Silencieus(e)s, Salomé Joly et Sibylline Meynet (illustrations)

Silencieuse(s) par Joly

Stop au harcèlement de rue: « Chatte à talon ! »
Des mots crachés comme ça. A son passage.
Mais elle a fait semblant de ne rien entendre. Comme toujours. Avec le recul, ce n’est pas grand-chose… Elle pourrait même trouver la formule assez drôle. Sauf qu' »Elle », c’est Anaïs, Mahé, Zoé, Julie…

PerspectivesArt9 (1 juin 2017) – 104 pages

AVIS

Dans cette BD, aux douces teintes qui tranchent avec le fond, l’autrice évoque, à travers différentes femmes qui pourraient être vous, votre sœur, votre cousine, votre amie, le harcèlement de rue. Cette violence faite aux femmes au quotidien, cette violence qui les oblige à rester que le qui-vive, à rentrer chez elles en urgence pour se changer et éviter les sifflements (en vain d’ailleurs puisque le problème n’est jamais la tenue, mais bien le comportement de certains hommes), qui les fait douter de cet achat plaisir qui engendre des « chattes à talon » sur leur passage… Cette violence du quotidien orchestrée par des hommes qui estiment légitime de se frotter dans le métro à une femme, de la suivre dans la rue, de la harceler pour obtenir son numéro, de l’insulter, et de la siffler comme un maître qui appelle son animal…

Un harcèlement de rue déjà affreux à subir mais dont la force est décuplée par cette difficulté à en parler autour de soi. Car dans cette culture du viol omniprésente, il est coutume d’entendre les gens, souvent des hommes, parfois des femmes qui ont intégré la misogynie ambiante, justifier tous ces comportements déplacés en rejetant la faute sur les femmes ! Accuser la victime, justifier le coupable… Une tradition un peu trop présente dans notre société et qui est dénoncée ici avec beaucoup de justesse. En tant que femme, j’ai ressenti une telle indignation devant ces scènes intolérables, mais des scènes tellement banales, des situations auxquelles chaque femme assistera au moins une fois dans sa vie et dont elle sera la victime.

À cet égard, Silencieus(e)s est le genre de livre qui me semble indispensable pour libérer la parole, pour montrer à chaque femme qu’elle n’est pas seule et que le harcèlement de rue n’est pas, contrairement à ce que certains aimeraient leur faire croire, leur faute. J’ai également trouvé très intéressante la manière dont les femmes de ce livre s’entraident, s’écoutent et se soutiennent, tout comme le choix de l’autrice d’inclure des hommes bienveillants et à l’écoute des témoignages de leur amie, de leur petite amie, de leur fille…

Parce que ce n’est qu’en sensibilisant tout le monde qu’on pourra espérer faire un jour bouger les choses, je vous conseille de lire et partager cette BD autour de vous ! Accessible, elle dénonce en images, et par l’exemple, un problème de société qui touche les femmes, mais qui nous concerne tous.

41 réflexions sur “Silencieus(e)s, Salomé Joly et Sibylline Meynet (illustrations)

  1. Je vois que ça ne s’arrange pas… Le sujet est loin étant donné ma situation géographique mais j’ai connu les mains baladeuses dans le métro.
    C’est marrant parce que les ruraux sont souvent vus comme des rustres misogynes. C’est peut être aussi mon mode de vie qui impose le respect, mais je pourrais passer à poil devant chez eux, ils regarderaient leurs godasses.
    Oui le sujet mérite d’être développé. Je note cette BD dans mes tablettes.
    A bientôt

    J’aime

  2. Un sujet toujours aussi important… Je n’ai pas lu cette BD mais tu me donnes envie ! Il est toujours bon je pense de continuer à représenter des scènes de ce « harcèlement ordinaire », pour continuer à montrer toutes les formes qu’il peut prendre, l’importance d’une phrase qui, répétée depuis des décennies, peut paraître anodine… Merci pour cette découverte importante !

    Aimé par 1 personne

    • En toute honnêteté, je ne sais pas trop à partir de quel âge le conseiller… Mais tu me sembles peut-être un peu jeune et il serait préférable de voir avec un adulte autour de toi afin de pouvoir en discuter, le sujet étant assez difficile.

      J’aime

  3. Pingback: Top Ten Tuesday #242 : mes 10 meilleures lectures graphiques de l’année | Light & Smell

  4. Pingback: Challenge Jeunesse Young adult #11 [Bilan 3] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.