C’est le 1er, je balance tout ! : juillet 2018

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois dernier

Le mois de juillet a été un excellent mois niveau lecture avec de très belles découvertes. Voici mon TOP 3 (cliquez sur les couvertures pour accéder aux chroniques) :

Couverture Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaumeCouverture Le Baron Miaou

Couverture Lebenstunnel, tome 1 : Allégeance

Un seul FLOP pour ce mois avec un livre de science-fiction, Le fini des mers. Je suis complètement passée à côté de l’histoire…

Couverture Le fini des mers

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Pause Earl Grey : Princess Bride. En mettant en avant l’humour présent dans le roman, cette chronique m’a bien donné envie de lire ce classique de la fantasy que je n’ai acheté que pour la beauté de la couverture.

Couverture Princess Bride

Il était une fois la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai. Le conte intemporel de S. Morgenstern -redécouvert et merveilleusement abrégé par Wiam Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliable que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu’il aime ; Inigo Montoya, le fabuleux bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des colosses… et bien sûr, Bouton d’or : la princesse, la fiancée, la femme idéale, la plus belle de toute l’histoire du monde. Princess Bride : un bijou d’humour et d’émotion, un merveilleux classique devenu un film culte et le roman favori de millions de lecteurs.

  • June&Cie : Le Paris des merveilles. June vous parle d’une trilogie que j’ai adorée et dont j’espère ardemment une suite, n’étant pas prête à laisser filer les personnages hauts en couleur de cette série.

Couverture Le Paris des merveilles, intégrale

Paris, début du XXe siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

  • Ma Lecturothèque : La matrice de la race. J’aime beaucoup ce blog qui n’hésite pas a aborder des thèmes parfois peu faciles d’accès ou du moins, peu communs sur la blogosphère. Quant à cet essai, bien que dense, il semble passionnant !

Couverture La matrice de la race ; généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française

La race a une histoire, qui renvoie à l’histoire de la différence sexuelle. Au XVIIe siècle, les discours médicaux affligent le corps des femmes de mille maux suffocation de la matrice « ,  » hystérie « ,  » fureur utérine « , etc. La conception du corps des femmes comme un corps malade justifie efficacement l’inégalité des sexes. Le sain et le malsain fonctionnent comme des catégories de pouvoir. Aux Amériques, les premiers naturalistes prennent alors modèle sur la différence sexuelle pour élaborer le concept de  » race  » : les indiens Caraïbes ou les esclaves déportés seraient des populations au tempérament pathogène, efféminé et faible. Ce sont ces articulations entre le genre, la sexualité et la race, et leur rôle central dans la formation de la Nation française moderne qu’analyse Elsa Dorlin, au croisement de la philosophie politique, de l’histoire de la médecine et des études sur le genre. L’auteure montre comment on est passé de la définition d’un  » tempérament de sexe  » à celle d’un  » tempérament de race « . La Nation prend littéralement corps dans le modèle féminin de la  » mère blanche, saine et maternelle, opposée aux figures d’une féminité  » dégénérée  » – la sorcière, la vaporeuse, la vivandière hommasse, la nymphomane, la tribade et l’esclave africaine. Il apparaît ainsi que le sexe et la race participent d’une même matrice au moment où la Nation française s’engage dans l’esclavage et la colonisation.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • Grâce à l’autrice Lea Hendersen, j’ai découvert le concept de red herring, une technique de diversion narrative…

Résultat de recherche d'images pour "red herring"

  • Tuto pochette pour livres, ActuaLitté : je me suis découverte une passion pour les pochettes pour livres bien que mes livres papier restent souvent à la maison. Ayant deux mains gauches, je ne suis pas certaine de me lancer, mais ce tuto pourrait intéresser certain(e)s d’entre vous.

  • Découverte par hasard sur Facebook, cette vidéo m’a amusée, car j’y ai reconnu certains comportements…

 

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier + prévisions de lecture

  • Le mois de juillet a marqué la dernière ligne droite pour Le Prix des auteurs inconnus et donc les dernières lectures/chroniques des livres en lice. J’ai adoré échanger avec les autres membres du jury et lire leurs avis, parfois semblables auxs miens, parfois très divergents. J’ai donc décidé de participer à la nouvelle édition du prix, mais cette fois-ci dans la catégorie Young adult.

  • Pour le mois d’août, j’ai sélectionné quelques livres de ma PAL que j’aimerais lire :
Couverture Nini Zombie, tome 1 : Celle qui n'existait plusCouverture Poséidon le Terrible
Couverture SiriusCouverture Altérés, tome 1 : La proie du dragon
Couverture PentacleCouverture L'honneur des ombres
Couverture de Bucéphale et Alexandre une amitié interdite par Marjolaine Pauchet

Et vous, quel est votre bilan ?

Que retenez-vous de ce mois de juillet ?

 

Publicités

18 réflexions sur “C’est le 1er, je balance tout ! : juillet 2018

  1. De ton top 3, j’en ai lu deux et j’approuve ton choix ! ❤ (Lebenstunnel et Grisha)
    Ah, tu donnes envie d'aller lire la critique de Pause Earl Grey ! J'y vais juste après la lecture de ton article.^^ Et, comme toi, j'ai beaucoup aimé l'article de Ma Lecturothèque concernant l'essai sur les hommes/femmes/la race.
    Super tuto ! C'est L_Bookine qui est très douée. Elle s'en ai fait 3 ou 4 et en a même offert un à Plumes de lune lors d'un swap. Elle a de l'or au bout des doigts ! :3
    Ca a l'air vraiment très intéressant Le Prix des auteurs inconnus. Bonne découverte dans le genre YA !

    Comme toi, je lis Sirius ce mois-ci. Mais je ne sais pas encore quand. J'aimerais avancer sur mes SP que j'ai reçu la semaine dernière. Ensuite, vite vite faudra que je le lise ! Je l'ai emprunté et je vais avoir du retard après. xD Apparemment, on va se régaler. Il est hyper touchant, parait-il.
    J'espère que la Proie du dragon saura te convaincre et te distraire autant que moi. C'est un premier tome vraiment prometteur.
    Je ne connais pas tes autres lectures (sauf de nom pour certaines).
    Je te souhaite de très bonnes découvertes en août !

    Aimé par 1 personne

    • J’espère que l’article de Pause Earl Grey te plaira autant qu’à moi, mais elle a vraiment éveillé ma curiosité….
      J’ai terminé Sirius et j’ai adoré. C’est beau et dur à la fois et la plume de l’auteur est un régal. J’ai hâte d’en avoir ton avis !
      Il va falloir que j’aille fureter d’un peu plus près sur le compte instagram de L_Bookine pour voir si elle partage ses merveilles. Je suis admirative des personnes habiles de leurs mains comme elle semble l’être 🙂
      Bon mois d’août à toi aussi 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.