C’est le 1er, je balance tout ! : mai 2018 + bilan lecture mai

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Vous pouvez CLIQUER sur les COUVERTURES pour accéder aux CHRONIQUES.

Pas de FLOP, mais de très bonnes lectures dont voici mes préférées :

Aucun texte alternatif disponible.

  • J’ai aussi lu, apprécié et chroniqué :

2131x1729

Aucun texte alternatif disponible.Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub ; Olivier Bocquet, Brice Cossu et Alexis Sentenac

  • Livres lus dont la chronique est en attente de publication :

  • Lu et non chroniqué :

  • Lu et chroniqué pour le site Emaginarock :

 

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Books, moods and more m’a fait découvrir Indu Boy de Catherine Clément : un livre qui parle d’une personne que je ne connaissais pas et qui semble fascinante, Indira Gandhi.

Fille unique élevée sans amour, elle est éduquée en garçon – et en blanc pour se battre contre les Anglais qui se croient propriétaires de l’Inde. Son père est en prison, sa mère, tuberculeuse, hante les sanatoriums européens tout en contaminant sa fille. Celle qui a choisi le surnom d’Indu Boy dans sa première enfance devient, loin de son pays natal, une jeune Occidentale polyglotte. Elle s’appelle Indira Nehru.

Avec ses cheveux coupés à la Jeanne d’Arc, la fille de brahmane fait scandale en se mariant à un parsi désargenté, Feroze Gandhi. Il l’aime. Et elle ? Pas du tout. Elle a juste choisi un père pour ses futurs enfants. Sans la force d’Indu Boy, Indira n’aurait pas pu devenir quatre fois Premier ministre de l’Inde, vaincre le Pakistan, aider à la naissance du Bangladesh en guerrière, tenir tête aux présidents américains, combattre les sikhs du Temple d’Or, à Amritsar. Tout lui réussit, sauf la famille. Elle divorce et perd son plus jeune fils.

Alors, tout bascule. Celle qui était athée devient une bigote de l’hindouisme, celle qu’on adorait se fait haïr sans le vouloir. Celle que le sexe révulsait vieillit sans amour. Est-ce le remords ? Tout indique qu’Indira Gandhi a contribué à son propre assassinat. Elle meurt foudroyée par ses gardes sikhs en 1984. Un destin dont Catherine Clément a fait une légende.

  • Le Charmant petit monstre vous présente un roman de Nathan Hill : Les fantômes du vieux pays. Un pavé qui l’a plus que convaincue au point de me donner envie de le lire bien que ma PAL ne semble pas vraiment d’accord….

Scandale aux Etats-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d’âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d’Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.

  • Ourse bibliophile nous offre une magnifique chronique d’un monstre littéraire qui donne autant envie qu’il fait peur : Le Dit du Genji, Murasaki-Shikibu. Je salue son travail qui a dû demander un vrai investissement en termes de concentration, de synthèse et d’analyse. C’est l’une des plus belles chroniques que j’ai lues ces derniers mois.

Le Dit du Genji (coffret)

Texte fondateur du roman japonais, Le Dit du Genji ou Genji monogatari, écrit par une femme en l’an 1008 dans l’atmosphère raffinée de la cour de Heian, actuelle Kyôto, relate la vie du prince Genji le Radieux et apporte un éclairage exceptionnel sur la culture japonaise : poésie, musique et peinture accompagnent le Genji en politique et en amour tout au long de sa vie.
Murasaki-shikibu a trouvé les modèles de ses personnages parmi ceux qu’elle côtoyait à la cour impériale de Heian, et les a dépeint avec un extraordinaire souci de l’analyse psychologique. Elle se distingue par sa sensibilité dans la description de l’impermanence des choses et des êtres ou encore son habileté à construire un récit complexe, peuplé de dizaines de personnages aux destins croisés.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • J’ai découvert L’Académie de minuit destinée à promouvoir la lecture et les mondes de l’imaginaire, un objectif que je ne peux qu’approuver. Sont proposés gratuitement différents contes…

Académie de Minuit

  • Crue nous parle d’un sujet qui est hélas d’actualité et qui me révolte tellement : la culture du viol. A chaque fois que je lis quelque chose ou que j’entends des remarques qui font porter la responsabilité d’un viol sur la victime, j’ai juste envie de hurler et de me réfugier dans mon monde de nounours. Que l’on soit une femme ou un homme, cet article est à LIRE !
Résultat de recherche d'images pour "non à la culture du viol"

Image du site Paris-Luttes.info

  • Des vidéos que j’ai adorées sensibilisant à un thème que je vous laisserai le soin de découvrir, car il vaut mieux regarder les vidéos sans rien en savoir…

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier et/ou les petits bonheurs de mai

Mon petit neveu Émeric est né en ce mois de mai… Arrivé quelques jours avant la Fête des mères et un peu en avance, il rend fou de joie ses parents et la tata/marraine que je suis. Et petit fait mignon tout plein, ma nièce de 2 ans est déjà gaga de son petit frère ! Elle adore les bébés alors personne ne se faisait trop de soucis pour sa réaction, mais la voir si contente est plutôt touchant.

Ma mère a fait un peu de tri dans ses affaires, ce qui a été l’occasion de revoir de vieilles photos dont une de mon frère et moi un 25 décembre chez mes grands-parents paternels. Si je passe sur la tendance exaspérante de ma mère à vouloir nous vêtir de la même manière lors des grandes occasions, cette photo a fait remonter de très bons souvenirs à la surface dont un plutôt amusant que je garderai secret sous peine de me faire renier par mon frère.

wp-image-1200314578.jpg

Et vous, que retiendrez-vous de votre mois de mai ?

 

 

 

Publicités

26 réflexions sur “C’est le 1er, je balance tout ! : mai 2018 + bilan lecture mai

  1. Merci beaucoup d’avoir cité mon article ! Ça fait vraiment plaisir de la voir si bien accueillie malgré sa longueur !
    L’article de Crue va sans doute me faire hurler à nouveau, mais je vais suivre ton conseil et le lire rapido. Et je dois absolument découvrir L’académie de minuit, le projet semble sympa.
    Terribles, ces vidéos ! J’ai rien vu ! Je suis en train d’apprendre à conduire, les cyclistes ont intérêt à faire attention de leur côté…
    Beau bilan en tout cas, avec plein de lectures ! Et oui, les tris et autres exhumations de vieilleries ravivent toujours plein de souvenirs !

    Aimé par 1 personne

    • Pour la longueur de ta chronique, cela ne m’a pas dérangée, bien au contraire 🙂 Je ne sais pas si j’aurai la patience un jour de lire le livre, je suis donc ravie que tu aies pris le temps d’étayer ta pensée…
      Ces vidéos sont vraiment bien faites et prouvent qu’on n’est jamais assez vigilant !
      Je n’ai pas encore tout parcouru, mais j’aime assez le projet mis en place par L’académie de minuit 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Et puis, c’est le genre de livre où je me sens obligée de replacer un peu les choses dans leur contexte et d’expliquer certains éléments qui ne nous sont pas familiers. Du coup, forcément, signes après signes… ça fait une longue chronique !

        J'aime

    • J’espère que l’article de Cruue t’a plu même si je ne doute pas que tu aies pesté durant sa lecture…
      Je te comprends, j’ai entendu tellement parler de rivalité frère/sœur qu’une rencontre qui se passe dans la joie et l’amour, ça fait du bien 🙂
      Bon mois de juin à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

      • J’ai grincé des dents mais il est très bien écrit et il appuie où ça fait mal. Merci de la découverte !
        C’est sur, je n’ai pas connu cette rivalité avec mon petit frère, on en parle pas assez souvent de ces jolies rencontres 😊

        J'aime

  2. Coucou Audrey !
    Un beau bilan pour ce mois de mai 🙂 Tu as lu plein de livres, et en plus, si ce sont tous de bonnes lectures, c’est l’essentiel ! ^_^ Passe une belle journée, ainsi qu’un bon mois de juin ! Bisous ❤

    Sue-Ricette

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: C’est le premier j’balance tout #17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.