In My Mailbox #171

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Accrocdeslivres. »


PAPIER

  • 48h de la BD : cette opération permet à un large public de découvrir une sélection de BD et de mangas à 2€. Je possède déjà certains de ces titres, mais je les ai rachetés de manière à pouvoir les partager autour de moi.

  • Backup : ayant apprécié Outsphere du même auteur, je suis curieuse de découvrir ce roman…

Couverture Backup

LOISIRS CRÉATIFS

EBOOKS

Origin T01 par [Boichi]

Born to be on air! T01 par [Hiroaki Samura]

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?

 

In My Mailbox #108 : un magnifique gain concours !

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


J’ai eu la chance de remporter, il y a un petit moment, un superbe concours organisé par Benjamin du blog Le parfum des mots.

J’ai ainsi reçu un colis bien garni que j’ai eu envie de vous présenter.

DSC_0611

La bougie sent divinement bon et sera bientôt brûlée, probablement devant un bon film ! Benjamin a également mis dans le colis, entre autres, des marques-pages et des cartes illustrées provenant d’anciennes éditions de la Fairyloot. Comme toujours avec cette box, les graphismes sont très beaux et soignés. Tous ces goodies papier ont donc rejoint ma pochette consacrée à la papeterie Fairyloot.

Et j’ai eu la chance de recevoir trois livres VO en hardback dont deux qui étaient dans ma wish list :

  • How to think like Sherlock : c’est le livre qui me plaît le plus adorant ce grand détective !

‘You see, but you do not observe. The distinction is clear’. Such were the words of the master detective Sherlock Holmes to Dr Watson, as he noted how his friend failed to implement Holmes’ techniques. In « How to think like Sherlock » you will learn how to increase your powers of observation, memory, deduction and reasoning using the tricks and techniques of the world’s most famous detective, Sherlock Holmes. The book incorporates the latest techniques and theories across a range of topics: NLP, memory mapping, body language, information shifting and speed reading – this is a supremely practical book that will make you look at the world in a new light, and more importantly, impress those around you. Packed full of case studies, quotes and trivia from Arthur Conan Doyle’s original novels and short stories, the book also includes a series of fun tasks and games for you to complete that will ensure that when you reach the end of the book you will be thinking like Sherlock Holmes, the master of the science of deduction. You will never look at a shirt cuff, trouser hem or scuff of dirt on a shoe in the same way again.

  • Nemesis d‘Anna Banks :

Nemesis (English Edition) par [Banks, Anna]

The princess didn’t expect to fall in love–with her nemesis.

Princess Sepora of Serubel is the last Forger in all the five kingdoms. The spectorium she creates provides energy for all, but now her father has found a way to weaponize it, and his intentions to incite war force her to flee from his grasp. She escapes across enemy lines into the kingdom of Theoria, but her plans to hide are thwarted when she is captured and placed in the young king’s servitude.

Tarik has just taken over rulership of Theoria, and must now face a new plague sweeping through his kingdom and killing his citizens. The last thing he needs is a troublesome servant vying for his attention. But mistress Sepora will not be ignored. When the two finally meet face-to-face, they form an unlikely bond that complicates life in ways neither of them could have imagined.

Sepora’s gift could save Tarik’s kingdom from the Quiet Plague. But should she trust her growing feelings for her nemesis, or should she hide her gifts at all costs?

A thrilling futuristic fantasy in which the fate of the world’s energy source is in the hands of a prince and princess who are rivals, by the New York Times-bestselling author of the Syrena Legacy.

  • Flashfall de Jenny Moyer :

Flashfall (English Edition) par [Moyer, Jenny]

Orion is a Subpar, expected to mine the tunnels of Outpost Five, near the deadly flash curtain. For generations, her people have chased cirium—the only element that can shield humanity from the curtain’s radioactive particles. She and her caving partner Dram work the most treacherous tunnel, fighting past flash bats and tunnel gulls, in hopes of mining enough cirium to earn their way into the protected city.

But when newcomers arrive at Outpost Five, Orion uncovers disturbing revelations that make her question everything she thought she knew about life on both sides of the cirium shield. As conditions at the outpost grow increasingly dangerous, it’s up to Orion to forge a way past the flashfall, beyond all boundaries, beyond the world as she knows it.

Encore un grand merci à Benjamin pour ce très beau gain concours !

Et vous, connaissez-vous ces livres ?
Vous tentent-ils ?

Leggere come i sogni (Zouck), Pierre Bottero (Lecture VO)

PB

Leggere come i sogni de Pierre Bottero est la version traduite en italien de son livre Zouck. J’avais décidé de lire cet ouvrage dans le cadre du Big challenge Livraddict.

Ayant perdu l’édition française que je possédais, j’ai préféré me tourner vers l’édition italienne de manière à avancer dans mon challenge des langues.

AVIS

Commençons par le niveau d’italien…

Pendant ma scolarité, j’avais un assez bon niveau d’italien mais le manque de pratique de la langue a occasionné quelques dégâts… Heureusement, Leggere come i sogni est un roman jeunesse qui s’avère plutôt accessible. Je n’ai pas forcément compris chaque mot mais le contexte aidant, j’ai pu suivre sans problème le fil de l’histoire.

A titre indicatif, je l’ai lu en deux fois en un peu plus de deux heures. Si l’on désire renouer avec l’italien, cet ouvrage me semble donc être un bon début. Je prévois une relecture avec cette fois-ci un dictionnaire et un petit carnet pour enrichir mon vocabulaire et revoir mes conjugaisons. En effet, même si c’est un roman jeunesse, l’auteur ne se cantonne pas au présent et au passé composé.

L’histoire…

Je me suis assez vite attachée à Zouck que l’on apprend à découvrir tout au long du roman. Menant une vie équilibrée, son existence tournait autour de trois choses : une vie de famille banale avec des parents soudés, une petite sœur horripilante, des dîners familiaux autour des sempiternelles questions sur le déroulement de la journée à l’école…, sa meilleure amie et la danse. Une vie ordinaire de lycéenne en somme !

Puis, des éléments perturbateurs vont progressivement venir bousculer l’ordre établi. Il y a d’abord la nouvelle relation amoureuse de sa meilleure amie avec un quadragénaire rencontré sur Internet. J’ai trouvé que cette relation aurait d’ailleurs mérité d’être un peu plus développée. Abordée superficiellement, elle donne presque l’impression qu’une relation amoureuse entre une lycéenne et un homme de 40 ans est une chose normale. Au-delà de son aspect dérangeant, cette relation va progressivement éloigner Maiwenn et Zouck l’une de l’autre à un moment de leur vie où leur amitié leur est plus que jamais indispensable…

Le deuxième élément à noter survient quand Zouck entend une conversation entre sa prof de danse et une sommité en la matière sur son poids trop important pour lui permettre d’espérer rentrer un jour à l’Opéra. On comprend immédiatement les dégâts que cette conversation va engendrer sur notre héroïne notamment si l’on se rappelle que maigrir faisait déjà partie des choses qu’elle souhaitait réaliser.

A travers ce livre, Pierre Bottero a su monter qu’une parole presque anodine peut avoir de lourdes conséquences sur des personnes, pas encore adultes mais plus enfants, qui sont en pleine phase de construction. L’anorexie est abordée assez superficiellement (pas de scènes choc, de détails superflus…) ce qui peut s’expliquer par le fait que nous sommes face à un livre jeunesse. Malgré cela, on suit parfaitement l’enchaînement qui va conduire Zouck à se priver de nourriture, les dangers de  ce comportement sur sa santé, l’impuissance de son entourage, la souffrance qui se cache derrière l’anorexie…

Les lecteurs, témoin de la maladie de Zouck, ne peuvent être que touchés par sa fragilité mais également par son envie de s’en sortir. Les pages défilent rapidement car on a envie de savoir ce qui va arriver à Zouck, on se surprend à craindre le pire et à espérer le meilleur : son entière guérison. Sans pathos excessif, l’auteur a ainsi su me toucher autant par la personnalité de son personnage principal que par sa plume.

MA NOTE : 4/5

En résumé, je craignais de ne pas accrocher à l’histoire, la danse ne m’intéressant pas outre mesure. Heureusement, même si cette activité est la passion de Zouck, le roman ne lui ai pas consacré. Il parle plutôt de l’engrenage qui va conduire une jeune fille des plus ordinaires vers la spirale des troubles alimentaires et plus particulièrement, de l’anorexie.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer