Kiwibook : les livres d’occasion à bon prix + offre de partenariat

 

Comme vous l’avez peut-être constaté lors de mes articles In My Mailbox, je suis une grosse acheteuse de livres d’occasion. Si j’ai des sites chouchous, je suis toujours ravie d’en découvrir d’autres à l’instar de Kiwibook. Je connaissais déjà le site de nom, mais je n’avais jamais passé de commande avant de lire l’article des lectures de Marinette qui mentionnait une offre de partenariat ouverte aux blogueurs et aux booktubers actifs.

 

avis des blogueuses et booktubeuses

 

L’OFFRE DE PARTENARIAT : votre première commande remboursée en échange d’un article 

L’offre est simple et très intéressante : votre première commande (25€ max, frais de port compris) vous est remboursée en échange d’un article relatant votre expérience sur le site.

remboursement commande

Pour profiter de cette offre, vous n’avez qu’à suivre la démarche clairement expliquée sur le site :

– Étape n°1 : prenez contact avec nous via le formulaire de contact en nous faisant une courte présentation de votre blog (merci de préciser l’URL de votre blog). Cette 1ère étape nous permettra de faire connaissance
– Étape n°2 : nous vous recontactons sous 48 heures pour valider ce partenariat
– Étape n°3 : vous pouvez  passer votre commande  sur Kiwibook (montant de 25 euros frais d’expédition compris, vous devez impérativement choisir une expédition via Mondial Relay)
– Étape n°4 : vous pouvez ensuite rédiger l’article de blog qui présente les services Kiwibook et votre expérience de commande sur le site qui comprends au moins 1 lien qui renvoi vers https://www.kiwibook.fr. Nous vous conseillons une longueur de 300 mots minimum. Cet article devra rester sur votre blog pendant une durée d’au moins 6 mois.
– Étape n°5 : nous procédons au remboursement intégral de votre commande.

Concrètement, j’ai envoyé ma demande via le formulaire de contact avant d’être recontactée rapidement par Benjamin qui a validé notre partenariat. Le plus dur a ensuite été de choisir mes livres parmi le large catalogue… Une fois mon choix arrêté, j’ai validé mon panier, choisi Mondial Relay comme mode de livraison (obligatoire) puis payé.

Mon colis reçu, j’ai envoyé un mail à Benjamin avec mes premières impressions et ai eu l’agréable surprise de constater de nouveau sa réactivité et sa disponibilité puisqu’il reste très à l’écoute de ce que l’on peut lui dire. Suite à la publication de cet article, je devrais par la suite recevoir le remboursement de ma commande.

MISE À JOUR : j’ai reçu le remboursement de ma commande le lendemain de la publication de mon article. Rapide et efficace ! 

MA COMMANDE

Mon choix s’est porté sur trois livres de ma wish list :

  • Sur la piste de Sherlock Holmes : 11,41€ – bon état. Reçu en très bon état.
  • Nota Bene – tome 2 : 7,05€ – Très bon état. Reçu en très bon état.
  • Clochette au pays des merveilles : 2,80€ – bon état. Reçu en très bon état.

Après quelques recherches, Kiwibook est le site qui proposait ces livres au meilleur prix.

KIWIBOOK : UN VRAI BON PLAN ? 

Si certain(e)s d’entre vous ont leur propre blog ou chaîne youtube, beaucoup sont aussi des lecteurs en quête d’ouvrages de qualité à des prix intéressants, l’achat de livres pouvant vite représenter un gros budget. Vous vous demandez donc probablement si le site vaut le coup… Et ma réponse est oui, sans aucun doute !

Points que j’ai appréciés :

  • Un large catalogue : livres  pour la jeunesse, BD, mangas, ouvrages de sciences humaines, d’art, manuels scolaires… Chacun devrait trouver son bonheur. Voici d’ailleurs quelques livres repérés pour moi et mon père lors de mes pérégrinations sur le site :

Pauvre âme en perdition: L'histoire d'une sorcière des mersAmour luxe et capitalisme

Le Hobbit - la désolation de Smaug. Le Guide officiel du filmLe Palais des illusions

Et si vous aimez les chats et l’humour, je vous recommande Journal d’un chat acariâtre que vous trouverez au prix de 3,21€, ce qui est plus que raisonnable pour ce livre en hardback que j’avais adoré et dont je vous avais déjà parlé.

Journal intime d'un chat acariâtre

  • Des prix compétitifs : avant de finaliser ma commande, j’ai comparé le prix de nombreux livres sur mes sites de référence pour les achats d’occasion. Et à quelques exceptions près, Kiwibook était soit positionné sur la même gamme tarifaire soit plus bas notamment pour Sur la piste de Sherlock Holmes que je n’ai jamais trouvé, malgré mes alertes, en-dessous de 16€ contre 11,41€ sur le site.

Sur la piste de Sherlock Holmes

  • L’état des livres : c’est probablement le point qui m’a le plus emballée puisque même les livres censés être en bon état sont arrivés en très bon état ! Et pour la maniaque que je suis, ce fut une très agréable surprise. Pour le moment, Kiwibook est le seul site sur lequel je m’autoriserai à acheter des livres en bon état.
  • Possibilité d’ajouter des livres en favoris en prévision de prochaines commandes et de créer des alertes :

Capture d’écran (51)

  • Plusieurs modalités de paiement dont Paypal.
  • Gratuité des frais de port à partir de 30€ par Mondial Relay.
  • Expédition depuis la France. 
  • Délais de livraison satisfaisants par Mondial Relay : commande passée dimanche dans la soirée, reçue le vendredi suivant.

Le site propose également un service de rachat de livres, mais je ne l’ai, pour ma part, pas (encore) testé. Sera également proposé un service d’échange de livres…

Le seul point négatif pour moi est l’absence de résumé des ouvrages proposés. Si vous cherchez des titres précis, cela n’est pas gênant, mais dans le cas contraire, vous devrez jongler avec un autre site du type Amazon. Le site est heureusement en train de travailler sur une solution pour régler le problème.


En conclusion, Kiwibook est un site que je vous recommande autant pour la variété des ouvrages proposés que les prix pratiqués qui permettent de se faire plaisir tout en maîtrisant son budget. Pour ma part, je n’hésiterai pas à fouiner régulièrement sur le site et à passer de nouvelles commandes, surtout maintenant que je suis rassurée sur l’attention portée par l’entreprise à l’état de ses livres.

Pour commander et/ou découvrir l’offre de partenariat, ça se passe sur le site de Kiwibook.

 

La bibliothèque : Grandir, Pauline Deysson

La bibliothèque : Grandir, Pauline Deysson | Light & Smell

Si ma mémoire ne me fait pas défaut, j’ai d’abord découvert ce roman sur Livraddict, mais c’est grâce au site Simplement que l’auteure me l’a très gentiment envoyé. Je la remercie ainsi que pour le marque-pages et la dédicace.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Imaginez un monde où ni la pauvreté, ni la guerre, ni les livres n’existeraient plus. Le technomonde.
Imaginez un lieu hors du temps, qui abriterait tous les rêves de l’humanité. La Bibliothèque.
Imaginez que ces deux univers se rencontrent.

À 10 ans, Émilie est choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire.
Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels.
Son premier livre la conduira sur une voie semée d’embûches, de magie et de doutes.
L’accompagnerez-vous ?

Mêlant conte philosophique, aventure et magie, La Bibliothèque doit comporter cinq tomes. Grandir est le premier ; les autres seront Vivre, Aimer, Mourir et Rêver.

  • Broché: 502 pages
  • Editeur : Pauline Becker (28 août 2016)
  • Prix : 15€
  • Autre format : ebook

AVIS

Vous avez faim ? Voici un plat pour vous sustenter ! Vous avez froid ? Voici de quoi vous réchauffer le corps à défaut du cœur ! Vous vous ennuyez ? Jouez à ce super jeu vidéo sélectionné pour vous par votre Revery, une machine qui sera votre meilleur ami répondant voire anticipant chacun de vos besoins. Alors n’est-ce pas magnifique de vivre dans une société où la moindre de vos envies est satisfaite immédiatement grâce à la technologie ? Bienvenue dans le technomonde !

Émilie, fillette de dix ans, se pose beaucoup de questions et sent, en son for intérieur, qu’il existe une autre voie que celle qu’on lui montre. A l’issue d’un test qu’elle réussit, elle refusera néanmoins de prendre son Revery supposé lui apporter le bonheur, sans s’imaginer une seule seconde les conséquences sur sa vie. Sa tentative pour sortir des sentiers battus ne passera en effet pas inaperçue dans une société ultra-formatée où toute différence doit être annihilée. Elle sera heureusement sauvée d’un funeste destin en étant transportée dans un lieu hors du temps, La Bibliothèque. En son sein, plus de technologie, mais des livres qui sont ici tout autant de rêves qui s’offrent aux âmes. La Bibliothécaire veille sur ces livres, guide les âmes vers les ouvrages dont elles ont besoin et crée de nouvelles histoires. Émilie, quant à elle, devient son apprentie et apprend, petit à petit, les secrets de l’écriture et des rêves avant de se plonger dans son premier livre

Commencera alors pour cette jeune fille une aventure faite de découvertes, parfois belles, parfois horrifiantes, de peine, de pleurs, mais aussi d’amitié et d’espoir. Mais n’est-ce pas ce que devrait être toute vie ?

Alors que j’ai d’emblée trouvé le style de l’auteure très travaillé et prompt à satisfaire mon admiration pour les belles plumes, j’ai eu du mal à m’immerger dans le récit. Il m’a fallu attendre la formation de bibliothécaire d’Émilie et son apprentissage de la lecture pour vraiment m’intéresser au roman. J’ai, en outre, adoré la voir découvrir l’histoire d’Icare et Dédale, deux personnages qui devraient parler à pas mal de lecteurs, et celle du Voleur de cœurs et sa quête du rêve universel. Mais c’est vraiment quand notre héroïne se lance dans la lecture de son premier livre que mon attention a complètement été happée, et que je n’ai plus levé la tête de mon livre.

C’est d’ailleurs assez étrange, alors que le lecteur sait très bien qu’Émilie ne vit pas vraiment l’aventure que l’on suit, mais la lit ou la rêve, on ne peut pas s’empêcher, comme elle, de se prendre au jeu. Très vite, la barrière du livre/du songe s’efface pour nous faire vivre l’aventure d’Émilie et de ses amis comme si elle était nôtre. Il faut dire que l’auteure ne vous laisse pas le choix en vous donnant tellement de détails et d’images qui prennent vie devant vos yeux, que de lecteur, vous en devenez presque acteur. Et de l’action, il y en a que ce soit dans le technomonde où les Clandestins qu’a rejoint Émilie se battent pour la liberté ou dans des endroits habités par des créatures surnaturelles comme des sirènes, des elfes, des mages, des fées…

Je ne m’attendais pas forcément à rencontrer autant de créatures magiques et je dois dire que c’est un point que j’ai particulièrement apprécié. J’ai aimé découvrir l’environnement de ces créatures fascinantes qui aideront, chacune à leur manière, nos héros dans leur combat. Je dois toutefois avouer une nette préférence pour le monde des sirènes qui est particulièrement immersif. D’apparence plus froides que d’autres créatures rencontrées dans la suite de l’aventure, certaines sirènes n’en demeurent pas moins attachantes. A cet égard, alors que je n’ai pas l’âme d’une romantique, je n’ai pu m’empêcher d’être touchée par l’histoire de Mélisande que, bien sûr, je ne vous dévoilerai pas. Je me contenterai de vous dire qu’Émilie ne s’est pas non plus montrée insensible à celle-ci.

Émilie est d’ailleurs une fillette assez intrigante. Bien qu’elle ait été élevée dans les mêmes conditions que les autres enfants, elle se pose beaucoup de questions, et a cette force de caractère qui la pousse à ne pas se laisser écraser par les principes et les règles qu’on lui a dictés toute sa vie.  Elle se montre également sensible tout en étant assez rationnelle pour avancer malgré les difficultés qu’elle rencontrera sur sa route pour la liberté. Et les difficultés seront nombreuses : trahison, peur, morts de personnes auxquelles elle tenait, doutes… Elle fait face à toutes les situations avec un tel aplomb voire un certain leadership que j’ai parfois eu le sentiment d’un décalage entre ses actions et son âge. Mais l’environnement dans lequel elle a grandi et les épreuves qu’elle traverse peuvent expliquer cette maturité que l’on associerait volontiers à un personnage plus âgé. Quoi qu’il en soit, difficile de ne pas s’attacher à cette fillette qui fait montre d’un courage à toute épreuve.

Quant aux autres personnages, sans les détailler un par un, je les ai trouvés très réalistes avec cette part d’ombre et de lumière qui caractérise l’être humain. Certains m’ont plus touchée que d’autres, mais comme pour Émilie, j’ai croisé les doigts pour qu’ils aient tous une fin heureuse. En parlant de personnages nuancés, Taméo, la personne à la tête des Clandestins en est un parfait exemple. Il se bat pour que chacun puisse retrouver les rênes de sa vie et vivre comme il le souhaite, en toute liberté, ce qui est fort louable. Néanmoins, obnubilé par son objectif, il en est devenu tellement froid qu’on peut se demander parfois s’il n’est pas plus proche des personnes qu’il combat qu’il ne le pense. C’est ainsi qu’il est prêt à sacrifier les personnes qui le soutiennent pour le bien du « groupe » sans se poser de questions. Soyons clairs, dans une guerre, car ici nous sommes bien dans une guerre pour la liberté, les pertes humaines sont une réalité. Mais la froideur avec laquelle il les considère laisse songeur. De la même manière, il est prêt à laisser mourir des enfants car ils sont trop longs à former et reviennent trop cher… A la question, la fin justifie-t-elle les moyens, sa réponse ne fait donc pas de doute. La liberté a un prix que Taméo est prêt à payer !

Comme vous l’avez certainement deviné, ce roman est riche, très riche ! L’imagination de l’auteure est foisonnante et entraîne le lecteur dans une multitude d’aventures, mais également de réflexions parfois philosophiques. C’est d’ailleurs là, à mon sens, toute l’originalité et la puissance de ce roman : arriver à nous divertir à travers l’histoire d’Émilie et de ce technomonde tout en nous invitant à penser et à réfléchir à notre propre monde. Le technomonde et ses excès ont de quoi faire peur, mais ce qui se révèle peut-être encore plus perturbant, c’est que nous ne pouvons que faire des parallèles avec notre propre réalité : abrutissement des masses puisqu’un peuple qui ne pense plus est un peuple qui se laisse contrôler, course effrénée à la satisfaction de besoins vides de sens qui n’apportent pas le bonheur escompté et qui nous poussent à toujours vouloir plus, monde de plus en plus connecté n’empêchant pas la solitude derrière son écran, perte de sens dans une société valorisant l’image et le bien-être de surface à défaut de l’être, grignotage des libertés individuelles pour assurer la sécurité des individus… Nous n’en sommes heureusement pas encore venus à éliminer toute liberté et toute tristesse pour assurer un bonheur de façade. L’auteur soulève également la place de la technologie qui gère la vie des habitants du technomonde au point de les rendre dépendants et de les isoler les uns des autres. Difficile de ne pas penser à tous ces appareils et évolutions technologiques qui ont intégré notre quotidien et sans lesquels nous ne nous imaginerions plus vivre. Le roman aborde beaucoup d’autres points que je vous laisserai le plaisir de découvrir.

En conclusion, avec La bibliothèque vous découvrirez un monde où la technologie règne en maître et dans lequel, l’initiative humaine est supplantée par celle de machines. Mais vous découvrirez aussi le pouvoir des livres, des rêves et de l’envie de liberté qui poussent une fillette de dix ans à lutter contre le système et l’ordre établi. En vous plongeant dans cette lecture, vous entamerez un double voyage, le premier vous fera vivre une aventure épique soumettant votre cœur à différentes émotions, quand le second vous conduira à réfléchir à des notions fondamentales comme le bonheur, la liberté, le sens de la vie… Qu’un seul niveau de lecture ou les deux vous intéressent, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce livre, au côté d’Émilie. Comme elle, vous en sortirez peut-être grandis, et certainement, comme moi, ravis.

Je suis maintenant impatiente de découvrir le second livre que notre héroïne ouvrira dans le deuxième tome de la saga qui devrait en comporter cinq.

8142zDjQRjL._SY200_

Site de l’auteurePage FB

Envie d’acheter ou de feuilletez les premières pages de La bibliothèque ?

Enregistrer

Cadeaux d’anniversaire : Kobo Aura One, livres et Alice !

dsc_06501.jpg

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai fêté mon anniversaire et ai été, à cette occasion, très gâtée. Aucune réelle surprise puisque j’ai choisi tous les cadeaux moi-même, mais cela ne m’a pas empêchée de me sentir comme une enfant à chaque ouverture de paquet.

ALICE FOREVER

Cette série de A. G. Howard s’inspirant d‘Alice au pays des merveilles me tente depuis longtemps d’autant que les couvertures sont juste magnifiques. L’intérieur des livres est également très joliment travaillé.

DSC_0653

Cet album du film est une pure merveille même si je n’ai, pour le moment, fait que le feuilleter.

DSC_0662

Cette montre est restée longtemps en rupture de stock, mais elle est maintenant mienne. Je la trouve sublime, mais ne pense pas la mettre sauf en de rares occasions. Je la considère plutôt comme un objet de collection.

DSC_0664

Et voici mes premiers tsum-tsum qui sont encore plus adorables en vrai que sur la photo. J’ai un peu l’impression de retomber en enfance avec ces petites peluches.

DSC_0654

AUTRES LIVRES

J’ai reçu deux livres de ma wish-list avec comme thème les vampires :

DSC_0666

FAIRYLOOT

Je ne l’ai pas encore reçue, mais j’ai eu la chance qu’on m’offre la box de juillet. Si vous ne connaissez pas cette box, je vous invite à consulter cet article ou celui-ci. Vous y découvrirez le concept ainsi que le contenu de deux éditions.

static1.squarespace.com

LE SUPER MÉGA CADEAU : la KOBO AURA ONE

Mon ereader Sony faisant quelques siennes, j’avais pris l’habitude de lire sur mon portable ce qui n’est pas forcément la panacée quand on souffre déjà d’une très forte myopie. Après de très longues hésitations, j’ai jeté mon dévolu sur la Kobo Aura One principalement pour la taille de son écran.

DSC_0672

Je suis en pleine découverte de ma KOBO et reprends plaisir à la lecture en numérique. On peut maintenant espérer que je fasse un peu diminuer ma PAL numérique qui a dangereusement enflé au fil des années. Heureusement que les ebooks ne prennent pas de place…

Après mon obsession pour les chats, je crois que vous ne douterez plus de celle pour l’univers d’Alice au pays des merveilles 🙂

Concours remporté : The love book

dsc_0696

J’ai eu la chance de gagner l’un des lots proposés par Virginie et Mélie du blog The love book lors du concours fêtant les un an de leur blog :

« Les livres viennent de nos propres bibliothèques ; il y aura des livres d’occasion, des neufs, des grands formats et des poches, des lots axés sur des genres et des lots mixtes… »

Et j’ai remporté le lot numéro 11 :

hofq9sl3up_tflgfzyfcaetv2yw500x375

Photo du blog The Love Book

Le colis a été très soigneusement préparé par Virginie que je remercie. Il contenait donc les trois livres suivants sans oublier un marque-page plutôt sympathique :

dsc_0710

Mais ce n’est pas fini ! Lors du concours, j’ai répondu à un questionnaire ce qui a permis aux deux créatrices du blog de personnaliser les autres éléments du paquet :

Enfin, il y avait une crème pour  les mains :

dsc_0706

Je remercie Virginie et Mélie pour toutes ces surprises. Il ne me reste plus maintenant qu’à attaquer la lecture des livres. Quant aux gourmandises et aux thés, on me souffle dans l’oreillette qu’ils sont déjà bien entamés.

Bilan lecture novembre 2016

bilanlecture-1

Novembre étant terminé, voici l’heure de faire un petit bilan sur mes lectures qui ont été nombreuses grâce notamment au Challenge week-end à 1000 et au Challenge de Noël.

Côté romans/novella…

Côté BD, comics, roman graphique…

J’avais décidé fin octobre de me lancer en novembre dans un petit défi « 1 ouvrage graphique par jour« . J’ai réussi à lire les 30 ouvrages prévus mais j’ai un peu triché car il m’est arrivé de lire 2 ou 3 BD le même jour pour rattraper mon retard. C’est donc une demi-réussite. Tous les ouvrages sont des emprunts bibliothèque.

Chroniques du mois

J’ai chroniqué :

Livre du mois

Si je ne devais retenir qu’un livre, ce serait mon coup de coeur : Le singe de Hartlepool (Delcourt) basé sur une légende anglaise.

4

BILAN : 43 ouvrages lus dont 30 BD/COMICS, 6 chroniques publiées.

Et vous, vous avez fait de belles découvertes livresques en novembre ?

Book haul : ma PAL s’agrandit #1

Je vous présente les différentes nouveautés qui sont venues agrandir ma PAL. Il y en a d’autres mais elles feront l’occasion d’un ou de deux autres articles.

BOOKCROSSING

Lors de mes dernières vacances, j’ai eu la chance de tomber sur un livre en itinérance : Inferno de Dan Brown. Comble du bonheur, il s’agit de la version anglaise. Je ne sais pas quand je le lirai mais je suis dans tous les cas, très heureuse de ma découverte.

index.jpg

SERVICE PRESSE

J’ai  été sélectionnée pour recevoir un livre dans le cadre d’une opération Masse critique de Babelio. Je remercie le site ainsi que les Éditions L’école des loisirs.

61zp3cxkj7l-_sx195_

ACHATS

En visite chez un bouquiniste qui vend des livres d’occasion et des livres neufs à prix réduit, j’ai craqué devant Tom Patate, une série jeunesse avec de belles couvertures et de jolies illustrations.

index51lzeuml7rl-_sx330_bo1204203200_ 51qtb7hghsl-_sx330_bo1204203200_

J’évite les achats de mangas mais j’ai néanmoins décidé de poursuivre ma collection de Save Me Pythie de Elsa Brants avec le tome 2. J’avais adoré le premier tome.

51qnovlyabl-_sy346_

Étant de nature anxieuse et plutôt impatiente, j’ai décidé de tenter la méditation. Après avoir sollicité quelques avis, j’ai jeté mon dévolu un livre de Christophe André. Je n’ai toujours pas pris le temps de le commencer mais j’attends d’être dans un état d’esprit un peu plus reposé avant de me lancer.

690Enfin, dans une optique de réduction des déchets, je me suis procurée un livre qui me tentait beaucoup : Famille (presque) zéro déchet.

5109hcolddl-_sy346_

Voilà pour les dernières nouveautés de ma PAL. Un article devrait suivre avec cette-fois mes achats de livres de la maison d’édition Le petit caveau.

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Book haul NOZ #1 : des livres en pagaille

DSC_0571

J’ai découvert par hasard qu’il existait un NOZ pas trop loin du lieu où nous effectuons notre drive. Piquée par la curiosité, j’ai donc fini par franchir les portes du magasin où sont vendus à des prix défiants toute concurrence des articles en tout genre : produits de beauté, vêtements, DVD, livres, jouets, produits d’entretien…

Je faisais mon petit tour sans être très emballée avant de tomber sur des bacs remplis de… livres ! A partir de là, vous aurez compris que NOZ a conquis mon cœur même si l’état de certains ouvrages, malmenés par des clients indélicats, l’a parfois aussi meurtri.

Depuis cette première visite, j’y suis retournée plusieurs fois sous l’œil attentif de ma moitié toujours affolée à l’idée que je revienne les bras plein de livres alors que je me plains régulièrement du manque de place dans mes bibliothèques.

Livres en anglais : j’essaie de lire plus souvent en anglais mais il me reste des efforts à fournir dans ce domaine. Pour me motiver, j’ai pris quelques livres dont un classique d’Alphonse Daudet. Je pense que ce sera la première fois que je lis un auteur français en anglais.

DSC_0587

Livres en français :

  • Chocolat et sa suite, Des pêches pour Monsieur le Curé de Joanne Harris : ce sont des livres que je n’aurais jamais achetés en temps normal mais j’ai été séduite par leur couverture. Je trouve juste dommage la différence de taille entre les deux livres.

« À Lansquenet, petit village perdu quelque part en France, mis à part les sempiternels sermons du sombre Reynaud, le curé intégriste de la paroisse, il ne se passe jamais rien. Alors, quand Vianne Rocher et sa fille Anouk décident de s’y installer pour ouvrir une chocolaterie, c’est tout le village qui se met à jaser. Ce qui est assez facile : Vianne n’est pas mariée, elle ne va pas à l’église, et même, elle ose ouvrir sa boutique de délices en plein carême ! Cela fait d’elle la cible idéale pour ce pauvre Reynaud et sa troupe de grenouilles de bénitier. Mais, contre toute attente, Vianne semble très bien s’intégrer dans le village ensorcelé par ses douceurs : ç’en est trop pour ses adversaires, qui vont tout faire pour lui barrer la route, allant jusqu’à la traiter publiquement de sorcière. Mais sur ce point, peut-être n’ont-ils pas tout à fait tort… « 

DSC_0590

Chocolat a été adapté au cinéma avec Johnny Depp et Juliette Binoche.

  • Le Pays sous le ciel de Matilde Asensi : je ne connaissais pas ce roman mais j’ai hâte de le découvrir.

« Nous sommes en 1923. Elvira de Poulain est une peintre espagnole qui vit en France. Elle apprend la mort de son mari, un homme d’affaires établi à Shangai, dans des circonstances étranges. Accompagnée de sa nièce, elle entreprend un long voyage en paquebot pour rejoindre la Chine post-impériale, et régler la succession de son époux. Dès son arrivée, elle se trouve embarquée malgré elle sur la piste du mausolée du premier empereur, immergée dans le milieu interlope des gangsters, de l’opium et des intrigues politiques »

DSC_0593

  • Petits mystères de l’histoire de France, tome 2 de Jean-Paul Rouland : c’est le genre de livre qui ne se lit pas d’une traite ou du moins, je préfère lire quelques histoires entre deux lectures plus importantes. J’adore le parti pris de l’auteur de s’intéresser à des faits peu connus de l’histoire de France. Par chance, j’ai pu acheter le tome 1 lors d’une brocante.

« Saviez-vous que le Roi Soleil connut la première fois l’amour dans les bras d’une baronne borgne ? ; Qu’Ambroise Paré demanda 10 têtes de condamnés à mort fraîchement décapités pour tenter de soigner Henri II grièvement blessé à la tête lors d’un tournoi ? ; Que la Tour Saint-Jacques à Paris a été sauvée par des chasseurs ? ; Que l’aviateur Roland Garros et la chanteuse Isadora Duncan dansèrent en pleine nuit, place de la Concorde, en 1918, durant une alerte aérienne ? ; Que Napoléon serait moitié corse et moitié… breton ? ; Que le docteur Guillotin renia la guillotine ? …
Ce sont-là quelques-unes des soixante anecdotes mystérieuses et méconnues de l’Histoire de France que nous raconte avec sa gouaille et son humour, Jean-Paul Rouland, fin érudit et historien de l’insolite. Ce sont les meilleures anecdotes glanées au cours des 40 années de jeux radio et télévision produits avec Pierre Bellemare qui sont proposées dans ce livre qui séduiront toutes les générations. »

DSC_0588

Je ne les ai pas mis en détails mais je profite de mes visites pour faire le plein de DVD d’horreur, de zombies et autres bestioles que ma mère adore. Elle a beaucoup apprécié le film Gingerdead man…

DSC_0599

Il ne me reste plus qu’à lire toutes ces nouveautés et, peut-être, tomber sur une pépite.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer