Enchant, Demelza Carlton

Enchant: Beauty and the Beast Retold (Romance a Medieval Fairytale Book 1) (English Edition) par [Carlton, Demelza]

Je suis toujours curieuse de découvrir une réécriture du conte de La Belle et la Bête. Profitant que cette novella soit proposée gratuitement sur Kobo et Amazon, je me suis donc laissée tenter. J’ai lu ce titre dans le cadre du Challenge Je lis en VO.

PRÉSENTATION AUTEUR

A beastly prince. An enchanting beauty. Only love can break the spell.
Once upon a time…
The wicked King Thorn forced the enchantress Zuleika to cast a terrible curse. She fled his court to travel the world, helping those who need her magic most. Until a search for her merchant father’s lost ships leads her to an enchanted island, where Prince Vardan, the island’s ruler, is afflicted by the most powerful curse Zuleika has ever encountered. She’s not sure she can reverse the spell, but she’s determined to try. After all, a prince who fights pirates can’t be all bad…no matter how beastly his appearance.

Together, can the enchanting beauty and the beastly prince break the spell?

AVIS

Avant d’aller plus loin, je préfère vous prévenir que dans les premiers chapitres, il y a une scène de viol. Elle est courte et non détaillée, mais j’avoue avoir été assez perturbée ne m’attendant pas à tomber sur une telle scène au vu de la couverture et du résumé. Cela ne m’a néanmoins pas empêchée d’apprécier cette version de La Belle et la Bête qui présente l’originalité de donner des pouvoirs à Belle alias Zuleika.

Quand le roi Thorn sollicite sa mère pour ses services d’enchanteresse, la jeune femme n’a pas vraiment d’autre choix que de prendre sa place, cette dernière étant décédée. Une décision qu’elle regrettera amèrement quand le roi profitera de sa position et de sa force pour la bafouer avant de lui arracher un sortilège… Mais loin de se laisser abattre, Zuleika va s’échapper, porter assistance aux personnes ayant besoin de sa magie avant de finir par aider son père à retrouver ses bateaux disparus. Une mission qui la conduira sur une île maudite gouvernée par le prince Vardan, le frère de son bourreau.

Vardan se montre tout de suite amical et accueillant, un comportement qui tranche avec celui de son frère, mais aussi avec son aspect bestial, le prince étant sous le joug d’un terrible sortilège. Il n’est d’ailleurs pas le seul à être maudit puisque toute sa cour et les habitants de l’île sont, quant à eux, devenus invisibles. Pas pratique au quotidien, mais plutôt utile pour chasser les pirates qui osent s’approcher de l’île ! En plus de l’invisibilité de ses sujets, le prince peut également compter sur un artefact magique pour protéger son île, un artefact qui possède une certaine importance dans l’histoire…

Appréciant les pirates, j’ai trouvé la menace qu’ils représentent intéressante d’autant que, sans le vouloir, ceux-ci faciliteront le rapprochement entre Zuleika et le prince. Un rapprochement rendu non pas difficile par le faciès de bête du prince, mais par le secret que la jeune femme porte en elle et sur lequel elle est bien décidée à veiller précieusement. Néanmoins, de fil en aiguille, la réserve, voire la peur de Zuleika, disparaît au profit de sentiments plus doux…

Comme vous le savez, je ne suis pas une grande amatrice de romance, mais elle passe ici assez bien puisqu’elle n’est pas trop pesante et qu’elle offre quelques beaux moments de tendresse, de complicité et d’émotions. Mais ce qui fait l’intérêt de cette réécriture est le personnage de Zuleika qui se révèle plutôt nuancé et bien construit, la jeune femme oscillant entre fragilité, force et détermination. Courageuse, intelligente, généreuse, elle fera de son mieux pour lever la malédiction qui pèse sur l’île et le prince tout en essayant de ne pas compromettre son secret et son avenir, du moins, jusqu’à ce qu’une révélation la touche en plein cœur… Mais si le destin est parfois cruel, il ne l’est pas assez pour contraindre une femme aussi puissante et volontaire à la reddition…

Quant au prince, il tombe rapidement sous le charme de notre enchanteresse tout en gardant une certaine perspicacité sur la nature bien trop rapide et violente de ses sentiments. Ce n’est pas si courant, et cela me l’a rendu sympathique bien que je l’aie trouvé quand même bien trop passif à mon goût. Il a enduré la malédiction cinq ans sans réellement chercher de solution préférant se cantonner à l’espoir qu’une femme débarque sur son île, tombe amoureuse de lui malgré son apparence et le sauve ainsi que son peuple… Pour l’héroïsme, on repassera. Je l’ai trouvé également assez naïf par rapport à son frère. Il reste toutefois attachant et se révèle un homme juste et bon avec les habitants de son île, un aspect qui le différencie de son frère et qui le rapprochera de Zuleika sensible à cette bonté qui transparaît chez lui.

En conclusion, si l’on peut regretter que l’autrice n’évoque pas plus en profondeur les pouvoirs de son héroïne et que le méchant de l’histoire se révèle un peu trop caricatural à mon goût, l’histoire n’en demeure pas moins rapide et facile à lire. Elle ne me restera pas longtemps en tête, mais elle offre un moment de divertissement agréable qui plaira aux amateurs de romances fantastiques, de réécritures de contes et d’histoires de malédiction.

Télécharger gratuitement le livre sur Kobo ou Amazon.

https://lightandsmell.files.wordpress.com/2020/01/14b53-je2blis2ben2bvo2b2018.jpg

14 réflexions sur “Enchant, Demelza Carlton

    • Elle est heureusement courte et non détaillée. Ce qui m’a dérangée, c’est l’effet de surprise parce que rien ne laissait envisager qu’il pourrait y en avoir une…
      Ravie de t’avoir tentée en tout cas. C’est une histoire sympa qui se lit vite 🙂

      J'aime

  1. Je ne pense pas tenter malgré le fait que j’aime autant les réécritures de contes que toi. J’ai un peu peur que le manque de profondeur me gêne et la scène de viol risque de me mettre mal à l’aise (effectivement, on ne s’attend pas à en voir avec cette couverture « de princesse »), mais je suis ravie que tu aies passé un bon moment. Zuleika semble être un personnage très attachant et bien développé.

    Aimé par 1 personne

    • Je te comprends sans peine, c’est pour ça que j’ai préféré mentionner la scène de viol. La scène n’est pas détaillée mais ça a failli me pousser à arrêter ma lecture…
      Quant au manque d’approfondissement, il est acceptable parce qu’on est dans une novella, mais ça ne conviendra clairement pas à une lectrice comme toi qui adore les univers étoffés 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 5] – Muti et ses livres

  3. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 6] – Muti et ses livres

  4. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 7] – Muti et ses livres

  5. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 8] – Muti et ses livres

  6. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 9] – Muti et ses livres

  7. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 10] – Muti et ses livres

  8. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #9 [Bilan 11] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.