C’est le 1er, je balance tout ! juin 2020

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories. Depuis quelques mois, les partages se font sur Charmant Petit Monstre.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez vu/lu le mois dernier

Ce mois a été celui des montagnes russes avec d’excellentes lectures et d’autres dont j’aurais préféré ne jamais croiser la route.

  • LE LIVRE AUDIO DU MOIS : je suis assez contente d’arriver à tenir le petit challenge que je me suis lancée, écouter un livre audio par mois. Et c’est un thriller young adult qui m’a accompagnée durant tout le mois de juin. Si l’enquête est intéressante sans être passionnante, j’ai été touchée par l’histoire de l’une des deux héroïnes qui doit cacher son homosexualité en raison de l’intolérance de ses parents. Très croyants, ceux-ci l’ont déjà envoyée en thérapie de conversion sous prétexte de la « guérir », ce qui la pousse à utiliser un subterfuge pour couvrir sa liaison avec Paulina. Une solution qui va néanmoins la mettre dans une situation délicate quand un maître chanteur entre en jeu et la menace elle et une autre adolescente avec laquelle elle est liée indirectement…

Couverture All Eyes on Us

J’en reparle bientôt sur le blog, mais si vous comprenez l’anglais  et appréciez le format audio, foncez d’autant que le roman est écoutable gratuitement sur Audible Stories.

  • MON TOP 3 : Les tribulations de Lady Eleanor Grant est une magnifique aventure pleine de passion et de mystère parfaite pour les amoureux de l’Égypte Antique.  Simone Veil ou la force d’une femme est une BD instructive qui nous permet de découvrir, à travers le regard d’une journaliste qui l’a côtoyée, sa vie personnelle et sa carrière politique exceptionnelle. Quant à La gitane aux yeux bleus, c’est un roman truculent et tendre qui vous emmènera en Espagne, entre Madrid et Grenade.

Couverture Les tribulations de Lady Eleanor Grant, tome 1 : La première reineCouverture Simone Veil, la force d'une femmeCouverture La gitane aux yeux bleus

  • AVIS TRÈS MITIGES

Couverture Les sentinelles de l'ombre, tome 1 : Le souffle de la luneCouverture La meute du phénix, tome 1 : Trey Coleman

  • FLOP : retrouvez ma chronique de Redwood pour comprendre les raisons de ce flop…

Couverture Redwood, tome 1 : Jasper

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Grâce nous parle d’Un tout petit bout d’elles, une BD qui aborde le thème de l’excision, une pratique révoltante dont l’ampleur et la barbarie ne manqueront pas de vous saisir d’effroi. Son avis m’a poussée à lire cette BD qui m’a touchée et que je ne peux, à mon tour, que vous recommander.

  • J’ai souvent entendu parler de la série Prince Captif et ai apprécié de lire l’avis de Mille et une lectures qui, suite à une relecture, met en lumière les points problématiques de l’histoire. Des points rédhibitoires pour moi…

  • Si comme moi le Japon est un pays dont la culture vous fascine, l’avis de Ninu sur Tokyo Sanpo devrait vous plaire ! Pour ma part, elle m’a donné très envie de découvrir ce livre sur ma wish list depuis trop longtemps…

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • OmbreBones nous offre une réflexion intéressante sur la place des autrices francophones en science-fiction. Vous verrez que le bilan est assez édifiant…
  • Le compte twitter Women who do stuff propose un certain nombre de ressources à « destination des personnes blanches, pour s’éduquer et lutter contre le racisme systémique et ses violences« . Les ressources sont nombreuses et il me faudra un certain temps avant que j’arrive à en faire le tour, mais il me semble important de relayer ce genre initiative qui permet à chacun de s’informer et de s’éduquer.

Fond de couleurs avec écrit par dessus "ressources anti-racistes à destination des personnes blanches".

  • Comment ne pas tomber en pâmoison devant le travail de cet artiste du papier ?

4) PAL de juillet

  • Lectures que je suis certaine de faire :

Pièces détachées par [Phoebe Morgan, Daniele Momont]J.: Nouvelle policière par [Laurent Moulin]L'Agence Pendergast - Les Griffes de la forêt (Mon marque-page +) par [Christophe Lambert, Florent Sacré]

Peindre la pluie en couleurs par TramierÉcrit dans le sang par [Edmonde Permingeat]

  • Liste de livres dans laquelle j’aimerais piocher : il faut que j’avance dans mes lectures pour le PLIB… Je vais donc essayer de lire au moins un titre que ce soit La cité des chimères ou Mers mortes. Sinon, je n’ai pas d’envie particulière pour le mois à venir.

Mers mortes par [Aurélie Wellenstein]Journal d'une pétasse au volant par [Anne-Charlotte Laugier]

Moriarty - Tome 6 par [Ryosuke Takeuchi, Hikaru Miyoshi]

Et vous, que retenez-vous de votre mois de juin ?
Un événement, un roman, un film, une série ?

Simone Veil ou la force d’une femme

Annick Cojean est grand reporter au Monde.
Au fil de sa carrière, elle a croisé Simone Veil à plusieurs reprises. Au fil de leurs rencontres, une relation singulière s’est installée entre Simone Veil et la journaliste.
Une relation de femmes au-delà des fonctions.
Un portrait subjectif, délicat et parfois surprenant de la femme au-delà de l’héroïne.

Steinkis (28 mai 2020) – 112 pages – Relié (18€) – Ebook (9,99€)
Auteurs : Annick Cojean  – Xavier Bétaucourt
Illustrateur : Etienne Oburie

AVIS

2017, Paris. L’annonce du décès de Simone Veil s’accompagne, pour la journaliste Annick Cojean, d’un article à rendre sur cette grande dame qu’elle a eu l’honneur de rencontrer à plusieurs reprises, que ce soit lors de manifestations officielles ou de rendez-vous plus personnels et intimes… La journaliste remonte alors le fil du temps et de ses souvenirs pour nous brosser le portrait d’une femme de caractère et d’une grande dignité qui a toujours lutté pour les opprimés et les exclus.

En plus d’être visuellement attractive, cette BD présente un atout important pour les personnes qui, comme moi, ont parfois peur de se lancer dans des biographies : l’accessibilité. Les auteurs ont ainsi réussi à synthétiser en un peu plus de cent pages toute la vie d’une femme qui en a pourtant vécu mille ! Cela rend évidemment la lecture agréable et rapide tout en offrant un bel aperçu de tous les événements marquants qui ont jalonné la vie personnelle et professionnelle d’une femme extraordinaire au destin hors du commun.

On découvre ainsi son enfance heureuse et insouciante auprès d’une mère qu’elle n’a jamais cessé d’aimer et d’admirer sans pour autant partager sa manière de s’oublier pour les autres, la guerre, la déportation, l’emprisonnement, l’humiliation, la mort et les drames, mais aussi sa rencontre avec son mari, son rôle de mère, ses amies… Je dois dire que j’ai été touchée par la pudeur avec laquelle est évoqué le passé de Simone Veil, et notamment la douloureuse expérience de la déportation qui marquera à jamais son existence. À l’inverse, le mépris et le manque de respect de certains devant son envie de témoigner sur le sujet m’ont laissée sans voix. Nul doute qu’il fallait la force de caractère et la pugnacité d’une femme comme Simone Veil pour faire face à toutes les situations qu’elle a traversées…

Les auteurs retracent également sa carrière qu’elle a menée d’une main de maître malgré les premières réticences d’un mari qui finira par la soutenir : ses débuts dans l’administration pénitentiaire qui lui permettront d’apporter un peu d’humanité là où elle avait été bafouée en toute impunité, son affectation à la direction des affaires civiles avec le constat affligeant du retard de la France, sa présidence du Parlement européen, son passage au ministère de la Santé marqué par la loi sur le droit et l’accès à l’IVG qu’elle défendra avec beaucoup de fermeté et de courage malgré des propos haineux et des attaques personnelles révoltantes… Des fonctions qu’elle exercera toujours avec détermination, droiture et conviction !

Évidemment, les sujets et les événements ne sont pas développés outre mesure, mais ils sont présentés avec assez de concision et de clarté pour en saisir tous les enjeux et/ou leur importance historique. Libre ensuite à chacun de faire ses propres recherches…

Le fait de parler de Simone Veil à travers les souvenirs d’une personne qui l’a côtoyée apporte également une dimension humaine et presque intime à cette BD, ce que j’ai trouvé fort appréciable. On sent toute l’admiration et la sympathie d’Annick Cojean pour cette figure historique avec laquelle elle avait fini par développer une relation dépassant le simple cadre professionnel. Une relation faite d’échanges à cœur ouvert et de confidences, notamment sur les rapports que chacune d’entre elles entretenait avec ses parents. Il faut dire qu’elles ont toutes deux eu plus ou moins un schéma similaire, entre une mère aimante et dévouée qu’elles adoraient, et un père autoritaire.

De cette structure familiale classique, Simone Veil a démontré tout au long de sa vie une grande soif d’indépendance financière qui explique probablement sa réussite professionnelle et une volonté farouche et inébranlable de pousser les femmes à travailler, à s’unir et à oser revendiquer leur place dans une société dominée par les hommes. Ce qui était vrai à son « époque » l’est tout autant actuellement puisque si les choses évoluent progressivement, il est flagrant de constater à quel point le combat pour la parité semble toujours d’actualité !

Quant aux illustrations, j’ai apprécié leur savant mélange entre précision et simplicité. Les décors et autres éléments architecturaux sont d’un réalisme indiscutable quand le faciès des personnages est plus ébauché, Étienne Oburie se concentrant sur les expressions. Un très bon moyen pour faire passer toutes les émotions qu’un regard, un sourire, une expression peuvent transmettre sans se perdre dans une avalanche de détails qui détournerait l’attention des lecteurs. On appréciera également la sobriété des couleurs avec des planches monochromes dont la couleur évolue en fonction de la temporalité dans laquelle Annick Cojean nous projette. Une manière élégante et subtile de guider la lecture.

En conclusion, dans une ambiance graphique douce et forte à la fois, cette BD raconte de manière inédite et avec une certaine tendresse, Simone Veil, de son enfance heureuse, aux drames qui ont jalonné sa vie en passant par sa carrière professionnelle qui ne peut qu’inspirer et servir d’exemple à des générations de femmes. Un portrait inédit tout en subtilité qui rend un vibrant hommage aussi bien à Simone Veil, l’héroïne pugnace qui a œuvré pour le bien des femmes et des exclus, que Simone Veil, la femme au-delà du personnage politique, historique et médiatique !

Simone Veil ou la force d’une femme est une BD passionnante et instructive que je ne peux que vous recommander pour en apprendre plus sur cette femme bien plus accessible que ce qu’une apparente austérité ne laisse présager. Et c’est probablement le tour de force d’Annick Cojean qui, en partageant ses souvenirs, a réussi à rendre Simone Veil aussi inspirante et humaine que touchante.

Je remercie Babelio et les éditions Steinkis pour m’avoir envoyé cet ouvrage en échange de mon avis.

 

 

Marathon lecture de l’Été

Chroniques littéraires propose un petit marathon lecture afin de faire un peu/beaucoup descendre notre PAL et/ou avancer dans nos lectures de challenges.

Le marathon a commencé hier, vendredi 19 juin et se terminera le dimanche 28 juin. N’hésitez pas à vous inscrire au groupe FB pour échanger sur vos lectures ou découvrir celles des autres participants…

À noter que tous les formats sont autorisés (romans, ouvrages graphiques, livres audio…).

Deux catégories sont proposées :

  • Tongs et Mojito : je lis ce que je veux à mon rythme, même si je me donne quelques petits défis (nombre de pages ou de livres).
  • La PAL en String : avec moi, la PAL va se retrouver à poil, des milliers de pages, des dizaines de livres, je me fixe des objectifs fermes et je m’y tiens (ou pas).

Il est également possible, mais pas obligatoire, de participer à quelques défis :

  • Je ne lis que des livres aux couleurs estivales (jaune, orange, vert, bleu, rose
  • Je ne lis que des sagas (peu importe que ce soit des livres de sagas différentes
  • Je ne lis que des livres de challenges auxquels je participe
  • Je ne lis qu’un seul genre de livres (thriller, jeunesse…)
  • Je lis au moins un roman, une BD et un manga

Pour ma part, j’ai choisi de participer à la catégorie La PAL en string et d’opter pour le défi, je lis au moins un roman, une BD et un manga.

Voici donc ma PAL pour le challenge :

  • Romans

Couverture Les sentinelles de l'ombre, tome 1 : Le souffle de la luneCouverture Maudit Cupidon, tome 1Couverture Pièces détachées

Couverture Les tribulations de Lady Eleanor Grant, tome 1 : La première reineCouverture Ivy Wilde, tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalité

  • Ouvrages graphiques

Couverture Simone Veil, la force d'une femmeCouverture L'Enfant et le Maudit, tome 7Couverture L'imprimerie des sorcières, tome 1

PAL : 8 livres dont 3BD/mangas pour un total de 2488 pages

Et vous, comptez-vous participer à ce marathon lecture ?
Avez-vous déjà lu certains livres de ma PAL ou certains vous tentent-ils ?

Top Ten Tuesday #177 : vos 10 BD / mangas / romans graphiques / albums jeunesse préférés

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français sur le blog Frogzine. »


Appréciant beaucoup les ouvrages graphiques, il m’a été difficile de n’en choisir que 10… Je ne suis d’ailleurs pas certaine qu’il s’agisse de mes préférés, mais voici une sélection de 10 BD, mangas, romans graphiques et albums jeunesse que j’adore.

MANGAS 

  • Black Butler est une série dont je savoure chaque tome avec un plaisir sans cesse renouvelé. Quant à L’Enfant et le Maudit, c’est un manga assez particulier, mélange de poésie et de noirceur qui est de toute beauté et qui mériterait d’être bien plus connu.
  • Bye, bye, my brother est un très beau one-shot que je ne peux que vous recommander. Pour en apprendre plus, je vous invite à découvrir l’excellent avis de l’Apprenti Otaku. Vous pouvez également retrouver ma chronique sur le blog.

Couverture Black Butler, tome 01Couverture L'enfant et le maudit, tome 1Couverture Bye bye, my brother

BD

Truffée d’humour et de références littéraires, De cape et de crocs est une magnifique et truculente série que j’aimerais beaucoup relire. Quant à Astérix, c’est l’une des rares BD que j’acceptais de lire enfant et probablement ma préférée depuis…

Couverture De cape et de crocs, tome 01 : Le Secret du JanissaireAstérix - Astérix le Gaulois - n°1 par [René Goscinny, Albert Uderzo]

ROMAN GRAPHIQUE

Le Prince et la Couturière est incontestablement mon roman graphique préféré… Des illustrations à l’histoire en passant par les messages et les émotions véhiculés par cet ouvrage, j’ai tout aimé.

Couverture Le prince et la couturière

Le prince Sébastien cherche sa future femme, ou plutôt, ses parents lui cherchent une épouse… De son côté, Sébastien est trop occupé à garder son identité secrète à l’abri des regards indiscrets. La nuit, il revêt les tenues les plus folles et part conquérir Paris sous les atours de l’époustouflante Lady Crystallia, l’icône de mode la plus courue de toute la capitale !
Sébastien a une arme secrète : sa couturière, Francès, une des deux seules personnes à connaître son secret, et sa meilleure amie. Mais Francès rêve de s’accomplir par elle-même, et rester au service du prince lui promet une vie dans l’ombre… pour toujours. Combien de temps Francès supportera-t-elle de vivre dans le boudoir de Sébastien en mettant ses rêves de côté ?

ALBUMS JEUNESSE

C’est dans cette catégorie que la sélection a été la plus difficile ayant fait un nombre incalculable de magnifiques découvertes… Je pense qu’on sous-estime fortement le pouvoir des albums jeunesse qui offrent un support idéal pour sensibiliser, en douceur et souvent avec grande poésie, les enfants à des sujets de société ou à des thèmes importants.

Couverture L'extraordinaire voyage du chat de Mossoul raconté par lui-mêmeCouverture Le chat bonheurCouverture Le singe de Hartlepool

  • Je n’ai choisi qu’un album de Benjamin Lacombe, mais tous auraient pu figurer dans cette sélection… Pour ma part, j’ai adoré Blanche-Neige dont l’illustrateur offre une magnifique interprétation graphique.

Couverture Blanche Neige (Lacombe)

dsc_0625dsc_0632

Et vous, connaissez-vous certains de ces titres ?
Lesquels avez-vous déjà lus ou lesquels vous tentent ?

In My Mailbox #167

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


PAPIER

Couverture de J. par Laurent MoulinPiège en haute mer: 30 minutes pour survivre - tome 2

LOISIRS CRÉATIFS

100 stickers à colorier - Féerie

EBOOKS

Veins of Gold (English Edition) par [Charlie N. Holmberg]Moriarty T01 : Empire mécanique 1/2 par [Fred Duval, Jean-Pierre Pécau, Stevan Subic]

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

C’est le 1er, je balance tout ! mai 2020

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories. Depuis quelques mois, les partages se font sur Charmant Petit Monstre.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez vu/lu le mois dernier

Pendant les deux premières semaines de mai, j’ai beaucoup lu, puis mon rythme de lecture s’est bien amoindri autant en raison du déconfinement que de ma découverte d’un nouveau loisir créatif qui a supplanté mon envie de lire, mais qui m’a néanmoins permis d’écouter un livre audio en anglais.

J’ai eu de très bonnes lectures ce mois-ci avec trois presque coups de cœur : The Poet X lu en lecture commune avec Grâce, le deuxième tome des Sœurs Carmines dont la fin m’a brisé le cœur et Anouchka des Landes (chronique en attente de publication).

Prise d’une frénésie d’urban fantasy, j’ai continué ma redécouverte du genre avant de faire une pause ayant peur de frôler l’overdose : Ivy Wilde, Entre les flammes, Kate Daniels. Tous ces romans ont en commun de se lire vraiment rapidement et d’avoir un petit côté addictif qui me plaît bien.

Couverture Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magieCouverture Dynasties, tome 1 : Entre les flammesCouverture Kate Daniels, tome 1 : Morsure magique

Au niveau des mangas, j’ai eu un coup de cœur pour Your lie in april qui est d’une grande poésie. J’avais eu le premier tome (version spéciale Loot Crate) grâce à une amie, il va donc me falloir me procurer les autres tomes parce que c’est définitivement une série que je souhaite avoir dans ma bibliothèque.

Parmi toutes mes lectures, je n’ai eu qu’un flop avec La Mélansire qui contient de bonnes idées, mais qui m’a profondément ennuyée malgré son peu de pages.

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Moka Au milieu des livres vous propose une belle chronique sur un classique qui m’a marquée et que j’ai relu, chose très rare, plusieurs fois : Des souris et des hommes de John Steinbeck.
  • Les miscellanées d’Usva vous parle de La danse de la méduse qui est loin de l’avoir convaincue. J’ai apprécié la manière dont elle présente aussi bien les atouts que les points faibles de ce roman. C’est vraiment ce que je recherche dans la blogosphère, des avis construits et argumentés qui permettent de se faire sa propre appréciation sur l’envie ou non de découvrir un ouvrage.
  • Si Jean-Luc Marcastel est un auteur que je vois passer régulièrement, je n’avais jamais entendu parler d’Un monde pour Clara découvert sur un blog que je connais depuis peu de temps et que j’apprécie beaucoup, Le grimoire fantôme.

La danse de la méduse (Bloom)

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • Planète diversité étant un blog que j’apprécie, j’ai été plus que ravie de découvrir son premier podcast. Je préfère néanmoins vous prévenir que votre wish list risque d’en prendre un coup ! Gros point fort de ce podcast, les avis sont brefs et vont à l’essentiel et vous découvrirez des conseils de lecture que l’on ne voit pas partout.

Casque D'Écoute, Audio, Technologie

Détective, Chercher, L'Homme, Recherche

  • Pikiti bouquine parle lecture et rythme de lecture dans l’une de ses vidéos. Je vous laisserai découvrir ses propos, mais je peux vous dire que je les partage entièrement. Aucun intérêt à se comparer au voisin puisque chacun à ses impératifs de vie, ses propres envies et sa propre manière de lire. De la même manière, si je ne prends même plus la peine de répondre, je trouve assez désobligeante la tendance de certains, notamment sur FB, à estimer que vous ne pouvez pas apprécier vos lectures à partir du moment où vous avez un rythme de lecture soutenu. En plus d’être aberrant, ce genre de jugement à l’emporte-pièce démontre une haute estime de soi parce qu’il faudra m’expliquer comment on peut savoir mieux que quelqu’un le plaisir qu’il prend à faire une activité…

4) PAL de juin

Il faut que j’avance dans mes SP que j’ai quelque peu délaissés ces derniers temps au profit de ma PAL personnelle, car si j’avais la tête à lire, je ne l’avais pas vraiment à écrire… Je vais donc essayer au moins de lire ces différents ouvrages dont deux sont en attente de réception :

Outsphere 2: Le Réveil par [Guy-Roger Duvert, Benjamin Sjöberg]Simone Veil, la force d'une femme par [Annick Cojean, Xavier Bétaucourt, Etienne Oburie]La gitane aux yeux bleus par Sànchez

Les Tribulations de Lady Eleanor Grant, Tome 1: La Première Reine par [J. James, Lowenael]J.: Nouvelle policière par [Laurent Moulin]

En ce qui concerne mes lectures personnelles, je vais piocher dans mes romans d’urban fantasy puisque je participe au Mois de la bit-lit. Je ne suis pas certaine d’atteindre les 6 romans prévus, mais voici les trois romans vers lesquels je compte m’orienter en priorité :

Couverture Ivy Wilde, tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalitéCouverture Ivy Wilde, tome 3 : S.O.S. fantômes en détresseTango endiablé: InCryptid, T1 par [Seanan Mcguire, Delhia Alby]

Et pour ceux qui ne l’auraient pas compris, j’aime beaucoup le violet…

Et vous, que retenez-vous de votre mois de mai ?
Un roman ? Un film ? Une série ?

 

In My Mailbox #166

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


PAPIER

Couverture Simone Veil, la force d'une femmeCouverture Agnès GreyCouverture La gitane aux yeux bleus

Couverture Outsphere, tome 2 : Le réveil

EBOOK

A Pinch of Magic (English Edition) par [Michelle Harrison]Dans la lueur des ténèbres par [Patrick Schneckenburger]K.-O. Tome 1: Quand "émotion" rime avec "action"... par [Adriana Kritter]

Ms. Marvel Vol. 1: No Normal (Ms. Marvel Series) (English Edition) par [G. Willow Wilson, Sara Pichelli, Adrian Alphona]Doctor Strange Vol. 1: The Way of the Weird (Doctor Strange (2015-2018)) (English Edition) par [Jason Aaron, Chris Bachalo]Alpha (Premières Armes) - Tome 1 - Baptême du feu par [Emmanuel Herzet, Éric Loutte]

Vlad - Tome 1 - Igor, mon frère par [Yves Swolfs, Griffo]Croisade - tome 1 - Simoun Dja par [Dufaux, Xavier]Un Homme de Goût - Tome 1 - Mise en bouche par [El Diablo, Cha]

1855 - Tome 1 (LA FILLE DE L'EXPO UNIVERSELLE) par [Jack Manini, Etienne Willem]Les Chroniques de Corum T01 : Le Chevalier des épées par [Mike Baron, Mike Mignola]Lord Baltimore T01 : Quarantaine par [Mike Mignola, Anne Capuron, Dave Stewart]

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

 

Diesel – Allumage, Tyson Hesse

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Le voyage de Diandra Diesel pour récupérer le vaisseau de son père ! Lorsqu’une armée longtemps oubliée surgit des nuages, Diandra « Dee » Diesel prend une décision irréfléchie qui va changer son destin pour toujours. Avec son robot cassé et une mystérieuse machine volante pour seule aide, Dee va faire un voyage qui la mènera de l’obscurité des terres abandonnées situées sous les nuages à la lumière éblouissante de la capitale de son monde. Son plus grand défi sera de s’affranchir de son héritage familial afin de choisir seule sa propre destinée. Tyson Hesse nous livre une histoire, visuellement exceptionnelle, sur l’importance de la famille, des responsabilités et sur l’héroïsme, dans un monde aussi nouveau que gigantesque !

Editions Kinaye (18 janvier 2019) – 208 pages – Album (15,50€) – Ebook (7,99€)

AVIS

Il se dégage pas mal de mystère de cette aventure dans laquelle nous faisons la connaissance d’une jeune fille haute en couleur, Diesel alias Dee pour les intimes. Cette dernière présente la particularité d’être aussi touchante qu’exaspérante ! Encore très jeune dans sa tête, elle se comporte comme une adolescente incapable d’être en prise avec la réalité et de faire face aux conséquences de ses actes. Si ce trait de personnalité tend à m’exaspérer, ici, il passe très bien parce qu’on se rend très vite compte que derrière cette insouciance, se cache une jeune femme blessée qui n’attend qu’une chose, trouver sa place.

Et puis, témoin, il y a 7 ans, d’une terrible scène dans laquelle elle voit son père adoptif disparaître, on peut comprendre qu’elle se réfugie quelque peu dans ses fantaisies à la place d’affronter la réalité. Mais un événement tragique va venir bouleverser son monde et la pousser dans ses retranchements. Face aux dangers et aux rencontres qu’elle fera en cours d’aventure, certaines plus agréables que d’autres, elle va évoluer et gagner en consistance. Sans devenir du jour au lendemain parfaite, Diesel finira par comprendre que grandir et trouver sa place, c’est aussi prendre des décisions et gagner en maturité. Je vous rassure, elle ne perd pas cette petite étincelle de folie et de bonne humeur qui fait son charme, mais dans l’adversité, elle va enfin se révéler !

Cette histoire menée tambour battant m’a séduite par cet enchevêtrement constant et maîtrisé d’actions qui vous tient en haleine et vous fait tourner les pages avec avidité d’autant que le récit n’est pas dénué de suspense. En cours d’aventure, Diesel va ainsi faire une surprenante découverte qui remet en question son monde, fait vaciller ses certitudes et la pousse dans une quête de vérité dont on attend, tout autant qu’elle, le dénouement. Pas mal de questions donc dans ce premier tome avec un personnage dont je ne vous dévoilerai pas l’identité, mais qui apporte une certaine profondeur et complexité à l’intrigue.

Si le comportement de ce dernier a de quoi dérouter, voire dégoûter, on se doute bien grâce, entre autres, à des flash-back que les choses ne sont pas si simples que cela et que ses intentions sont plus complexes qu’il n’y paraît. De la même manière, ces hommes-oiseaux menaçants, qui ont déjà détruit la vie de Diesel par deux fois, se révèlent finalement assez nuancés. Leurs actes sont certes odieux, mais ce qui les a poussés à les commettre l’est tout autant. Comme dans toute guerre, car il s’agit bien d’une guerre, personne n’est tout blanc…

Diesel est un personnage qui ne peut laisser indifférent, mais la galerie de personnages secondaires est aussi intéressante, et donne lieu à des échanges parfois assez drôles, notre héroïne n’ayant pas que des fans… L’humour est d’ailleurs très présent dans cet album, ce qui permet d’alléger l’impact de certaines révélations fracassantes tout en offrant de beaux instants de rire. À cet égard, j’ai beaucoup apprécié les interactions mouvementées entre Diesel et la commandante du vaisseau dont notre héroïne aurait dû hériter. L’insouciance de Diesel tranche avec la rigueur et le sens des responsabilités de cette femme, mais leur relation pourrait évoluer, Diesel lui prouvant qu’elle aussi peut se montrer à la hauteur quand la situation l’impose.

Page 0 Diesel tome 1

Mais, comme souvent, mon coup de cœur va à un personnage secondaire et atypique : le robot que Diesel a reçu en cadeau durant son enfance et qui a longtemps été son seul ami. Il existe donc une parfaite compréhension entre eux, du moins, dans la tête de la jeune fille qui semble surtout lui attribuer les pensées qui l’arrangent ou qu’elle déduit du contexte. La présence de ce robot aux côtés de la jeune fille est touchante au point de me pousser à le considérer non pas comme une machine, mais comme un être à part entière dont les capacités exceptionnelles devraient vous enthousiasmer. Un joli duo donc !

Cette histoire, en plus de nous offrir un très bon moment de divertissement, aborde différents sujets : la famille et les liens parfois complexes unissant ses membres, la guerre et ses désastreuses conséquences, l’amitié, le sens des responsabilités, la quête de soi et de sa place au sein de la société et des siens, l’héroïsme qui ne se décrète pas mais qui s’impose presque à soi… Une multitude de thèmes intéressants qui viennent enrichir la lecture.

Au-delà du suspense qui rend l’histoire assez addictive et des personnages hauts en couleur, l’ouvrage bénéficie de superbes et dynamiques illustrations fourmillant de détails. Plus sobres que dans Space battle Lunchtime par exemple, elles possèdent néanmoins un certain cachet et participent grandement au plaisir que l’on prend à découvrir ce premier tome. J’ai également apprécié la manière dont les phases d’action se détachent clairement des phases plus narratives. Les illustrations sont alors, dans ces moments-là, plus lumineuses et intenses, ce qui permet à l’auteur de se passer de texte ou de le réduire à son plus strict minimum.

En conclusion, avec Diesel, on retrouve la touche Kinaye, c’est-à-dire des ouvrages pleins de peps, d’humour, d’action et de personnages attachants. Le cocktail parfait pour offrir un moment de lecture divertissant et totalement immersif !

In My Mailbox #163

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


EBOOKS : une sélection 100% graphique

Je remercie de nouveau les éditeurs pour avoir mis gratuitement à notre disposition de très nombreux ouvrages… Ne comptant pas me rendre en médiathèque avant un long moment (sauf pour rendre mes emprunts), je suis ravie d’avoir ces BD et ces mangas dans ma PAL.

Mes Cops - Tome 1 - Des copines à l'appel par [Christophe Cazenove, Fenech, Camille]

Boule à zéro - Tome 1: Petit Cœur chômeur par [Zidrou]Le Royaume - Tome 1 - Anne par [Feroumont, Benoît Feroumont]

Résistances - Tome 1 - L'Appel par [Jean-Christophe Derrien, Claude Plumail]Midnight Tales - Tome 1 par [Mathieu Bablet, Elsa Bordier, Sourya, Guillaume Singelin, Gax]Bots - Tome 1 par [Aurélien Ducoudray, Steve Baker]

Alpha (Premières Armes) - Tome 1 - Baptême du feu par [Emmanuel Herzet, Éric Loutte]

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

 

C’est le 1er, je balance tout ! Avril 2020 + Bingo du #PLIB2020

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories. Depuis quelques mois, les partages se font sur Charmant Petit Monstre.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez vu/lu le mois dernier

Après une période creuse, j’ai retrouvé un très bon rythme de lecture grâce, entre autres, aux livres audio et aux thrillers que j’ai dévorés.

Parmi toutes mes lectures, je retiendrai plus particulièrement trois romans :

  • 12 bis, Avenue du Maréchal-Joffre. La sortie ayant été retardé en raison du confinement, je vous en parlerai plus tard, mais j’ai frôlé le coup de cœur.
  • Très bonne lecture également avec Le dernier salut de l’amazone que je vous recommande pour une plongée fascinante dans la vie d’une héroïne atypique et le monde du cirque.
  • Le mois d’avril m’a permis de renouer avec la fantasy urbaine. J’ai ainsi dévoré trois romans du genre, mais le premier tome de Bloodfire tire vraiment son épingle du jeu, peut-être parce que je me suis beaucoup attachée à l’héroïne. Ne vous fiez pas à son horrible couverture dont je vous ai parlé dans le dernier Throwback Thursday Livresque.

Couverture Les liens du sang, tome 1 : Un tempérament de feuCouverture Le Dernier Salut de l'amazone

Pas de gros flop, mais trois lectures m’ayant laissé un avis mitigé : vous pouvez retrouver ma chronique de la BD Les hommes viennent de Mars, Les femmes de Vénus.

Couverture Kanon au bout du monde, tome 1Couverture Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus (BD), tome 1

Et j’ai enfin terminé un livre audio en anglais commencé en février : l’achat d’Animal Crossing et le confinement m’ont bien aidée à en venir à bout… L’histoire est intéressante mais je m’attendais à un roman un peu plus rythmé. Je lirai/écouterai néanmoins la suite avec plaisir.

Couverture All the stars and teeth

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Lestrange in wonderland vous donne son avis sur mon classique préféré : Orgueil et préjugés de Jane Austen.
  • Sur En tournant les pages, vous trouverez un très joli avis sur un autre classique : Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway.
  • Le blog Les petites analyses m’a donné très envie de découvrir Le roman de monsieur de Molière dont je n’avais jamais entendu parler..

Orgueil et préjugés (illustré) par [Jane Austen]Le vieil homme et la mer (Folio t. 6487) par [Ernest Hemingway, Philippe Jaworski]

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • Si vous aimez Sherlock Holmes et les animés, l’article du blog Les Voyages de Ly sur Kabukichou Sherlock devrait vous intéresser….

  • J’attends désespérément une version boîte d’Ace Attorney Phoenix Wrigth Trilogy sur Switch, mais je crois que l’avis de Komorebi va finir par me faire craquer pour la version dématérialisée…

  • Découvrez sur Youtube un album jeunesse entièrement lu par son autrice. J’aime beaucoup le concept découvert sur un blog dont j’ai oublié de noter le nom. Si la personne qui le tient passe par ici, qu’elle n’hésite pas à se manifester afin que je puisse la mentionner.

4) PAL de mai :

  • Livres que je compte lire dans le cadre du Medieval-A-Thon :

BEAUTY AND THE BEAST: The Beast WithinFake It Till You Break It (English Edition)Signé poète X - Dès 14 ans

  • Livres que je compte lire pour le Bingo du #PLIB2020 : faire une lecture commune (Signé poète X avec Grâce du blog Les notes de Grâce M.), lire un livre avec une fleur sur la couverture ( Un chiot nommé Star), Lire un livre hors SFFF (Fake It Till You Break It) et lire une autrice francophone (Le dernier conte).

Signé poète X - Dès 14 ansFake It Till You Break It (English Edition)Jasmine, l'apprentie vétérinaire - 2. Un chiot nommé Star - Folio Cadet Premiers Romans - Dès 8 ans

Pour les actions, je compte : accorder 1h à une autre activité (Animal Crossing ou vélo elliptique), coordonner mon marque page avec ma lecture en cours, lire un livre entier en pyjama, ne pas toucher mon téléphone pendant 6h et partager un compte chouchou sur Instagram.

Aucune description de photo disponible.

  • Autres livres de ma PAL que j’aimerais lire :

Morsure Magique: Kate Daniels, T1Outsphere 2: Le RéveilLe dernier gémini (Galénor t. 2)

Et vous, que retenez-vous de votre mois d’avril ?
Un roman ? Un film ?
Participez-vous à l’un des deux challenges évoqués ?