Les sœurs de Montmorts, Jérôme Loubry

Couverture Les Soeurs Montmorts Jér

Je remercie Audiolib de m’avoir envoyé Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry dans le cadre du Prix audiolib.

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme.
Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ? Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

Audiolib (16/03/2022) – 9 heures et 43 minutes
Narrateur :
Slimane Yefsah

AVIS

Voici un thriller fantastique, dans tous les sens du terme, que j’ai adoré écouter, la voix de Slimane Yefsah s’accordant à merveille avec les événements incroyables que l’auteur déroule de manière habile sous nos yeux.

Appâtée par la promesse d’un scoop, le premier de sa carrière de jeune journaliste, Camille accepte de faire la route avec Élise jusqu’au village de Montmorts, lieu où se sont déroulés de bien funestes événements deux ans auparavant. Afin de faire patienter la journaliste durant le trajet, Élise lui remet des pages contant ce qui s’est passé dans ce village à l’étrange ambiance. En même temps que la journaliste, les lecteurs découvrent donc l’histoire ancienne et plus récente de ce village marqué par les drames et la mort…

J’ai adoré découvrir l’histoire de Montmorts, supposé avoir été terre de sorcières, l’auteur jouant avec brio sur ce passé pour faire planer le doute sur la nature des événements qui vont de nouveau venir l’endeuiller et de bien sanglante manière. Un choc pour Julien, le nouveau chef de la police locale ! En prenant son poste, on lui a parlé d’un village sûr, où la criminalité est quasi nulle et les moyens mis à disposition de la police issus des meilleures technologies. Le maire, multimillionnaire, semble, en effet, prendre très au sérieux la sécurité des habitants de ce village qu’il a faire renaître de ses cendres. Peut-être parce que lui-même a connu un drame, sa fille atteinte d’une grave maladie ayant été tuée…

Il sommera d’ailleurs Julien de retrouver discrètement son meurtrier, le maire étant persuadé qu’il se cache parmi les habitants. Si cette enquête occupe le chef de la police, elle ne sera pas la seule, le village semblant petit à petit sombrer dans le chaos et la folie jusqu’à provoquer, chez les lecteurs, angoisse et perplexité. Comment expliquer les excès de violence d’habitants n’ayant pourtant jamais eu, jusqu’à présent, maille à partir avec la justice ? La tension va crescendo et la violence se déchaîne jusqu’à nous conduire au bord du précipice.

Est-ce que ce sont les sorcières de Montmorts, jetées du haut de la montagne après un simulacre de procès, qui sont venues, des siècles après, réclamer justice ? Cela expliquerait certains événements inexplicables, ces voix étranges qui répètent la même phrase anodine qui finit par rendre fou, ces mots sibyllins qui laissent entrevoir la noirceur de chacun, la présence d’un fantôme à la chevelure rousse ou d’enfants que seul un chauffeur de bus semble voir… Jérôme Loubry instaure ici une ambiance oppressante et angoissante qui joue avec merveille sur la frontière entre réalité et fantastique, nous poussant sans cesse à hésiter sur la nature exacte des événements : surnaturels et irrationnels ou humains et machiavéliques ?

Pour ma part, j’ai adoré la manière dont fantasmes, superstitions et réalité plus triviale se mêlent, d’autant que si j’ai eu des doutes, j’étais loin du compte. La fin est magistrale et nous dévoile une réalité pire que toutes celles que j’avais pu imaginer. Oui, je me suis laissé prendre au piège et surprendre, oui, j’ai adoré ça parce que la révélation est de celle qui va me rester longtemps en tête. En plus d’être surprenante et habilement amenée, elle introduit un certain nombre de réflexions intéressantes et très actuelles. Une célèbre citation que je ne dévoilerai pas ici, sous peine de vous mettre sur la piste, m’est immédiatement venue à l’esprit. Ce roman, qui pousse les frontières de la conscience humaine, en est, en effet, la parfaite illustration.

Les sœurs de Montmorts est un roman troublant, mais également très humain, dans la mesure où il parle de blessures à l’âme, de deuil, de maladie, de l’amour d’un père pour sa fille, d’amitié, de relations naissantes... Si certains personnages sont peu aimables, la plupart possèdent cette sorte de fragilité qui les rend touchants et attachants. J’ai aimé ce chauffeur de bus moqué en raison de son physique par des adolescents qui tentent de s’affirmer par la méchanceté, cette blogueuse qui fait revivre l’histoire du village à travers ses articles, ce père qui a vu sa fille se déliter dans la maladie, ce chef de la police sincèrement attentif au bien-être de ses collaborateurs, mais qui finit par se sentir pris au piège d’un village qui devient de plus en plus inquiétant…

On peut d’ailleurs dire que, de par l’emprise et l’attraction/répulsion qu’il exerce sur les personnages et les lecteurs, le village de Montmorts est à un personnage à part entière. Au fil des pages, on développe cette impression qu’une fois qu’on y entre, il devient impossible d’en sortir ! Cette figure du village aux allures de démon, ou d’ogre qui avale tous les habitants sur son passage, concourt à l’atmosphère de danger tenace qui nous assaille, et nous tient captifs de cette passionnante et fascinante lecture. C’est mon premier roman de l’auteur, mais certainement pas le dernier, Jérôme Loubry m’ayant ici conquise par son machiavélisme qui nous plonge dans les tréfonds des peurs et failles humaines.

Quant à la construction de l’intrigue, avec un récit dans le récit, je l’ai trouvée particulièrement habile pour susciter de la curiosité chez le lecteur. La même que n’importe quel journaliste aurait ressenti à la promesse d’un gros scoop pouvant le faire passer de l’ombre à la lumière. Mais méfiez-vous, à Montmorts, rien n’est ce qu’il paraît être… Une leçon que Camille et les lecteurs devraient garder en tête avant de se plonger dans ce huis clos à taille de village ! Je suis certaine que la version papier ou numérique du roman est également efficace, mais je suis ravie d’avoir découvert l’histoire à travers la version audio. Le fait d’entendre l’histoire, et non pas simplement la lire, ajoute indéniablement à l’emprise qu’exerce le récit sur les lecteurs, la voix du narrateur nous permettant de ressentir pleinement les doutes, peurs et interrogations des personnages.

En conclusion, une tension qui va crescendo, du suspense, du mystère, des événements dont on en vient à douter de la rationalité, des personnages humains et pour beaucoup attachants, une atmosphère jouant sur des peurs irrationnelles et des drames, quant à eux, bien réels, une fin en apothéose… Les sœurs de Montmorts, c’est tout ça et bien plus encore, Jérôme Loubry jouant avec brio sur nos doutes et nos angoisses pour nous plonger dans un huis clos sombre et fascinant à taille de village. Les amateurs de thrillers à l’ambiance particulièrement soignée devraient apprécier ce roman qui vous plongera dans la plus grande perplexité avant de vous dévoiler une indicible et terrible vérité !

27 réflexions sur “Les sœurs de Montmorts, Jérôme Loubry

  1. J’aime beaucoup cet auteur, dont mon roman préféré reste « Le douzième chapitre ». Concernant celui-ci, j’ai beaucoup apprécié la version papier, mais la version audio apporte vraiment un petit plus. Le narrateur est génial et contribue à nous plonger dans l’ambiance. C’est vrai que la construction de l’intrigue est habile et plutôt originale. J’aime aussi beaucoup le fait que la tension monte crescendo.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Vos 10 meilleures lectures depuis le début de l’année – Top Ten Tuesday #266 | Light & Smell

  3. Pingback: À vous | Un Coup de Foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.