Le Lys de feu, tome 1 : La Prophétesse, Jacquelyn Benson

Couverture Le Lys de feu, La prophétesse de Jacquelyn Benson

Je remercie Steven du blog Maven Litterae pour cette lecture commune autour d’un roman que nous avons tous les deux apprécié : Le Lys de feu – La prophétesse de Jacquelyn Benson aux éditions Rivka. Une maison d’édition qui soigne toujours ses publications et propose de beaux objets-livres.

Londres, hiver 1914.

Depuis toujours, Lily est assaillie de funestes prémonitions, qu’elle tente, en vain, d’empêcher de se réaliser. Mais pour sauver la vie de son amie, elle n’a pas d’autre choix que de révéler ses plus sombres secrets à un homme qui ne lui inspire pourtant aucune confiance : lord Strangford, baron solitaire hanté par ses propres pouvoirs extraordinaires.

Des galeries étincelantes de St James aux quartiers malfamés de Southwark, Lily et Strangford devront plonger au cœur d’un sinistre complot, affrontant passé et futur dans un combat contre le destin.

Rivka (6 décembre 2021) – 552 pages – 18€ – Hardback avec jaquette

AVIS

J’avais hâte de lire ce roman qui m’attendait sagement dans ma PAL et je dois dire que dès les premières pages, j’ai été saisie par l’ambiance finement instaurée par l’autrice. Il faut dire que sa plume possède ce charme qui permet en quelques descriptions concises, mais d’une grande acuité, de se sentir totalement et pleinement immergé dans un récit. Je n’ai ainsi pas eu de mal m’imaginer être à la place de l’héroïne, Lily, une jeune femme qui possède un don particulier aux accents de malédiction.

Imaginez un instant pouvoir voir l’avenir et prévoir la mort des gens que vous appréciez sans jamais, malgré vos tentatives, pouvoir l’empêcher. Une situation difficile à vivre qui a poussé la jeune femme à s’isoler et à refuser de nouer des liens avec autrui, à de rares exceptions près comme son amie et médium Estelle. Mais hélas pour Lily, sa vie loin des autres ne lui épargnera pas la douleur d’une nouvelle vision funeste. Un tueur en série, qui a l’habitude de vider ses victimes de leur sang, va encore frapper et Lily a bien peur que, comme toujours, ses visions ne lui soient d’aucune utilité pour l’arrêter…

Quand un homme qui la méprise, mais qui réveille en elle son esprit de justice, est directement impliqué, la jeune femme va néanmoins consentir à tenter de nouveau l’impossible : le disculper et, bien qu’elle ne veuille pas se l’avouer, sauver son amie et les futures victimes d’un tueur aux étranges instincts.  Pour mener cette enquête périlleuse aux étranges contours, la jeune femme pourra compter sur un aristocrate rencontré fortuitement et ses amis, tous aussi particuliers qu’elle. À leurs côtés, c’est tout un nouveau monde qui s’offre à elle, un monde qui lui permettrait enfin de se connaître elle-même et de découvrir l’étendue de ses pouvoirs, mais surtout d’apprendre à s’accepter telle qu’elle est… Mais faut-il encore que notre prophétesse accepte d’abaisser les remparts de sa forteresse !

Lily est une figure héroïque tout en délicatesse et force comme je les aime. Malgré ses pouvoirs extraordinaires, elle conserve cette belle âme humaine qui la rend attendrissante et touchante. Si elle m’a parfois lassée de toujours tout ramener à sa condition sociale, la jeune femme étant la fille illégitime d’un noble qui ne l’a jamais reconnue, elle m’a pourtant beaucoup émue. J’ai aimé sa sensibilité, son courage, son altruisme, sa loyauté, son caractère, son sens de la justice, et son côté avant-gardiste qui contraste avec son obsession de ne pas être prise pour une maîtresse comme sa mère, une actrice aux mœurs légères, l’a été. Ce fut un véritable plaisir de la suivre et de la voir évoluer au fil des pages, des rencontres et des événements qui ne manqueront pas de la pousser dans ses retranchements.

Jacquelyn Benson, en plus de nous proposer une héroïne forte à la personnalité finement travaillée, a su créer une galerie de personnages secondaires variée et absolument fascinante. Pour ma part, j’ai hâte d’apprendre à mieux connaître dans le tome suivant chacun d’entre d’eux. J’ai été touchée par Ash, un veuf toujours attaché à sa femme 30 ans après sa mort, qui a offert un véritable refuge aux personnes ayant des pouvoirs comme Lily. Parfois énigmatique et mystérieux, il fera de son mieux pour mettre en confiance la jeune femme sans la brusquer. Il lui laissera ainsi la distance nécessaire pour ne pas la faire fuir, tout en lui faisant comprendre que sa porte lui est et lui sera toujours ouverte. Abandonnée par son père à la mort de sa mère et isolée en raison de sa différence, Lily avait plus que besoin de ce genre d’acceptation sans condition. Petit à petit, elle réalisera d’ailleurs que contrairement à ce qu’elle a toujours cru, son don est une chance et non un fardeau qu’elle doit porter seule en se coupant du monde.

D’autres personnages se révéleront intéressants comme Sam, d’abord hostile à Lily, mais qui va progressivement lui laisser une chance. Je dois avouer lui envier son pouvoir de parler aux animaux même si certains comme les corbeaux sont absolument terrifiants ! Petite information parce que je vous aime bien, ne passez jamais d’accord avec eux sauf à être prêt à sacrifier l’oeil de quelqu’un. Au milieu des personnages secondaires, un homme, qui est un peu l’opposé de Lily, se distingue : elle peut voir l’avenir, il peut voir le passé en touchant des objets ou des gens. Lord Strangford est un personnage tout en sensibilité, son pouvoir l’ayant, comme Lily, isolé des êtres « normaux ».

En effet, comment nouer des liens avec les autres quand une simple caresse vous permet de tout savoir sur eux, de leurs beaux moments à leurs plus viles pensées et plus bas instincts ? Gentil, altruiste, compréhensif, respectueux et prêt à aider Lily sans rien attendre en retour, Strangford se fera vite une place dans son coeur à son plus grand désarroi, la jeune femme n’étant certainement pas prête à baisser sa garde, a fortiori devant un noble. Mais ne dit-on pas que le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point ? L’évolution de leur relation est touchante et belle à la fois, l’autrice prenant le temps de poser les contours de quelque chose de beau et fort. Je n’en dirai pas plus si ce n’est que j’ai apprécié leur collaboration, et voir leurs blessures se faire écho pour mieux les rapprocher.

Quant à l’enquête, elle est menée d’une main de maître, l’autrice nous plongeant avec force dans les dessous d’une affaire sordide et d’un groupuscule mû par une idéologie eugéniste à vomir ! Au fil des pages, plusieurs problématiques sont amorcées et amenées parfois crûment : conditions des femmes du peuple et contrôle de leur corps, poids du statut social et des apparences, science sans conscience où l’intérêt commun n’est qu’une excuse pour servir les délires mégalomanes d’un esprit peut-être brillant mais humainement lamentable, complot immonde, et en sous-main, prémices d’un conflit de grande envergure… Le portrait de cette société anglaise est plutôt sombre et mystérieux à la fois, la magie venant s’intégrer naturellement à un contexte historique particulier où la science en effervescence se confronte à l’occulte, et à un monde surnaturel source de rejet et de fascination. 

L’intrigue est, en outre, riche, bien plus riche qu’on pourrait le penser de prime abord, mais elle n’en demeure pas moins très claire, l’autrice sachant faire des tours et détours, tout en gardant son objectif final en tête. Et cela se ressent dans l’enchaînement des événements et l’alternance entre action pure et recherche d’indices, dans la manière dont sont dévoilées progressivement des vérités inimaginables, et l’évolution réaliste des relations entre les personnages. Si certains passages sont moins rythmés que d’autres, on ne s’ennuie jamais et on ferme le roman avec la sensation d’avoir eu la chance de côtoyer des personnages à part. Des personnages qui sont extraordinaires par essence et attachants par nature !

En conclusion, d’une plume immersive et d’une sombre élégance qui reflète à merveille les richesses, mais aussi les décadences d’une société anglaise où science et surnaturel se côtoient avant d’entrer en collision, Jacquelyn Benson nous propose une enquête passionnante aux différentes ramifications. Page après page, les lecteurs suivent une héroïne attachante qui va apprendre à laisser de côté ses peurs pour affronter un danger aux contours flous, mais à l’aura malfaisante bien réelle. Le Lys de feu : La prophétesse est un roman dont la richesse se trouve autant dans son ambiance mystérieuse et sombre à la fois, que dans l’intelligence de son intrigue qui ne laisse rien au hasard, et sa galerie de personnages pensée et développée avec soin. Les amateurs d’enquêtes historiques empreintes de magie et non dénuées d’originalité devraient donc passer un bon moment, a fortiori s’ils affectionnent les œuvres interrogeant les limites de la science d’un point de vue éthique et moral. Après tout, la fin ne justifie pas (toujours) les moyens !

Découvrez l’avis de Steven qui a également beaucoup apprécié cette lecture.

42 réflexions sur “Le Lys de feu, tome 1 : La Prophétesse, Jacquelyn Benson

  1. Quelle belle chronique tout m’y fait envie de l’ambiance anglaise + surnaturelle, à l’écriture des personnages, jusqu’à l’enquête et les thèmes développés comme la condition des femmes.
    Je tique juste sur la présence encore de vampires… J’aurais bien aimé au choix d’autres créatures ou juste un humain juste profondément mauvais genre serial killer hyper malin, mais je chipote 😁

    Aimé par 1 personne

  2. Comme toujours, je ne suis pas déçu de découvrir ton si passionnant avis ! Je savais que tu aurais plus de choses à dire que moi et nul doute que tu as su apprécier l’héroïne et la richesse de l’univers pour le quel j’ai été sensible à son ambiance si feutrée et particulière.
    Je suis ravi de pouvoir continuer l’aventure en ta compagnie et si jamais, j’ai d’autres enquêtes historiques qui attendent dans ma PAL comme Lady Helen 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ce gentil commentaire 🙂
      Ton avis est également très détaillé et rend un bel hommage à ce roman qui a su nous emporter.
      L’ambiance est vraiment un gros plus ! Rien que d’en parler, ça me donne envie de m’y replonger, ce qui ne m’arrive pas si souvent. Alors vivement la suite !
      Quant à Lady Helen, il m’attend aussi dans ma PAL depuis un moment 🙂 Je pense axer mes lectures de juillet sur le PLIB 2022 mais si tu ne l’as toujours pas lu, ce serait avec plaisir pour une LC 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Le Lys de Feu, tome 1 : La Prophétesse de Jacquelyn Benson – Maven Litterae

    • C’est une bonne idée pour te faire une idée du style et te décider quant à une éventuelle lecture 🙂 Bien que l’histoire soit différente de Whitechapel, niveau atmosphère, on est ici dans quelque chose d’aussi bien travaillé et sombre…

      J’aime

  4. Eh bien, quelle chronique ! Votre expérience est réussie apparemment. 🙂 Ash semble touchant, c’est chouette que les personnages secondaires soient aussi travaillé que tu le dis. Ça donne l’ambiance de toute la communauté, ce ne sont pas seulement des faire valoirs et ça c’est bien. 🙂 Je suis curieuse de savoir pourquoi les corbeaux sont si terrifiants du coup, c’est un super pouvoir que Sam a, pourvoir parler aux animaux ☺️🥰

    Aimé par 1 personne

    • Oui, on a vraiment passé un bon moment avec ce roman 🙂
      Tu as raison en disant que ce ne sont pas des faire valoir, ce qui est finalement rare avec les personnages secondaires…
      On va dire que les corbeaux n’aident pas gratuitement ! Quant au pouvoir de Sam, je lui envie clairement. Parler aux animaux, c’est mon rêve.

      Aimé par 1 personne

  5. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! juin 2022 | Light & Smell

  6. Pingback: [Bilan] Flowers Books Challenge 2022 | Light & Smell

  7. Pingback: PAL du mois #18 (août 2022) | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.