Melena Sanders, tome 2 : Trompée par les ténèbres, Susan Illene

Couverture Melena Sanders, tome 2 : Trompée par les ténèbres

Melena Sanders s’est débrouillée pour éviter tout ce qui avait trait au paranormal pendant la grande majorité de sa vie, mais après s’être rendue à Fairbanks, en Alaska, pour sauver sa meilleure amie des mains d’êtres surnaturels, elle n’a plus été autorisée à repartir. Tout du moins, jusqu’à ce que son ennemi juré vienne récolter une faveur qu’elle lui devait. Lucas a beau être en partie ange, en ce qui la concerne, il est entièrement maléfique.

Lui rembourser sa dette lui permet, certes, de quitter la ville pendant un moment, mais sa nouvelle destination s’avère tout sauf agréable. Mel doit aider le nephilim à s’occuper d’une recrudescence de possessions démoniaques en plein Juneau. Bien que rien de ce genre ne soit arrivé depuis des milliers d’années, Lucas est certain que les rares capacités de Melena sont la clé du problème.

La violence dans la capitale ne faisant que s’accroître, notre sensible va devoir trouver une solution pour mettre rapidement un terme aux conflits avant qu’ils ne se propagent dans d’autres villes. Cependant, travailler si près de Lucas va changer la dynamique de leur relation pernicieuse, ce qui, finalement, l’inquiète plus que les démons. Elle n’aurait jamais cru que sa captivité à Fairbanks lui manquerait.

Collection Infinity –   – 408 pages – 20€

AVIS

Ayant beaucoup apprécié le premier tome, Hantée par les ténèbres, j’ai enchaîné avec celui-ci pleine d’enthousiasme, mais malheureusement, ma lecture fut assez mitigée.

J’ai regretté que l’autrice tombe dans tous les écueils qu’elle avait évités précédemment : une certaine vulgarité qui ne sert absolument à rien, des scènes de sexe qui tombent comme un cheveu sur la soupe même s’il n’y en a pas non plus à toutes les pages, une héroïne devenue inconstante et incohérente, passant de « je déteste Lucas mais il est trop sexy « à « je me sens liée à lui, mais c’est un connard, pas moyen que je retourne à ses côtés » avant de changer d’avis dès qu’il pointe le bout de son minois.

Bref, voir l’autrice faire passer son intrigue au second plan pour se concentrer sur une histoire d’amour tellement peu réaliste qu’elle n’a suscité chez moi aucune émotion m’a quelque peu frustrée. J’ai eu vraiment beaucoup de mal à supporter le fait que Melena change d’avis toutes les minutes quant à ses sentiments pour Lucas. Un comportement frôlant le ridicule et le pathétique à des années-lumières de son côté badass.

Autre point problématique, la personnalité de Lucas qui devient bien trop possessif et dominateur à mon goût. Il suffit d’un rapprochement avec Melena pour que M. ne supporte pas que quelqu’un s’approche de la jeune femme que ce soit un autre homme ou sa meilleure amie… J’imagine que le côté protecteur du nephilim pourra plaire à certaines lectrices et certains lecteurs, mais il est bien trop prononcé pour être mignon. Là, il est juste malsain.

J’ai, en outre, été horrifiée par une scène dans laquelle une amie de Melena lui explique sérieusement que maintenant qu’elle a accepté un certain rapprochement avec Lucas, elle n’a pas d’autre choix que de s’offrir à lui sous peine de faire preuve de cruauté. Alors non. Une femme n’est JAMAIS obligée de coucher avec un homme. Aucune exception !

J’avoue ne pas avoir compris le changement radical opéré entre le premier et le deuxième tome. Ici, j’ai eu l’impression que l’autrice sacrifiait l’âme de sa série pour rentrer dans le moule de ce qui se fait dans les romances paranormales. Ce qui est fort dommage d’autant qu’elle n’a pas vraiment utilisé les meilleures ficelles du genre…

Malgré ces gros bémols qui m’ont vraiment frustrée, j’ai néanmoins apprécié certaines choses comme d’en apprendre plus sur Melena, sa magie, sa condition de sensible et son histoire familiale plutôt difficile. Je vous laisserai le plaisir de la découverte, mais la jeune femme n’est pas au bout de ses surprises, et va devoir faire face à une révélation plutôt choquante sur son passé… L’héroïne m’a souvent agacée par son inconstance vis-à-vis de Lucas, mais force est de constater qu’elle conserve néanmoins sa témérité et ne recule jamais devant le danger.

On creuse également un peu le passé de Lucas bien que ce personnage conserve encore beaucoup de mystère puisqu’il ne semble pas particulièrement apprécier de se dévoiler. Il faudra donc compter sur un membre de son entourage proche, Micah, pour grappiller quelques informations à son sujet. Micah n’est pas un personnage dont la psychologie est développée outre mesure, mais j’ai néanmoins apprécié ses tentatives, plus ou moins heureuses, de concilier les besoins de réponse de Melena et le côté secret de Lucas.

Si les deux tiers du roman m’ont semblé tourner en rond puisqu’ils sont, entièrement ou presque, consacrés aux émois amoureux de Melena, l’action prend véritablement son envol dans le dernier tiers. Il y a alors pas mal d’action, de sang et de larmes. Je dois d’ailleurs dire qu’ayant la phobie des veines et des coupures à l’arme blanche, certaines scènes ont été difficilement supportables pour moi, la magie de Melena impliquant parfois qu’elle se coupe et utilise son propre sang… Attendez-vous donc à voir des têtes tomber et du sang versé !

L’autrice ne nous épargne pas non plus certains détails assez gores, ce qui assombrit l’histoire et lui apporte enfin cette aura de danger promise… En effet, en début de roman, l’autrice happe notre attention avec une histoire de possessions démoniaques et d’attaques sanglantes sur des membres de la communauté surnaturelle. Mais on comprend assez vite que c’était juste un moyen détourné pour rapprocher Melena et Lucas en les obligeant à cohabiter et à collaborer… J’ai donc apprécié que les possessions démoniaques reviennent sur le devant de la scène même si cela aurait mérité d’être un peu plus approfondi. On ne peut s’empêcher de se demander ce que cette activité démoniaque cache et quel est le dessein de la ou les personnes derrière celle-ci. Des questions dont les réponses ne risquent pas de plaire à Melena ni à ses alliés qui, plus que jamais, vont avoir besoin de toutes les forces disponibles pour affronter le danger.

Quant à la fin, elle ne devrait pas manquer de vous marquer et de vous donner envie de lire la suite, l’autrice laissant les personnages dans une situation compliquée... Peut-être que Melena aurait mieux fait d’écouter Lucas quand ce dernier lui a demandé de rester en sécurité, le désir légitime de la jeune femme de ne pas être écartée de la bataille ayant eu des conséquences qu’elle n’aurait pu imaginer. Mais d’un autre côté, la situation n’aurait-elle pas été différente si Lucas avait fait montre d’un peu plus de transparence ? Une question à laquelle il est bien difficile de répondre, mais qui en appelle une bien plus importante : comment régler le problème ?

En conclusion, ce deuxième tome a peiné à me convaincre, l’autrice ayant quelque peu sacrifié l’âme de sa série au profit d’une romance paranormale peu crédible, agaçante et peu émouvante. Toutefois, la manière dont elle a su renverser le ton de l’histoire dans le dernier tiers du roman m’a permis de terminer ma lecture sur une note positive. L’intrigue prend ainsi le pas sur la romance pour offrir un final sombre et haletant qui donne irrémédiablement envie de lire la suite et de découvrir comment Melena et Lucas vont arriver à surmonter une épreuve qui s’annonce difficile.

 

 

 

Melena Sanders, tome 1 : Hantée par les ténèbres, Susan Illene

Melena Sanders a mené bien des combats dans l’armée, contre les rebelles et les terroristes, mais la voilà face à une nouvelle menace. Sa meilleure amie, Aniya, a disparu lors d’un voyage à Fairbanks, en Alaska – un sanctuaire du surnaturel. La plupart des êtres humains ignorent que de sombres créatures rôdent parmi eux, mais pas Mel. Si elle veut retrouver son amie, elle va devoir affronter le danger seule – mais pas désarmée. Melena possède quelques atouts autres que les acquis de l’armée, mais elle va devoir rapidement trouver une solution qui leur éviterait à son amie et elle de mourir. Une guerre est sur le point d’éclater à Fairbanks entre les différentes puissances et elle n’a pas d’autre choix que de plonger en plein dans l’action.

Mxm Bookmark (29 avril 2016) – 368 pages – Broché (20€) – Ebook (4,99€)

AVIS

Ayant une totale confiance en la collection Infinity des éditions Mxm Bookmark, je n’ai pas hésité à me lancer dans cette série dont je n’avais jamais entendu parler. Ce qui m’a attirée en premier lieu dans le résumé, est le profil atypique de l’héroïne qui est une ancienne militaire. Bien que cet aspect ne soit pas, pour le moment, utilisé outre mesure, ses compétences acquises durant son engagement dans l’armée lui seront néanmoins fort utiles… Melena va, en effet, devoir s’envoler en Alaska pour sauver sa meilleure amie,  Aniya, des griffes d’un mystérieux homme. Un voyage qui ne sera pas de tout repos et qui va la confronter à ce qu’elle fuit depuis longtemps : les surnaturels.

En tant que sensitive, il est dangereux pour la jeune femme de côtoyer ces êtres qui n’apprécieraient guère de savoir qu’elle puisse les détecter et encore moins qu’elle soit immunisée contre leur magie. C’est du moins ce que lui a appris sa protectrice avant de se faire tuer. Mais avec la disparition d’Anyia, Melena n’a pas d’autre choix que de se jeter dans la gueule du loup et d’affronter les créatures de ses cauchemars. Sorcières, loups-garous, vampires… tous semblent bien décidés à lui mettre le grappin dessus, les sensitives étant devenus une denrée rare et donc précieuse. Heureusement, la jeune femme n’est pas dénuée de ressources et fera de son mieux pour démêler le vrai du faux et retrouver son amie quitte à devoir accepter une collaboration forcée avec un loup-garou, Derrick.

J’ai beaucoup aimé ce personnage qui va se révéler amical, sympathique et assez protecteur, pas dans le sens « toi, femelle à moi », mais plus dans cette idée d’une amie qu’il aimerait garder en un seul morceau. Une position difficile à tenir puisqu’il travaille pour l’ennemie de Melena, une sorcière-vampire plutôt sadique et sans cœur. Derrick tranche assez avec les loups-garous que l’on peut trouver habituellement dans les livres d’urban fantasy tout en apportant une certaine complexité au roman. On découvre ainsi, petit à petit, son passé et ses blessures, ce qui nous permet de mieux comprendre les raisons pour lesquelles il consent à travailler pour une femme avide de pouvoir dont il n’approuve pas les actes…

D’autres personnages ont attiré mon attention comme Emily, une adolescente que Melena va prendre sous sa protection, un vampire taquin qui aime flirter avec notre héroïne sans oublier le mystérieux nephilim, Lucas. Ennemi juré de Melena dont il a tué la protectrice, il est censé être une menace pour cette dernière, mais s’évertue néanmoins à lui sauver la vie quand elle se met dans des situations inextricables… On en apprend un peu plus sur lui en dernière partie de roman, mais il conserve néanmoins une très grosse part de mystère. En revanche, nul doute qu’il est puissant, extrêmement puissant ! S’il n’y a pas de romance à proprement parler dans ce tome, on sent que Lucas devrait bientôt jouer un rôle dans la vie amoureuse de Melena, l’alchimie entre les deux personnages étant palpable…

J’apprécie, dans tous les cas, que l’autrice prenne le temps de poser le décor et de développer la personnalité de ses personnages avant de les jeter dans les bras l’un de l’autre. Cela nous pousse à anticiper avec impatience leur futur rapprochement tout en apportant une pointe de réalisme fort appréciable. Melena est, en effet, en guerre et n’a pas vraiment le temps de penser à l’amour quand sa meilleure amie est en danger. Devant l’urgence de la situation, elle emploiera les grands moyens n’hésitant pas à se mettre en danger pour la bonne cause et à mettre le doigt dans un engrenage infernal qui changera sa vie à jamais.

Si je ne me suis pas particulièrement attachée à cette héroïne, j’ai aimé sa pugnacité, son courage et, surtout, sa loyauté envers ses amies. C’est quelque chose que j’affectionne beaucoup dans les romans et qui prend une symbolique encore plus forte ici quand l’on sait que par amitié, Melena accepte de côtoyer des gens pour lesquels elle ressent une certaine défiance en raison de son éducation. Je trouve d’ailleurs intéressant que, sous couvert de fiction, l’autrice évoque les préjugés et les stéréotypes qui poussent à juger autrui sur ses origines plutôt que sur ses actes et sa personnalité. Fort heureusement, en cours d’aventure, notre héroïne va commencer à ouvrir les yeux sur un monde qu’elle a condamné dans son entièreté pour des exactions commises par quelques-uns…

Ce premier tome prend un peu de temps à démarrer, mais une fois les choses mises en place, les lecteurs sont entraînés dans un tourbillon de violence, l’autrice n’épargnant pas ses personnages ! Le rythme va crescendo jusqu’à une fin bourrée d’action et donnant lieu à une tonitruante révélation, du moins pour Melena, les lecteurs comprenant assez vite que les choses sont bien plus complexes qu’il n’y paraît. Mais n’oublions pas que les préjugés et le ressentiment aveuglent même les plus badass des héros… Quant à la plume de l’autrice, elle se révèle à l’image de la série et de son héroïne : rythmée et dynamique !

En conclusion, Hantée par les ténèbres est un bon premier tome qui, en plus de nous plonger avec fracas dans une lutte acharnée pour le pouvoir, permet de faire connaissance avec les principaux personnages et d’entrevoir leur dynamique. Si vous avez envie de suivre une héroïne dotée d’une personnalité de guerrière et d’une loyauté sans faille, cette série devrait vous plaire. Pour ma part, je la poursuivrai avec plaisir curieuse de découvrir comment Melena va faire face à tous ces bouleversements que son arrivée en Alaska a entraînés dans sa vie… Enfer et mystère risquent fort bien d’être son nouveau credo surtout si un certain nephilim continue à venir la tourmenter !