Savon aux deux argiles, test Dans ma nature

dsc_0604

Je vous avais présenté l’argile orange reçue dans le cadre de mon partenariat avec Dans ma nature. Après l’avoir testée en masque pour le visage, j’ai décidé de l’utiliser pour colorer un savon maison.

dsc_0543

Appréciant beaucoup l’utilisation des argiles dans les savons maison, j’ai également utilisé de l’argile rose.

La recette :

  • 50% d’huile d’olive BIO
  • 30% d’huile de Coprah BIO
  • 20% de beurre de karité BIO
  • Lessive de soude
  • Surgraissage total 10% : 8% de réduction de soude, 2% de surgraissage additionnel (huile d’avocat)
  • Colorants : argile orange Dans ma nature et argile rose.

La préparation :

  • j’ai séparé ma pâte en trois : une partie a été mélangée avec de l’argile orange, une autre avec de l’argile rose et l’autre est restée neutre.
  • j’ai ensuite coulé les pâtes alternativement sur un verre placé au milieu de mon moule en silicone Dans ma nature.
  • j’ai également rempli deux moules individuels.

dsc_0635

AVIS

La différence de couleur entre l’argile orange et l’argile rose n’est pas assez nette. La prochaine fois, je veillerai à mettre un peu moins d’argile rose pour obtenir une couleur plus claire.

Le verre choisi était trop gros par rapport au moule d’où un gros rond peu gracieux au milieu du savon. J’ai néanmoins décidé de ne pas réaliser de marbrage afin de conserver l’aspect brut du savon.

dsc_0642

A part un visuel à améliorer, ce savon me plaît beaucoup autant pour sa mousse que sa douceur. C’est aussi le style de savon que j’offre aux personnes qui souhaitent des produits les plus naturels possibles, l’argile permettant alors de colorer naturellement le produit.

Et vous, vous aimez l’argile dans vos savons ou soins maison ?

Enregistrer

Savon 100% coco à la lavande

DSC_0551

N’ayant pas savonné depuis un certain temps, c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la réalisation d’un nouveau savon 100% coco.

Ce savon fut l’occasion de tester une nouvelle fois le flacon à canule reçu dans le cadre de mon partenariat avec Dans ma nature. Pour découvrir plus en détails mon avis sur ce flacon, n’hésitez pas à consulter mon article.

dsc_1086

La recette :

  • huile de coco bio 30%
  • coprah 70%
  • huile essentielle de lavande : 2%
  • mica violet
  • surgraissage 30% : 10% de réduction de soude et 20% de surgraissage à l’huile d’olive BIO reçue dans le cadre d’un troc.

Le surgraissage peut sembler important mais il se révèle nécessaire lors de la réalisation d’un savon 100% coco qui serait trop décapant sans celui-ci.

Réalisation:

J’ai rempli le flacon à canule de pâte à savon neutre avant d’ajouter du mica violet et de secouer vigoureusement le flacon pour mélanger le tout. J’aime beaucoup cette méthode simple et efficace pour colorer la pâte.

DSC_0552

J’ai ensuite versé la pâte à savon non colorée dans mon moule puis j’ai utilisé le flacon à canule. Je n’ai pas suivi de schéma précis me contentant de mettre la pâte violette aléatoirement dans le moule. Pour finir, j’ai passé un coup de baguette.

DSC_0550

J’en ai profité pour remplir mon mini-moule à savon Dalhia de Dans ma nature grâce au flacon :

DSC_0568

J’ai en outre utilisé les mini-savons réalisés précédemment pour les inclure sur le dessus du savon :

DSC_0574

DSC_0554

Avis

Comme toujours, l’odeur de lavande tient très bien et se marie à la perfection avec le mica violet. Je regrette seulement le coup de baguette finale sur le savon : sans m’en rendre compte, j’ai fini par faire un marbrage classique alors que ce n’était pas mon souhait. Maudit réflexe…

 DSC_0549

Encore 4 semaines de cure avant de pouvoir tester ce savon mais la recette est testée et approuvée. Je devrais donc l’apprécier.

 

Flacon à canule, Dans ma nature

DSC_1086

Dans le cadre de mon partenariat avec Dans ma nature, j’ai reçu un flacon à canule dont voici les caractéristiques :

  • flacon en PEDB (polyéthylène basse densité) translucide, canule en polyéthylène blanc.
  • contenance : 125 ml
  • bouchon vissant à canule, pour une utilisation de précision. 
  • idéal pour les marbrages de surface en savonnerie à froid.

NB : les canules sont livrées non-percées.  Avant utilisation, couper l’extrémité de la canule, à quelques millimètres du haut, avec une lame aiguisée.

fl_can_2

Photo du site Dans ma nature

Pascale, créatrice du site Dans ma nature, nous fait la surprise des produits qu’elle nous envoie en test mais elle veille à bien cibler nos pratiques en cosmétique. Avec ce flacon, elle était donc certaine de me faire plaisir : c’est un accessoire que j’avais prévu d’acheter depuis un certain temps.

Comme la fiche technique du flacon l’explique, les flacons à canule sont idéaux pour réaliser des marbrages de surface en savonnerie. Pour des résultats plus probants, n’hésitez pas à privilégier des moules larges mais surtout peu profonds.

Petite remarque : si vous voulez réaliser des marbrages de plusieurs couleurs, je vous conseille d’acheter directement deux ou trois flacons. J’ai été vite frustrée de ne posséder qu’un flacon, il faudra donc que je pense, lors d’une prochaine commande, à en prendre d’autres.

POINTS POSITIFS

  • petit prix : 1,30 euros
  • contenance de 125ml : je réalise de manière générale des petits batchs de savon (500 grammes), la contenance du flacon est donc largement suffisante pour marbrer mes savons.
  • praticité : le flacon se manipule très bien.
  • coloration facile de la pâte à savon : colorer sa pâte devient un jeu d’enfant, il suffit de la couler dans le flacon puis d’ajouter le colorant avant de bien agiter le flacon. Attention à vérifier qu’il soit bien fermé.

DSC_1084

  • lavage facile en utilisant un goupillonj’en possède toujours un ou deux chez moi pour nettoyer les articles étroits et profonds.
Goupillon_fin_4e70cc46d42d3

Photo du site Dans ma nature

POINTS NEGATIFS

  • Trace fine : mon premier test a été une catastrophe, ma pâte à savon était bien trop épaisse quand je l’ai versée dans le flacon. Il faut donc veiller à ce que la pâte soit assez fine quand vous la versez. Comme je suis sympa, je vous partage la photo de ma gaffe : le savon version macédoine de légumes. Bon, comme il y a du champagne dedans, il ne finira pas à la poubelle mais bizarrement, je ne suis pas très motivée pour l’utiliser…

DSC_0659

  • Taille unique : la contenance de 125 ml me suffit amplement mais il serait peut-être opportun de proposer différentes tailles de flacon pour satisfaire ceux qui réalisent de plus gros batchs.

En résumé, un flacon à canule est un accessoire pratique qui vous permettra de réaliser de jolis marbrages de surface. Avec son prix mini, il n’y a aucune raison de s’en priver. Si ce flacon vous intéresse, vous pourrez le commander sur le site Dans ma nature.

Savon rond Tropicana

DSC_1088

En pleine reconstitution de mon stock de savons, j’ai eu envie de réaliser un savon aux couleurs douces et attrayantes en même temps.

La recette est basique mais « efficace » :

  • 30 d’huile d’olive BIO
  • 70% de végétaline
  • surgraissage 4% : beurre de karité BIO, huile de tournesol BIO
  • réduction de soude : 5%
  • soude en perles diluée dans de l’eau minérale
  • fragrance : Tropicana de Manske
  • colorants : Micas de La Folie des Senteurs, bleu et violet

J’ai eu envie pour ce savon de délaisser mon moule à cloisons amovibles pour mon moule tube Dans ma nature. De manière générale, les savons ronds ont pas mal de succès, je suppose que leur prise en main aisée doit y jouer pour quelque chose.

J’ai divisé ma pâte à savon en 3 : une partie neutre, une partie colorée en violet et une autre en bleu. Puis, j’ai coulé une partie de la pâte à savon à travers un rouleau vide de papier d’aluminium et un rouleau vide d’essuie-tout. Ensuite, j’ai versé les différentes pâtes de manière aléatoire.

Cela donne des tranches qui sont très différentes les unes des autres :

DSC_1091 DSC_1096 DSC_1097 DSC_1098

Enfin, la fragrance Tropicana de Manske est une pure merveille qui donne envie de s’envoler sous les tropiques. Cela peut paraître bizarre à dire mais elle me donne presque envie de sourire.

Savon fragrance miel et lait, Manske

DSC_1164

Mon dernier savon remonte à début janvier, ce n’est pas si loin mais ne pas en réaliser m’avait manqué.

Dans le cadre d’un troc, j’ai demandé à la personne souhaitant troquer avec moi de choisir la fragrance de mon prochain savon parmi mon stock dans l’optique, évidemment, de lui en envoyer un. Son choix s’est porté sur une fragrance que je n’ai pas encore eu le loisir de tester : Honey and Milk de la boutique allemande Manske.

Je suis partie sur la base d’un savon 100% coco avec un surgraissage important. Bien que les savons 100% coco portent à débat, pour la part, je les apprécie beaucoup.

Ingrédients :

  • 80% de Coprah Bio
  • 20% d’huile de coco BIO
  • surgraissage 25% : beurre de karité, huile d’olive BIO, huile d’avocat BIO
  • Réduction de soude à 1%
  • Soude en perles diluée dans l’eau minérale
  • Ajouts : 5% de lait en poudre (vache et chèvre). Le lait apporte un surgraissage supplémentaire qu’il convient de prendre en compte dans la recette. Je l’ai simplement ajouté à mes huiles puis mixé.
  • Fragrance : 2,5% lait et miel de Manske. A l’ouverture de la bouteille, je n’ai pas été séduite par cette fragrance mais une fois ajoutée à mes huiles, j’ai vite revu mon jugement.
  • Colorants : micas La Folie des Senteurs, magenta, doré et marron glacé. Je désirais colorer la base de mon savon en rouge mais je ne disposais pas cette couleur dans mon stock.

Ce savon m’a permis de tester l’un des moules achetés lors de ma première commande Manske : le moule dragons. Comme pour mon moule fée, j’ai huilé le moule afin de faciliter le démoulage du savon. Néanmoins, mon impatience m’a poussée à démouler le moule bien trop tôt comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous :

DSC_1164 DSC_1166 DSC_1169 DSC_1172

J’ai coulé le reste de la pâte dans mon moule à savon Hello Kitty provenant de chez Aroma-Zone :

DSC_1162 DSC_1156

J’espère que ce savon tiendra ses promesses en termes de mousse et de douceur. Mon seul regret est de ne pas avoir attendu plus longtemps pour démouler le savon…

Savon goutte de lune à la lavande

DSC_1122

Je n’ai pas fait de savon depuis un petit moment, souhaitant diminuer mon stock aussi bien pour faire de la place que ne pas risquer de perdre des savons laissés trop longtemps de côté.

Maintenant que c’est chose faite, j’ai choisi pour terminer cette année 2015 de réaliser un savon à la lavande. C’est le grand classique des savons auquel je ne m’étais jamais attaquée. Ce savon m’a aussi permis de tester mon nouveau joujou : mon découpeur à savon et sa lyre.

La recette :

  • Huile d’olive BIO : 70%
  • Huile de coco BIO : 30%
  • Surgraissage : huile de Pépin de raisin
  • Lavande : elle provient du jardin de mon frère et de ma belle-soeur. J’en ai parsemé le dessus du savon.
  • Huile essentielle de lavandin : 2% soit, pour mon batch de savon, 10 grammes.
  • Mica myrtille de La Folie des senteurs

J’avais décidé de réaliser un marbrage à la cuillère avant de changer d’avis et de me lancer dans un marbrage goutte de lune dont j’aime beaucoup le rendu. Pour une fois, ma trace était assez fine pour que la goutte se forme.

DSC_1151

L’ajout de la lavande au-dessus du savon n’était pas forcément une très bonne idée si l’on met de côté l’aspect décoratif, les fleurs de lavande commençant déjà à tomber.

DSC_1152

Il n’y a plus qu’à attendre la cure. En théorie, pas de surprise avec cette recette des plus classiques qui conviendra parfaitement aux débutants.

Et vous, vous aimez les savons à la lavande?

 

 

Soutenir la savonnerie Mandelines à Lyon

e917eb0d8eac0e891bba8c69c6335d

Si vous consultez régulièrement ce blog, vous avez dû remarquer mon intérêt pour les savons réalisés par saponification à froid. Depuis que j’ai découvert cette méthode, il n’y a plus de gels douches chez moi.

Actuellement, j’ai beaucoup de savons à écouler, ma production ne suivant pas hélas notre rythme d’utilisation. Je n’en achète donc quasiment jamais. Néanmoins j’aime, de temps en temps, découvrir les productions d’autres personnes que ce soit à travers des échanges, comme celui réalisé avec Lucielle, ou plus classiquement par des achats auprès de savonneries artisanales.

C’est donc assez naturellement que j’ai sauté sur l’occasion d’aller plus loin et de soutenir le projet d’une savonnerie de Lyon: la savonnerie Mandelines créée en 2014 par Delphine Ortiz et dont une grande partie des produits est réalisée avec du lait d’ânesse.

4eb58dc333d93e40040bcde7458106

Pour en apprendre plus sur cette savonnerie, je vous invite à visionner sa vidéo de présentation :

Après 1 an d’existence, la savonnerie Mandelines souhaite accompagner son développement par l’arrivée de nouveaux emballages afin de mettre en valeur ses savons. Pour mener à bien ce projet, elle a besoin de trouver un financement de 4000 euros.

9fb7965d35db5d8c7efe5af891e946

Si vous avez envie de participer à la réussite de ce projet, vous pouvez vous rendre sur ce lien et contribuer à la hauteur de vos possibilités (5€, 10€, 20€, 50€…). En échange de votre participation, vous aurez le plaisir de recevoir une contrepartie (savons, atelier…).

En conclusion, si vous aimez les savons de qualité et que vous avez envie de participer au développement d’une savonnerie artisanale, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur le site Ulule.