Beyond all hopes, Svetlana Mori

Je remercie Svetlana Mori pour m’avoir permis de découvrir Beyond all hopes.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Voir ses idoles se produire dans sa ville, aussi paumée soit-elle? Possible lorsque, comme Cecilia, on est employée municipale, qu’on se trouve présente à LA bonne réunion, et qu’on a l’occasion de faire LA suggestion… La jeune fille n’y croyait pas une seconde, mais ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux? Enfin ça, c’était avant qu’elle se retrouve chargée d’empêcher que les DJs de ToxinZ ne traînent trop longtemps dehors après le show, conformément aux coutumes de la petite bourgade. La tâche l’enchante d’autant moins qu’elle-même a de sérieux doutes sur la nécessité d’une telle mesure… Une insouciance qui pourrait bien leur coûter cher ! Et comme si ça ne suffisait pas, Cecilia s’aperçoit qu’un des deux garçons est loin de la laisser indifférente… alors qu’elle le sait, il est vain pour une simple fan d’espérer quoi que ce soit!

  • Broché: 202 pages
  • Editeur : lulu.com (9 janvier 2018)
  • Prix : 11,55€

AVIS

Comme avec Abyss, l’auteure a porté un soin particulier à la mise en page de son livre :

L’ensemble est du plus bel effet et donne déjà envie de se plonger dans cette romance se déroulant dans un univers musical particulier : la musique hardstyle. Un genre que, je dois le reconnaître, je ne connaissais pas avant d’entreprendre la lecture de Beyond All Hopes. J’ai donc fortement apprécié que Svetlana Mori pense aux néophytes en la matière en incluant une playlist permettant de découvrir différents morceaux et artistes comme Sub Zero Project, Zatox, Gunz for Hire…

Je n’ai d’ailleurs pas hésité à écouter quelques titres avant de commencer ma lecture ce qui m’a permis de mieux comprendre la passion de Cecilia et de l’auteure pour ce style de musique qui me semble plutôt absent de la littérature. J’ai d’ailleurs aimé que sans se perdre dans des termes techniques ou une avalanche de détails qui n’intéresseraient que les musiciens, l’auteure nous donne l’impression que nous aussi nous vibrons au son de la musique. Je me suis ainsi imaginée assister à ces concerts à la mise en scène soignée que Cecilia apprécie tant. Vous aurez donc compris que j’ai été complètement saisie par l’ambiance musicale de ce roman, celle-ci en justifiant à elle seule la lecture.

Mais rassurez-vous, pas besoin d’aimer la musique pour apprécier cette histoire. En effet, même si elle est en toile de fond et est d’ailleurs l’élément qui a permis aux deux DJ de ToxinZ et à Cecilia de se rencontrer, Beyond all hopes est avant tout une romance. C’est un genre avec lequel je suis assez pénible, mais excepté un ou deux points qui m’ont peut-être un peu moins convaincue, j’ai été séduite par l’histoire d’amour entre Cecilia et un des deux DJ. La jeune femme a rencontré le duo lors d’un concert organisé, sur son impulsion, par son village. Unis par une même passion pour la musique, ces trois jeunes gens ont ainsi très vite sympathisé n’hésitant pas à faire une petite visite du village malgré le traditionnel couvre-feu imposé à tous. Une transgression qui, ils le découvriront très vite, ne restera pas sans conséquences et qui marquera la naissance de profonds sentiments amicaux et amoureux.

J’ai fortement apprécié que l’auteure ne tombe pas dans la mièvrerie avec des dialogues ou des déclarations d’amour me donnant l’impression d’assister à un Feux de l’amour version jeunes adultes. Au contraire, les dialogues permettent de comprendre l’attirance réciproque de Cecilia et de son DJ tout en restant dans la retenue. Les deux jeunes gens éprouvent, en effet, des difficultés à s’avouer directement leurs sentiments, chacun pour une raison qui lui est propre. Cecilia doute qu’une célébrité puisse s’intéresser à une fille banale comme elle sans oublier la difficulté qu’une relation à distance engendrerait. Et le DJ, quant à lui, craint que son secret ne pousse l’élue de son cœur à le rejeter. Et là, je dois féliciter l’auteure qui a su me surprendre en dévoilant les raisons conduisant le jeune homme à garder ses distances. Malgré les indices disséminés par-ci par-là, je n’avais rien vu venir. Au-delà de l’effet de surprise bienvenu, j’ai aimé que l’auteure aborde, même si c’est de manière sommaire, un sujet encore tabou d’autant qu’elle le fait de manière très naturelle. Aucun pathos, juste l’acceptation de l’autre dans son intégralité, sans réserve, un amour inconditionnel qui ne peut qu’émouvoir.

Si la romance m’a séduite, j’ai néanmoins regretté que l’auteure ne prenne pas plus le temps de développer les sentiments de Cecilia pour son DJ. Très grande amatrice de sa musique, j’ai plus eu l’impression d’un amour d’une fan pour un artiste qu’elle trouve physiquement à son goût que d’une femme pour un homme. D’ailleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que si l’autre DJ lui avait plu physiquement, elle aurait très bien pu tomber amoureuse de lui… Je n’ai donc pas ressenti tout de suite celle alchimie qui aurait pu expliquer son coup de cœur pour l’homme derrière l’artiste. Mais le cœur ayant ses raisons que la raison ne connaît point, je lui laisserai le bénéfice du doute d’autant que ne croyant pas au coup de foudre, je ne suis pas forcément très objective sur ce point. Les grands romantiques dans l’âme croiront probablement plus facilement que moi que la jeune femme ait pu tomber amoureuse d’un certain DJ en 24h notamment si l’on rappelle que durant ce laps de temps, ils ont vécu des émotions fortes qui les ont rapprochés.

L’histoire d’amour est au centre de l’intrigue, mais les protagonistes ont également d’autres choses à gérer comme une passion dévorante pour la musique, une carrière ennuyeuse ou au contraire, exigeante et éreintante et des phénomènes paranormaux auxquels ils étaient loin d’être préparés. Et c’est là un autre point fort du roman : le surnaturel. Le résumé parle d’une romance avec une pointe de fantastique, mais je trouve que cette phrase minore la place du surnaturel dans le récit qui, pour mon plus grand plaisir, est bien présent. Et les amateurs du genre seront ravis de voir que l’auteure n’attend pas très longtemps avant de faire intervenir une présence qui fait quelque peu froid dans le dos. Pour ma part, j’ai adoré le mythe développé autour de cette dernière et ai presque regretté de ne pas en apprendre plus. J’adorerais un autre tome qui lui soit intégralement consacré, car je pense vraiment que Svetlana Mori a toute la matière nécessaire pour faire vibrer des lecteurs amateurs de surnaturel. Le surnaturel prend d’ailleurs une place importante dans la vie des trois personnages et finira même par mettre en danger les liens qui les unissent à moins qu’il ne les renforce ?

Parce que l’auteure a réussi à ancrer une histoire irréaliste dans la réalité, elle a veillé à introduire une chose qui est indispensable à l’épanouissement de chacun : l’amitié. Cette valeur est fortement présente dans le livre et offre de magnifiques moments de complicité et d’émotions. J’ai ainsi adoré la relation entre les deux jeunes musiciens qui, loin de leurs proches, ont besoin de pouvoir compter l’un sur l’autre afin de faire face à l’isolement et à la pression inhérents à leur succès. Ils ont, en effet, la chance de vivre de leur passion, mais cela ne se fait pas sans quelques sacrifices que l’amitié permet de rendre plus tolérables… Et puis, il y a l’amitié entre Cecilia et l’un des musiciens. Un coup de foudre amical auquel je n’ai pas eu de mal à croire, tellement les échanges entre les deux jeunes adultes semblent d’emblée naturels et aller de soi. Ce fut donc un véritable plaisir de suivre leurs conversations qu’elles soient dans la vie réelle ou par l’intermédiaire des réseaux sociaux, l’auteure faisant quelques clins d’œil à Twitter, réseau sur lequel elle est active. Je dois même confesser avoir eu un coup de cœur amical pour ce jeune homme dont j’ai adoré la personnalité pleine de gentillesse, de chaleur et de positivité. Si je n’ai jamais vraiment eu de book boyfriend, comprenez un personnage masculin de livre que je souhaiterais avoir comme petit ami, j’ai définitivement trouvé mon book friend !

Enfin, ce livre présente une originalité qui, pour ma part, a tout de suite titillé ma curiosité : la présence de dialogues en anglais. Avant que les amateurs et défenseurs de la langue française ne crient au scandale, je tiens à préciser que ce procédé n’est pas une lubie de l’auteure, mais qu’il s’insère parfaitement dans la narration. En effet, les deux musiciens étant étrangers, ils semblent naturels qu’ils s’expriment en anglais avec leur nouvelle amie. Des dialogues en français auraient laissé supposer que les deux parlent notre langue ce qui est objectivement moins probable… Et puis, le vocable utilisé étant très simple, le niveau d’anglais se révèle des plus accessibles d’autant que pris dans votre lecture, vous finirez par oublier que tout le livre n’est pas en français. Néanmoins, je conçois que la présence de l’anglais puisse gêner certains lecteurs.

En conclusion, le livre est assez court, mais cela n’empêche pas de complètement s’immerger dans cette histoire où se mêlent romance et amitié et où des choses naturelles comme l’amour côtoient des choses qui le sont beaucoup moins. Quant aux amateurs de musique hardstyle ou de musique en général, ils devraient être séduits par la large place qui lui est faite. Amitiés, amour, musique et mystères, voilà un cocktail efficace et savamment dosé pour vous faire passer un très agréable moment de lecture ! Je suis maintenant impatiente de découvrir les deux autres tomes, chacun étant consacré à un duo différent.

Svetlana Mori ✒

Site de l’auteureCompte Twitter

Et vous, envie de craquer pour Beyond all hopes ?

cli6a-lc3a9chiquierdumal_dansimmons

Publicités

2 réflexions sur “Beyond all hopes, Svetlana Mori

  1. Pingback: Bilan lecture mensuel : février 2018 | Light & Smell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s