À chaque génération : Bienvenue à New Sunnydale, Kendare Blake

A chaque génération kendare blake

Je remercie les éditions Hachette Heroes de m’avoir envoyé À chaque génération : Bienvenue à New Sunnydale de Kendare Blake en échange de mon avis.

Résumé

Hachette Heroes (24 août 2022) – 464 pages – 25€
Traduction : Nadège Gayon-Debonnet

AVIS

Buffy étant ma série préférée de tous les temps (oui, rien que ça), l’annonce de la sortie française de ce roman m’a ravie. J’étais très curieuse de découvrir comment l’autrice allait faire revivre une œuvre et un univers qui ont bercé toute une génération, et qu’on est quand même beaucoup à mettre sur un piédestal.

D’emblée, j’ai apprécié le ton du récit et la manière avisée avec laquelle Kendare Blake multiplie les références et clins d’œil pour plaire aux fans de la première heure, tout en veillant à imposer son propre style pour séduire un nouveau public. Un bon moyen de faire le pont entre les générations… J’ai, pour ma part, très vite eu ce sentiment d’être de retour à la maison et de retrouver des amis perdus de vue depuis trop longtemps. Des retrouvailles qui s’accompagnent néanmoins de changements : Sunnydale a été reconstruite et modernisée, les personnages de la série ont pris quelques années, et une nouvelle génération est plus ou moins prête à prendre la relève…

Ainsi, si on a la joie de revoir certains personnages de la série culte, on découvre également un tout nouveau groupe constitué de personnalités assez marquées et variées. Rien ne remplacera le ScoobyGang première génération, mais celui qui émerge au fil des pages se révèle aussi dynamique que sympathique. On y retrouve une certaine solidarité et une synergie sur laquelle chacun pourra s’appuyer pour faire face à des situations difficiles et périlleuses. Une entraide dont va avoir besoin Frankie, la fille de Willow, qui ne s’attendait pas à ce qu’une dramatique attaque contre la communauté des tueuses change sa vie à tout jamais.

Devenue la nouvelle Élue sans y être préparée, ni psychologiquement ni physiquement, cette dernière va être partagée entre son inquiétude de ne pas être à la hauteur de sa célèbre mère et de sa « tante Buffy », un double héritage difficile à porter, et son envie d’embrasser son nouveau rôle. J’ai beaucoup aimé cette idée de tueuse-sorcière, Frankie étant, en quelque sorte, la symbiose entre l’intuition, l’instinct de survie et la force de Buffy, et les pouvoirs de Willow. Il lui reste bien sûr beaucoup de chemin pour arriver à atteindre le niveau de ces deux femmes d’exception, mais on sent en elle le potentiel ! 

Potentiel dont elle doute beaucoup, Frankie étant une adolescente qui a peu confiance en elle. Elle aura d’ailleurs tendance, dans un premier temps, à tenter de se dérober à sa mission avant de, petit à petit, accepter son rôle et cette force intérieure qu’elle possède. Elle ne sera pas d’emblée brillante en tant que tueuse, allant même jusqu’à se blesser elle-même, mais on la voit avec plaisir gagner en force et en confiance, et même prendre des initiatives téméraires. Frankie est un personnage touchant auquel les adolescent(e)s peuvent facilement s’identifier, ce qui rend son évolution d’autant plus importante et émouvante.

En plus de cette nouvelle tueuse dont, je suis certaine, nous n’avons pas encore fait tout le tour, Kendare Blake propose une galerie de personnages intéressante, qui mêle anciens et nouveaux personnages. J’ai adoré revoir, entre autres, Willow devenue une mère cool et protectrice à la fois, Spike fidèle à lui-même même quand on le contraint à porter des habits pas très en accord avec sa personnalité, Oz qui veille sur son neveu… À cet égard, cet adolescent loup-garou, qui est aussi le meilleur ami de Frankie, m’a touchée par son histoire familiale, et la manière dont il prétend que l’absence de ses parents ne l’affecte pas vraiment. Heureusement qu’il a pu trouver chez les Rosenberg une famille de substitution, et en Oz une figure paternelle.

Autre nouvelle tête touchante, bien qu’un peu désobligeante et sur la réserve dans les premiers chapitres, Hailey, la sœur d’une tueuse disparue sur laquelle veillait Spike en tant qu’observateur. Pas très ravie de s’installer à New Sunnydale, alors qu’elle n’a qu’une envie, retrouver sa sœur, cette dernière va pourtant parfaitement s’intégrer à la bande. Je dois avouer que je l’ai même trouvée, du moins au début du roman, plus calibrée que Frankie pour devenir l’Élue. Elle m’a un peu fait penser à Faith (dans ses bons jours), et bien que cela se retourne parfois contre elle, j’ai aimé son côté fonceur, voire impulsif, et déterminé ! Très différente de Frankie, elle se révèle donc parfaitement complémentaire avec cette dernière. Une amitié importante pour cette adolescente qui vivait plus ou moins en recluse, sa sœur ayant toujours veillé à la protéger des dangers de son monde… 

Et des dangers, il va y en avoir dans ce premier tome qui ne manque ni d’action ni de sang ! Entre l’attaque de grande envergure contre les tueuses qui soulève de nombreuses questions, notamment sur son ou ses commanditaires, et une menace mystérieuse sévissant de manière plus sournoise, Frankie et sa bande ne sont pas au bout de leur peine et des mauvaises surprises. Avec humour et intelligence, l’autrice pousse le concept de narcissisme au maximum et nourrit avec aplomb une critique sociétale, notamment envers les réseaux sociaux, non dénuée de fondement. Mais elle met surtout sur notre route une figure légendaire qui a fait couler beaucoup d’encre et, plus grave, beaucoup de sang. J’ai aimé que l’autrice mêle fiction et Histoire, rendant les interventions de l’antagoniste aussi effroyables que théâtrales.

Comme dans la série originale, Bienvenue à New Sunnydale comporte sa part de beaux démons, à l’instar d’un demi-démon érudit, dont la personnalité plutôt pacifiste ne semble pas plaire à sa mère, mais dont le physique ne laisse par Hailey indifférente. Je ne me suis pas particulièrement attachée à ce personnage, mais j’ai aimé la manière dont il permet à l’autrice d’aborder la thématique des préjugés. Vous verrez ainsi que même notre ScoobyGang 2.0 peut se laisser aller à ce travers encore trop répandu… Et puis, un peu à la manière d’Angel dans la série, un démon à la réputation sulfureuse que l’autrice entoure d’un certain mystère, le rendant aussi ténébreux qu’attirant, fait son apparition. Ennemi ou allié ? Pourquoi aide-t-il Frankie quand il devrait vouloir se repaître de son coeur ? Une question qui, je l’avoue, m’a tenue en haleine, même si je croise les doigts pour que la potentielle romance que je vois émerger n’ait pas lieu. Mais je ne doute pas que l’ado que j’ai été l’aurait ardemment désirée…

En conclusion, si vous êtes, comme moi, fan de la série Buffy, je vous conseillerai de vous plonger dans cette lecture sans en avoir des attentes démesurées. Le roman se lit très bien, il est entraînant et rythmé, et bénéficie d’un très bon travail sur la construction des personnages et la synergie de groupe. Mais on ne peut pas s’attendre à retrouver les mêmes émotions que dans l’oeuvre de Joss Whedon. Kendare Blake a su néanmoins s’approprier avec brio l’essence de la série pour proposer une suite divertissante entre action, bottage de fesses, humour, découverte de soi, amitié, famille, le tout enrobé d’un voile de mystère. D’ailleurs, la fin donne très envie de se jeter sur la suite, car soyez-en sûrs, la partie ne fait que commencer. Reste à découvrir qui l’a lancée et comment y mettre fin sans (trop) y laisser de plumes. Et puis, je garde au fond de moi l’espoir un peu fou qu’une certaine tueuse renaisse de ses cendres… Et c’est aussi ça la magie de Buffy, croire en l’impossible !

NB : la traductrice du roman, Nadège Gayon-Debonnet, m’a gentiment indiqué sur Twitter que Bienvenue à New Sunnydale était le premier tome d’une trilogie.

Publicité

70 réflexions sur “À chaque génération : Bienvenue à New Sunnydale, Kendare Blake

  1. Ton avis est le premier positif que je vois passer, tous les autres étaient mitigés et tendaient plus vers le négatif…
    J’aimais aussi beaucoup la série, raison pour laquelle je ne compte pas lire ce livre: la fin qui y avait été donnée m’avait satisfaite (ce qui est assez rare pour être souligné).

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai pas encore lu beaucoup d’avis francophones, mais je pense qu’il faut vraiment se lancer sans s’attendre à retrouver du Joss Whedon. Là, on est dans du divertissement efficace pour ado qui reprend les codes et certains personnages de la série…
      Je suis plus mitigée sur la fin de la série sans la détester. J’ai eu l’impression qu’il me manquait quelque chose pour vraiment pouvoir tourner la page.

      Aimé par 1 personne

    • Impossible de faire mieux en effet ! Et on sent que l’autrice n’a pas la prétention d’y arriver, optant pour une approche intelligente qui donne la sensation aux lecteursde renouveau dans la continuité.
      Je sais qu’il y a un deuxième tome, mais je ne sais pas s’il y en a d’autres après…

      Aimé par 1 personne

  2. Je crois bien n’avoir jamais vu un épisode entier de Buffy, pourtant c’est pile ma génération. 🤭 Du coup, je ne pense pas être le bon public pour ce roman, mais je trouve ça super sympa de faire revivre l’univers d’une série de notre enfance/adolescence au travers d’un livre. Le côté nostalgie, ça a du bon. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis fan de Buffy depuis l’adolescence (c’est ma série préférée !), mais j’avoue avoir peur de me plonger dans ce roman. Mes précédentes incursions dans des romans situés dans l’univers ne m’avaient pas convaincue… Du coup je me demande si ça n’est pas aussi lié au format. Je préfère me lancer dans un nouveau visionnage ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Mais je suis tellement intriguée ! Je n’avais pas connaissance de cette sortie ! D’après ce que tu en dis c’est une adaptation libre de l’univers de Buffy et non une suite directe ?! Maintenant j’ai la nostalgie de cette époque, je t’enverrai mon banquier, tu lui expliqueras 🤣🤣

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: 13 livres pour Halloween | Light & Smell

  6. Ah ! Tu me rends encore plus curieuse de découvrir ce livre. Contente de voir qu’il est agréable et sympathique, même pour les fans de la première heure ! Je n’ai pas suivi la série dès sa diffusion, mais les reddifs me l’ont fait apprécier quelques années plus tard 🙂 J’espère que la suite te plaira également.

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! octobre 2022 | Light & Smell

  8. Pingback: 10 livres dont la couverture arbore un élément qui me correspond bien – Top Ten Tuesday #287 | Light & Smell

  9. Pingback: [Bilan] Pumpkin Autumn Challenge 2022 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.