Etats Dame, Zelba

indrrrrrrrrrrrrrex

C’est lors d’une promenade en bibliothèque que j’ai découvert États Dame de Zelba, édité chez Jarjille qui est, cocorico, une maison d’édition stéphanoise. J’avais eu l’occasion de voir leur stand au salon Tatou Juste en novembre à Saint-Étienne, mais devant la foule, j’avais renoncé à m’en approcher.

A noter que la maison d’édition propose différentes ateliers : rencontres avec un auteur/éditeur, ateliers de découpage/de dessin…

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Il est une chose indispensable avant qu’il faut savoir avant d’entamer la lecture de ce livre. Une chose éclairante pour comprendre l’ouvrage que vous tenez en main. Cette chose, c’est… c’est un truc super important, que dis-je, primordial!

    • Broché: 128 pages
    • Editeur : Jarjille Editions (1 septembre 2013)
    • Prix : 15 euros.

AVIS

J’ai d’abord été séduite par le jeu de mots du titre et la couverture avec l’héroïne principale qui semble traverser différents états d’âme.

L’auteure, à travers ses illustrations en noir et blanc, partage avec le lecteur des tranches de vie. Certaines planches ne peuvent qu’arracher un sourire quand d’autres se veulent plus tristes. Les histoires partagées concernent aussi bien l’enfance que la maternité ou encore la disparition d’un proche. Il n’en est donc que plus facile pour chacun d’y reconnaître certaines choses vécues dans sa propre vie.

Toutes les photos proviennent du site de la maison d’édition

On entre dans l’intimité de l’auteure sans pour autant avoir l’impression d’être intrusif ou de faire preuve d’un certain voyeurisme. C’est peut-être parce qu’elle a partagé des moments importants de sa vie avec le lecteur créant ainsi un certain sentiment de proximité.

J’aurais sûrement encore plus apprécié ma lecture si je connaissais personnellement ou au moins, à travers ses œuvres, l’auteure. En effet, je n’ai jamais trouvé intéressant de s’immiscer dans le vie de personnes que l’on ne connaît pas. Mais, peu importe au final car la proximité créée par les confidences de l’auteure, couchées sur le papier, font qu’on a l’impression de lire un peu la vie d’une amie. Il en ressort une expérience de lecture agréable.

En conclusion, États Dames est un livre que je conseille à tous et plus particulièrement aux femmes qui pourront reconnaître, du moins pour certaines d’entre elles, un peu de leur vie dans celle de Zelba. J’ai en tout cas été séduite voire touchée par les dessins qui malgré leur simplicité arrivent à toucher le cœur des lecteurs.

NOTE : 4/5

zelba

Blog de Zelba

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s