Throwback Thursday Livresque #109 (février 2019) : les émotions – La joie

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine.


THÈME DE JANVIER : les émotions

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
– Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

Je dois avouer avoir peiné à trouver un livre pour ce thème, car en y réfléchissant bien, si la lecture me fait ressentir tout un panel d’émotions, la joie n’en fait pas partie. Je suis évidemment heureuse de lire, mais une intrigue en elle-même ne va pas me rendre joyeuse. J’ai donc préféré interpréter ce thème de manière plus large en vous parlant d’un roman ou plutôt d’une autrice qui a l’art et la manière de me rendre ma bonne humeur et de combattre toutes les pensées moroses qui pourraient venir m’enquiquiner.

Je parle de la très connue et indétrônable Sophie Kinsella. J’ai découvert cette autrice durant mes études, et elle est très vite devenue ma bouée de sauvetage quand je saturais des cours, des devoirs et partiels, de mes « gentils » camarades… Elle ne m’a jamais fait défaut ! Besoin de rire, d’être de bonne humeur, de me vider l’esprit ? Sophie était là, toujours et toujours.

Sophie Kinsella

Photo Amazon

Je dis Sophie, mais ne devrais-je pas plutôt dire Becky, son héroïne de la série L’accro du shopping ? Il y a d’autres titres de l’autrice que j’ai appréciés, mais ma série doudou, ma série « petit plaisir coupable » est, et restera probablement pour de nombreuses années, celle-ci. Grâce à son héroïne rigolote et un peu fofolle, qui me ressemble un peu tout en étant en même temps très différente, j’ai passé d’excellents moments de lecture, de ceux sans prise de tête qui ne vous laissent pas des souvenirs impérissables quant à l’intrigue, mais l’impression tenace et plaisante d’avoir rechargé vos batteries et fait le plein de bonne humeur et de sourires.

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Un peu de shopping pour se remonter le moral ! C’est la devise de Becky Bloomwood, jolie Londonienne de 25 ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble magique ! Chaussures, maquillage, fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes…

D’autres titres ont eu cet effet comme Bridget Jones, mais il fallait bien choisir….

Et vous, quel livre avez-vous ou auriez-vous choisi pour ce thème ?

Publicités

Les petits secrets d’Emma, Sophie Kinsella

bm_CVT_Les-petits-secrets-dEmma_1005

En faisant du tri,  je suis tombée sur Les petits secrets d’Emma. Limitée en termes de place, je ne garde que très peu de romans dans ma bibliothèque. Néanmoins, avant de le donner, proposer au troc ou de le vendre, j’ai eu envie de le relire puisque sans me rappeler l’histoire, il m’a semblé que ce livre m’avait plu.

PRÉSENTATION DE L’ÉDITEUR

Ce n’est pas qu’Emma soit menteuse, non, c’est plutôt qu’elle a ses petits secrets. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Et avec Connor, son petit ami, au lit ce n’est pas franchement l’extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l’avouer.
Mourir ? Justement… Lors d’un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit sa dernière heure arrivée. Prise de panique, elle déballe tout à son séduisant voisin…

  • Poche: 384 pages
  • Editeur : Pocket (5 juin 2008)
  • Auteure : Sophie Kinsella

MON AVIS

Ce livre ayant été écrit par Sophie Kinsella, l’auteure de la célèbre série L’accro du shopping, je m’attendais à une lecture légère avec quelques péripéties, de l’humour.. bref, avec les ingrédients classiques d’un livre dont la cible principale est la gent féminine.

 » Écrit par une fille pour les filles, ce petit roman se lit d’une traite avec délectation.  » Psychologies Magazine (notez, chers lectrices et lecteurs, mes références de choc, si Psychologies Magazine le dit…)

Et sans surprise, mes suppositions se sont révélées être exactes. L‘héroïne se révèle assez attachante notamment grâce à l’auteure qui s’est évertuée à la rendre « accessible » : comme tout le monde, elle a ses qualités, ses défauts et sait faire preuve d’auto-dérision. Les situations cocasses du livre ne sont évidemment pas très réalistes mais elles permettent d’esquisser quelques sourires.

Ce n’est pas un livre qui m’a tenue en haleine ni auquel j’ai pensé durant la journée. On en devine d’ailleurs aisément la fin. Il fait plutôt partie de ces lectures faciles qui permettent de se détendre et de se vider l’esprit.

MA NOTE : 3/5

En résumé, Les Petits Secrets d’Emma est un livre sans prétention qui vous fera passer quelques heures de détente agréables. C’est typiquement le genre de livre que l’on peut lire distraitement à la plage ou lorsque l’on a envie d’une lecture légère, sans prise de tête. Il devrait plaire aux inconditionnels de la « chick lit ».