Chocolate Vampire, tome 1 de Kyoko Kumagai

Couverture Chocolate Vampire, tome 1

Chocolate Vampire de Kyoko Kumagai est un manga que j’ai lu dans le cadre du challenge Le choc des Titans.

Chiyo, simple humaine, et Setsu, issu d’une puissante famille de vampires, ont grandi ensemble et de leur amour est né un pacte du sang. À l’adolescence, leur lien se distend mais la jeune fille accepte toutefois de rester la source de vie de Setsu, en échange de son aide pour retrouver les vampires responsables de la mort de ses parents. Entre complots, rivalités amoureuses et canines aiguisées, Chiyo va tout faire pour regagner son indépendance.

Soleil (30 octobre 2019) – 192 pages – 6,99€
Traduction : Julie Gerriet – #ChocDesTitans

Ayant envie de lectures vampiriques en ce moment, j’ai jeté mon dévolu sur ce sympathique manga qui ne révolutionne pas le genre, mais qui est parfait pour un moment de détente sans prise de tête…

Il vaut mieux faire attention à ce que l’on promet ! Une dure leçon apprise par Chiyo, une humaine qui, enfant, a noué avec Setsu un pacte de sang qui lie son destin au sien. Avec ce pacte, Chiyo est soumise au bon vouloir du vampire qui peut contrôler son corps, notamment pour mettre à distance le jeune homme semblant avoir des vues sur son garde-manger. En effet, Setsu se nourrit exclusivement et directement au cou de la jeune fille qui n’apprécie guère la situation…

Il faut dire que depuis que ses parents ont été assassinés par des vampires, elle ne les apprécie pas particulièrement. Elle traque d’ailleurs les vampires déviants et semble plutôt exceller dans cet art particulier. Chiyo aimerait donc regagner son indépendance. Mais le veut-elle vraiment ? Car s’il faut faire attention à ce que l’on promet, peut-être est-il également plus prudent de faire attention à ce que l’on demande

L’aspect juvénile de Setsu m’a quelque peu perturbée, d’autant que Kyoko Kumagai l’inscrit parfois dans des positions non dénuées de sensualité. J’ai néanmoins vite été embarquée par cette romance adolescente plutôt classique, mais efficace et non dénuée de caractère. On y retrouve cette figure ambivalente du vampire, à travers un héros qui alterne entre moments où il se comporte en gentil garçon, et d’autres où il nous fait la démonstration de sa puissance.

Au fil des pages, j’ai apprécié de découvrir la relation entre Setsu et Chiyo, ce dernier semblant éprouver pour la jeune fille des sentiments bien plus tendres et profonds qu’elle ne le pense ou accepte de le voir. Après tout, vu sa popularité, il ne serait pas difficile pour lui de trouver une autre veine à laquelle s’abreuver, alors qu’il refuse obstinément de renoncer à ce pacte noué durant l’âge tendre. Les personnes appréciant les scènes où la jalousie de l’un s’expose au regard de tous, sans que la principale intéressée ne réalise ce que cela implique, trouveront dans ce premier tome leur bonheur.

Chiyo nous semble ainsi très naïve quant aux sentiments de son ancien ami d’enfance, au point que même sa petite sœur sera dépitée par son manque de clairvoyance. Cela la rend étrangement attachante, tout comme sa détermination à retrouver l’assassin de ses parents, et à protéger son petit frère et sa petite sœur. Elle pourra heureusement compter sur l’aide de Setsu et de sa famille, qui nous prouvent que tous les vampires ne sont pas à craindre.

Comme souvent dans ce genre de romance balisée de A à Z, des événements et éléments perturbateurs vont venir dynamiser l’intrigue, jusqu’à nous conduire à une situation finale assez intéressante pour nous donner envie de lire la suite. Pour ma part, je suis curieuse de découvrir comment Chiyo va faire face à une situation qu’elle a longtemps espérée, mais qu’elle semble finalement redouter… En trame de fond, nous retrouvons également la traditionnelle menace d’une rivale jolie comme un cœur, mais à l’âme quelque peu gâtée… Si c’est un schéma éculé dont je ne suis pas fan, ici, il ne m’a pas dérangée.

En résumé, entre des personnages dont on découvre la personnalité et la relation particulière plus complexe et profonde qu’il n’y paraît, les rivalités, l’action et des vampires pas toujours très policés, vous ne devriez pas voir le temps passer. Rapide à lire et plutôt addictif, Chocolate Vampire est un shōjo qui ravira les amateurs de créatures à dents longues, d’héroïnes à la forte personnalité et de romance fantastique.

21 réflexions sur “ Chocolate Vampire, tome 1 de Kyoko Kumagai

  1. Pingback: Mini-chroniques en pagaille #50 : vampires, dragons et fantômes ! | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.