Locke and Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft

Quand j’ai vu le nom de Joe Hill sur la couverture, je n’ai pas hésité à emprunter le comics Locke & Key ayant été agréablement surprise par The Cape du même auteur.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Le romancier à succès Joe Hill et le dessinateur prodige Gabriel Rodriguez vous invitent dans un monde de terreurs et de merveilles : Locke & Key.

Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir…
Après le meurtre brutal de leur père, Tyler, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demeure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes…

  • Broché: 227 pages
  • Editeur : Milady Graphics (21 mars 2013)
  • Prix : 19€

AVIS

L’auteur nous plonge dès le début du comics dans l’horreur avec le meurtre du père de Tyler, Kinsey et Bode, leur mère ayant, quant à elle, survécu. La famille décide alors de prendre un nouveau départ en élisant domicile à Keyhouse, un manoir de famille situé en Nouvelle-Angleterre. Très vite, grâce notamment à Bode et à une étrange découverte, on constate que ce manoir recèle des mystères plutôt sombres et que la famille, déjà bien éprouvée, est loin d’être au bout de ses peines. Difficile pour le lecteur de ne pas comprendre que Keyhouse n’était pas forcément le meilleur endroit pour entamer un processus de deuil déjà bien difficile…

J’ai adoré la manière dont l’auteur fait monter le suspense : plus on avance dans la lecture, plus elle devient intense voire addictive. On a ainsi très envie d’en apprendre plus sur le passé de cet étrange manoir, la créature qui est au fond du puits, l’importance des clés, les raisons qui ont poussé un élève, en apparence prometteur, à commettre un crime d’une telle atrocité… Beaucoup de questions dont on attend avec impatience, mais aussi avec une certaine crainte, les réponses.

Les personnages, quant à eux, ne sont pas dénués d’intérêt. Si au départ, ils semblent un peu stéréotypés, ils se révèlent finalement complexes voire, pour certains, des plus torturés. On devine, en outre, que l’auteur réserve encore bien des épreuves à nos protagonistes. Ceux-ci ayant déjà bien souffert par le passé, on ne peut qu’espérer qu’ils auront les ressources pour faire face à tous les dangers qui les attendent.

En ce qui concerne les illustrations, j’avoue ne pas être particulièrement sensible au style de l’illustrateur, mais force est de constater qu’elles retranscrivent à merveille l’ambiance angoissante et fantastique du comics. Le duo texte et images fonctionne donc très bien et offre une expérience de lecture des plus immersives. Ainsi, on ressent parfaitement cette sensation de danger ce qui nous permet, d’une certaine manière, de nous rapprocher des personnages et du cauchemar qu’ils traversent.

Pour conclure, j’ai retrouvé dans Locke&Key, l’ambiance angoissante de The Cape. Les décors, les personnages, les couleurs… Tout est mis en place pour vous immerger efficacement dans l’histoire et vous faire ressentir la noirceur du mal qui rôde. Angoisse et frissons seront donc au programme de ce comics qui comblera les amateurs du genre.

Publicités

3 réflexions sur “Locke and Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft

  1. Cette série me tente depuis une éternité (surtout qu’ils ont sorti de belles intégrales) mais j’avais peur de ne pas adhérer aux dessins… Ton avis m’a donné envie de lui lasser sa chance !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s