La tête dans les étoiles, Melissa Keil

Couverture La tête dans les étoiles

Quand Sam, le « geek », rencontre Camilla, la it girl, dans les couloirs du lycée, leur rencontre fait des étincelles.

Au lycée, Sam n’est ni cool ni populaire. Fan de jeux vidéo, spécialiste des films d’horreur, il a même le profil idéal du souffre-douleur.Pour survivre à l’enfer de l’adolescence, Sam le geek a un plan : rester invisible, bien à l’abri dans sa routine, protégé par son sens de l’humour et par ses rares amis. Mais un jour, Camilla déboule dans sa vie. Belle, solaire, elle se fiche des normes et navigue avec aisance d’un groupe à l’autre. Tout le monde l’aime. Sam l’adore. Soudain, son quotidien morne mais rassurant menace de voler en éclats. Jusqu’à quel point son existence sera-t-elle chamboulée ?

Pocket Jeunesse (18 avril 2019) – 312 pages – Broché (15,50€) – Ebook (5,99€)
Traduction : Isabelle Vadori

AVIS

La tête dans les étoiles est une jolie lecture qui m’a permis de passer un agréable moment de divertissement auprès d’un personnage masculin qui n’a rien du beau gosse de service torturé que l’on voit un peu trop souvent à mon goût dans les livres Young Adult. Plutôt geek, Sam est un passionné de cinéma, de films et de jeux vidéo et, accessoirement, le souffre-douleur du caïd du lycée. Mélange de bêtise crasse et de beau gosse décérébré, Justin Zigoni finit par faire pitié tellement son existence semble se résumer à pourrir celle des autres.

Mais fort heureusement, Sam n’est pas seul pour affronter la dure vie de lycéen. Il peut compter sur le soutien et la présence indéfectible de ses trois amis, Allison, Mike et Adrian. Des amis très différents de lui, mais que l’on prend plaisir à découvrir bien que j’aurais peut-être apprécié qu’ils soient un peu plus présents. La petite bande va très vite accueillir un nouveau membre, et pas des moindres : la très charismatique Camilla. Nouvelle élève, celle-ci s’adapte très vite à son environnement, mais rien d’étonnant à cela, sa vie de nomade auprès d’un père journaliste musical et bourlingueur l’y ayant préparée.

J’ai adoré la manière dont l’autrice a construit le personnage de Camilla, une jeune fille forte, mais pas parfaite. Alors qu’elle a entre les mains tous les atouts pour devenir la reine du lycée, elle préfère jouer le naturel et naviguer entre les différents groupes sans se soucier de sa côte de popularité. Un comportement qui devrait inspirer les lecteurs et leur montrer l’importance d’être soi. Fidèle et honnête à ce qu’elle est, cela ne l’empêche néanmoins pas de douter sur ce qui compte vraiment pour elle, et notamment sur sa passion que je vous laisserai le soin de découvrir.

Aux côtés de cette jeune fille dynamique, souriante et sympathique, Sam commence progressivement à s’ouvrir au monde. Une évolution assez réaliste qui apporte de la consistance à ce lycéen rêveur ayant quelque peu tendance à se réfugier dans les films et l’écriture de scénarios au lieu de vivre pleinement sa vie. Il faut dire qu’à force d’être chahuté, on peut comprendre qu’il aspire à traverser ses années de lycéen sans se faire remarquer. Mais c’était sans compter sur Camilla qui va bouleverser sa routine bien rodée…

Le jeune homme devrait plaire aux amateurs de pop culture dont il se fait un fervent admirateur et défenseur. Citations de films et de répliques, références à World of Warcraft, classements de films et de personnages selon différents critères… viennent ainsi régulièrement enrichir l’intrigue. Si certaines références m’ont plus parlé que d’autres, j’ai adoré l’entrain avec lequel Sam partage sa passion.

Chacun à leur manière, Camilla et Sam se révèlent tous les deux très attachants et touchants, ce qui nous pousse à suivre avec plaisir et intérêt l’évolution de leur relation. Entre amitié, taquineries et conversations à cœur ouvert, il se pourrait bien que Sam finisse par comprendre que la vie mérite d’être vécue et qu’il faut parfois oser affronter ses propres sentiments pour écrire un scénario digne d’un bon film !

Les personnages secondaires se révèlent également attendrissants même si je reconnais avoir eu une petite préférence pour Mike. Bien que peu bavard, notamment sur ce qui le préoccupe et qui l’a poussé à arrêter ses cours de karaté, il va tenter, à sa manière, d’ouvrir les yeux de Sam sur ses sentiments envers la tornade Camilla. J’ai, en outre, apprécié que son homosexualité soit intégrée de manière naturelle au récit.

Quant à l’écriture de l’autrice, elle est simple et plutôt efficace d’autant que le texte contient de nombreux dialogues apportant fluidité et dynamisme. Le roman se lit donc très vite.

En conclusion, La tête dans les étoiles est une jolie histoire d’amitié, d’acceptation de soi et d’amour. Vous devriez prendre plaisir à suivre la vie, les premiers émois amoureux, les espoirs, et les maladresses de personnages pour lesquels on développe un certain attachement. Rapide et mignonne à lire, voici une lecture doudou pour les adolescent(es) et les adultes en quête d’un doux et amusant moment de divertissement.

Roman remporté lors d’un concours organisé par les éditions Pocket Jeunesse et Alice du blog Alice Neverland que je remercie. 

Défi Pkj de février 2020 : le bilan

789__desktop_defi_PKJ_fevrier_dekstop.png

PKJ propose chaque mois des défis à compléter grâce à nos lectures. Un livre peut valider plusieurs défis. Je vous propose un petit bilan du défi PKJ de février qui m’a d’ailleurs plutôt porté chance !

Image

1) Une histoire d’amour qui fait rêver : cette histoire d’amour est toute douce et mignonne, ce qui suffit pour faire rêver d’autant qu’elle est chapeautée par un chat malicieux et facétieux.

2) Il y a un couple sur la couverture : La tête dans les étoiles de Melissa Keil. Une jolie histoire d’amitié et de premier amour… (chronique à venir)

3) Le livre est drôle : Le Detection Club à l’humour so british !

4) Il y a un chien ou un chat dans l’histoire : Mes vies de chats de Jean-Noël Blanc.

5) Lire un PKJ : La tête dans les étoiles de Melissa Keil.

6) Il y a un couple LGBT+ dans l’histoire : Nuit et jour de Violette Paquet.

8) Continuer une série : Sixtine – Le chien des ombres.

Couverture Sixtine, tome 2 : Le chien des ombres

9) Plusieurs auteurs ont écrit le livre : Les mondes inversés d‘Anne Plichota et Cendrine Wolf (chronique à venir).

Couverture Homer Pym, tome 1 : Homer Pym et le garçon du film / Les mondes inversés

10) Écouter un podcast PKJ : fait avec un ancien podcast qui évoque, entre autres, un roman qui me tente énormément : Donne-moi ton cœur de Sara Wolf. Une autrice que j’avais découvert avec Je te hais… passionnément.

Donne-moi ton cœur

11) Lire un livre qui vous surprend : School-live.

Couverture School-live

12) Il y a du rose sur la couverture : La route vers l’étoile Antalys

La route vers l'étoile Antalys par Demaux

13) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux : fait sur Twitter.

14) Le héros/l’héroïne aime le cinéma : La tête dans les étoiles de Melissa Keil.

15) Il y a au moins 6 personnages sur la couverture : Les 7 petites mains de Lee Young-Kyung.

16) Une histoire de premier amour : La tête dans les étoiles de Melissa Keil.

17) Un des personnages a un nom composé : Le Detection Club. 

18) Un des personnages se déguise : Maléfices, les contes d’Alombrar.

19) Les personnages parlent de livres : Le Detection Club.

22) Avoir un coup de cœur : Maléfices, les contes d’Alombrar.

23) Le livre pèse plus de 400 grammes : Sang rancune de Jordan Breton.

Sang rancune

25) Le titre est écrit sur trois lignes : Nuit et jour de Violette Paquet.

26) Les prénom et nom de l’auteur commencent par la même lettre : La fille fantôme de Bérengère Berte.

Couverture de La fille fantôme par Bérengère Berte

27 ) Il y a au moins un cœur sur la couvertureLe chapardeur des cœurs de Melinda Metz. Si vous ne le connaissez pas, je vous invite fortement à rencontrer MacGyver, un chat que vous allez très vite rêver d’adopter.

28) Lire un livre de sa PAL : Préférer l’hiver d’Aurélie Jeannin.

Résultat de recherche d'images pour "Préferer l'hiver"

29) Un des personnages est tatoué : La tête dans les étoiles de Melissa Keil.

BILAN : 25/30 

Et vous, avez-vous participé ?
Quel est votre bilan ?
Certains de ces titres vous tentent-ils ?

Tag PKJ de la rentrée 2019

1170__desktop_tag_de_la_rentree_dekstop.png

Les éditions PKJ nous proposent un petit TAG pour la rentrée avec comme petit défi de ne pas répondre Harry Potter à l’une des questions !

Pouvez-vous citer…?

1) un livre dans lequel se déroule une rentrée scolaire : question assez facile puisque ce thème a été proposé lors d’un Throwback Thursday Livresque. Je me permets donc de citer le même roman : Salomé et les femmes de parole.

Couverture Salomé et les femmes de parole

2) un livre où l’intrigue se déroule dans une école surnaturelle : Covenant. Il faudrait d’ailleurs que je poursuive la série m’étant arrêtée au premier tome.

3) un livre de la rentrée littéraire que vous avez envie de lire : je ne vais pas être originale en citant Soif d‘Amélie Nothomb, mais c’est la seule autrice dont j’essaie de lire tous les romans. Je suis tout simplement admirative de sa plume et de sa capacité à sans cesse se renouveler.

4) un livre dans lequel un personnage déteste l’école :

Couverture Save our souls, tome 1 : Sans attache

5) un livre que vous avez étudié à l’école et dont vous gardez un bon souvenir :

6) le premier livre que vous avez lu/lirez en rentrant de vacances :

L'ombre de la menace

7) un livre dans lequel un personnage doit travailler pendant que d’autres sont en vacances : pas drôle de devoir travailler quand tout le monde profite de ses vacances, mais il peut parfois en ressortir des choses extraordinaires comme vous le découvrirez dans Les improbables.

8) un livre qui se déroule au moins partiellement en septembre :

Caliéor (Le Labo) par [Broly, Julie]

9) un livre d’un auteur français que vous aimez beaucoup : Pierre Pevel m’a régalée de son écriture dans Le Paris des merveilles et donné très envie de lire tous ses romans…

Le Paris des Merveilles - L'intégrale, édition collector

10) un livre dans lequel le héros ou l’héroïne est surdoué : je triche un peu avec Double 6, mais je n’en dirai pas plus sous peine de vous spoiler.

Couverture Double 6

Et vous, tenté(e)s par ce TAG ?

 

TAG PKJ : 12 livres à lire en 2019

729__desktop_tag_12_livres_2019_dekstop.png

À force de le voir passer un peu de partout sur Twitter et sur la blogosphère, j’ai eu envie à mon tour de reprendre le TAG lancé par PKJ : 12 livres à lire en 2019.

1) Le livre le plus attendu de l’année

Cette question étant déjà présente dans un précédent TAG, je vais choisir un autre roman que je viens d’ailleurs tout juste de découvrir : Ayesha at last. Présenté comme un roman inspiré d’Orgueil et préjugés, je compte bien me laisser tenter.

A modern-day Muslim Pride and Prejudice for a new generation of love.

2) Un livre PKJ

Difficile de n’en choisir qu’un seul, mais je vais opter pour Nevermoor que je compte absolument lire avant la fin de l’année.

Couverture Nevermoor, tome 1 : Les défis de Morrigane Crow

3) Une série que vous aimeriez terminer

Ayant beaucoup apprécié le premier tome, j’aimerais bien terminer la série Une braise sous la cendre.

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1

4) Une nouvelle série que vous aimeriez découvrir

Traînant dans ma PAL VO depuis bien trop longtemps, je croise les doigts pour enfin lire la série Le Pays des contes.

Couverture Le pays des contes, tome 1 : Le sortilège perdu

5) Un livre d’un auteur que vous n’avez jamais lu auparavant

Découvert sur le blog Sur la route de Jostein, je pense lire, dès que je mettrai la main dessus, Le procès du cochon d’Oscar Coop-Phane, un auteur dont je n’avais jamais entendu parler.

Couverture Le procès du cochon

6) Un livre que vous vouliez lire en 2018 mais dont vous avez repoussé la lecture

Heartless de Marissa Meyer me tente depuis sa sortie et bien que je le possède en VF et en VO, je ne me suis toujours pas décidée à le lire. Adorant l’univers d’Alice au pays des merveilles, j’ai autant hâte que peur de découvrir ce roman…

Couverture Heartless

7) Le nouveau livre d’un auteur dont vous avez lu tous les livres (ou presque)

Je n’ai pas lu tous les livres de Stéphane Soutoul, mais tous ceux que j’ai découverts m’ont plu. J’ai donc hâte de me plonger dans le dernier roman de l’auteur qu’il m’a d’ailleurs très gentiment envoyé : Lys Striker.

Couverture Lys Striker, tome 1 : Piégée par le passé

8) Un livre qui sort un peu de vos lectures habituelles (genre différent)

La romance n’est clairement pas mon genre de prédilection, du moins en dehors d’Orgueil et préjugés et de ses réécritures, mais j’ai découvert dans une boîte à livres un roman dont le résumé, mêlant romance et enquête policière, me tente pas mal.

Couverture Francesca Cahill, tome 1 : Un odieux chantage

9) Un livre qu’on vous a conseillé

Un roman que beaucoup de personnes m’ont conseillée voire fortement encouragée à lire…

Couverture La voleuse de livres

10) Un livre qui vous fait envie à cause de sa couverture.

La couverture étant l’un de mes principaux critères d’achat (pas de lecture, je vous rassure), les livres qui me font envie à cause de leur couverture sont nombreux… Voici l’un d’entre eux :

Couverture La voix des ombres

11) Un livre écrit par un auteur de votre nationalité

Cassandra O’Donnell est une autrice dont j’aimerais découvrir le travail en littérature jeunesse. Et pour commencer, cette superbe édition de Malenfer me semble parfaite :

12) Un livre que vous avez déjà lu en 2019

Ce mois de janvier a déjà été riche en très bonnes lectures, mais j’ai envie de terminer ce TAG par mon premier coup de cœur de l’année : L’extraordinaire voyage du chat de Mossoul raconté par lui-même. Cet album jeunesse aborde, à travers le regard d’un chat adorable et empli d’humour, la question des réfugiés. Malgré la dureté du sujet, l’histoire n’en demeure pas moins belle, pleine d’amour et d’optimisme. Une petite pépite dont je vous reparle prochainement sur le blog.

Couverture L'extraordinaire voyage du chat de Mossoul raconté par lui-même

D’autres personnes se sont prêtées au jeu (liste non-exhaustive) :

Et vous, appréciez-vous ce TAG ?
L’avez-vous déjà fait ? (dans ce cas, n’hésitez pas à mettre le lien de votre article en commentaire pour que j’aille le lire).

 

 

Premières lignes #63 : L’insaisissable logique de ma vie, Benjamin Alire SAENZ

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Je possède un autre roman de Benjamin Alire Saenz dans ma PAL, Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, mais j’ai eu envie de vous présenter les premières lignes d’un livre de l’auteur qui me semblent moins connu : L’insaisissable logique de ma vie.

Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie.

PREMIÈRES LIGNES

La vie commence

Le ciel s’assombrissait, il allait pleuvoir. En sortant de la maison, j’ai senti l’air frais sur mon visage. L’été avait été paisible, longue succession de jours chauds et secs.
Nous allions vers l’automne.
Jour de rentrée. Terminale. Je m’étais toujours demandé ce que ça faisait d’être en terminale. J’étais sur le point de le découvrir. La vie commençait. En tout cas, c’était ce que disait Sam, ma meilleure amie. Elle savait tout. Quand on a une meilleure amie qui sait tout, ça aide. Sur n’importe quel sujet, il suffit de l’interroger et elle fournit l’information dont on a besoin. Même si la vie ne se résume pas à des informations.
Elle était extrêmement intelligente, Sam. Elle savait des tas de trucs. Elle ressentait aussi des trucs. Ah ! ça oui, Sam ressentait. Parfois, je me disais qu’elle pensait, ressentait et vivait pour nous deux.
Sam savait qui était Sam.

Et vous, connaissez-vous ce livre ?
Avez-vous envie de le lire ?


Découvrez les premières lignes des autres participants :

La Chambre rose et noire
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Les livres de Rose
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
La Voleuse de Marque-pages
Vie quotidienne de Flaure
Ladiescolocblog
Selene raconte
Les lectures d’Angélique
Pousse de gingko
Rattus Bibliotecus
La Pomme qui rougit
Ma Petite médiathèque
Chat’Pitre
La Booktillaise
Lectoplum
Encore un livre
Le monde de Gulia
Alohomora
The Cup of Joys
Prête-moi ta plume
Le Parfum des Mots (première participation à venir)

Tag PKJ : Adieu 2018

700__desktop_tag_adieu_2018_dekstop.png

PKJ vous propose un TAG fort sympathique pour faire un petit bilan de vos lectures en quelques questions.

Pouvez-vous citer…?

1) vos trois meilleures lectures de l’année.

Difficile de n’en choisir que trois, mais voici les trois qui m’ont le plus marquée :

Couverture Lula et les Monstres  Couverture Déracinée

Couverture Deux secondes en moins

2) vos trois plus grandes déceptions.

Le souffle de Midas a été mon flop de cette année : une écriture pauvre, des tics de langage très agaçants, une intrigue avec d’énormes ficelles qui tombent parfois comme un cheveu sur la soupe… J’ai eu le sentiment de tomber sur un mauvais auto-édité.

Couverture Chroniques homérides, tome 1 : Le souffle de Midas

Ce n’est pas un FLOP, mais une légère déception. J’ai, en effet, apprécié La Vraie Vie et la plume de l’autrice, mais je ne partage pas l’engouement qu’il y a pu avoir pour ce roman. Il possède des qualités indéniables et est « puissant », mais il n’a rien d’exceptionnel. Un bon roman que j’aurais encore plus apprécié si je ne m’étais pas attendue à tomber sur un chef-d’œuvre.

Couverture La vraie vie

Je lis peu d’ouvrages de banalisation médicale, voire jamais, mais j’avais eu envie de tenter ma chance avec Le cri de la raison qui, sur le papier, avait de quoi me plaire. L’auteur se proposait d’aborder différentes questions médicales courantes et d’y apporter des réponses simples et pertinentes. Or, j’ai découvert un ensemble de réflexions personnelles pas dénuées d’intérêt, mais présentées comme des réalités universelles, un point qui m’a très fortement exaspérée d’autant que la vison de l’auteur de la vie reste très traditionnelle, voire parfois, rétrograde.

Couverture Le cri de la raison

3) le meilleur roman PKJ lu cette année.

De mémoire, je n’ai lu que deux PKJ cette année, le choix est donc facile :

Couverture Les Filles de l'Olympe, tome 1 : Les Larmes de Cristal

4) le premier livre lu en 2018.

Couverture La disparue de Noël

5) le dernier livre lu en 2018.

Couverture @Ellie #je n'ai pas de petit ami, tome 1

6) le livre avec la plus belle couverture.

Le choix est très très difficile, mais j’aime beaucoup les couvertures de la série Grisha :

Couverture Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaume

7) une saga que vous avez terminée.

Couverture Alisik, tome 1 : Automne

8) le meilleur nouvel auteur lu.

J’hésite entre plusieurs personnes, mais je vais citer Christelle Lebailly qui a fait le choix de l’auto-édition, mais dont la qualité du travail et la beauté de la plume n’ont rien à envier à un auteur édité.

photo-profil-BD.jpg

9) la maison d’édition la plus lue.

Je n’en suis pas certaine n’ayant pas fait un suivi très rigoureux de mes lectures cette année, mais c’est probablement Dargaud ou Jungle éditions pour les BD, et Albin Michel pour les romans.

10) le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque.

11) le roman que vous attendiez le plus en 2018.

Pas un roman, mais une BD :

Couverture Zombillénium, tome 4 : La fille de l'air

12) le livre que vous avez le plus conseillé.

Je pense que c’est Deux secondes en moins qui est sublime et qui traite avec sensibilité, mais sans pathos, des thèmes comme le suicide adolescent, la reconstruction de soi, l’amitié…

13) le livre dont tout le monde parlait (que vous l’ayez lu ou non).

Couverture La vraie vie

14) votre meilleur souvenir lié aux livres.

Ma rencontre avec Nancy Guilbert, co-autrice de Deux secondes en moins, à la Fête du livre de Saint-Étienne. De nature timide, j’aborde rarement les auteurs, mais quand je l’ai vue à son stand, je ne pouvais que lui dire à quel point son livre m’a touchée. Nancy s’est révélée être une personne adorable et pleine de gentillesse. J’ai adoré en apprendre plus sur le roman, sa genèse et la manière dont Nancy s’est organisée avec Marie Colot pour l’écrire.

15) le livre que vous attendez le plus en 2019.

Pour le moment, vu la taille de ma PAL, j’essaie de rester loin des sorties littéraires, mais cette nouveauté aux éditions Denoël m’attire beaucoup.

Couverture L'ours et le rossignol

Et vous, quel bilan livresque retirez-vous de cette année ?

Si vous avez participé à ce TAG, n’hésitez pas à mettre le lien de votre article en commentaire pour que j’aille voir vos réponses.

Les filles de l’Olympe, tome 1 : Les larmes de cristal, Elena Kedros

J’ai découvert la série des Filles de l’Olympe d’Elena Kedros publié chez PKJ par hasard, et aimant bien la mythologie et les romans jeunesse, je me suis laissée tenter.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

La jolie Lucy, la farouche Liz et l’excentrique Kim entrent en seconde au lycée de Rainbow Hill. Ces trois adolescentes si différentes n’ont qu’une chose en commun : leur date de naissance. Et, pourtant, elles provoquent sur leur passage des phénomènes bien étranges. Leurs destins semblent inextricablement liés à ceux des déesses Athéna, Artémis et Aphrodite. Les voici appelées à se battre pour sauver le monde dans lequel elles ont toujours vécu, et celui d’où elles viennent : l’Olympe.

  • Poche: 238 pages
  • Édition : Pocket Jeunesse (3 juin 2010)

AVIS

Nous sommes dans un roman jeunesse alors, n’espérez pas une exploitation approfondie et documentée des grandes figures de la mythologie grecque… Mais cela n’empêche pas l’auteure d’avoir su proposer une histoire intéressante dans laquelle trois adolescentes vont apprendre que loin d’être de simples mortelles, elles sont étroitement liées à Aphrodite, Artémis et Athéna.

Nous faisons donc la connaissance de Liz, Lucy et Kim, trois jeunes filles très différentes les unes des autres, mais finalement assez complémentaires. Si Lucy et Kim se sont très vite bien entendues, il aura fallu leur apprendre à mieux découvrir Liz avant de l’apprécier. Il faut dire qu’assez farouche, cette dernière amatrice d’escrime, sport dans lequel elle excelle malgré sa difficulté à gérer sa force, n’est pas d’un abord facile… Un trait de caractère que la pétillante Lucy aura un peu de mal à accepter au début de leur rencontre. Mais gentille malgré une tendance à vivre ses émotions à 100%, Lucy comprendra vite que derrière sa carapace, Liz cache également un bon fond. Quant à Kim, un peu l’intellectuel du groupe d’amies, elle sert de tampon. Sa faculté à prendre du recul lui permet de désamorcer les conflits qui peuvent survenir entre ses deux amies.

Si l’histoire d’amitié est sympathique à suivre notamment pour les enfants, les adultes pouvant la trouver un peu enfantine, ce qui fait le charme de ce livre, c’est son incursion dans le domaine du surnaturel avec, notamment : la découverte des pouvoirs des trois lycéennes, d’étranges larmes, un énigmatique garçon qui « apparaît » quand on s’y attend le moins, les quelques scènes où Arès fait son apparition (trop peu nombreuses à mon goût d’ailleurs), l’arrivée d’une méchante qui a la capacité de lancer des boules de feu… Après tout ça, on peut comprendre que Lucy a beaucoup de mal à accepter de quitter sa vie de lycéenne lambda pour une vie bien plus dangereuse. Malheureusement pour elle, Kim et Liz sont, quant à elle, bien décidées à ne pas ignorer tous ces étranges événements.

Ce premier tome est un tome introductif qui ne manque pas d’action et de révélations, mais j’aurais peut-être aimé que l’Olympe soit plus au cœur de l’aventure. Mais si je me fie à la fin de cette première aventure, je ne doute pas que ce  soit le cas dans la suite de la série. Et puis l’auteure a veillé à laisser quelques questions en suspens afin d’attiser la curiosité des lecteurs et de s’assurer de leur fidélité. Alors en tant qu’adulte, j’ai vite deviné là où elle voulait en venir notamment en ce qui concerne Liz et sa relation avec une personne de son passé, mais cela ne nuit en rien à l’intrigue qui reste plutôt prenante. J’ai d’ailleurs hâte d’en apprendre plus sur l’ancienne vie des déesses et la manière dont les trois lycéennes vont apprendre à gérer leurs pouvoirs et les dangers qui ne manqueront pas de survenir dans leur vie.

J’espère toutefois que Lucy prendra un peu plus d’envergure dans les autres tomes, car sa tendance à se lamenter et à faire la politique de l’autruche la rend parfois quelque peu agaçante. Même chose pour ses réactions excessives même s’il est vrai que ces dernières sont cohérentes avec sa nature profonde… Malgré ses défauts, je vous rassure, la jeune fille reste attachante, mais un peu moins au cœur de l’action que ses amies. Espérons que son rôle s’étoffe par la suite.

Enfin, j’ai bien accroché à la plume de l’autrice. Son style reste simple et accessible tout en étant un minimum travaillé. Le livre devrait donc être lu avec plaisir autant par des enfants que des lecteurs plus âgés.

En conclusion, Elena Kedros nous propose ici une histoire prenante qui mêle monde moderne et mythologie. Nul doute que les enfants et jeunes adolescents devraient apprécier les personnages auxquels certains pourront peut-être s’identifier tout en se laissant emporter par un premier tome plutôt riche en action. Je conseillerais également ce livre aux adultes amateurs de romans jeunesse, ce roman possédant tous les atouts pour leur faire passer un bon moment de lecture.

Et vous, envie de découvrir Les filles de l’Olympe