Blanche-Neige, album illustré par Benjamin Lacombe

dsc_0614

J’adore le travail de Benjamin Lacombe et j’essaie, petit à petit, d’acquérir ses différentes œuvres.

Il m’arrive également d’emprunter certains de ses livres à la bibliothèque comme ici avec Blanche-Neige  publié par les Editions Milan.

dsc_0617

PRÉSENTATION ÉDITEUR

« Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous.»À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-coeur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son coeur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit. Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…

  • Album: 48 pages
  • Editeur : Éditions Milan (28 octobre 2010)
  • Prix : 16,90 €

AVIS

Cette chronique n’est pas destinée à vous parler du conte de Blanche-Neige. Je suis certaine que tout le monde ou presque connaît la version écrite des frères Grimm et/ou l’adaptation plus édulcorée de Walt Disney. C’est plutôt le formidable travail d’illustration de Benjamin Lacombe que j’aimerais vous présenter !

J’avais un peu peur que le livre ne contienne que quelques illustrations par-ci par-là.  Heureusement, ce ne fut pas le cas puisque Benjamin Lacombe n’a pas été avare en illustrations. En plus d’êtres nombreuses, elles sont également en grand format pour notre plus grand bonheur.

Cerise sur le gâteau, au gré de votre lecture, vous tomberez même parfois sur des double-pages sublimement illustrées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans surprise, j’ai adoré l’interprétation graphique du conte par l’illustrateur ; on y reconnaît d’ailleurs parfaitement son style. Les magnifiques dessins et leur parfaite colorisation permettent de se plonger complètement dans le conte de Blanche-Neige.

En résumé, si vous aimez le travail de Benjamin Lacombe, je vous conseille les yeux fermés de vous jeter sur cet ouvrage. Vous ne pourrez tourner la dernière page du livre que des papillons plein les yeux.

NOTE : 5/5

 

 

Le petit chaperon rouge et ce qu’il advint dans le ventre du loup, Charles Perrault, François Amoretti et Audrey Alwett

Le petit chaperon rouge et ce qu'il advint dans le ventre du loup

Le petit chaperon rouge et ce qu’il advint dans le ventre du loup est un album que j’ai découvert au rayon jeunesse de la bibliothèque. Aussitôt vu, aussitôt emprunté !

PRÉSENTATION ÉDITEUR

« Il était une fois une petite fille de village, la plus jolie qu’on eut su voir. Sa mère grand et sa mère en étaient folles. Cette dernière lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien, que partout on l’appelait le Petit Chaperon Rouge. » De la promenade forestière à l’instant où l’enfant est dévorée, le conte de Perrault est bien connu. On sait moins ce qu’il advint à l’intérieur du ventre du loup, et le chemin initiatique que le Chaperon Rouge dût parcourir pour rejoindre le monde adulte. On sait moins que, pour survivre, le Chaperon Rouge dût lui aussi se changer en loup… Le conte de Perrault original illustré, suivi d’une partie BD qui relate la fin de l’histoire…

  • Album: 54 pages
  • Éditeur : Soleil (9 novembre 2011)
  • Traduction : Akiko

dsc_0628

AVIS

On connaît tous, ou quasiment, l’histoire du Petit Chaperon rouge de Charles Perrault. Difficile d’échapper à ce classique qui a bercé l’enfance de beaucoup d’entre nous !

Mais cela n’empêche pas de prendre du plaisir à relire ce conte surtout quand il est très joliment illustré comme ici. J’ai été conquise par ces illustrations en noir et blanc dont la seule touche de couleur, rouge évidemment, permet de mettre en avant notre jeune héroïne.

Les numéros de pages bénéficient également d’un ornement des plus plaisants :

dsc_0638

Le conte, en plus d’être mis en images, est traduit en japonais, mais je vous laisse lire le livre pour en comprendre la raison. Ce côté bilingue pourrait intéresser ceux qui apprennent ou parlent cette langue. Pour ma part, cela m’a fait regretter de ne mettre toujours pas lancer dans son apprentissage comme j’en rêve depuis longtemps.

dsc_0634

En plus du conte original, les auteurs nous narrent, sous forme de BD, ce qui est arrivé au Petit Chaperon Rouge dans le ventre du méchant loup. Dans cette « suite », interviennent de manière plus ou moins détournée des personnages de contes bien connus des grands et des petits.

Le côté loufoque de cette suite ainsi que ses illustrations tendent à me rappeler un peu l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Cela n’a rien d’étonnant si l’on considère que François Amoretti a déjà eu l’occasion d’illustrer cette histoire de Lewis Carroll.

alice-au-pays-des-merveilles

En fin de livre, quelques petits bonus sont présents comme le portrait de Perrault et des auteurs ou encore, une recette de galette des rois. Je n’ai pas choisi le livre pour cette raison, mais l’ayant lu juste deux jours avant l’épiphanie, elle est tombée à point nommé.

dsc_0640

En conclusion, que l’on ait envie de découvrir ou de redécouvrir Le Petit Chapon Rouge seul ou en famille, je ne peux que vous conseiller ce très bel objet-livre que j’espère, un jour, ajouter à ma bibliothèque.