La Carte des confins, Marie Reppelin #PLIB2022

La-carte-des-confins

Je remercie Isabelle du blog Aujourd’hui je m’aime pour notre lecture commune de La Carte des confins de Marie Reppelin et nos échanges autour de ce roman présélectionné pour le PLIB 2022. Un roman que j’ai lu dans le cadre du Challenge Romantasy 2022.

Et si le plus terrible des pirates était une femme ?
Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. L’instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu.
Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de
L’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, Blake va convaincre Callie de l’aider dans sa quête.
Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse vont peu à peu se dévoiler et s’apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la carte… et bouleverser à jamais leur existence.

Pocket Jeunesse (6 mai 2021) – 456 pages -17,90€
#ISBN9782823877410

AVIS

Adorant les pirates et les romances bâties sur le modèle enemies to lovers, je ne pouvais qu’être tentée par ce roman, d’autant que j’apprécie le blog de l’autrice : Muffins and Books.

Cette dernière happe rapidement l’attention des lecteurs en les plongeant dans un monde où la magie est interdite. Un monde hanté par l’ombre du Sorcier noir, un redoutable et légendaire sorcier qui a, par le passé, semé la mort et la désolation autour de lui. Mais ce qui obsède Blake, ce n’est pas ce sorcier, mais la Carte des confins, une entrée vers un monde nouveau à explorer et à piller. Un monde qui lui permettrait d’inscrire son nom dans la légende comme son père, un célèbre pirate maintenant décédé, en a toujours rêvé.

Et pour trouver cette fameuse Carte, il lui faut le compas magique que son contact doit lui vendre. Ce que n’avait pas prévu notre pirate, c’est qu’à la place du vieux bedonnant édenté qu’il avait imaginé, son contact est une ravissante jeune femme à la chevelure flamboyante et au caractère bien affirmé. De fil en aiguille, ou plutôt de trahison en trahison, Blake étant un pirate après tout, les deux vont finir par travailler main dans la main. Callie, voleuse de talent, va ainsi très rapidement se faire une place de choix à bord du magnifique Avalon dont Blake est si fier ! Ayant déjà lu pas mal d’histoires de pirates et de romances piquantes, la relation entre Callie et Blake ne m’a pas surprise outre mesure et m’a semblé plutôt classique. Cela ne m’a pas empêchée d’être conquise par les échanges pleins de mordant entre ces deux personnages qui ont appris, chacun à leur manière, à cacher leurs sentiments. Vu leur passif respectif, que l’on découvre progressivement, cela peut se comprendre…

J’ai donc aimé leurs interactions, leurs petites piques, leur aveuglement devant l’évidence de leur attraction et de leurs sentiments, et la manière dont, petit à petit, ils vont s’ouvrir l’un à l’autre. Chose qui, dans ce monde et leur milieu familial, demande un certain courage, exposer son cœur pouvant vite se retourner contre vous, a fortiori quand, comme Callie, vous détenez un sombre et dangereux secret. Le passé de Blake, avec un père violent et obsédé par ses rêves d’éternité, est intéressant et permet de mieux comprendre ce pirate et son obsession pour la carte. Mais c’est tout le mystère autour du passé de Callie et la réalité de son enfance qui m’a passionnée.

Je n’en dirai évidemment pas plus, si ce n’est que cela lui apporte une certaine profondeur et l’a rendue encore plus chère à mon cœur. Têtue, mais pas obtuse, forte mais pas sans faille, sincèrement gentille, débrouillarde, ouverte d’esprit et intelligente, Callie est vite devenue mon personnage préféré. J’ai d’ailleurs adoré certaines de ses réactions et réparties comme lors de l’arrivée de femmes pirates sur l’Avalon, validant à 100% son discours. Mais je vous rassure, j’ai également apprécié la gouaille de Blake, sa tendance à titiller Callie à la moindre occasion, ses blessures qu’il a verrouillées à triple tour, et ses cas de conscience qui nous prouvent qu’il n’est pas le monstre sanguinaire qu’on pourrait penser.

Pour autant, et c’est un très bon point, l’autrice ne le décrit pas comme un gentil pirate au grand cœur. Il n’hésite pas à piller, à tuer, à se venger et à faire couler le sang, notamment durant ses épisodes de rage intense. Alors oui, il est touchant, oui, il est capable de sentiments, même quand il pense le contraire, mais non, ce n’est pas un enfant de cœur, loin s’en faut ! J’ai apprécié la dualité de ce protagoniste, tout comme j’ai adoré le pirate qui a élevé Blake comme son propre fils. Sage, doux malgré sa stature et patient, il sera toujours de bon conseil et un très bon ami pour Callie, sur laquelle il veillera avec une réelle tendresse. D’autres membres de l’équipage, à l’instar d’un jeune cuisinier, attirent également d’emblée la sympathie.

Si vous aimez les ambiances de franche camaraderie, vous allez adorer l’ambiance à bord de l’Avalon, ce qui ne vous empêchera pas d’apprécier les différentes escales de l’équipage. L’autrice trouve ainsi un bon équilibre entre les scènes en mer et les quelques excursions sur terre et dans les tavernes, haut lieu de divertissement pour nos pirates préférés. Les relations entre les personnages, et plus particulièrement entre Callie et Blake, qui se tournent autour sans se l’avouer, prennent une certaine place dans l’intrigue. Mais le roman comporte aussi des scènes d’action, quelques batailles sanglantes, sans oublier une bonne vieille rivalité entre pirates. Et puis, en trame de fond, il y a le secret de Callie et ses conséquences s’il venait à être dévoilé, un danger sourd qui se veut de plus en plus angoissant, et la détermination de notre pirate à assouvir le rêve de son père coûte que coûte ! Mais cette obsession pour la Carte des confins ne risque-t-elle pas de lui faire passer à côté du plus important et de ce qui compte vraiment pour lui ?

Quant à la plume de l’autrice, j’ai trouvé qu’elle s’affirmait au fil des pages et gagnait en profondeur, même si j’ai regretté des phrases parfois très courtes, préférant les phrases avec peut-être un peu plus de liant. Mais happée par l’intrigue, le rythme et les interactions entre nos deux fortes têtes, je reconnais avoir très vite occulté ce détail pour simplement savourer cette histoire menée tambour battant.

En conclusion, avec son premier roman, Marie Reppelin nous propose une histoire de pirates comme je les aime, des personnages forts, divers et attachants auxquels il est impossible de résister, une romance pleine de mordant qui vous tiendra en haleine, et des péripéties emplies de magie, de sang, d’ombre et de mystère. La Carte des confins ou une aventure en mer durant laquelle vous devriez réaliser que le plus grand des dangers n’est pas toujours celui que l’on pense… Action, amour, amitié, sorcellerie et piraterie au programme de ce roman addictif, qui vous donnera très envie de monter à bord de l’Avalon aux côtés de son tonitruant équipage. Aventure et sensations fortes garanties ! Quant à la survie…

Découvrez l’avis d’Isabelle qui a été un peu plus mitigée que moi vis-à-vis de cette lecture.

48 réflexions sur “La Carte des confins, Marie Reppelin #PLIB2022

  1. J’attendais de voir la suite paraître ainsi que les avis la concernant pour enfin tenter l’aventure, ou non, l’aventure à mon tour tant j’ai lu d’avis opposés concernant ce premier volet qui semble t’avoir fait forte impression. D’autant plus que comme toi, l’univers des pirates me plait et je trouve que cela manque dans la littérature.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne crois pas avoir déjà lu un livre avec des pirates, je ne suis pas le meilleur public pour ce thème. Mais je dois dire que ton avis, et ton ressenti sur le personnage de Callie me pousse à la réflexion concernant ce roman. Peut-être qu’à l’occasion, je me laisserais embarquée 😉

    Aimé par 1 personne

  3. C’est la 2e fois que j’entends du bien de ce livre en quelques jours 🙂 Il ne m’attire pas particulièrement, mais je l’ai noté pour ma nièce, ça a l’air d’être son genre de lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

      • C’est encore en cours d’écriture, c’est un petit univers que j’ai imaginé durant mon enfance et que j’ai agrandi à l’âge adulte en écrivant les histoires. ^^
        J’ai écrit la première partie en décembre 2011, et depuis fin avril 2021 je me suis enfin lancé dans une suite, et j’ai finalement enchaîné avec une troisième partie.
        Il ne me reste plus qu’à retravailler ma troisième histoire et j’espère avoir terminé pour de bon avant la fin du mois de juin. Mes histoires sont courtes et je compte avoir un seul livre pour les trois, ce qui ferait entre 200 et 250 pages. 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Merci, c’est gentil ! 🙂
        Le plus drôle c’est que j’ai oublié mon univers pendant plusieurs années et il aurait pu ne jamais me revenir en mémoire.
        Et l’année dernière, j’ai découvert que le mot manoir est un anagramme de mon prénom ! Ça fait drôle de découvrir ça aussi tardivement, surtout que c’est arrivé le jour où j’ai fini d’écrire ma deuxième histoire ! ^^

        Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Challenge Romantasy 2022 [Bilan] | Light & Smell

  5. Pingback: 10 livres dont les personnages partent à l’aventure – Top Ten Tuesday #258 | Light & Smell

  6. Pingback: [Lecture] Marie Reppelin – La Carte des Confins – Aujourd'hui je m'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.