Shampoing solide cheveux gras Green garden, Aroma-Zone

DSC_0549

Dans le cadre d’un troc, j’ai réalisé un shampoing solide pour cheveux gras. Ayant les cheveux qui graissent rapidement, j’ai décidé d’en réaliser un exemplaire supplémentaire pour le tester.

J’ai jeté mon dévolu sur la recette du shampoing green garden d’Aroma-Zone :

Ce shampooing « solide » est enrichi en huile essentielle de Citron vert et en Argile verte afin de nettoyer et purifier les cheveux gras en douceur. L’Ortie piquante, réputée lutter contre les pellicules et la chute de cheveux, vient renforcer l’efficacité de ce shampooing actif.

RECETTE

Les ingrédients :

  • SCI 50%
  • SLSA 15%
  • Eau minérale 21%
  • Argile verte 5%
  • Poudre d’ortie piquante 10%
  • Huile essentielle de menthe verte BIO 1,20%
  • Huile essentielle de citron vert 2,80%

Exceptée l’argile verte qui vient d’un magasin Biocoop, tous les produits proviennent d’Aroma-Zone.

REALISATION

Pour rappel, il est indispensable de respecter les bonnes pratiques d’hygiène en matière de cosmétiques maison. N’hésitez pas à consulter et télécharger la fiche conseil d’ Aroma-Zone sur le sujet. 

Vous pouvez réaliser cette recette au bain-marie mais j’ai préféré la faire à l’aide de mon émulsionneur à lait :

  • mettre les tensioactifs SCI et SLSA ainsi que l’eau dans la cuve de l’émulsionneur ou dans votre contenant en cas de bain-marie
  • faire chauffer l’ensemble en mélangeant constamment afin de ne pas brûler la préparation
  • une fois les tensioactifs suffisamment ramollis, arrêter l’émulsionneur et ajouter les autres ingrédients
  • amalgamer bien tous les ingrédients entre eux afin de former une pâte à peu près homogène
  • transférer la préparation dans un moule en la tassant bien et laisser 15 min au réfrigérateur
  • démouler et laisser sécher le shampoing à température ambiante pendant 48h

AVIS

L’odeur du shampoing, très agréable, me fait penser au chewing-gum à la menthe. Comme toujours avec les shampoings solides, la mousse est abondante et la sensation d’avoir des cheveux propres bien là. Le résultat n’est pas miraculeux mais mes racines semblent regraisser un tout petit peu moins vite.

En résumé, voici une nouvelle recette adoptée que je referai régulièrement en alternance avec d’autres shampoings maison.

 

Publicités

Test 2 du mini-moule Dahlia : les mini-shampoings solides

DSC_1077

Je vous ai déjà présenté le mini-moule Dahlia reçu dans le cadre de mon partenariat avec Dans ma nature.

Ce mini-moule me permet de réaliser des inclusions pour mes savons maison sous forme de mini-fleurs.

DSC_1079

Séduite par ses possibilités, j’ai profité de la réalisation de shampoings solides pour l’utiliser autrement qu’en savonnerie. J’ai eu un peu peur de ne pas arriver à remplir correctement les petites cavités du moule avec ma pâte. Mais que nenni! Comme toujours avec les shampoings solides, il faut juste veiller à bien tasser la pâte dans le moule.

Impatiente de voir le résultat, j’ai laissé le mini-moule Dahlia une petite demi-heure au frigo, mais ce n’est pas du tout indispensable, avant de démouler les 3 mini-shampoings sans aucune difficulté.

DSC_1070 DSC_1073

Avec ce test, je ne m’attendais pas vraiment à ce que les détails des fleurs soient imprimés sur les shampoings car ma pâte était tout sauf liquide. Mais surprise surprise, les fleurs étaient bien là !

Ce test était avant tout destiné à satisfaire ma curiosité mais au final, je suis conquise par le concept de mini-shampoings solides. Ce mini-format a permis à mon compagnon de réaliser un shampoing sans souci. Pour ma part, avec mes cheveux mi-longs, j’ai pu laver mes racines et une partie de mes longueurs.

La prise en main de ces mini-shampoings nécessite un petit temps d’adaptation ou, du moins, a nécessité un petit temps d’adaptation à mon compagnon. Malgré sa longueur de cheveux bien moindre que la mienne, il lui est arrivé de perdre le shampoing dans ses cheveux… Mais après quelques essais, tout est rentré dans l’ordre. Cette unidose de shampoing l’a ainsi conquis autant si ce n’est plus que moi.

Mon compagnon a vu avec ce mini-format l’aspect pratique et gain de place lors d’un déplacement ou d’un voyage. Quant à moi, j’y ai vu un moyen ludique de faire tester le concept de shampoing solide autour de moi.

Quant à la recette, j’ai repris celle déjà présentée sur le blog : le shampoing solide brillance.

En résumé, le mini-moule Dahlia m’avait séduite par ses qualités en savonnerie mais c’est au final pour la réalisation de shampoings solides unidoses qu’il m’a conquise.

Shampoing solide « Brillance » à l’émulsionneur à lait

DSC_0612

Depuis ma découverte des shampoings solides, je n’utilise presque plus que ça. Si vous ne connaissez pas le concept, je vous invite à consulter l’article que j’avais rédigé à ce sujet.

Il n’existe pas une offre pléthorique pour ce type de produits. Les marques semblent encore assez frileuses. Il y a bien sûr LUSH, qui a largement contribué à la diffusion du concept, mais je ne suis pas convaincue de la composition de leurs shampoings solides ni du rapport qualité/prix.

Il reste donc la solution du fait maison. J’ai ainsi choisi de tester une recette du site Le blog du Homemade en y apportant quelques modifications. Je vous invite à consulter l’article du blog pour découvrir la recette originale ainsi que deux autres recettes de shampoings solides peut-être plus adaptées à vos besoins.

La recette:

  • 50 gr de sodium coco sulfate
  • 20 gr de SCI
  • 8 gr de BTMS
  • 16 gr de beurre de mangue: apprécie dans les produits capillaires, ce beurre apporte de la brillance aux cheveux et est supposé prévenir la formation de fourches.
  • 3 gr d’huile de Piqui
  • 3 gr d’huile de Pracaxi
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Lemongrass. J’ai choisi cette huile essentielle car elle est censée raviver la brillance des cheveux. Vous pouvez évidemment adapter les huiles essentielles utilisées à vos besoins.
  • colorant: mica passionnta La Folies des Senteurs

DSC_0589  DSC_0586

PREPARATION

Vous pouvez utiliser la Naturalis, le traditionnel bain-marie ou un émulsionneur à lait pour réaliser cette recette. Pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait qui montre tout son intérêt avec ce genre de recette.

  • Mettre dans la cube, dépourvue de tout élément, le SCS, le SCI, le BTMS et le beurre de mangue
  • Mélanger jusqu’à ce que se forme une espèce de pâte, les tensioactifs ne fondant pas totalement. Je vous conseille de faire attention, la fonte est assez rapide.DSC_0580
  • Ajouter le reste des ingrédients et mélanger bien entre chaque ajout.
  • Couler dans un moule avant de le démouler, pour ma part, le lendemain.

DSC_0592DSC_0608

Je n’ai utilisé ce shampoing que deux fois pour le moment mais comme avec tous les shampoings solides, j’apprécie sa facilité d’utilisation. Il mousse évidemment très bien et l’odeur de Lemongrass bien que discrète plutôt agréable.

Et vous, que pensez-vous des shampoings solides?

 

Shampoing solide à l’avocat

DSC_0923

A court de shampoing solide, j’ai décidé d’en réaliser un avec le peu de Sodium Coco Sulfate (SCS) qu’il me restait soit 14 malheureux grammes. Je suis donc partie de cette quantité pour formuler une recette la plus simple possible:

  • 40% de SCS soit 14 grammes
  • 38% de SCI soit 13.3 grammes
  • 10% d’eau soit 3.5 grammes
  • 10% d’huile d’avocat soit 3.5 grammes: j’ai choisi cette huile supposée apporter brillance et vigueur aux cheveux et stimuler leur pousse.
  • 2% de fragrance soit 0.7 grammes: j’ai testé la fragrance Better than sex cake de La Folie des Senteurs, boutique que je vous ai présentée dans un précédent article.

« Une fragrance divine et envoutante, où se mélangent subtilement des copeaux de chocolat sucrés et truffés, et des morceaux de caramel croquant. Des notes légères de crème vanille et de coco viennent compléter cette senteur. »

Je voulais ajouter une pointe de mica mais je l’ai oubliée. Mon shampoing est donc tout blanc.

Préparation:

J’ai préparé ce shampoing solide dans mon émulsionneur à lait mais les étapes sont les mêmes qu’avec la méthode plus traditionnelle du bain-marie:

  • mettre tous les ingrédients sauf la fragrance dans la cuve de l’émulsionneur ou dans votre contenant
  • faire chauffer l’ensemble en mélangeant constamment afin de ne pas brûler la préparation
  • une fois les tensioactifs suffisamment ramollis (ça arrive très vite avec l’émulsionneur), ôter la préparation du feu et ajouter la fragrance
  • amalgamer bien tous les ingrédients entre eux afin de former une pâte à peu près homogène
  • transférer la préparation dans un moule en la tassant bien
  • laisser durcir avant le démoulage: le processus est rapide contrairement aux savons réalisés par saponification à froid. Néanmoins, quand je désire accélérer le durcissement, je place le moule au congélateur.

DSC_0917

Le shampoing une fois sec pèse une trentaine de grammes. Il s’agit donc d’un tout petit shampoing mais ce n’est pas plus mal. Lorsque je réalise une recette pour la première fois, je préfère voir les choses en petit histoire de ne pas devoir jeter des matières premières en cas de fiasco.

L’odeur Better than sex cake, avec ses notes sucrées très gourmandes, est très plaisante mais néanmoins trop discrète. J’augmenterai donc la prochaine fois le pourcentage de fragrance dans ma recette.

better-than-sex-cake

Et vous, vous aimez les shampoings solides?

Shampoings solides Lush

index

J’ai découvert Lush au centre commercial de La Part-Dieu. Intriguée par le concept, j’étais entrée dans la minuscule boutique mais je n’étais pas restée très longtemps. Les bains de foule ce n’est pas ce que je préfère et encore moins dans un espace aussi confiné sans oublier la multitude d’odeurs… A l’époque, j’habitais à 10min à pieds du centre commercial et j’y suis donc retournée très vite pour essayer LE produit qui m’avait immédiatement séduite: le shampoing solide.

shampoing-solide

« Nous économisons 1 350 000 de litres d’eau rien qu’en fabriquant des shampooings solides. Pour ceux qui n’aiment pas l’idée de générer des charges de déchets, les produits nus sont la voie à suivre. Si vous optez pour le 100% solide, vous pouvez empêcher chaque année plus de 30 bouteilles en plastique de devenir des déchets. Laissez tomber cette bouteille, passez au galet de shampooing ou au bloc de savon à la coupe. »

En plus des arguments écologiques mis en avant par Lush, j’ai apprécié le coté pratique de ce format notamment lors des déplacements. Un galet de shampoing prend beaucoup moins de place qu’une bouteille de shampoing dans une valise et ne risque pas de se déverser dans vos affaires. Il faut juste penser à le mettre dans un contenant tel que la petite boîte vendue en boutique au prix très raisonnable de 2€:

round-tin-500x500

Image du site Lush

La marque estime qu’un galet permet de réaliser 80 à 100 shampoings. Par curiosité, lors de mon premier achat, j’ai noté le nombre de lavages réalisés avec mon galet et j’étais arrivée à 68 shampoings. C’est plus que raisonnable si l’on considère que j’avais déjà les cheveux longs et que mon copain l’avait également utilisé quelques fois sans le noter. Je ne me souviens plus du prix d’achat mais la majorité des shampoings solides coûtent actuellement 8.95€. C’est donc une alternative aux shampoings liquides plutôt économique.

240-04-08-2011_LUSH01_0088-500x500

Image du site Lush

Le seul point négatif de ces shampoings solides Lush qui m’a conduite à ne plus en acheter est la présence de Sodium Lauryl Sulfate qui est d’ailleurs le premier ingrédient de leur composition. Je ne suis pas chimiste et je ne désire pas entrer dans la polémique de savoir si ce tensioactif est nocif ou non. Rappelons juste que c’est un tensioactif irritant et qu’à ce titre, je préfère autant m’en passer d’autant que le seul shampoing solide Lush testé par mon compagnon n’a pas été une expérience très positive pour son cuir chevelu.

Depuis, je fabrique la plupart de mes shampoings solides à l’aide d’un tensioactif qui n’est pas parfait mais qui est supposé un peu moins agressif que le Sodium Lauryl Sulfate. Si Lush décidait un jour de revoir la composition de ses shampoings solides, je n’hésiterai pas à en acheter de nouveau.

En résumé, j’ai été conquise par le concept de shampoings solides qui en plus d’être écologique, est une solution pratique et plutôt économique. Néanmoins, j’ai renoncé à me fournir chez Lush en raison de la présence de Sodium Lauryl Sulfate.