Gâteau roulé à la confiture, kitchenaid

20160814_104159-1-1-1.jpg

Après quelques problèmes avec mon four, j’ai profité de son complet « rétablissement » pour confectionner un gâteau qui fait l’unanimité autour de moi : un roulé à la confiture.

J’ai suivi la recette de base que j’ai trouvée dans de nombreux magazines, blogs ou sites Internet comme Marmiton.

Ingrédients :

  • 110 de sucre + 2 sachets de sucre vanillé
  • 125 grammes de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 4 oeufs : je n’en ai utilisé que 3

La préparation : il existe plusieurs méthode mais j’obtiens de bons résultats avec celle-ci :

  1. Préchauffer votre four à 210°
  2. Séparer les blancs des jaunes.
  3. Monter les blancs en neige, j’ai utilisé mon kitchenaid.
  4. Baisser la vitesse du robot et ajouter le sucre, les œufs, la farine et la levure chimique jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  5. Étaler sur du papier sulfurisé mis sur votre plaque de four ou comme moi, utiliser un tapis en silicone.
  6. Enfourner  8 à 10 minutes en fonction de votre four (8 min avec mon four).
  7. Une fois que le gâteau est cuit, le sortir du four et le retourner sur un torchon humide.
  8. Une fois le gâteau un peu refroidi, étaler la confiture et rouler le gâteau.
  9. Vous pouvez ensuite saupoudrer le gâteau de sucre glace, ajouter des framboises, un coulis de chocolat…

20160815_201434   20160814_102335

REMARQUES

Pour ce type de recettes, j’apprécie vraiment mon investissement dans Kit à gâteau roulé Lekue. Il n’est pas indispensable mais il se révèle très pratique. N’hésitez pas à surveiller les promotions puisque j’avais pu le trouver à -50%.

20160814_104159-1

Et vous, vous aimez les roulés ?

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Compote de bananes à la liqueur de pain d’épices, Délimix

2016-08-01 11.03.32

De passage dans mon magasin BIO préféré (Au grain de blé, Saint-Etienne), le patron m’a gentiment donné une grappe de bananes déjà bien mûres.  Me demandant comment j’allais les préparer, je me suis souvenue d’une recette au Délimix que j’effectuais régulièrement au début de ma découverte du robot : une compote de bananes.

2016-08-01 17.31.12

Dans la recette initiale du site Délimix une liqueur d’oranges est utilisée mais je lui ai préféré une liqueur au pain d’épices rapportée par mon frère après un bref passage en Alsace.

DSC_0639 DSC_0644

Les ingrédients :

  • Un bouchon d’eau : le bouchon du dessus de couvercle sert de doseur.
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 bananes : ici, j’en ai mis 5 pour une compote plus épaisse et plus prosaïquement, parce que j’avais 5 bananes à utiliser.
  • 4 cuillères à soupe de liqueur de pain d’épices.

La recette :

  • Mettre le bouchon d’eau et le sucre dans le bol, programmer 5 min à 90°, vitesse 1
  • Ajouter les bananes coupées en rondelles et la liqueur. Programmer 15 min à 80°, vitesse 1

AVIS

Facile à réaliser, cette recette permet d’utiliser les bananes trop mûres.

L’association liqueur de pain d’épices/bananes fonctionne très bien même pour moi qui n’aime pourtant pas le goût des bananes cuites.

Pour cette recette, vous pouvez très bien varier les plaisirs en changeant de liqueur. Vous pouvez également ne pas en mettre notamment si cette compote s’adresse à des enfants. Néanmoins, il est indéniable que l’ajout de la liqueur apporte un vrai plus à le recette.

Pour un dessert encore plus gourmand, j’ai mis dans un pot, de la compote de bananes à la liqueur et de la crème au chocolat réalisée également au Délimix. Le duo chocolat/banane a de nouveau fait ses preuves.

2016-08-01 11.01.48

Alors, tentés ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Glace au chocolat et lait concentré, sans sorbetière

20160726_192016

Je possède une sorbetière mais il m’arrive parfois de vouloir réaliser deux parfums différents sans attendre les 24h que demande la réfrigération du disque de l’appareil. J’ai donc cherché une manière de réaliser une glace sans sorbetière.

C’est là que l’astuce du lait concentré m’est apparu. Cet ingrédient, s’il n’est pas magique, permet néanmoins de réaliser des glaces très bonnes sans sorbetière et sans devoir mélanger la préparation régulièrement pour éviter les paillettes.

Les ingrédients :

  • 150 gr de chocolat de préférence noir : je vous déconseille le chocolat blanc qui est très sucré car le lait concentré l’est déjà beaucoup. Comme il ne me restait plus de chocolat noir de pâtisserie et que je ne voulais pas sacrifier mon chocolat de dégustation, j’ai utilisé 100 gr de chocolat au lait et 50 gr de cacao non sucré Van Houten afin de limiter le côté trop sucré de la préparation.
  • 40 cl de crème liquide entière : la prochaine fois, j’utiliserai de la crème de coco que j’adore.
  • 1 boîte de lait concentré sucré de 400 grammes

La préparation :

  • Monter la crème en chantilly : j’ai pour ma part utiliser mon Kitchenaid.
  • Faire fondre le chocolat au bain-marie puis l’ajouter au lait concentré sucré
  • Mélanger délicatement la chantilly et la préparation lait concentré/chocolat
  • Verser le mélange dans un récipient fermé que vous placer au congélateur pour au moins deux heures

20160726_161916

AVIS

J’ai été bluffée par le résultat : une consistance crémeuse sans paillettes. Pour ceux qui n’ont pas de sorbetière, une préparation à base de lait concentré sucré me semble une bonne solution.

J’ai préféré le mélange juste pris 2 heures au congélateur. Si vous le déguster le lendemain, comme avec une glace en sorbetière, il est préférable de le sortir une dizaine de minutes avant pour l’attendrir.

20160726_192056

La glace m’a semblé trop sucré mais parfaite à mon compagnon. Si comme moi, vous n’aimez pas les produits trop sucrés, vous pouvez essayer de ne mettre que du cacao sans sucre de type Van Houten (70 grammes pour commencer) ou du chocolat noir à 70% minimum.

La crème liquide et le lait concentré sont les seuls ingrédients indispensables de la recette. Libre à vous de réaliser une glace à la vanille, au café, à la fraise… Les variantes sont infinies et ne dépendront que de votre imagination.

Enfin, vu la simplicité de réalisation de cette recette, elle me semble parfaite pour une petit séance de cuisine en famille notamment pour initier les enfants à la joie de cuisiner comme des grands. Je suis certaine qu’ils seront pleins de ressources pour trouver comment agrémenter la recette de base.

Et vous, vous avez déjà réalisé des glaces à base de lait concentré sucré ? Ou vous êtes prêts à vous lancer ?

Glace au chocolat en sorbetière

20160626_180348.jpg

Une subite envie de glace au chocolat un soir devant mon livre et me voilà en quête d’une recette pour assouvir cette envie. Je l’ai trouvée sur le site Glace et sorbet.

J’ai choisi cette recette car contrairement à ce que je fais d’habitude, il n’y avait pas besoin de réaliser de crème anglaise.

Ingrédients :

  • 150 g de chocolat : j’ai mis 150 grammes de chocolat noir « à pâtisser »
  • 4 jaunes d’œufs
  • 60 g de sucre
  • 300 ml de lait
  • 200 ml de crème liquide
  • facultatif : chocolat en poudre type Van Houten pour renforcer le goût du chocolat (j’en ai mis 30 grammes)

Recette

  • Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre. J’ai utilisé le kitchenaid.
  • Faire chauffer le lait et la crème puis les verser sur le chocolat coupé en morceaux.
  • Laisser fondre le chocolat tout en mélangeant.
  • Une fois que le chocolat est fondu, verser la préparation sur le mélange oeufs/sucre puis mélanger.

Laisser le tout refroidir. Pour ma part, j’ai laissé la préparation une nuit au frigo.

Mettre en sorbetière jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Cela m’a pris 30 minutes environ.

Avis

Cette recette fait l’unanimité autour de moi. La glace est délicieuse dès la sortie de la sorbetière et très onctueuse. Comme toujours, n’hésitez pas à la placer au congélateur si vous souhaitez une consistance plus ferme.

La prochaine fois, j’ajouterai des pépites de chocolat ou de la noix de coco râpée pour rendre le tout encore plus gourmand.

Et vous, vous aimez les glaces au chocolat ?

 

Enregistrer

Glace à la noisette IG bas, Délimix et sorbetière

20160711_153500

Pour des raisons de santé, il m’est préférable de m’orienter, dans la mesure du possible, vers des recettes à indice glycémique bas. Aiment énormément la glace à la noisette, j’ai donc tenté d’en réaliser une qui respecterait cette demande.

Les ingrédients :

  • 3 jaunes d’œuf
  • 20 cl de crème fraiche liquide ou de crème végétale (j’ai une préférence pour celle à la noix de coco)
  • 60 grammes de sucre à IG bas : pour ma part, 20 grammes de miel d’acacia et 40 grammes de sucre de coco.
  • 400 ml de lait de vache ou végétal
  • 80 grammes de purée de noisettes : fait maison dans mon cas.
  • ingrédients facultatifs : de la poudre de noisettes, des noisettes concassées, des pépites de chocolat maison…

Recette : j‘ai utilisé mon Délimix mais vous pouvez faire la recette sans :

  • huiler légèrement le bol
  • mettre le fouet, ajouter le lait et la crème puis les œufs et le sucre
  • mettre 10 minutes à 80°, vitesse 2

Laisser refroidir la préparation, ajouter la purée de noisette avant de mélanger puis de mettre la préparation au frais quelques heures voire une nuit.

Mettre en sorbetière pendant 20 à 30 minutes (moins ou plus longtemps selon votre modèle, la température de votre mélange…) en n’oubliant pas d’incorporer les noisettes concassées et le chocolat si vous souhaitez en ajouter.

Vous pouvez déguster la glace ainsi mais je préfère la placer une ou deux heures au congélateur pour qu’elle soit plus ferme.

Si vous n’avez pas de sorbetière, vous pouvez :

  • congeler la préparation dans des bacs à glaçons puis démouler la quantité que vous désirez avant de la mixer jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. C’est mon alternative préférée.
  • ou verser la préparation dans un récipient, la placer au congélateur et la mixer toutes les 30 minutes quatre ou cinq fois.

AVIS

J’ai beaucoup aimé le résultat même si j’aurais préféré que le goût de la noisette ressorte un peu plus. Je pense, la prochaine fois, monter la crème en chantilly avant de l’ajouter au mélange lait/oeufs/sucre refroidi. Je trouve en général le résultat meilleur et plus crémeux.

Cette glace maison tend à fondre assez rapidement donc une fois servie, n’attendez pas pour la déguster.

Et vous, tentés par les glaces maison ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Riz au lait au Délimix

2016-07-08 17.45.22

Je vous avais parlé précédemment du Délimix, un robot cuiseur présent dans ma cuisine me permettant de réaliser de nombreuses préparations. Il y en a une que je réalise d’ailleurs régulièrement, il s’agit du riz au lait que ce robot rend facile et rapide à faire.

Je suis, en général, la recette officielle en apportant parfois des ajustements.

Les ingrédients

  • 1 litre de lait à température ambiante de préférence entier mais le demi-écrémé fonctionne également, le résultat sera juste un peu moins crémeux. Vous pouvez également utiliser un lait végétal.
  • 150 gramme de riz rond : j’ai pris celui-ci mais un riz d’une autre marque conviendra également.

357d643c76bdf4662d8227fe2fb281ad

  • 2 sachets de sucre vanillé car c’est tout ce que j’avais sous la main mais vous pouvez utiliser une gousse de vanille ou de l’extrait de vanille
  • 100 grammes de sucre ou 115 grammes si vous utilisez une gousse de vanille

La recette :

  • Rincez le riz : il m’est arrivé d’oublier et la foudre ne s’est pas abattue sur moi, je vous rassure
  • Huilez légèrement le bol du Délimix, placez le mélangeur, versez le lait et le sucre
  • Faire cuire 8 min à 90° sans le bouchon vitesse 2
  • Versez le riz et faire cuire 40 minutes sans le bouchon à 90° vitesse 2.

Le temps de cuisson va dépendre de vos goûts. La recette donnée permet d’obtenir un riz avec une légère couche de lait au-dessus. Quand je désire que tout le liquide soit entièrement absorbé pour un résultat un peu plus compact, je rajoute 5 à 10 minutes de cuisson. Rappelez-vous par contre que le riz va continuer à absorber le liquide lors de son refroidissement.

20160622_161918

REMARQUE

Cette recette permet de réaliser un riz au lait des plus classiques mais libre à vous de laisser votre imagination s’exercer. Vous pouvez :

  • ajouter de la crème fraiche, un ou deux jaunes d’œuf en veillant alors à manger rapidement le riz
  • ajouter des épices (cannelle…), de la fleur d’oranger, de la noix de coco, des noisettes ou amandes concassées, du pralin, de la purée de noisettes…
  • rendre le tout plus gourmand avec du chocolat en poudre, du chocolat râpé ou en pépites. Il m’arrive d’ajouter 100 grammes de chocolat noir lors de la préparation pour un riz au lait chocolaté.
  • parsemer le riz refroidi de fruits frais , de comptes ou de confitures ou de coulis de fruits, caramel ou chocolat.

index

Il existe d’autres recettes de riz au lait mais j’avoue avoir une nette préférence pour celle-ci. Ce dessert économique et gourmand remporte toujours un beau succès à tel point qu’il m’arrive d’en réaliser et d’en apporter à mes proches. Et puis, il est tellement simple à réaliser, pourquoi s’en priver ?

Et vous, vous appréciez ce dessert de l’enfance ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Je réussis mes pains, yaourts, fromages… sans machine , Delphine Paslin

DSC_0622

 

Je ne vais pas vous présenter un roman mais un livre de cuisine : « Je réussis mes pains, yaourts, fromages… sans machine  » de Delphine Paslin. Emprunté à la bibliothèque pour ma mère, je l’ai tout de même feuilleté par curiosité avant de le rendre. Et j’ai bien fait : j’y ai découvert un certain nombre de recettes appétissantes et qui ne nécessitent pas de vider la grande surface du coin.

DSC_0626

 

Voici ce qu’en dire l’éditeur :

« Cuisiner soi-même les plats et préparations que l’on a coutume d’acheter tout faits en se passant de l’arsenal électroménager encombrant, énergivore et coûteux, c’est possible !
Voici 50 recettes du quotidien à réaliser sans machine, des biscottes du petit déjeuner à la crème glacée du dessert, en passant par les pains de toutes sortes, les pâtes, les charcuteries et autres préparations salées, les condiments, le beurre, les fromages, les yaourts, les jus et sirops… Un four, une cuillère en bois ou une poche à douille font cela tout aussi bien que les appareils ménagers peu écologiques qui s’étalent à l’envi dans les rayons des grands magasins. Et il suffit d’un peu d’audace pour se lancer dans la réalisation de saumon fumé, magrets séchés, boudins blancs, raviolis, gnocchis… »

Vous pouvez découvrir le sommaire du livre ici et/ou agrandir ma photo :

DSC_0632
 
  DSC_0634
DSC_0636DSC_0639DSC_0646

Le livre est donc décomposé en plusieurs partie, pour chacune d’entre elles, je vous donne une ou deux recettes que j’ai prévu de tester au plus vite :

  • de la boulange salée et sucrée : pains briochés au yaourt, bagels à l’avoine et aux graines…

DSC_0635

  • des laitages succulents : caillebotte au sirop d’érable, brousse au lait frais, tofu soyeux… Presque toutes les recettes de cette partie me tentent d’autant que leur réalisation semble presque enfantine.

DSC_0637DSC_0638

  • des conserves savoureuses : limonade au citron, moutarde à l’ancienne au miel…

DSC_0640

  • des plats bluffants et gourmands : Boudin blanc végétal au romarin, « Beignets » de thon sans friture…

DSC_0648

Le livre ne m’a pas poussée à me séparer de ma très chère yaourtière mais j’ai été enchantée de découvrir la variété des produits laitiers que l’on peut réaliser sans cet appareil. Cela tombe d’ailleurs bien car elle est très souvent en fonctionnement chez moi et je suis parfois frustrée de ne pas pouvoir faire une tournée de yaourt et de fromage blanc en même temps. Problème résolu!

Au-delà des recettes proposées, ce livre m’a permis de réfléchir à la multiplication de tous ces appareils électroménagers qui nous facilitent la vie mais qui tendent également à l’encombrer. Bon, je pense être l’une des personnes les moins bien placées pour dire cela puisque j’ai tendance à les accumuler. Mais je commence lentement à questionner ma consommation dans ce domaine…

Si vous voulez découvrir quelques pages gratuitement et/ou commander ce livre, vous pouvez vous rendre sur le site de la boutique Terre Vivante. Le tarif est de 12 euros ce qui au regard de la qualité des recettes proposées, leur diversité et la beauté des photos, est un prix plus que raisonnable. De manière générale, j’aime beaucoup les livres de cette maison d’édition, le contenu est souvent de qualité.

    DSC_0644

En résumé, je conseille ce livre à tous les gourmands qui aiment cuisiner et réaliser eux-mêmes de bons produits. Les recettes sont saines, facilement accessibles même si vous n’êtes pas un ou une grande cuisinière et cerise sur le gâteau, elles ne nécessitent pas d’investir dans du matériel spécifique. L’exemplaire emprunté ayant retrouvé les rayons de la bibliothèque, je vais sans aucun doute acheter mon propre exemplaire.

Et vous, vous êtes tentés par ce livre?