Throwback Thursday Livresque #148 : animal

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Sans surprise, avec un thème comme animal, je ne pouvais que vous parler de chats et plus particulièrement d’un ouvrage que j’avais bien apprécié : Chattitudes.

Couverture Chattitudes

Comment décoder le comportement de son chat en 150 situations clés dessinées, type BD, via des dessins à la fois tendres, drôles et très explicites.
Comprendre ce qu’il exprime avec chaque partie de son anatomie : sa queue, ses yeux, ses oreilles… (derrière ses mimiques)
Comprendre ses émotions (le contentement, la peur, la colère…)
Comprendre comment il exprime ses besoins (la faim, la soif, l’envie de sortir…).

Si vous aimez les chats, cet ouvrage ne vous apprendra rien de bien nouveau, mais vous devriez néanmoins passer un bon moment entre faits plus ou moins connus et surprenants, anecdotes et illustrations qui contribuent à la légèreté et à l’humour qui se dégagent de la narration.

Voici un joli cadeau abordable à glisser sous le sapin !

Et vous, cet ouvrage vous tente-t-il ?
Qu’auriez-vous proposé ?

Poussière fantôme, Emmanuel Chastellière

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Une histoire de fantôme rocambolesque… à Montréal !

Être guide touristique spécialisé dans les mystères du Montréal hanté n’est pas facile tous les jours, malgré les pourboires et les touristes à berner. Mais ça l’est encore moins quand on peut réellement converser avec les fantômes, trop contents de trouver quelqu’un à qui parler !
Depuis qu’Archibald a fait la rencontre d’Elizabeth McKenzie, jeune scientifique décédée dans des circonstances étranges en 1917, sa vie a basculé. Déterminé à aider Elizabeth à lever le voile sur sa mort, Archie va devoir compter sur des amis parfois surprenants et apprendre à percer les secrets de la poussière fantôme, alors que les revenants, goules et autres spectres de la ville se montrent de plus en plus menaçants…
Et tout ça si possible sans trop se fatiguer

 

Scrineo (26 avril 2018) – 336 pages – Broché (14,90€) – Ebook (7,99€)
Illustration : Xavier Collette

AVIS

Difficile de ne pas craquer devant une telle couverture et un tel titre ! C’est donc sans vraiment prêter attention au résumé que j’ai décidé de m’embarquer dans cette lecture. Un voyage qui fut riche en péripéties et en présences fantasmagoriques. Il faut dire qu’avec un protagoniste voyant les fantômes, cela n’a rien de très étonnant.

Profitant de son don, Archibald s’est associé avec son meilleur ami, Isidore, libraire spécialisé dans l’occulte, pour proposer des visitées guidées d’un genre nouveau… À ses côtés, ce ne sont pas les musées que les touristes découvrent, mais plutôt le Montréal de l’ombre, des fantômes et des histoires à vous faire dresser les cheveux sur la tête. Un métier dans lequel Archibald excelle d’autant qu’il peut compter depuis peu sur l’aide du fantôme d’Elizabeth, une jeune scientifique décédée cent ans plus tôt.

C’est d’ailleurs avec cette dernière que l’auteur commence son livre. Nous découvrons ainsi la tragique histoire de cette femme qui s’est lancée dans des recherches scientifiques qui auraient pu, en cas de succès, changer la face du monde. Une réussite effleurée de près avant qu’un terrible accident ne vienne mettre fin aux ambitions de la jeune prodige, à sa vie et à celle de son amant.

Cent ans plus tard, Elizabeth, qui n’a rien perdu de son caractère, doit faire face à un autre problème qui prendra une tournure que ni elle ni Archibald n’auraient pu imaginer. Ils pourront heureusement compter sur le soutien de différentes personnes plus ou moins liées au monde de l’étrange. C’est donc dans une aventure auréolée de mystère, empreinte de mythologie et emplie de dangers que l’auteur nous plonge sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. Dans un rythme effréné,  les scènes d’action et les événements s’enchaînent apportant leur lot de questionnements et de révélations…

Au fur et à mesure de l’intrigue, les liens entre les personnages se précisent et les relations sont mises à mal… J’aurais apprécié que l’auteur développe un peu plus cet aspect du livre puisque finalement, on reste à la surface des choses. À titre d’exemple, la relation entre notre héros et son meilleur ami m’a laissée assez dubitative. Leurs interactions, basées sur les silences et les secrets, manquent cruellement de chaleur, un peu comme si nous étions face à de vagues connaissances et non à des personnes censées être proches... Archibald m’a en outre agacée par la manière dont il jette l’opprobre sur son ami qui lui avait caché tout un pan de son existence quand lui-même n’a pas été un exemple de transparence et d’honnêteté. Un peu de mauvaise foi notre Archibald…

J’ai, en revanche, apprécié l’amitié entre le jeune homme et sa colocataire qui va se révéler être un précieux atout pour la petite bande que ce soit en raison de son caractère bien trempé ou de ses dons. De la même manière, j’ai particulièrement été touchée par le duo formé par Archibald et Elizabeth. Complices, les deux amis essaient de s’épauler du mieux qu’ils le peuvent. Archibald n’est pas parfait et a tendance à opter pour la fuite face aux problèmes, mais pour son amie, il se lance dans une aventure périlleuse sans trop sourciller… Quant à la scientifique, elle m’a beaucoup émue. Bien que désemparée face à la situation et au mal qu’elle cause indirectement autour d’elle, elle fera de son mieux pour affronter les épreuves qu’elles soient d’ordre magique, amical ou sentimental… 

La psychologie des personnages n’est pas développée outre mesure, mais l’auteur a veillé à apporter pas mal de tension et de suspense à son récit : que s’est-il passé exactement il y a cent ans ? L’amant perdu l’est-il vraiment à tout jamais et surtout est-il celui qu’il prétend être ? Pourquoi et par qui Elizabeth est-elle poursuivie ? Qui est ce Grand Œil ? Pourquoi les fantômes semblent prendre vie dans le monde réel avec des intentions plus ou moins sympathiques ? Quelle est l’étendue des capacités d’Archibald ? Un exemple des nombreuses questions qui viendront vous titiller durant votre lecture et vous donner envie de connaître le fin mot de l’histoire d’autant que la plume fluide et immersive de l’auteur plonge directement les lecteurs au cœur de l’aventure…

Petit détail qui contribue au sentiment d’immersion et au charme du roman, la découverte de quelques expressions québécoises des plus savoureuses.... Mais rassurez-vous, elles sont utilisées avec parcimonie et l’on devine bien souvent, grâce au contexte, leur sens.

En conclusion,  amitiés, amour, actions, fantômes, magie, complot et mythologie sont au cœur de cette aventure rythmée, pleine de mystère et d’actions qui devrait ravir les amateurs de surnaturel et d’histoires de fantômes palpitantes, mais pas vraiment effrayantes.

Retrouvez le roman chez votre libraire ou sur le site des éditions Scrineo.

Top Ten Tuesday #153 : les 10 sorties littéraires hivernales ajoutées à ma wish list

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Avant le sujet de ce top, je n’avais pas trop fureté du côté des sorties hivernales, c’est maintenant chose faite, ce qui m’a permis de sélectionner au moins 10 livres à ajouter à ma wish list :

  • Évasion :

1968. Le soir du nouvel an, douze détenus s’évadent de la prison d’Old Lonesome, dans le Colorado. Les radios crépitent, lancent l’alerte. Une véritable machine de guerre se met en marche et embrase les habitants de la petite ville. Gardiens de prison et flics, journalistes et vieilles connaissances, tous se joignent à la chasse à l’homme. Séparés, les évadés suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

  • Killing november :

Killing November

Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l’a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s’y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Clans

  • Le jour de nos adieux :

Le jour de nos adieux

Est-ce qu’un simple SMS peut ruiner toute une vie ?
Carver n’aurait jamais pensé qu’en envoyant ce message, il tuerait ses trois meilleurs amis. Mais en y répondant, celui qui conduisait n’a pas vu le camion arriver. Rongé par le remords, Carver fait de son mieux pour venir en aide aux familles des victimes. Soutenu par Jesmyn, qui a perdu son petit ami dans l’accident, il organise une série de « journées d’adieux » en mémoire des disparus. Chaque famille réagit différemment. Carver doit affronter la haine, le ressentiment et l’incrédulité de tous en plus de son propre deuil. Parviendra-t-il à obtenir leur clémence et à se pardonne. 
  • Libraire jusqu’à l’os :

Honda est une libraire passionnée par son travail. Mais elle mène une guerre, une guerre contre les livres en rupture de stock, une guerre contre les reports et les lecteurs mécontents des retards de livraison, une guerre pour tous ces fans de mangas qui déambulent dans ses rayons à la recherche d’une nouvelle émotion. Récit autobiographique d’une libraire japonaise désormais célèbre, Libraire jusqu’à l’os nous plonge dans le quotidien survitaminé de Mlle Honda.

  • Le petit garçon qui voulait devenir Mary Poppins :

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins par Palomas

C’est l’histoire de Guille… C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins. L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère. D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves. D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien. Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ?

  • Les secrets de Toutânkhamon :

Londres, 1922, alors que son grand-père tombe soudain très malade, Lilian découvre chez lui un colis qui renferme une mystérieuse jarre égyptienne : elle vient d’entrer en possession d’un véritable trésor et d’un immense secret, aussi lourd à porter que la malédiction qui l’accompagne. Pour sauver son grand-père et protéger les gens qu’elle aime, Lil va se lancer dans un fascinant voyage qui la mènera au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer.

  • Et le désert disparaîtra :

Samaa vit dans un monde qui pourrait être le nôtre bientôt. La vie a presque entièrement disparu de la surface de la Terre. Le sable a tout dévoré. Son peuple, nomade, traque les derniers arbres et vend leur bois pour survivre. Samaa aimerait être chasseuse, elle aussi, mais c’est une charge d’homme. Un jour, elle désobéit et suit les chasseurs. Mais le désert a mille visages. Samaa se perd, et fera une rencontre qui changera le destin de sa tribu à jamais. D’une voix claire et vivante, Delphine Cogniard incarne Samaa, jeune héroïne déterminée à créer sa propre place au monde, quitte à le bouleverser. L’écoute en classe de ce CD est autorisée par l’éditeur.

  • La piste des éclairs :

L’apocalypse climatique a englouti la majeure partie du monde, mais Dinétah, l’ancienne réserve navajo, a connu une véritable renaissance. Les dieux et les héros des légendes ont pris vie… tout comme les monstres.
Maggie Hoskie est une chasseuse de monstres et une tueuse aux dons surnaturels, le dernier espoir d’une famille qui fait appel à elle pour retrouver une fillette disparue. Cependant, la créature qui a enlevé l’enfant n’est que l’une des pièces d’un vaste et terrifiant puzzle que Maggie va devoir résoudre pour protéger les innocents.
À contrecœur, elle accepte l’aide de Kai Arviso, un homme-médecine peu conventionnel. Sillonnant la réserve, ils déterrent de vieilles légendes, s’acoquinent avec un personnage des plus louches et affrontent une magie des plus noires dans un monde dévasté à la technologie mourante.
Pour survivre, et découvrir ce qui se trame derrière ces disparitions, Maggie devra affronter son douloureux passé.
Bienvenue dans le Sixième Monde.

  • Trois filles dans la forêt :

Trois filles dans la forêt par Oliver

Cela fait cinq ans que Summer Marks a été brutalement assassiné dans les bois.
Tout le monde pense que Mia et Brynn ont tué leur meilleure amie. Obsédées par un roman intitulé The Way into Lovelorn, les trois filles s’étaient imaginées dans le monde magique où leurs fantasmes tordus, voire meurtriers prenaient vie.
La seule chose à faire, elles l’ont faite.
À la date anniversaire de la mort de Summer, une découverte apparemment insignifiante ressuscite le mystère et rapproche Mia et Brynn. Mais alors que les frontières commencent à se confondre entre passé et présent et entre fiction et réalité, les filles doivent faire face à ce qui s’est réellement passé dans le bois il y a tant d’années, aussi monstrueux soit-il.

  • Et la sortie que j’attends avec le plus d’impatience, La fileuse d’argent dont, pour le moment, je n’ai pas trouvé la couverture française :

Spinning Silver - [Version Originale]

Et vous, certains de ces titres vous tentent ?
Lesquels avez-vous repérés parmi les sorties hivernales ?

Les machines fantômes, Olivier Paquet

Je remercie Lecteurs.com et les éditions L’Atalante pour m’avoir permis de découvrir Les machines fantômes d’Olivier Paquet dans le cadre des Explorateurs de l’imaginaire.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Dans un monde où la société est devenue artificielle, les intelligences artificielles pourraient-elles faire société ?

Quatre personnages – un trader, une chanteuse pop, un ancien tireur d’élite, une joueuse de jeu vidéo multijoueurs : chacun croit jouer pleinement sa carte sur l’échiquier de la société sans percevoir qu’il est piégé dans des fictions confortables dont il n’est pas le seul acteur.
Plus un. Hans / Joachim dont ils croisent tous la route. Ce mystérieux jeune homme, tantôt séduisant, tantôt menaçant, est décidé à confier le destin de nos sociétés à des machines. Ce qui va contraindre nos personnages à coopérer, à se rencontrer pour empêcher l’irréversible.
Et des IA…

Surveillance globale et respect de la vie privée sont au cœur de ce roman qui se joue aussi de nous, car l’auteur est lui-même illusionniste hors pair.

L’ Atalante Éditions (22 août 2019) – 464 pages – Broché (23,90€) – Ebook (9,99€)
Couverture : Aurélien Police

AVIS

Dès le début de ma lecture, j’ai été agréablement surprise par le style d’Olivier Paquet très accessible et loin de l’image que je peux me faire des livres de science-fiction. Il faut dire qu’ici l’univers, bien que futuriste, est très proche du nôtre, les technologies présentes étant des améliorations de l’existant plutôt que des innovations de rupture. Facile donc pour les lecteurs de s’approprier cette France dans laquelle les intelligences artificielles (IA) ont toute leur place et semblent autant vecteur de progrès que de menace, a fortiori quand un homme est déterminé à bouleverser l’équilibre établi entre monde réel et monde virtuel.

Y arrivera-t-il ? Pour le savoir, il vous faudra lire le roman, mais je peux néanmoins vous assurer que l’auteur a réussi à construire une histoire pleine de tension et de suspense dans laquelle un homme, un peu fou à moins qu’il ne soit visionnaire, désirant laisser le sort de l’humanité au bon vouloir de machines sans corps, va se heurter à des personnes bien décidées à contrecarrer ses projets. Grâce à une narration alternée plutôt bien amenée, nous découvrons ainsi progressivement les acteurs de ce techno-thriller mené tambour battant. Mais la véritable force de l’auteur est d’avoir réussi à faire d’individus très différents, et plutôt solitaires, une équipe unie autour d’un ennemi commun.

Adrien, trader chez Optired qui carbure à l’adrénaline, a une botte secrète, une application qui lui permet de contacter des IA. Il s’est ainsi allié à une petite armée qu’il mobilise en fonction de ses besoins. Homme prudent, il va néanmoins commettre une erreur en se confiant à la mauvaise personne, et découvrir que même les meilleurs conteurs d’histoires comme lui ne sont pas à l’abri des fictions des autres !

La route d’Adrien croisera celle de Stella McCall alias Aurore, une chanteuse au succès mondial en perte de vitesse, qu’il va, avec ses alliés invisibles, épauler dans sa bataille contre un homme bien décidé à utiliser son image d’icône pour créer le futur dont il rêve. Un homme qui fera également une entrée fracassante dans la vie de Kader, un ancien membre des forces spéciales qui prend soin, dans le civil, d’un grand-père fort peu reconnaissant… On comprend alors que l’ancien militaire rêve de retrouver sa place au sein de l’armée et sur le terrain, là où sa couleur de peau et ses origines n’ont que peu d’importance. Quant à Lou, ingénieure dans la vraie vie et gameuse de haut vol durant son temps libre, elle se révèle trop intelligente pour son propre bien et a le malheur d’attirer l’attention sur elle. C’est que ses coups d’éclat qui enchantent sa ligue ne sont pas le fruit du hasard, mais le résultat de sa petite incursion du côté des serveurs de Runecraft…

La guerre des nerfs entre notre antagoniste et les autres personnages prend une dimension d’autant plus intéressante qu’elle se répercute dans le monde virtuel. Les IA s’organisent par elles-mêmes, se divisent, adoptent la position de telle ou telle partie et mettent tout en œuvre pour protéger leur poulain. Le rapport de force et de pouvoir entre humains et IA semble ici sur le fil du rasoir, et l’on sent que dans un futur, plus ou moins proche, il suffirait d’une étincelle pour qu’il s’inverse. L’auteur laisse ainsi entrevoir la possibilité/le risque d’un monde où les IA ne seraient plus au service des hommes, mais deviendraient des entités toutes-puissantes qui les contrôleraient. En témoignent d’ailleurs, ces quelques chapitres dans lesquels des IA simulent, modélisent et pondèrent afin de créer leurs propres fictions.

Toutefois, si la menace virtuelle est réelle, c’est bien notre antagoniste qui en est le fer de lance si ce n’est l’investigateur. Intelligent avec toujours un coup d’avance, déterminé, extrêmement bien entraîné, il dégage une noirceur et une complexité qui ne pourront que tenir en haleine les lecteurs impatients de découvrir jusqu’où ses nombreuses manigances vont le mener. Manipulations et jeux de pouvoir sont donc au rendez-vous, le jeune homme ne laissant rien au hasard… Mais quand l’on voit les maux de cette société futuriste si proche de la nôtre, on ne peut que se demander si son projet est si absurde que cela : perte de sens, racisme, intolérance poussant des parents à renier leur propre enfant, méfiance mutuelle, terrorisme, économie libérale et destructrice, abrutissement des masses… Les IA, sans corps ni âme, guidées non pas par l’appât du gain, mais par l’optimisation de la société, feraient-elles vraiment pire que les hommes ?

Chacun se fera sa propre opinion, mais ce qui est certain, c’est que l’auteur a réussi à rendre un personnage détestable plus complexe qu’il n’y paraît, notamment en nous faisant découvrir son éducation dans la dernière partie du roman. Sans excuser son comportement ni ses agissements, cela nous permet de mieux comprendre comment il en est venu à perdre foi en l’être humain et en l’humanité…

En conclusion, grâce à une narration alternée plutôt bien amenée, l’auteur nous propose un roman immersif et palpitant mettant en parallèle une humanité déshumanisée et une vie virtuelle en pleine restructuration. Cette question de la relation entre les hommes et les IA, entre coopération et affrontement, rend la lecture particulièrement intéressante d’autant que l’auteur a veillé à proposer une histoire riche et complexe, mais très simple d’accès. Voici donc un roman futuriste, mais réaliste, intelligent et riche en actions que je ne peux que vous conseiller !

Retrouvez le roman chez votre libraire ou sur le site Place des libraires.

 

In My Mailbox #142

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


Cet In My Mailbox est un peu particulier dans la mesure où contrairement à d’habitude, il contient beaucoup de romances. J’en lis peu, mais j’essaie de me lancer dans le genre, la période de Noël semblant propice aux belles histoires d’amour…

PAPIER

Pas de trois (L'or et le fer t. 1)

EBOOKS

Christmas in the City (English Edition) par [Shen, L.J., Keeland, Vi, Ward, Penelope, Hunting, Helena, Michaels, Corinne, Harlow, Melanie, Ryan, Kennedy, Reid, Penny, Kennedy, Elle, Bowen, Sarina, Cosway, LH, Simone, Sierra]A Winter Wonderland: A Christmas Romance Novella (English Edition) par [Hunter, Rebecca]

 

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions livresques ?

Mes calendriers de L’Avent 2019 : Kusmi Tea, Rituals, Gründ, First editions et Lego

Mes calendriers de L'Avent 2019 : Kusmi Tea, Rituals, Gründ et First editions

Si je n’ai jamais eu de calendriers de l’Avent enfant, depuis quelques années, je me rattrape un peu. Mon intérêt pour ces derniers a commencé avec le thé quand avec d’autres tea-addict, nous nous échangions des calendriers de l’Avent de thé fait maison à une époque où il n’y en avait pas sur le marché français. Depuis, les marques ont repéré le filon et je me contente d’en acheter un chaque année en tentant de varier les plaisirs bien que j’aie un petit attachement à celui de Dammann.


Cette année, j’ai opté pour un calendrier Kusmi Tea ayant reçu un code promotion intéressant. Kusmi Tea est une marque qui fait débat chez les amateurs de thé et mon avis se situe entre les deux : je trouve qu’ils ont des mélanges corrects, certains très bons comme Euphoria, mais je n’approuve pas leur politique tarifaire bien trop élevée par rapport à la qualité de leurs thés.

Quant au calendrier, il bénéfice, comme toujours avec la marque, d’un design extrêmement soigné qui vous donne presque envie de ne pas y toucher et de l’exposer chez vous. Point positif par rapport à d’autres calendriers, vous trouverez, en plus des traditionnels sachets de thé, des accessoires et des miniatures de thé en vrac. Je dois d’ailleurs dire que le rapport qualité/prix me semble pas mal du tout ! 

Calendrier de l'Avent Kusmi Tea


Ma mère m’offre chaque année un calendrier de l’Avent de produits pour le corps et le bain que je choisis moi-même. D’habitude, je prends celui de l’Occitane, mais ayant fait le tour des produits, j’ai eu envie de tester une autre marque. Et j’ai jeté mon dévolu sur celui de Rituals, marque que Satoru m’a donné envie de découvrir.

Calendrier de l'Avent Rituals


Reçu très en retard l’année dernière, je n’avais finalement pas pris autant de plaisir que prévu à ouvrir mon calendrier de l’Avent Harry Potter et ne comptais donc pas l’acheter cette année. Puis, le Black Friday est passé par-là et j’ai fini par craquer d’autant que bénéficiant d’un bon de réduction Fnac, le calendrier m’est revenu à 17,90€. À ce prix, aucune raison de ne pas craquer !

Aucune description de photo disponible.


Repéré à Auchan, j’avais résisté jusqu’à ce qu’en faisant mes courses, je le trouve à -50%. J’ai donc pris, en plus du calendrier Harry Potter Funko pop, celui de Lego.


Aimant beaucoup les cartes à gratter, j’ai acheté deux calendriers de l’Avent à gratter, un concept qui me semble assez récent.

Aucune description de photo disponible.

Il n’y a pas grand-chose à faire sur le premier, mais il est sublime ! Quant au deuxième, il est très agréable et je prends, chaque jour, beaucoup de plaisir à gratter ma petite carte.

CalendrierFirstEditions.jpg

Et vous, aimez-vous les calendriers de l’Avent ?
Pour lequel ou lesquels avez-vous craqué ?

Souffle Celte, Alvyane Kermoal

Je remercie Alvyane Kermoal pour m’avoir permis de découvrir son recueil de nouvelles, Souffle Celte.

PRÉSENTATION AUTEURE

Il existe des lieux qui parlent à votre âme, qui vous offrent des histoires où se mêlent le passé et le présent. Alors vient l’idée de les écrire, au fur et à mesure qu’elles apparaissent. Des scènes de vie qui se mettent en place, crescendo… où peu à peu la magie s’installe. »Souffle celte » vous offre ce voyage au travers des chemins de Bretagne… entre réalité et rêves, parfois cauchemars, la vie, l’amour, la mort, la haine… des liens qui rendent la vie plus passionnante et précieuse. Des nouvelles qui parlent au cœur.

Auto-édition (2 mars 2019) – 103 pages – Broché (4,99) – Ebook (1,99€)

AVIS

Avec 15 nouvelles en cent pages, vous vous doutez que les récits sont courts, voire très courts, pour certains. Des nouvelles concises, un pléonasme probablement, mais j’ai pour ma part l’habitude de nouvelles plus longues. Ce point ne m’a pas dérangée trouvant même un certain charme à cette idée de déambuler rapidement d’une histoire à l’autre, mais je sais que cela pourra gêner certains lecteurs…

Au gré des pages, l’autrice nous offre une plongée dans cette Bretagne qui semble si chère à son cœur. Vous voyagerez et découvrirez, en parcourant des lieux qui existent, une terre aux mille facettes, entre légendes et traditions, entre rêves et réalité… Dans un souffle, la beauté viendra côtoyer le funeste, les souvenirs se teinter tour à tour de sang et de joie, l’espoir se confronter aux dangers d’une terre soumise aux caprices d’une nature fascinante et indomptée…

Un voyage entraînant et immersif sublimé par la plume poétique et imagée de l’autrice qui invite à l’évasion et à l’abandon. Et pour ceux qui aimeraient en apprendre plus sur ce joli recueil, je vous propose un bref avis pour chacune des nouvelles :

  • Breizh, ma bro : une très touchante et poétique déclaration d’amour à cette Bretagne multiple, accueillante, fascinante avec ses légendes, ses zones d’ombre et de lumière qui sait s’immiscer dans le cœur de ses habitants et de ses visiteurs.

Coeur, Herzchen, L'Amour, Romance

  • L’expatrié : une certaine nostalgie se dégage de ce texte abordant le thème du déracinement, du temps qui passe et qui apporte son lot de changements parfois synonyme de perte de sens, de racines et de repères. Mais un regard dans les yeux de sa fille suffit à notre narrateur pour regagner ce souffle de vie qui le pousse à vouloir regagner les terres qu’il apprécie tant avant de leur redonner leur âme et offrir à son enfant une précieuse denrée, des racines.

Arbre, Root, Forest, Impressionnant

  • La galette de blé noir : très proche de ma grand-mère, j’ai été particulièrement touchée par cette séance de cuisine entre une grand-mère et sa petite-fille en pleine préparation de galettes, un moment important qu’il convient de faire dans les règles de l’art. Au passage, les gourmands devraient être ravis de découvrir les différences entre les crêpes et les galettes !
  • Le Kig-ha-Farz : à travers ce titre énigmatique, l’autrice nous propose un nouveau voyage dans l’antre de la très riche et généreuse cuisine bretonne vecteur de gourmandise, mais aussi de partage et de beaux moments de rires et de joie.
  • L’indomptable : entre amour et défiance, entre provocation et respect, notre indomptable jeune Bretonne prend de la hauteur pour affronter  la nature et la prier de ne point lui ravir l’être aimé. On sent toute l’ambiguïté qui peut exister entre des personnes aimant cette nature dans laquelle elles puisent leur force, mais dont elles redoutent également les colères.

Jeune Fille, Femme, Côte, Rive, Falaises

  • La Terre-Neuva : une autre nouvelle qui nous montre que l’homme n’est que peu de chose face au déchaînement de la nature comme l’en atteste la confrontation de notre marin avec la mer, une maîtresse parfois généreuse, parfois cruelle et implacable.

Bateau, Détresse, Mer, Vague, Transférer

  • Le lien :  après le funeste, l’autrice nous plonge dans le beau et le romantique avec une jeune femme guettant le retour de son mari, un capitaine qu’elle espère retrouver sain et sauf malgré les combats et les batailles qu’il n’a pas dû manquer d’affronter… Cette touchante histoire d’amour nous montre la force du lien qui peut exister entre deux êtres unis malgré les périodes de séparation. La fin nous offre, quant à elle, un très beau moment de douceur.

Corde, Noeud, Attaché, Twisted, Bateau

  • Le peintre d’azur : ou comment un peintre anonyme arrive à saisir l’instant présent, à capter et capturer une atmosphère, la beauté d’un décor, d’un moment, d’un endroit et de sa nature… Une jolie immersion au pays de la création qui sublime et illumine l’existant.

Peinture, Peinture D'Homme, Peintre

  • La petite flamme de Locronan : une sympathique tranche de vie durant laquelle une fillette en vacances avec les siens va assouvir sa gourmandise, sa curiosité et faire une étrange rencontre qui rendra ce séjour en famille, qu’elle craignait ennuyant, palpitant ! Pour ma part, je rêverais de visiter la Librairie Celtique mentionnée, et peut-être, à mon tour,  découvrir que l’imagination a parfois une part de réalité.
  • Les amoureux de Belle-Ile : à huit ans, l’amitié est facile et ne dépend que d’une barre de chocolat… Mais plus que la complicité touchante qui unit nos deux jeunes protagonistes, c’est bien les légendes et l’aura de magie et de mystère qui entourent l’île qui devraient séduire les lecteurs.

Coucher De Soleil, Mariage, Mariée

  • Les amants de Sainte-Barbe : je resterai volontairement vague vous laissant le plaisir de la découverte, mais je peux néanmoins vous dire que passé et présent s’appellent, se mêlent et s’entremêlent dans un murmure de désir et de passion.
  • Souffle de la mort : c’est probablement la nouvelle qui m’a le plus surprise ne m’attendant pas à la tournure prise par les événements, l’autrice nous plongeant dans un passé fait de sang, de larmes, de morts et de vengeance. Mais c’est aussi l’identité de la protagoniste qui apporte le sel du récit, condensé de ces scènes de guerre qui furent l’apanage de nos ancêtres et que la mémoire collective porte en elle.

Fantaisie, Pierre Tombale, Creepy

  • L’ovate et le chirurgien : l’autrice nous propose un dialogue entre deux figures historiques qui, les chanceuses, devraient avoir l’éternité pour l’alimenter. Empreints de vérité et de réflexions non dénuées d’intérêt, ces échanges ne manquent ni de mordant ni de piquant !
  • La photo cornée : en découvrant, par une journée maussade, une vieille boîte, des enfants offrent à leurs grands-parents un très joli et émouvant voyage dans le passé. Beaucoup de tendresse et d’émotions dans cette histoire qui illustre le parfait exemple du véritable amour.

Photo, Album, Photographe, Vieux, Photos

  • Hommage : difficile de ne pas percevoir derrière les mots et les émotions de l’autrice, l’être exceptionnel et de conviction auquel s’adresse ce bel hommage tout en délicatesse et émotions. Pour ma part, j’ai été touchée par le début du texte qui m’a rappelé mon grand-père paternel dont je n’ai jamais su surmonter le départ :

Il existe des hommes qui vous marquent à jamais. Des êtres à l’humanité profonde qui par leurs actes deviennent figure de proue. Ce sont parfois des âmes discrètes, à l’écoute facile, ou des esprits libres, qui mettent en avant leur valeur et amour des autres.

En conclusion, vie, mort, amour, vengeance, mythes et légendes vous attendent dans ce recueil empli de poésie et porté par l’écriture tout en finesse et délicatesse de l’autrice.

Alvyane Kermoal, auteure

Site de l’autriceLien d’achat