Questions d’auteurs sur une idée de Lectures familiales

lectures-familliales-copie4

Image du blog Lectures familiales

Lectures familiales fait partie des blogs que je consulte régulièrement d’autant que j’ai plaisir à échanger virtuellement avec sa créatrice, Magali. Cette dernière a proposé à des auteurs de poser des questions aux chroniqueurs.

L’initiative m’ayant plu, je vous propose maintenant mes réponses. A noter que toutes les photos ci-dessous proviennent de Babelio.

Cécile Ama Courtois :

Comment vous faites pour lire des livres que vous n’avez pas vraiment choisis, pour lire jusqu’au bout des livres qui vous déçoivent dès les premières pages et pour réussir à en faire une critique constructive néanmoins ?

La question ne se pose pas vraiment puisqu’à partir du moment où je décide de lire un livre, je considère que je l’ai choisi.

Je connais assez bien mes goûts et c’est rare qu’un livre soit une complète déception. Cela peut arriver quand j’essaie de sortir des sentiers battus ou quand j’en attends trop d’un livre suite à de nombreuses critiques élogieuses. Mais je ne me base jamais sur les seules premières pages pour me forger une opinion même si évidemment, un livre qui accroche mon attention dès le début sera lu beaucoup plus vite.

Quant aux critiques, je ne sais pas si les miennes sont constructives, mais j’essaie toujours de trouver des points positifs même si je n’ai pas aimé un livre. Je trouve que c’est une marque de respect à avoir pour le travail de l’écrivain qui me semble titanesque.

Et puis, comment faites-vous pour garder les idées claires et analyser un roman quand il est si passionnant qu’il vous embarque carrément ?

Avant de parler autour de moi d’un roman qui m’a transportée ou d’en analyser mon ressenti, j’ai besoin de prendre le temps d’y repenser en marchant, en prenant ma douche, en faisant le ménage… C’est souvent à partir de ces moments-là, que j’ébauche un plan dans ma tête et que mes idées deviennent plus structurées.

Katia Campagne

Hormis la passion de lire qu’est-ce qui vous donne envie de chroniquer ?

L’envie de partager d’abord. J’aime beaucoup « parler », même virtuellement, de mes lectures avec d’autres personnes tout comme j’aime découvrir les leurs. Cela permet de faire de belles découvertes ou de simplement, regarder son livre à travers les yeux d’autrui et donc d’en découvrir d’autres facettes.

Rédiger des chroniques me donne l’impression d’ancrer plus profondément en moi mes lectures. J’ai remarqué que je me souviens bien plus d’un livre que j’ai chroniqué que d’un ouvrage lu sans cet exercice. Le travail d’analyse et de recul que nécessite une chronique ne doit pas être étranger à ce phénomène.

Wendall Utroi

Pour lire autant de livres, est-ce qu’il vous arrive de lire en travers ou de sauter des chapitres ?

Je ne saute jamais, au grand jamais, de chapitres. J’aurais bien trop peur de rater quelque chose. Il peut m’arriver cependant de lire en diagonale quand il y a vraiment trop de descriptions et que je suis pressée de connaître la suite de l’intrigue.

Vous arrive-t-il de ne pas chroniquer un livre que vous avez lu, si oui, pourquoi ?

Je ne chronique pas toutes mes lectures. J’en chronique même dans les faits qu’une très petite partie. La raison majeure est qu’une chronique me prend pas mal de temps puisque j’ai tendance à reprendre mes phrases jusqu’à ce que la tournure me semble correcte et pas trop lourde.

Au final, je chronique souvent les livres qui m’ont marquée pour une raison ou pour une autre. Et bien sûr, je chronique systématiquement les services presse pour lesquels je me suis engagée.

Frédérique Hespel :

Est-ce que vous savez dès les premières pages si vous allez aimer un livre ou non ? OU est-ce que vous lui offrez le bénéfice du doute et si oui jusqu’où ?!

Je lui laisse le bénéfice du doute jusqu’à la fin sauf si le style de l’auteur ne me plaît vraiment pas : répétitions, langage familier, pauvreté du vocabulaire…

Est-ce que vous préférez chroniquer des livres en version papier ou en numérique ? est-ce que cela joue sur votre relation au livre ?

Je trouve les livres numériques très pratiques mais je préfère les livres papiers. J’aime découvrir les détails de la couverture, la qualité du papier, son grain… Et puis, que c’est agréable de pouvoir feuilleter un livre !

Je préfère donc chroniquer les livres en version papier d’autant que j’ai tendance à reléguer au fond de ma mémoire de poisson rouge mes ebooks.

Delle Df (artiste mais pas auteure )

Est ce que vous avez du temps pour votre vie hors les livres?

ça existe une vie en dehors des livres ? 🙂

Frédéric Soulier

Y a t-il une vie après la mort ? C’est pas pour moi c’est pour un ami.

Bien sûr, dans la mémoire de vos proches, des personnes qui vous ont connu et si vous avez la chance d’être un artiste, j’y inclus évidemment les écrivains, dans vos œuvres.

Tiens, demandons aux écrivains si laisser une trace écrite de leur passage sur terre n’est pas, consciemment ou non, un moyen pour eux d’essayer d’accéder à une certaine immortalité ?

Allez, vous avez deux heures et je récupère les copies.


Envie de répondre à ces questions à votre tour ? Super ! Et c’est encore mieux si vous laissez le lien de votre article sur le blog Lectures Familiales.

Merci à Magali pour avoir lancé cette initiative et aux auteurs pour avoir joué le jeu.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

3 réflexions sur “Questions d’auteurs sur une idée de Lectures familiales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s