Throwback Thursday Livresque #161 : une couverture printanière

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Le printemps n’est pas une saison qui m’inspire particulièrement, mais grâce à Livraddict, j’ai trouvé un titre parfait pour le thème : le tome 3 d’une série que j’aime beaucoup, Alisik.

Couverture Alisik, tome 3 : Printemps

Alisik se réveille une nuit dans un cimetière. Un peu effrayée, elle décide de s’enfuir au plus vite. Mais, rapidement, elle se rend compte qu’aucun vivant ne la voit. Et pour cause, Alisik est morte. Pire, elle est coincée entre enfer et paradis, en attente du jugement de Mr. Mortis, lequel tarde à venir. En attendant, elle et ses nouveaux amis, tous dans le même cas, vont devoir sauver le cimetière de la destruction. Pour cela, elle peut compter sur l’aide de Ruben, un jeune aveugle, seul vivant capable de l’entendre, et qui ne la laisse pas indifférente…

Comme il s’agit d’un tome 3, j’ai préféré vous copier le résumé du premier tome, mais je pense que la couverture et le titre parlent d’eux-mêmes…

Et vous, connaissez-vous/appréciez-vous cette série ?
Quel titre auriez-vous proposé ?

Top Ten Tuesday #74 : 10 livres de ma PAL dont la couverture rappelle le printemps

566856438
« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Pour le sujet de ce TTT, je me suis inspirée du thème de la lecture de mars du Challenge Lire en thème. Je vous présente donc 10 livres de ma PAL dont la couverture rappelle le printemps.

  • Les fées de Cottingley :

Couverture Les fées de CottingleyOscillant entre mensonge et vérité, cette revisite de la célèbre affaire des Fées de Cottingley offre une vision peu conventionnelle de ces créatures ! Cette affaire fait référence à une légendaire série de cinq photographies qui montre deux fillettes, Elsie Wright et Francès Griffith, en compagnie de fées. Ces images ont jadis attiré l’attention de l’illustre écrivain écossais Sir Arthur Conan Doyle, qui s’en servit pour illustrer plusieurs articles sur le sujet ainsi qu’un livre. Spiritualiste, il mena une enquête passionnée et interpréta ces photographies comme une preuve concrète de la réalité des phénomènes psychiques ; la réaction du public fut vive et les débats houleux entre ceux qui y croyaient et ceux qui n’y croyaient pas se multiplièrent durant des années. Alors que cette affaire demeure encore un mystère, cette magnifique édition illustrée, signée Sébastien Pérez et Sophie de La Villefromoit, raconte l’histoire de Francès, la plus jeune des fillettes, telle qu’elle aurait pu se produire…

  • Les chroniques des fleurs d’Opale :

Couverture Les chroniques des fleurs d'opale, tome 1 : La candeur de la rose, partie 1Si seulement j’avais su combien ma vie allait basculer. Comment l’enfer m’aurait enchaînée. Si seulement j’avais pu entrevoir les rouages du destin. Les rencontres comme les pièges, les obstacles comme les révélations. Si j’avais su mieux distinguer bontés et malveillances. Amours, amitiés ou loyautés. Cette histoire serait toute autre. Mon histoire. Preuve que même les Dieux ne peuvent tout savoir. Rare rescapée du massacre de son village natal, Diphtil, une jeune fille du peuple de l’Air, est sauvée en territoire ennemi grâce au symbole étrange qu’elle porte sur le front. Elle serait la cinquième fille de la Déesse Aveugle. Séquestrée dans un monastère et manipulée par le prêtre Sarïn qui compte la livrer au roi une fois ses pouvoirs éveillés, elle est libérée par son frère, Naid, qui la persuade de partir avec lui. Sauf que les terres de l’Edenor sont semées de dangers et que la cruauté de certaines personnes, hantées par la haine et la guerre, s’oppose à la candeur de Diphtil, avide de découvrir ce monde dont elle a si peu joui. Mais avant tout, elle veut échapper à son destin. Est-ce possible, lorsque l’on est vouée à devenir une Déesse ?

  • Splintered :

Couverture Splintered, book 1

This stunning debut captures the grotesque madness of a mystical under-land, as well as a girl’s pangs of first love and independence. Alyssa Gardner hears the whispers of bugs and flowers—precisely the affliction that landed her mother in a mental hospital years before. This family curse stretches back to her ancestor Alice Liddell, the real-life inspiration for Lewis Carroll’s Alice’s Adventures in Wonderland. Alyssa might be crazy, but she manages to keep it together. For now. When her mother’s mental health takes a turn for the worse, Alyssa learns that what she thought was fiction is based in terrifying reality. The real Wonderland is a place far darker and more twisted than Lewis Carroll ever let on. There, Alyssa must pass a series of tests, including draining an ocean of Alice’s tears, waking the slumbering tea party, and subduing a vicious bandersnatch, to fix Alice’s mistakes and save her family. She must also decide whom to trust: Jeb, her gorgeous best friend and secret crush, or the sexy but suspicious Morpheus, her guide through Wonderland, who may have dark motives of his own.

  • Secrets :

Couverture SecretsA la mort de son père, Yeongjun, cinéaste audacieux mais homme taciturne et sans attaches, revient dans sa ville natale qu’il a quittée il y a vingt-cinq ans. Il y rencontre son frère et apprend que sur son lit de mort, leur père les a chargés d’une étrange mission : vendre la maison de leur enfance et faire don du fruit de la vente à une inconnue. Dès lors se lèvent les échos bruissants du passé, réveillant rêves et souvenirs, ranimant la violente rivalité des frères au temps où ils se disputaient l’attention d’un père dominateur qui a façonné leur personnalité et leur devenir d’homme. Vérité et mensonges, secrets et malédictions, amours cachés et haines anciennes se révèlent un à un, tissant une toile d’une complexité fascinante, qui se lit comme une métaphore de l’histoire de la Corée tout entière. Une quête sur la filiation et la transmission familiale au sein de la modernité, et un roman ample et grave, d’une émouvante mélancolie. Car que savons-nous de la vérité profonde des êtres qui nous furent proches, et même du cœur brûlant qui alimente notre propre volonté de vivre et d’aimer ?

  • Petits contes de printemps :

Couverture Petits contes de printemps

Ces très courts textes étaient les fragments d’un journal intime écrit entre un 1er janvier et un 12 mars. La tonalité de chacun est différente, tantôt intime et familière, tantôt d’une drôlerie délicate, tantôt étrange, tantôt empreinte de nostalgie. Sôseki donnait à voir le temps qui passe, la douceur d’un soir de neige ou la beauté des flammes. C’est une façon de dire l’impermanence des choses

  • Oneuli :

Couverture Oneuli

Contes traditionnels et légendes merveilleuses de Corée… Une petite fille, Oneuli (« aujourd’hui »), vit seule et l’âme en peine dans une vallée déserte. Elle apprend un jour que ses parents se trouvent à Woncheongang, une cité magique dans le ciel. Pleine d’espoir, Oneuli part pour un long voyage, sur la terre puis au ciel. Inspirée d’une légende coréenne, voici l’histoire d’Oneuli, petite fille au grand coeur qui tout au long de sa quête, découvre sa propre voie : venir en aide à ceux qui sont malheureux.

  • Mère-fée :

Couverture Mère-Fée

Hélène, jeune fille aussi complexée qu’introvertie, est plongée comme d’habitude dans la lecture d’un de ses contes de fées favori, parfaitement indifférente à tout ce qui l’entoure. Sa mère, excédée par son attitude, émet à voix haute le souhait qu’elle s’en aille pour de bon vivre dans le « monde enchanté » de ses livres !
À compter de cet instant, l’existence grise et routinière d’Hélène va brusquement prendre un tour insensé. Fées en voie d’extinction, chats qui parlent et elfes sexy, c’est de la fiction tout ça… non ?

  • Le vieux qui lisait des romans d’amour :

Couverture Le vieux qui lisait des romans d'amour

Lorsque les habitants d’El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d’un homme blond assassiné, ils n’hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l’étrange blessure la marque d’un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d’amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d’Amazonie dont la survie même est aujourd’hui menacée.

  • Le zoo de la tour de Londres :

Couverture Le zoo de la tour de Londres

Balthazar Jones est hallebardier de la Reine. II réside dans la Tour de Londres avec Hebe, sa femme, et leur tortue de 181 ans. Un jour, Balthazar est chargé par la Couronne d’aménager une ménagerie dans l’enceinte même de la Tour avec les animaux offerts à la Reine. La vie de Balthazar prend alors un tour franchement plus compliqué : les pingouins s’échappent, les girafes sont kidnappées et les dragons de Komodo font fuir les visiteurs ! Et pour ne rien arranger, la tortue de la famille disparaît et la femme de Balthazar décide, elle aussi, de faire sa valise…

  • Le secret du mari :

Couverture Le secret du mari

Jamais Cecilia n’aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l’ouvre et le temps s’arrête… John-Paul y confesse une faute terrible dont la révélation pourrait détruire non seulement leur famille mais la vie de quelques autres. À la fois folle de colère et dévastée par ce qu’elle vient d’apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va
la ronger, si elle parle, ceux qu’elle aime souffriront.

Connaissez-vous ces livres ? En avez-vous lu certains ? Qu’en avez-vous pensé ?