photo du blog The Eden of Books

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

  • Je suis partie en vacances avec mon frère, ma belle-sœur et ma petite nièce en abandonnant mon compagnon, qui n’a pas pu poser de congés, à la maison. C’est peut-être bête, mais il y a encore deux ou trois ans, je me serais sentie trop coupable pour le faire…
  • J’ai appliqué la méthode du livre Aimer ce qui est pour ne pas râler une seule fois malgré le mauvais temps qui a marqué les vacances. Et ne pas me plaindre m’a permis de passer de très bonnes vacances d’autant que malgré la pluie, nous ne nous sommes pas ennuyés un seul instant trop occupés à divertir un petit monstre de 19 mois plein d’énergie.
  • J’ai réussi à refuser une sortie pour des raisons morales : je ne suis pas allée au zoo avec mes compagnons de vacances, car j’ai de plus en plus de mal à supporter de voir des animaux sauvages enfermés. Je suis encore partagée sur la question, car je comprends le plaisir des gens à voir de majestueux animaux en vrai. J’aurais d’ailleurs adoré voir ma nièce des étoiles plein les yeux devant l’enclos des tigres ou des lions. Mais je ne peux m’empêcher de trouver la situation injuste. A quel point les animaux doivent souffrir pour notre plaisir ? Je ne dis pas que je ne retournerai jamais au zoo, mais c’est quelque chose que je préfère éviter au maximum.

Et vous, que retenez-vous de votre mois de septembre ? Des articles à partager ?

C’est le 1er, je balance tout ! : Août 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Août a été un mois encore très riche en lecture et en belles découvertes. Je n’ai pas eu de flop, mais j’ai lu un ou deux livres dont mon avis reste mitigé. Voici mon top 3 :

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Je vous propose d’aller visiter le blog de l‘ourse bibliophile et de lire, entre autres, sa chronique sur Chère Ijeawele .

index

A une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste.
L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience.
Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

  • Je vous invite ensuite à lire l’article de Bettie sur le roman qui a déchainé les passions sur les réseaux sociaux : Outrage. J’ai trouvé son article, qui n’est pas vraiment une chronique, très bien construit. Contrairement à beaucoup qui ont appelé à la censure sans même lire le roman (logique quoi), Bettie l’a lu et a surtout pris le temps d’analyser le contenu de l’histoire. Et si le résumé ne me tentait pas, j’avoue que la manière dont en parle Bettie lui donne une dimension intéressante. J’ai également apprécié qu’elle mette en avant les points qui l’ont perturbée. Bref, Bettie vous propose un article qui permet de rappeler qu’évoquer des pratiques ne signifie pas en faire l’apologie. Et pour cela, rien ne vaut de remettre les éléments dans leur contexte comme elle a su si bien le faire. N’ayant pas lu le livre, la seule chose que j’accorderai aux détracteurs, c’est le manque d’informations de la part de la maison d’édition ; un bandeau d’information aurait peut-être été souhaitable.

Le roman de l’emprise. Le roman de l’injustice des sentiments. Le roman de l’amour qui s’enfuit.

 » L’amour, le seul, l’unique, celui dont on n’oubliera jamais le nom, porte les stigmates de nos plus terribles douleurs.  »

Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est construit une carapace de survie.Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain. Mais ce soir-là, dans un bar, elle tombe amoureuse d’un être qui lui ressemble, peut être un peu trop. Tout en lui la repousse et pourtant… Lui, c’est Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle.

Rose va vivre cette passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne… Rose n’écoute pas la bête qui rugit en elle et qui lui dit  » fuis « . Son corps, son sexe deviennent chaque jour plus douloureux, mais elle tient, par amour pour cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…

Puis vient la douleur du déchirement. Alors, elle va essayer de noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe.

  • Dans un style très différent, c’est du côté de June que je vous embarque. Alors vous la connaissez peut-être pour son amour et sa profonde connaissance de l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, mais notre dragon préféré a plus d’une corde à son arc. C’est donc sa chronique sur La Maison jaune : Van Gaugh et Gauguin que j’aimerais vous faire découvrir.

Entre les mois d’octobre et de décembre 1888, deux des plus grands peintres de l’histoire ont partagé une petite maison jaune aux angles irréguliers dans la ville d’Arles.
Pendant neuf semaines, Vincent Van Gogh et Paul Gauguin y ont peint, bu, visité les bordels et hanté les cafés, se sont étudiés, jalousés, disputés, et s’y sont affrontés dans un huis-clos créatif à nul autre pareil.

Le célèbre critique d’art anglais, Martin Gayford, relate ici cette incroyable aventure ; la subtile, prodigieuse et toxique amitié entre deux géants qui ne pouvaient que se heurter dans un si petit espace, produisant des étincelles de génie et les ferments d’un drame connu. Le talent de Gayford est de dessiner pour nous, autour du motif tragique de cette oreille tranchée, une exploration intime ne se réduisant pas à une glissade vers la folie.

Dans sa maison jaune, Gayford, mieux que personne avant lui, nous fait pénétrer dans le secret de la création, toucher du doigt, ressentir le mystère et la matière nécessaires au surgissement du sublime.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • J’ai découvert un rendez-vous organisé sur le blog La Frog Family : On lit quoi ? La blogo lit quoi ?. Le concept est de mettre en avant, chaque mois, le coup de cœur littéraire des blogueurs souhaitant partager leur chronique. Je trouve l’idée juste géniale et participerai avec plaisir chaque fois que je jugerai un livre assez bon pour être proposé. Si vous possédez un blog, je ne peux que vous encourager à participer à ce super rendez-vous. Pour ma part, j’ai proposé pour ma première participation l’excellent Codex Memoriae de Christophe Michaud.

logo

  • Si vous me suivez régulièrement sur le blog ou les réseaux sociaux, vous avez certainement constaté que je lis pas mal d’auteurs auto-édités. Pour moi, un auteur est un auteur, je ne fais pas de distinction entre ceux qui ont eu la chance de signer chez un éditeur et les autres. Je trouve donc intéressant l’article consacré à l’auto-édition sur le blog Les histoires d’Amélia et la Culture Geek. Au passage, mon petit doigt me dit qu’Amélia organise un concours qui pourrait vous intéresser.

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

  • J’ai enfin remplacé mon ordinateur portable qui me rendait chèvre. Il faut dire qu’âgé de presque 10 ans, c’était un peu une antiquité. Cet achat va réduire de manière très importante mon budget livre pour les mois à venir ce qui tombe très bien puisque j’ai décidé de limiter au maximum mes achats en la matière. Je mets progressivement ma PAL à jour sur Livraddict et je suis un peu catastrophée par l’ampleur des dégâts. Je ne me suis pas lancée dans un défi no buy que je ne tiendrai jamais, mais plus dans un défi « devenir un peu plus raisonnable » avec l’optique de peser et soupeser chaque acquisition. J’ai cependant établi une wish list prioritaire et je piocherai dedans de temps en temps si le besoin s’en fait ressentir ou si je tombe sur de très bonnes occasions.
  • J’ai également commencé un petit tri de ma bibliothèque et ai donné une vingtaine de livres. C’est un bon début même s’il me reste encore beaucoup de travail pour avoir une bibliothèque épurée qui ne contient que des livres que je relirai ou aurai plaisir à côtoyer. Oui, voir de beaux livres me donne tout de suite le moral 🙂
  • J’ai également sauvé de la poubelle un sac entier de romans de type Harlequin. Je ne les lirai pas, mais je vais en dispatcher dans les boîtes à livres de la région stéphanoise, puis apporter le reste à Emmaüs. Je suis certaine que ces livres rencontreront leur public d’autant qu’ils sont en bon état.

Voilà pour ce mois d’août! Et vous, qu’aimeriez-vous partager avec nous sur vos lectures…. ?

 

C’est le 1er, je balance tout ! #6

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.

1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Ce mois, j’ai beaucoup lu. J’aurais presque envie de remercier mon cerveau de ne pas arriver à se mettre en pause histoire que je puisse éventuellement dormir plus que 4 heures par nuit… Le point positif c’est que les découvertes littéraires se sont multipliées ce mois-ci. Voici mon trio gagnant :

Pas de flop à déplorer 🙂

2) Chronique d’ailleurs lue le mois dernier

Ayant pas mal de liens hors chronique à vous présenter, je ne parlerai ce mois-ci que d’une seule chronique, celle de AccioLivres sur la bd Simone de Beauvoir : une jeune fille qui dérange.

simone-de-beauvoir

 

L’enfance et l’éducation d’une jeune fille qui va devenir une des plus brillantes intellectuelles du 20ème siècle et une des féministes les plus engagées.

Un récit qui s’attache à montrer le parcours d’une toute jeune femme dont la passion pour les lettres et la connaissance est née dès l’enfance, dans un milieu et à une époque où il n’était pas si facile d’être une femme libre.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

La sélection a été difficile ce mois-ci, car j’ai trouvé mes comparses blogueurs/blogueuses très inspirés. Voici donc les principaux articles que je retiendrai :

De l’émotion…

  • BettyRose Books partage avec nous, de manière très émouvante, son expérience de la dépression. J’ai trouvé son témoignage aussi courageux que touchant…

index

  • Complémentaire à l’article de Bettie, je vous invite à découvrir un article du journal Le Parisien qui aborde, à travers le témoignage d’Héloïse, l’intérêt de la lecture en cas de dépression. La jeune fille tient d’ailleurs, avec une amie, un blog : Peanut Booker.
7164060_1-0-1731919212_1000x625

Photo du site Internet Le Parisien

  • Sur le blog Les histoires d’Amélia et la culture Geek, vous découvrirez un article sur un film coréen dont je n’avais jamais entendu parler : Okja. Je vous invite à lire l’avis d’Amélia qui vous donnera envie de vous jeter sur cette pépite. Je n’ai pas encore vu le film ayant surtout passé mon temps libre à lire, mais c’est un film que je veux absolument découvrir.

De la culture…

  • Le vent dans les pages nous présente différentes Youtubeuses à suivre et je dois dire que je trouve sa sélection très intéressante. D’ailleurs, nous découvrons en ce moment, avec mon compagnon, les vidéos de Passé sauvage.

  • Sur le blog Violette à pois, on découvre une série documentaire Les grands mythes qui a l’air fascinante. Je n’ai pas encore eu le temps de la regarder, mais ce sera fait sans faute.

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

 J’ai terminé la lecture de toutes les participations au Prix des auteurs inconnus et ai donc hâte maintenant de voter pour mes dix chouchous même si le choix a été très difficile… La faute à des auteurs qui m’ont conquise par la qualité de leurs écrits !

logo_pai

J’ai intégré l’équipe du webzine Emaginarock. Comme vous vous en doutez, je sévirai dans la catégorie livres.

Et vous, quel bilan tirez-vous de ce mois de juillet ?