Premières lignes #22 : Le mystère du livre disparu, au secours de Peter Pan

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette nouvelle session, c’est d’un livre jeunesse dont j’aimerais vous présenter les premières lignes : Le mystère du livre disparu (tome 1) que j’ai eu la chance de remporter à un concours. J’attends maintenant d’acheter le deuxième tome avant de le lire, histoire de ne pas être frustrée et de pouvoir enchaîner sur la suite si j’en ressens l’envie.

« Emportés par une cascade gigantesque, ils plongèrent dans un chaos où se mêlaient tous les héros de la littérature…Il était impossible d’en réchapper. »Anna et Gabriel sont bouleversés : la plus belle histoire jamais écrite, dont ils attendaient la sortie en librairie avec impatience, a disparu ! Pire encore, les héros et les histoires de leurs livres préférés sont tous mélangés… L’enquête commence, au cœur d’une aventure incroyable et magique, qui les mènera jusqu’au Pays imaginaire pour porter secours à Peter Pan.

PREMIÈRES LIGNES

PREMIÈRE IMAGE

Et vous, il vous tente ce livre ?

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Premières lignes #21 : Vie et opinions philosophiques d’un chat, Hyppolyte Taine

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Ces derniers temps, j’ai un peu délaissé le rendez-vous livresque Premières lignes que pourtant j’adore. Je le reprends donc avec un livre que j’ai trouvé, à ma grande surprise, ce week-end dans ma boîte aux lettres. C’est l’adorable Kakou qui m’en a fait cadeau !

Si vous ne connaissez pas son blog Complètement Kakou, je vous conseille d’y faire un tour autant pour découvrir les articles que la très gentille personne qui les rédige. Elle parle littérature, gourmandises, cosmétiques…

Screenshot-2017-10-8 Complètement Kakou

Voici donc le livre qu’elle m’a gentiment envoyé : Vie et opinions philosophiques d’un chat. Vous noterez que Kakou connaît parfaitement mon amour pour ces boules de poils ronronnantes.

51a-D05TqTL._SX318_BO1,204,203,200_

« J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure. »
Hippolyte Taine

Vie et opinions philosophiques d’un chat est un texte court, cynique et plein d’humour, que l’historien, philosophe et critique littéraire, Hippolyte Taine (1828-1893), rédige, comme entre parenthèses, pour reposer et amuser le lecteur, dans la seconde édition du Voyage aux Pyrénées, ouvrage paru en 1858 à la Librairie Hachette.

Considéré comme un texte rare, souvent cité, mais introuvable, c’est un petit classique de la littérature sur les chats.

PREMIÈRES LIGNES

20171008_174910-1

A noter qu’un petit chat se balade en bas de chaque début de chapitre 🙂

20171008_174846-1

Encore merci à Kakou pour cette lecture qui va être très vite dévorée. Et vous, il vous tente ce livre ?

Voici les participations des autres blogueurs :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Eléonore B
La Marmotte qui lit 

Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi
Fifty Shades of Books
Café littéraire gourmand
Lectrice assidue en devenir
Solivresse
Au détour d’un livre
La bibliothèque du manoir

 

Premières lignes #20 : La nuit des Korrigans, Yvon Mauffret

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour ce vingtième rendez-vous, je vais vous parler d’un livre découvert dans la bibliothèque du club de vacances Belambra de Guidel en Bretagne. Mes vacances ayant été assez pluvieuses, oui la photo est trompeuse, j’ai eu l’occasion de piocher dans les livres mis à disposition des clients. J’en ai ainsi ressorti un livre jeunesse au titre prometteur : La nuit des Korrigans de Yvon Mauffret.

20170916_113223-1

SACRÉS farceurs que ces korrigans Perr Balibouzic, l’usurier rapace, va en faire l’amère expérience. Mais quelle idée d’être un vieux ronchon et de ne penser qu’à l’argent ! Rien de tel pour les agacer… Le pauvre paysan Bénéad Guilcher, en revanche, n’aura qu’à se louer de leur fréquentation: c’est qu’il est toujours gai et qu’il sait inventer des histoires et des chansons. Et généreux avec ça… Mais sans doute voudriez-vous qu’on vous conte ici toute l’histoire ? Et puis quoi encore ?… C’est les korrigans qui en feraient, une tête, pour le coup ! Et avec eux, sait-on jamais… Prudence, donc.

PREMIÈRES LIGNES

20170916_113804-1

PREMIÈRE ILLUSTRATION

20170916_113832-1

Et vous, vous avez envie de rencontrer ces facétieux korrigans ?

Premières lignes #19 : La Voleuse de livres, Markus ZUSAK

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, j’ai décidé de vous présenter un livre qui a intégré ma PAL depuis peu, mais qui me tentait depuis très longtemps : La Voleuse de livres de Markus ZUSAK. C’est un livre dont j’ai entendu tellement de bien que j’appréhende un peu de le commencer… 

in22dex
Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.
Liesel Meminger y est parvenue.
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée.
Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? À moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres…

PREMIÈRES LIGNES

20170904_173711-1

Et vous, vous avez lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?

Premières lignes #17 : Cette chose étrange en moi, Orhan Pamuk(rentrée littéraire 2017)

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, j’ai choisi de vous parler du dernier livre que j’ai terminé et qui fait partie de la rentrée littéraire 2017 : Cette chose étrange en moi d’Orhan Pamuk. Pendant presque 700 pages, l’auteur nous narre la vie d’un vendeur de yaourt, mais pas que… C’est aussi la description d’une Istanbul en pleine évolution urbaine et politique. Je dois avouer que cette lecture m’a quelque peu sortie de ma zone de confort pour mon plus grand plaisir.

51z6AOaJNyL._SX347_BO1,204,203,200_

Comme tant d’autres, Mevlut a quitté son village d’Anatolie pour s’installer sur les collines qui bordent Istanbul. Il y vend de la boza, cette boisson fermentée traditionnelle prisée par les Turcs. Mais Istanbul s’étend, le raki détrône la boza, et pendant que ses amis agrandissent leurs maisons et se marient, Mevlut s’entête. Toute sa vie, il arpentera les rues comme marchand ambulant, point mobile et privilégié pour saisir un monde en transformation. Et même si ses projets de commerce n’aboutissent pas et que ses lettres d’amour ne semblent jamais parvenir à la bonne destinataire, il relèvera le défi de s’approprier cette existence qui est la sienne. En faisant résonner les voix de Mevlut et de ses amis, Orhan Pamuk décrit l’émergence, ces cinquante dernières années, de la fascinante mégapole qu’est Istanbul. Cette « chose étrange » , c’est à la fois la ville et l’amour, l’histoire poignante d’un homme déterminé à être heureux.

PREMIÈRES LIGNES

20170824_173220-1

Et vous , tentés par ce roman ?

Voici les premières lignes des autres participant(e)s :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi

 

 

Premières lignes : La Chanson de Roland

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette édition, je vais vous présenter les premières lignes d’un magnifique livre bilingue offert par mon père à Noël il y de cela plusieurs années : La Chanson de Roland. De mémoire, j’avais lu une bonne partie du livre, mais je pense que j’étais trop jeune pour tout comprendre.

20170813_152202-1

En 778, à Roncevaux, l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne, conduite par son neveu le comte Roland, tombe dans une embuscade. Près de trois siècles plus tard, à l’époque de la première croisade, cette déroute militaire devient le prétexte à la plus fameuse des chansons de geste : Charlemagne, le roi chrétien, combat les Sarrasins musulmans et venge la mort de Roland.

PREMIÈRES LIGNES

20170813_152255-1

Et vous, avez-vous déjà lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Voici les premières lignes des autres participants :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia
Félicie lit aussi

 

Premières lignes #15 : Quelques minutes après minuit – Édition du film, Patrick Ness

Premi!èr-1

J’ai décidé de participer au rendez-vous Premières lignes, initié par Ma lecturothèque, dont le principe est de citer, chaque semaine, les premières lignes d’un livre.


Pour cette nouvelle édition, j’ai décidé de vous présenter un livre que je n’ai pas encore lu, mais qui m’attend dans ma bibliothèque : Quelques minutes après minuit de Patrick Ness. Trouvant l’objet livre magnifique, j’ai opté pour l’édition du film illustrée par Jim Kay que j’avais découvert grâce aux livres illustrés de Harry Potter.

51Ddk1B35KL._SX392_BO1,204,203,200_

Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre vient, qui apporte avec lui l’obscurité, le vent et les cris…
Le roman original de Patrick Ness, magnifiquement illustré par Jim Kay et récompensé par les plus grands prix littéraires (dont le Prix Imaginales 2013, le Jugendliteraturpreis 2012 et la Carnegie Medal 2012). Une histoire bouleversante qui sait toucher le cœur des lecteurs de tous âges.
Découvrez également la grande aventure du film : interviews des acteurs (Liam Neeson, Sigourney Weaver…), témoignage du réalisateur J.A. Bayona, révélations sur la création du monstre et les effets spéciaux, photographies et dessins inédits… Une édition exceptionnelle qui dévoile les coulisses du tournage.

PREMIÈRES LIGNES

20170804_102331-1

ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE

Une fois le livre lu, je regarderai le film dont voici la bande annonce :

Et vous, vous avez lu le livre et/ou vu le film ? Qu’en avez-vous pensé ?

Voici les premières lignes des autres participants  :

• La Chambre rose et noire
• Lectoplum
Songes d’une Walkyrie
Pousse de Gingko
Camellia Burrows
Au baz’art des mots
Mon univers fantasy
Eléonore B
La Marmotte qui lit
Ibidouu
Page blanche et noire
Chronicroqueuse de livres
Chez Xander
Les pages qui chuchotent
Envie de lire
Critiques d’une lectrice assidue
A Blue Feather Blog
Les livres de Rose
Les livres de George
La couleur des mots
Rêveuse Éveillée
Au pays de Sophie
• Les lectures de Luna
Les Histoires d’Amélia