Love under the blue moon, Mii Hirose

Couverture Love Under The Blue Moon

Je remercie Babelio et les éditions Delcourt/Tonkam de m’avoir envoyé Love under the blue moon de Mii Hirose en échange de mon avis.

Keiichi, 17 ans, retourne à Kyoto, sa région natale, séjourner chez sa grand-mère. Tandis qu’il se promène dans la montagne, il croise le chemin de Saki, qui puise de l’eau dans un étang avec son parapluie. Elle espère retrouver à cet endroit son premier amour. Étrangement, Keiichi se sent particulièrement attirée par la jeune femme…

Delcourt (12 octobre 2022) – 320 pages – 12€
Traduction :

AVIS

J’ai tout de suite été attirée par la couverture et sa sublime ambiance bleutée intime, mystérieuse et poétique à la fois. Trois qualificatifs qui définissent à merveille ce roman qui m’a beaucoup touchée et dont j’ai adoré parcourir chaque page. Il faut dire que sensible aux belles plumes, mon coeur est entré très vite en symbiose avec les mots de Mii Hirose, qui possède un réel talent pour immerger les lecteurs dans son univers. Un univers illuminé par les rayons de la lune bleue, phénomène qui recèle sa part de magie et d’onirisme.

J’ai adoré me plonger aux côtés de Keiichi, 17 ans, dans les rues et les quartiers de Kyoto, et découvrir la beauté des paysages, des monuments ou tout simplement d’une vie qui s’écoule différemment de la mienne. Il y a une sorte de langueur qui se dégage de l’histoire, une langueur saisissante et captivante donnant l’impression d’être pris dans une bulle hors du temps. Le roman n’est pas empli d’action, mais chaque petite chose et chaque événement prennent une ampleur différente, une sorte d’importance qui se cache dans le soin apporté aux détails. Un mot, une information donnée au détour d’une page, tout sert l’intrigue et prend une connotation différente à l’aune de la révélation qui frappe le lecteur en fin de roman.

En tant que lectrice adulte, j’avais assez rapidement deviné le retournement de situation et pourtant, j’ai admiré la finesse avec laquelle il est amené, me donnant presque l’envie de rembobiner le fil de l’intrigue pour repérer et revivre chaque moment clé. Une démarche presque vaine dans la mesure où chaque mot porte en lui l’essence de cette douce histoire où les sentiments sont fulgurants, sans être violents. Ne vous y trompez pas, il y a définitivement de la passion dans les premiers émois amoureux presque trop forts pour le coeur de Keiichi qui n’a jamais été confronté à la puissance du sentiment amoureux. Mais c’est une passion qui permet de se dépasser, et de réaliser la force d’un coeur qui bat pour celui d’une autre personne sans rien en attendre en retour. 

Alors que je ne crois pas au coup de foudre, Keiichi m’a prouvé que je m’égarais, la beauté de la soudaineté de son amour me frappant de plein fouet. Mais ses sentiments sont-ils aussi instantanés que cela ou prennent-ils leur racine dans un ailleurs et un autre temps dont le lycéen n’a pas conscience ? Une question qui s’impose à nous quand l’on découvre le naturel avec lequel il se lit avec l’énigmatique et non moins fascinante Saki, et la facilité avec laquelle elle se loge dans son coeur, tel un secret murmuré au vent. Néanmoins, aussi belle leur rencontre soit-elle, elle est limitée à quelques nuitées, celles où les rayons de la lune bleue, phénomène rarissime, éclaire le chemin des cœurs, et le passage entre un passé qui s’éteint et un avenir qui se dessine.

Et puis, si Keiichi est profondément et irrémédiablement amoureux, Saki, quant à elle, attend le retour de son grand et premier amour. Mais si le lycéen a bien conscience de vivre un amour à sens unique, cela n’atténue en rien la constance et la puissance de ses sentiments, et son admiration pour cette jeune fille mystérieuse et délicatement troublante. Empreints de complicité et de quelque chose de plus fort que l’on a du mal à nommer, mais que l’on ressent intensément, les moments partagés entre les deux lycéens se révèlent sublimes et émouvants à la fois. J’ai aimé les suivre dans leurs déambulations nocturnes, et voir leur complicité se développer à mesure qu’ils se dévoilent avec pudeur l’un à l’autre.

Saki, de par son histoire familiale, m’a beaucoup touchée, tout comme j’ai été révoltée par les préjugés entourant les orphelins dont elle a été victime. Des préjugés que j’ai trouvés d’une grande cruauté, ceux-ci ajoutant la morsure du rejet à la peine d’avoir perdu les siens. Heureusement, Saki semble avoir réussi à surmonter ses blessures, nous offrant le portrait d’une jeune fille oscillant entre la mélancolie de ceux qui ont déjà trop vu, et la jovialité d’une adolescente qui conserve une belle part d’enfant en elle. Plus on apprend à la connaître, plus on comprend pourquoi Keiichi a succombé à sa personnalité lumineuse, à son côté attentionné et à sa sincère gentillesse, après avoir eu un coup de foudre pour son physique.

Keiichi, quant à lui, se révèle d’emblée attachant. Fiable, loyal, et plus sensible qu’il n’y paraît, c’est un peu le grand frère idéal, même si sa petite sœur ne le réalise pas vraiment, le fils, et le petit-fils parfait. J’ai d’ailleurs été très émue par le lien particulier qui le lie à sa grand-mère, qui se révèle elle-même très touchante. Elle n’hésite pas à l’écouter sans jamais le presser de se confier, et le guide avec sagesse et une pudeur emplie de sensibilité, même si Keiichi doute parfois de certains de ses propos craignant que son âge ne l’ait rattrapée. Les personnages se révèlent donc tous touchants et attachants et contribuent fortement au sentiment de chaleur qui nous étreint à mesure que l’on tourne les pages.

De fil en aiguille, on oublie la fiction pour se concentrer sur une histoire aux doux élans d’authenticité, et le récit de la rencontre entre deux âmes touchées par la même grâce et unies par les doux rayons d’une lune bleue durant laquelle tout peut arriver. Il suffit pour cela de croire en l’incroyable force d’un destin qui semble toujours trouver le moyen d’arriver à ses fins. Love under the moon est un roman sensible et poétique qui ravira les amateurs de romances douces, belles et puissantes à la fois, de celles qui s’inscrivent dans le coeur et l’âme des lecteurs.

Et si une rencontre pouvait tout changer ?

46 réflexions sur “Love under the blue moon, Mii Hirose

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque #243 : romantique | Light & Smell

  2. Pingback: Calendrier de l’avent 2022 : 1er décembre 🎄 – Nette Pierre de Lune

  3. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! novembre 2022 | Light & Smell

  4. Pingback: [Bilan] Pumpkin Autumn Challenge 2022 | Light & Smell

  5. Pingback: TAG PKJ : Adieu 2022 #tagpkj | Light & Smell

  6. Pingback: Vos 10 meilleures lectures de 2022 – Top Ten Tuesday #295 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.