In My Mailbox #222

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


  • Un cadeau d’anniversaire qui m’a fait très plaisir d’autant que je ne m’y attendais pas du tout : The Lives of Saints de Leigh Bardugo.

  • Roman/romans illustrés :

Couverture de Tambaqui : Naissance d'une nation par Sébastien Habel BlaisCouverture Fiesta chez les Vampires

  • Mangas :

https://img.livraddict.com/covers/197/197470/couv64487278.jpgCouverture Alchimia (manga), tome 3

Couverture Cinderalla

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?
Certains de ces titres vous tentent-ils ?

In My Mailbox #221 : 36 livres/36 bougies

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


Dans des groupes littéraires sur FB, j’ai régulièrement vu passer des personnes ayant reçu pour leur anniversaire le nombre de livres correspondant à leur âge. J’aimais beaucoup l’idée, mon compagnon bizarrement beaucoup moins… Mais le hasard faisant bien les choses, il s’est avéré que j’ai reçu 36 livres pour mes 36 ans que je fête aujourd’hui.

Ceci n’est pas une surprise puisque c’est moi qui ai découvert ces petites merveilles durant une vente de livres d’occasion. J’ai donc profité de l’enveloppe reçue en avance pour mon anniversaire pour craquer, parce que si je ne suis pas fan des comics, du moins au niveau graphique, quand il s’agit de Buffy, je ne me pose guère de question. J’ai également craqué pour un lot de comics Buffy au format magazine que l’on m’a gentiment mis sous le nez.

Je n’ai pas eu le courage de vous faire un copier-coller de chaque couverture, mais si vous voulez plus de détails, j’ai enregistré chacun des comics dans ma PAL sur Livraddict.

Lot de comics Buffy

Et les deux petits derniers de la part de mon compagnon  : The Ickabog et Le guide des vilains.

Couverture Le Guide des Vilains: Le livre qui donne la parole aux plus grands des méchants !

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?
Certains de ces titres vous tentent-ils ?

Diana princesse des Amazones, Dean Hale, Shannon Hale et Victoria Ying (illustrations)

Couverture Diana princesse des Amazones

À onze ans, Diana mène une vie paisible sur l’île de Themyscira où elle est née, aux côtés d’une mère aimante, la reine Hippolyte, et de ses nombreuses « tantes ».
Mais la petite fille est enfant unique dans ce paradis isolé, au cœur de l’océan, et la solitude commence à lui peser. Pour tromper le temps, la jeune Diana décide alors de suivre l’exemple de sa mère – sans trop y croire – qui la façonna dans la glaise, et de se modeler une amie avec qui elle pourrait vivre et partager les aventures les plus folles. Elle n’aurait jamais imaginé que son rêve puisse devenir réalité.

URBAN COMICS (10 juillet 2020) – 136 pages – 10€

AVIS

Attirée par la couverture et intriguée par l’idée de me plonger dans l’enfance de Diana, la future Wonder Woman, j’ai lu avec curiosité ce comics dont j’ai adoré l’ambiance graphique. Le titre étant destiné à un lectorat assez jeune, Victoria Ying a fait un remarquable travail pour leur en rendre la lecture agréable, douce, attirante, claire et dynamique. La rondeur des traits très enfantine est rehaussée par un travail de colorisation chatoyant et parfaitement maîtrisé, qui donne très envie de tourner les pages que l’on soit enfant ou adulte.

Mais rassurez-vous, si la forme est convaincante, le fond n’est pas en reste, de nombreux thèmes étant abordés : la délicate transition entre deux périodes de la vie quand on est encore trop jeune pour faire certaines choses, et trop âgé pour d’autres, la difficulté de trouver sa place parmi des parents parfois accaparés par des « problèmes d’adulte », l’amitié et les amitiés dysfonctionnelles qui font ressortir le pire chez quelqu’un, la communication, le sens des responsabilités qui implique parfois certains sacrifices, mais qui permet également de se sentir reconnu et en phase avec les autres…

Tous ces thèmes sont abordés à travers Diana, seule enfant élevée sur l’île de Themyscira dont on découvre les décors au fil des pages. Si elle peut profiter d’un cadre idyllique et de la protection de toutes les Amazones, elle ne peut s’empêcher de s’ennuyer. D’une part, elle se sent négligée par sa mère, la reine Hippolyte qui, de par sa fonction, a de lourdes responsabilités et pas beaucoup de temps à lui consacrer. D’autre part, elle a beau aimer ses « tantes », n’avoir personne de son âge avec qui s’amuser et faire des choses un peu fofolles, mais sans conséquence, se révèle pesant. Mais parce que Diana n’est pas du genre à se laisser abattre, elle trouve une solution : façonner une amie à partir de la glaise.

Source : https://www.bedetheque.com/

Contre toute attente, née donc Mona, une amie avec laquelle Diana peut enfin s’amuser, faire les quatre cents coups et jouer des petits tours aux Amazones. La sensation pesante de solitude de Diana laisse alors place à l’exaltation, mais aussi à un certain sentiment d’injustice, les Amazones semblant ne pas la comprendre ni lui prêter attention. Un sentiment d’injustice, devenant envie de révolte, qui sera fortement encouragé par Mona... De fil en aiguille, on ne peut s’empêcher de s’interroger sur le comportement de cette amie dont les conseils ne nous semblent pas vraiment des plus judicieux et bienveillants.

La relation entre Diana et Mona m’a un peu rappelé celle entre Anya et Emily dans La vie hantée d’Anya, parce que si c’est toujours agréable d’avoir une amie, il faut parfois faire attention à ce que cette amitié ne finisse pas par vous engloutir et vous pousser à devenir une personne que vous n’aimeriez pas être…

Au-delà de cette amitié particulière née de la glaise et du sentiment de solitude de Diana, les lecteurs pourront compter sur des scènes de jeu, les deux fillettes ayant pas mal d’imagination, mais aussi sur des moments d’action, des créatures fort peu sympathiques faisant leur apparition. J’aurais peut-être aimé que les combats durent un peu plus longtemps, mais j’en ai apprécié l’esthétique, et la manière dont ils pousseront Diana à s’émanciper d’une influence néfaste, à prendre confiance en elle et à faire montre de courage.

Je dois, en outre, avouer que si j’avais anticipé une potentielle révélation, je n’en avais pas deviné la teneur. La surprise fut donc bienvenue et appréciée, d’autant qu’elle permet de repenser le récit sous une autre perspective… Il y a également dans ce comics tout un enjeu autour de la relation parent/enfant, et plus particulièrement, mère/fille que j’ai trouvé touchant et qui pourra certainement parler aux enfants, voire aux adolescents. À cet égard, la fin, courte mais percutante, m’a beaucoup touchée, peut-être parce qu’elle rappelle une vérité, mais avec bienveillance et sans jugement de valeur.

En conclusion, Diana Princesse des amazones fut une agréable lecture que ce soit grâce aux magnifiques illustrations de Victoria Ying à la douceur et à la rondeur fort agréables, au cadre idyllique de l’île de Themyscira où vivent les Amazones ou l’histoire de la jeune Diana, future Wonder Woman, en quête d’amitié, de reconnaissance et d’une complicité fille/mère mise à mal par les lourdes responsabilités qui incombent à une reine. Touchant, rythmé et joliment illustré, voici un comics jeunesse que je ne peux que vous recommander.

 

In My Mailbox #219 : un livre qui s’est fait désirer, des trouvailles et des BD

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


Après une commande Vinted qui n’a pas abouti, j’ai pu trouver Babel sur Rakuten, un roman qui me tentait depuis un moment, mais que je n’arrivais pas à trouver à un prix correct en relié. J’ai également reçu Silence dans le cadre de mon partenariat avec eMaginarock et ai passé une commande sur Momox :

Couverture SilenceCouverture Aladdin : Au bout du monde

Couverture La véritable histoire de Simon, héros de la mer de ChineCouverture Le Prince et la grenouille

Ayant un bon d’achat à dépenser chez France Loisirs, suite à la revente de livres, j’ai craqué pour deux livres de ma wish list :

Couverture  Les Misérables (BD - L'Hermenier, Looky et Siamh), tome 1 : FantineCouverture Umbrella Academy, tome 1 : La Suite apocalyptique

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?
Certains de ces titres vous tentent-ils ?

[Challenge] Mai en BD : ma PAL prévisionnelle #maienBD

reading-2654807_1280

Image par naobim de Pixabay

Découvert par hasard sur le compte Twitter de Schausette, le challenge Mai en BD créé par l’illustratrice m’a tout de suite tentée. Le principe : faire baisser sa PAL graphique.

Pour ce faire, vous pouvez soit lire un maximum d’ouvrages graphiques (BD, mangas, comics…) de votre choix, soit tenter de valider le maximum de cases de la grille du bingo que vous trouverez ci-dessous. Pour ma part, c’est cette dernière option que j’ai choisie.

Image

Après avoir fouillé dans ma PAL personnelle et dans la pile de mes emprunts, voici les titres que j’aimerais découvrir durant le challenge qui débutera le 1er mai pour se terminer le 31 mai à 23h59. Comme d’habitude, il est probable que je dévie de ces prévisions de lecture en cours de route…

Et vous, ce challenge vous tente-t-il ?
Pensez-vous participer ?

Avez-vous des recommandations à me faire ?

In My Mailbox #205

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


Appréciant beaucoup sa série se déroulant dans un univers de mythologie nordique, je n’ai pu qu’accepter la proposition de Federico Saggio de le découvrir dans un tout autre registre, la science-fiction.

https://img.livraddict.com/covers/383/383808//couv52085997.jpgCouverture Luluand, tome 2 : Lululand Infrarouge

Dans le cadre de mon défi personnel de lire au moins un classique par mois, j’ai enfin craqué pour cette édition du Portrait de Dorian Gray qui me fait de l’oeil depuis sa sortie. J’en ai également profité pour prendre Les contes de Gotham dont j’aime beaucoup les illustrations et Mes créations en stickers : Poudlard.

Couverture Le portrait de Dorian Gray suivi de SaloméCouverture Batman : Les contes de GothamHarry Potter ; mes créations en stickers : Poudlard

Devant déposer des ouvrages dans différentes boîtes à livres de ma ville et des alentours, j’en ai profité pour prendre deux livres :

Couverture La dame de Kyoto

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

Nico Bravo et le chien d’Hadès (tome 1), Mike Cavallaro

Nico Bravo, Tome 1 : Et le chien d'Hadès par Cavallaro

Un problème ? A la boutique céleste de Vulcain, vous pourrez trouver toutes sortes de produits magiques pour redresser la situation. Le personnel expérimenté ― un enfant qui s’appelle Nico, Lula le sphinx et Buck la licorne ― met tout en oeuvre pour offrir « un service légendaire et ses compétences dans tous les domaines du mystérieux ». Mais le monde de Nico va être complètement chamboulé par l’arrivée d’une nouvelle cliente : Eowulf, la descendante haute comme trois pommes de Beowulf, le chasseur de monstres. Déterminée à reprendre l’entreprise familiale, cette aspirante guerrière a l’intention de tuer Cerbère, l’effroyable chien à trois têtes d’Hadès. Mais il y a juste un petit problème : seul Cerbère peut retenir les hordes de l’Enfer d’envahir le monde des vivants. Nico pourra-t-il empêcher Eowulf de déclencher une apocalypse zombie?

Editions Kinaye (15 mai 2020) – 192 pages – Broché (17,50)
Traduction : Romain Galand

AVIS

Appréciant beaucoup le mythe d’Hadès et de Perséphone, j’ai tout de suite été attirée par le titre de cette BD publiée par les éditions Kinaye qui ne m’ont encore jamais déçue. Mais il n’est pas question ici du dieu des Enfers, plutôt d’un héros en devenir qui va tout faire pour protéger Cerbère, le chien à trois têtes d’Hadès qui garde la porte des Enfers, et empêche les morts d’envahir le monde des vivants. Or, ce rôle primordial dans l’équilibre du monde est sérieusement menacé par l’arrivée d’Eowulf, la descendante du très célèbre chasseur de monstres, Beowulf.

Eowulf est une jeune fille obsédée par une idée fixe : massacrer des démons, en commençant par Cerbère, afin de prouver sa valeur à sa célèbre et héroïque famille ! Pour ce faire, elle est prête à toutes les extrémités, quitte à franchir la frontière entre le bien et le mal. Mais conscient du danger qu’elle représente pour le monde, Nico va faire de son mieux pour lui faire entendre raison et lui faire comprendre que tous les démons ne sont pas mauvais. Une leçon que notre tête de mule ne semble pas prête à entendre au plus grand désespoir de notre employé de magasin qui va devoir, sans mauvais jeu de mots, sortir de sa réserve. Le duo entre ces deux êtres à la personnalité diamétralement opposée se révèle assez amusant, Eowulf étant du genre fonceuse et bourrine quand Nico se montre bien plus raisonnable et sensée.

D’ailleurs, les personnages sont le point fort de cette BD, l’auteur nous en proposant une galerie, certes restreinte, mais complètement loufoque et haute en couleur. J’ai été touchée par Eowulf, sa pugnacité, sa quête identitaire, son besoin obsessionnel de se complaire à la tradition familiale, et la manière dont elle va réaliser qu’il est parfois nécessaire de suivre sa propre voie. Les réparties de son épée au sang chaud, et au nom quelque peu surprenant m’ont, en outre, beaucoup amusée d’autant qu’elles correspondent assez bien à l’état d’esprit de notre guerrière. On peut dire qu’Eowulf a trouvé épée à son fourreau.

Nico se révèle peut-être un peu moins flamboyant, mais on sent chez lui une certaine sensibilité et capacité à prendre du recul sans oublier un courage indéniable. Un certain mystère plane également sur les origines de cet orphelin trouvé par le très sibyllin dieu Vulcain devant la porte de sa célèbre boutique, qui offre « un service légendaire et ses compétences dans tous les domaines du mystérieux« . J’ai hâte d’en apprendre plus les origines de ce personnage et ses réelles capacités, mais hélas pour Nico, je ne semble pas être la seule…  La fin, qui nous réserve un coup de théâtre que je n’avais pas anticipé, nous laisse supposer que notre héros n’est pas au bout de ses peines.

C’est cependant pour un personnage secondaire que j’ai eu un gros coup de cœur : Buck. Licorne à la corne tordue, Buck m’a beaucoup amusée par son côté râleur et décalé, et sa manière de voir des choses là où il n’y en a pas ou, plus justement, de nous rappeler que ce n’est pas parce que nous ne les voyons pas qu’elles n’existent pas. Une nuance de taille, la suite de l’aventure nous prouvant que toutes ses hallucinations et étranges obsessions ne sont pas forcément des fadaises. Voici un personnage que j’ai pris plaisir à suivre et à voir mener ses propres combats, au sens propre comme figuré.

Au-delà des personnages, j’ai adoré les multiples références à la pop culture amenées avec beaucoup d’humour et de dérision, mais aussi la belle incursion de l’auteur dans le monde de la mythologie qu’elle soit gréco-romaine, égyptienne, nordique, mésopotamienne, hittite… Une belle diversité de mythes et de légendes rarement observée ! Et pour ceux peu à l’aise avec ce domaine, aucune crainte, les allusions sont légères et un petit lexique est proposé en fin d’ouvrage.

Quant à l’histoire en elle-même, elle se veut résolument entraînante, rythmée et parfois complètement dingue. L’auteur, avec un art de la mise en scène indéniable, mélange les genres et nous offre des rebondissements à la pelle, des péripéties endiablées, des réparties qui font mouche et amusent, des situations burlesques… Je me suis ainsi délectée des presque deux cents pages de cette BD que je n’ai pas vu défiler, complètement happée par le tourbillon des événements qui s’enchaînent sans jamais se ressembler. Car loin de n’être qu’une histoire d’aventure classique, on est ici dans une épopée épique, humaine, amicale et familiale, la notion de famille au sens large n’étant jamais très loin. On notera également une incursion dans le monde de la science-fiction qui s’intègre parfaitement à l’intrigue, et la fait basculer vers une autre dimension…

Colorées et pleines de peps, les illustrations correspondent parfaitement à la ligne éditoriale de la maison d’édition et sont, à elles seules, un motif de bonne humeur. Pour ma part, j’ai apprécié les mimiques marquées des personnages, l’esprit très cartoonesque qui se dégage de l’ensemble, et la très dynamique gestion des vignettes qui fait partie intégrante de l’expérience de lecture. L’auteur alterne entre les illustrations pleine page, les pages sans texte, mais avec un gros plan sur l’action et/ou les visages qui permet de se passer de mots, des pages plus denses sans jamais être linaires ni surchargées… Aucune monotonie donc à craindre que ce soit au niveau de l’histoire ou des dessins !

En conclusion, avec Nico Bravo et le chien d’Hadès, attendez-vous à une lecture divertissante, colorée et pleine de peps qui vous fera passer du quotidien d’une boutique de légende et de son personnel atypique et haut en couleur au monde des enfers. Un petit tour de force que l’on doit à une descendante d’un célèbre tueur de monstres qui, en voulant se montrer héroïque à sa très sanguinaire manière, se révélera probablement être le plus grand danger que le monde ait connu ! Rythmée, amusante et parfois franchement décalée, voici une aventure que vous n’êtes pas prêts d’oublier et dont vous allez vous délecter !

Je remercie Babelio et les éditions Kinaye pour m’avoir envoyé Nico Bravo en échange de mon avis.

In My Mailbox #193

 

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


Après avoir pas mal tergiversé, j’ai craqué pour ces deux ouvrages mettant en scène mon détective préféré : Sherlock Holmes !

https://img.livraddict.com/covers/356/356400//couv73395122.jpgCouverture Sherlock Holmes : La BD dont vous êtes le héros, tome 3 : Sherlock Holmes & Moriarty associés

Aimant beaucoup les ouvrages des éditions Kinaye, je suis curieuse de lire Nico Bravo reçu grâce à une masse critique. Quant à Princesses, c’est la beauté des illustrations qui m’a fait céder à la tentation…

Couverture Nico bravo, tome 1 : Nico Bravo et le chien d'HadèsCouverture Princesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

In My Mailbox #166

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


PAPIER

Couverture Simone Veil, la force d'une femmeCouverture Agnès GreyCouverture La gitane aux yeux bleus

Couverture Outsphere, tome 2 : Le réveil

EBOOK

A Pinch of Magic (English Edition) par [Michelle Harrison]Dans la lueur des ténèbres par [Patrick Schneckenburger]K.-O. Tome 1: Quand "émotion" rime avec "action"... par [Adriana Kritter]

Ms. Marvel Vol. 1: No Normal (Ms. Marvel Series) (English Edition) par [G. Willow Wilson, Sara Pichelli, Adrian Alphona]Doctor Strange Vol. 1: The Way of the Weird (Doctor Strange (2015-2018)) (English Edition) par [Jason Aaron, Chris Bachalo]Alpha (Premières Armes) - Tome 1 - Baptême du feu par [Emmanuel Herzet, Éric Loutte]

Vlad - Tome 1 - Igor, mon frère par [Yves Swolfs, Griffo]Croisade - tome 1 - Simoun Dja par [Dufaux, Xavier]Un Homme de Goût - Tome 1 - Mise en bouche par [El Diablo, Cha]

1855 - Tome 1 (LA FILLE DE L'EXPO UNIVERSELLE) par [Jack Manini, Etienne Willem]Les Chroniques de Corum T01 : Le Chevalier des épées par [Mike Baron, Mike Mignola]Lord Baltimore T01 : Quarantaine par [Mike Mignola, Anne Capuron, Dave Stewart]

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

 

Throwback Thursday Livresque #131 : super-héros

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’un personnage atypique : Jessica Jones.

« Jessica Jones est libérée de la prison où elle était détenue pour des motifs mystérieux. Elle se penche alors sur une affaire qu’elle seule semble capable de résoudre. Au cours de son enquête, elle découvrira alors une vérité pour le moins bouleversante et risquera de compromette ses relations familiales. »

Pourquoi ce choix ?

Découvert grâce à la série, j’ai tout de suite accroché à Jessica Jones, une femme cynique qui, malgré ses capacités, se refuse à se complaire dans l’image de super-héros. Si la série et le comics sont assez différents puisque nous retrouvons ici une Jessica Jones mariée et mère, la jeune femme conserve sa personnalité atypique et une force de caractère dont elle aura bien besoin pour affronter une situation difficile autant sur le plan personnel que professionnel…

Oscillant entre anti-héros et super-héros, Jessica Jones est une femme qui ne peut pas laisser indifférent et que je ne peux que vous encourager à découvrir que ce soit à travers la série (la première saison est un régal ! ) ou ce comics dont vous pourrez retrouver ma chronique sur le blog.

Et vous, connaissez-vous le personnage ?
L’appréciez-vous ?