Premières lignes #42 : Les sorcières du clan du Nord, Irena Brignull

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre


Pour cette édition, je vais vous parler d’un roman jeunesse qui m’avait attirée grâce à son titre. Aimant beaucoup les sorcières, je ne pouvais, en effet, qu’être tentée par Les Sorcières du clan du Nord d’Irena Brignull. Cerise sur le gâteau, la couverture est également fort sympathique.

Poppy et Clarée ne pourraient avoir de vies plus différentes. Adolescente perturbée, Poppy se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente ; Clarée est une jeune sorcière qui a du mal à trouver sa place au sein de sa communauté secrète. Un jour, pourtant, leurs destins se croisent. Elles deviennent amies et se retrouvent en cachette, se faisant découvrir leurs mondes respectifs. Mais le doute grandit dans l’esprit de Poppy : ces phénomènes étranges qui entourent sa vie depuis toujours, les catastrophes qu’elle provoque sans le vouloir… serait-il possible qu’elle soit elle-même une sorcière? Et si son exil forcé dans le monde des humains avait un lien avec l’ancienne prophétie qui désignera la future reine des sorcières?

PREMIÈRES LIGNES

PROLOGUE

Les petites filles naquirent au moment où les horloges égrenaient les douze coups de minuit. Lorsqu’elles sortirent enfin du ventre de leurs mères, mouillées et gluantes, leur petit visage chiffonné par l’effort de l’accouchement, les poings serrés et les yeux fermés, un nuage sombre passa devant la pleine lune. Dans la forêt, le ciel devint noir. Une chauve-souris tomba, foudroyée en plein vol ; un saumon argenté remonta à la surface de la rivière, sans vie ; des escargots se desséchèrent à l’intérieur de leur coquille ; des papillons de nuit tombèrent en poussière, portés par la brise nocturne, et une chouette dévora ses petits.

Et vous, connaissez-vous ce roman ? L’avez-vous lu et qu’en avez-vous pensé ?

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

• La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Félicie lit aussi
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Lectures de Laurine
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
• La vie page à page…
Ombre Bones
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Camellia Burows
Le Monde de Callistta
Kaly Bizoux
Le chemin des livres
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Les lectures d’Angélique
Sheona & books
Ladiescolocblog
A Blue Feather Blog
Ma petite médiathèque
• Hubris Libris

Publicités

Premières lignes : Entre troll et ogre, Marie-Catherine Daniel

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vais vous présenter les premières lignes de ma dernière lecture : Entre Troll et Ogre de Marie-Catherine Daniel aux éditions actusf.

Arsouille est un vieux troll désabusé et perclus d’arthrite. Plus grand-chose ne l’inquiète, à part bien sûr les ogres, la guerre et son petit-fils qui doit entrer au collège…
Mais un soir, Arsouille reçoit une lettre pleine de regrets de son jumeau qu’il n’a pas vu depuis cinquante ans. La surprise est totale : son frère est un ogre et les ogres n’écrivent pas aux trolls. D’ailleurs, les ogres ne font pas dans le sentiment, pas même avant de vous arracher la tête. Alors qui a écrit cette lettre ? Arsouille qui ne sait pas déchiffrer une carte va devoir se rendre sur le front pour le découvrir…
Une enquête à mi-chemin entre la fantasy et le post-apocalyptique. Avec Entre troll et ogre, Marie-Catherine Daniel signe un roman puissant qui interroge la notion d’humanité.

PREMIÈRES LIGNES

wp-image-1047508714

Et vous, ce roman vous tente ?

Premières lignes #40 : Fabuleux nectar, Vincent Portugal

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, j’ai décidé de vous parler du dernier roman que j’ai lu et apprécié : Fabuleux nectar de Vincent Portugal. L’auteur, d’une très jolie plume, nous conduit dans un royaume où la magie règne. Empreint de poésie et d’un certain suspense, ce roman se lit très vite. Cerise sur le gâteau, la couverture est plutôt plaisante.

A noter que le livre concourt pour le Prix des auteurs inconnus, pour lequel je suis jury, dans la catégorie imaginaire.

Du haut de sa tour du Palais Suspendu, Misha étudie ses grimoires et réchauffe ses alambics. L’alchimiste du roi est un créateur talentueux. Il invente des sortilèges et murmure des poèmes pour transformer la magie en outils insolites.
Son quotidien est bouleversé par la capture de trois rebelles des îles Liberté qui luttent pour leur indépendance. Pourquoi la princesse Séléna s’est-elle livrée à ses ennemis ? L’alchimiste soupçonne la prisonnière de profiter de sa captivité pour leur tendre un piège.
La belle étrangère prétend que son navire contient des trésors dignes des légendes, l’héritage d’un antique peuple des mers. Ses ruses et ses manigances se teintent de mystère, de magie, et d’une alchimie fabuleuse qui pourrait changer le destin du royaume.

L’AUTEUR

Vincent Portugal plonge très tôt dans la littérature de l’imaginaire grâce à des auteurs comme Robin Hobb, Orson Scott Card, Fiona Mc Instosh ou Terry Goodkind. L’histoire du Souffle des Dieux est née au cours d’un rêve éveillé dans les jardins du palais de l’Alhambra, au cœur de la cité de Grenade. La magie de l’Andalousie a ouvert la porte d’un univers enchanté… et ne l’a jamais refermée. En dehors de sa passion pour la littérature, Vincent Portugal est ingénieur environnement dans une grande entreprise de transports publics, à Paris. Son imagination est nourrie par la musique et la magie des sons, qu’il continue à explorer avec le Bach Collegium Paris, un choeur semi-professionnel de chant baroque. Il se forme également à la pratique des massages Tuina (médecine traditionnelle chinoise) à l’école Baiyuan entre 2014 et 2017.

 

PREMIÈRES LIGNES

Les voiles du navire étaient tendues à craquer. Le vent s’engouffrait dans le tissu dans un sifflement continu. Le bateau fendait les eaux agitées à une vitesse excessive, par l’action combinée de la magie et des rafales.

Une femme aux cheveux d’or se tenait à l’arrière du vaisseau. Les mains crispées sur la balustrade, elle portait une robe blanche qui claquait au vent. Sa chevelure dansait follement autour de son visage. Ses yeux bleus étaient humides de larmes. Immobile, elle admirait une dernière fois sa patrie pour y puiser du courage. Le relief escarpé des îles Liberté s’éloignait. L’horizon s’apprêtait à engloutir leurs collines verdoyantes et leurs falaises de craie.

« Princesse, vous devriez vous abriter… », s’inquiéta un homme derrière elle.

Le garde du corps la dépassait d’une tête. Ses cheveux roux, secoués par le vent, s’agitaient comme les feuilles d’un érable. Son regard émeraude était troublé par le deuil de la jeune femme. Il déposa une étole sur ses épaules tendues. Dans un murmure, il invoqua un sortilège pour en réchauffer le tissu ; une étincelle de magie s’échappa de sa paume et les mailles de coton se gorgèrent de chaleur.

Et vous, ce roman vous tente ?

Les autres participants au rendez-vous :

• La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Félicie lit aussi
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Lectures de Laurine
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
• La vie page à page…
Ombre Bones
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Camellia Burows
Le Monde de Callistta
Kaly Bizoux
Le chemin des livres
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Les lectures d’Angélique
Sheona & books
Ladiescolocblog
A Blue Feather Blog
Ma petite médiathèque

Premières lignes #39 : Le sauveteur de touristes, Eric Lange

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vais vous parler d’un roman d’Eric Lange, Le sauveteur de touristes. Gagné à un concours, ce roman des éditions Taurnada me tente beaucoup.

Le Sauveteur de touristes par [Lange, Éric]

Je suis le sauveteur de touristes. C’est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non.

Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m’entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d’Émilie. Émilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut.

PREMIÈRES LIGNES

PROLOGUE

Je suis le sauveteur de touristes.

C’est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements, la plupart du temps pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non.

J’ai lancé cette activité par un terrible hasard. Elle ne cesse de croître pour une raison bien simple, évidente : le tourisme est l’industrie la plus lucrative du monde générant un chiffre d’affaires globale supérieur à celui de l’industrie pétrolière ou de l’armement. C’est aussi l’une des rares activités économiques dont on peut prévoir l’avenir avec certitude sur une décennie et cet avenir est radieux.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi  :

• La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Félicie lit aussi
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Lectures de Laurine
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
• La vie page à page…
Ombre Bones
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Camellia Burows
Aliehobbies
Le Monde de Callistta
Kaly Bizoux
Le chemin des livres
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Les lectures d’Angélique
Sheona & books
Ladiescolocblog
A Blue Feather Blog
• Prête-moi ta plume
Pousse de Gingko

Premières lignes #38 : Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vous présente les premières lignes d’un roman qui a déjà beaucoup fait parler de lui et que je pense attaquer aujourd’hui ou lundi : Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giébel.

Maman disait de moi que j’étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais…

Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés.
Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

PREMIÈRES LIGNES

wp-image--2008986478

Et vous, est-ce que ce roman vous tente ?

Voici les liens des autres participants :

• La Chambre rose et noire
Songes d’une Walkyrie
Au baz’art des mots
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Félicie lit aussi
La Booktillaise
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Au détour d’un livre
Lady Butterfly & Co
Lectures de Laurine
Le monde enchanté de mes lectures
Cœur d’encre
Les tribulations de Coco
Bettie Rose Books
• La vie page à page…
Ombre Bones
Les livres de Noémie
La Voleuse de Marque-pages
Camellia Burows
Aliehobbies
Le Monde de Callistta
Kaly Bizoux
Le chemin des livres
Vie quotidienne de Flaure
Les mots de Junko
Les lectures d’Angélique
Sheona & books
Ladiescolocblog
A Blue Feather Blog

 

Premières lignes #37 : La proie du dragon, Florence Cochet

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vais vous présenter les premières lignes de La proie du dragon de Florence Cochet que j’ai eu la chance de recevoir grâce à un ami de l’auteure.

La proie du dragon : Altérés T1 par [Cochet, Florence]

L’humanité a failli être décimée lors d’une apocalypse déclenchée par des intelligences artificielles. Trois siècles plus tard, le fléau a été maîtrisé par le gouvernement grâce à un contrôle strict des technologies.

C’est dans ce monde que la jeune Lutessa vit paisiblement avec son père qu’elle adore. Jusqu’au jour où il sabote son concours d’entrée à l’Institut des Technologies, brisant son rêve de devenir ingénieure. De quoi veut-il la protéger en l’empêchant de partir étudier à la capitale ?

Le pire survient quelques jours après lorsque Lutessa est infectée par de dangereux nanorobots. Emmenée de force dans les laboratoires du gouvernement, Lutessa découvre que les apparences sont souvent trompeuses. Les autorités veulent-elles protéger les citoyens ou, au contraire, les asservir ? Lutessa se retrouve au cœur d’enjeux qui vont la mettre sur les traces de ses origines et de sa mission…

Dans la guerre entre l’homme et la machine, elle est la clé de la paix.

PREMIÈRES LIGNES

wp-image--281093750

Et vous, ce roman vous tente ?

Premières lignes #36 : Le Secret de la clé d’acier : Le livre de raison, David Glomot

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, j’ai décidé de vous présenter les premières lignes d’un livre que j’ai reçu il y a peu, mais qui me tente énormément Le Secret de la clé d’acier de David Glomot.

1520. Muricellos le cartographe, Léonard le prêtre et Cartagena le chevalier sont abandonnés sur la côte de Patagonie par l’amiral et explorateur Magellan, cruel et visionnaire auteur du premier tour du monde. Ils devront survivre dans cette Terra Incognita. La découvrir, se découvrir dans un roman qui est une vraie quête initiatique. Abandonnés tel Robinson sur cette côte inhospitalière, ils vont affronter des Indiens hostiles et la solitude du chemin de croix. Dans cette aventure, que peuvent apporter au Nouveau Monde un jeune explorateur navarrais, un vieux clerc limousin et un noble conquistador espagnol ? Les derniers feux d’une chevalerie à l’agonie et le fanatisme religieux ? La raison et la science ? Depuis Christophe Colomb, Espagnols et Portugais sillonnent le monde. Mais il fallait être fous pour oser s’embarquer dans une telle aventure. Ou avoir beaucoup de choses à cacher pour quitter ainsi le Vieux Continent pour toujours… Découvrez les circonstances dans lesquelles fut rédigé le fameux Livre de raison, objet de toutes les convoitises. Quelles énigmes peuplent le passé des trois explorateurs ? Quel est donc le secret de la clé d’acier ?

PREMIÈRES LIGNES

wp-image--1338162008

Et vous, êtes-vous tentés par ce roman ?