Mini-chroniques en pagaille #16

Mini-chroniques en pagaille

Plus détaillées qu’un simple commentaire, mais moins développées qu’une chronique, les mini-chroniques me permettent de partager succinctement mon avis sur certaines de mes lectures que je n’ai pas eu le temps de chroniquer de manière plus classique.


Les trois petits ouvrages présentés dans cet article sont proposés gratuitement (cliquez sur les titres pour les télécharger).

Couverture Teddy The Squirrel Becomes a Pilot
Teddy est un écureuil qui ne s’intéresse pas vraiment aux noisettes ni à l’idée de faire des provisions pour l’hiver. Lui, c’est plutôt un doux rêveur qui s’imagine volontiers en pilote d’avion. Un rêve inattendu pour un écureuil qui ne manque pas de personnalité !

Mais ce qui aurait pu rester une douce lubie va devenir une réalité quand l’avion télécommandé d’enfants jouant dans le parc s’écrase entre les branches d’un arbre….

Voici un mignon petit livre sur le courage et la force des rêves qu’il ne faut jamais abandonner ! Très courte et très accessible au niveau de la langue, l’histoire de cet écureuil et de son frère est parfaite pour une première lecture en anglais. Elle pourrait également séduire les adultes avec une âme d’enfant souhaitant se replonger en douceur dans la langue de Shakespeare.

Le très insolent Harry Watson est surpris à l’annonce du challenge organisé par sa professeure d’économie ménagère : choisir une boîte mystère et utiliser une partie de ses ingrédients dans une recette ! Les fans de MasterChef et autres émissions du genre de sa classe sont ravis, lui beaucoup moins. Mais comme il nous semble un peu râleur cet élève, rien d’étonnant à sa réaction.

La suite des événements, quant à elle, est beaucoup plus inattendue, Harry n’étant pas au bout de ses surprises. Je n’en dirai pas plus sur ce point puisque tout le charme du roman réside dans l’imagination fertile de l’autrice. Il se dégage d’ailleurs un petit air d’Alice au pays des merveilles dans ce récit qui tend quelque peu vers l’absurde, les élèves se comportant de manière plutôt étrange face à une situation qui n’a rien de normale ! Mais je vous rassure, le livre, très accessible, n’est pas aussi déroutant que peut l’être l’œuvre de Carroll Lewis.

Voici une petite histoire sympathique qui devrait vous surprendre et à l’issue de laquelle, vous ne devriez plus cuisiner de la même manière.

Adorant les histoires de sorcières depuis que je suis enfant, le titre et l’image de ce chaudron en pleine ébullition m’ont tout de suite attirée. En aidant sa mère à débarrasser et nettoyer un placard, Tania trouve des livres qu’elle met à disposition de tous dans son club de lecture sauf un qu’elle s’empresse de dévorer. Elle y découvre alors le récit d’une jeune fille ayant décidé de lancer un mauvais sort à un autre enfant qui se montre méchant avec elle…

Pour rigoler et se venger, pour de faux, d’un garçon qui n’est pas sympathique avec elle, elle décide avec son amie Tanisha de lancer ce sort dont elles suivent scrupuleusement la recette. Si les poils de chat sont faciles à obtenir, d’autres ingrédients comme les cheveux de la future victime demandent un peu plus de travail et d’imagination… Mais les filles s’en sortent très bien ! Le sort lancé, elles passent à autre chose. Après tout, ce n’était qu’un jeu. Mais l’était-ce vraiment ? Certaines coïncidences commencent sérieusement à les faire douter…

Je ne vous dirai pas si le sort a véritablement fonctionné ou non, mais je peux néanmoins vous assurer que cette petite histoire très divertissante se lit toute seule d’autant qu’elle est agrémentée de quelques petits illustrations ce qui facilite l’immersion même pour les jeunes lecteurs. Ils devraient prendre beaucoup de plaisir à assister les deux fillettes dans la recherche des ingrédients, plus ou moins ragoûtants, et sourire devant certaines situations.

Quant à la fin, j’ai apprécié la manière dont l’autrice aborde la question des superstitions et de certains biais cognitifs. Cela manque peut-être un peu de subtilité pour des adultes, mais ses explications par l’exemple permettront aux enfants de s’approprier facilement des concepts pas toujours évidents à appréhender.

Madame Pamplemousse and Her Incredible Edibles, Rupert Kingfisher

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Madame Pamplemousse is the story of Madeleine, forced to work in her unpleasant uncle’s horrible restaurant, The Squealing Pig. By chance she comes across the most marvellous shop, run by Madame Pamplemousse, which is quiet, discreet, yet full of delicious and otherworldly ‘edibles’ – Pterodactyl Bacon, Scorpion Tails in Smoked Garlic Oil, and Great Squid Tentacle in Jasmine-Scented Jelly. A quiet comradeship develops between Madeleine, Madame Pamplemousse, and Madame’s cat, Camembert. And together they create some wonderful culinary magic. Exquisite, beautifully formed prose that has echoes of Angela Carter belies a narrative that is full of pace. A wonderful fairy tale that will appeal to both adults and children.

Bloomsbury Publishing (1 septembre 2008) – Relié – 144 pages – 8,47€

RÉSUMÉ EN FRANÇAIS

Tous les étés, la pauvre Madeleine doit travailler au Cochon Hurleur, l’immonde restaurant de son détestable oncle, Monsieur Lard. Elle s’y ennuie d’autant plus qu’il la laisse seulement faire la plonge, alors qu’elle est pourtant une excellente cuisinière. Mais un jour, elle découvre par hasard le plus merveilleux des magasins : l’épicerie de Madame Pamplemousse, un lieu magique où s’amoncèlent des mets extraordinaires venus d’un autre monde, comme le salami de Minotaure ou le bacon de ptérodactyle. Lorsque Monsieur Lard repère la boutique à son tour, il oblige Madeleine à espionner Madame Pamplemousse pour lui voler ses secrets et faire du Cochon Hurleur le restaurant le plus prisé de Paris. Mais l’amitié qui naît entre Madeleine, Madame Pamplemousse et son drôle de chat Camembert, pourrait bien contrecarrer ses projets…

AVIS

Chaque été, Madeleine est condamnée à travailler dans le restaurant de son oncle. L’expérience aurait pu être agréable pour cette jeune fille qui aime cuisiner, mais c’était sans compter sur la personnalité peu avenante de son oncle. Méchant, dénué de scrupules, obsédé par l’argent et la gloire, difficile d’apprécier cet être antipathique qui, de surcroît, manque cruellement d’élégance et de finesse, ce qui se retrouve d’ailleurs dans sa cuisine.

L’été s’annonçait donc laborieux jusqu’à ce que Madeleine découvre par hasard une boutique très spéciale où l’on peut trouver des mets incroyables comme de la langue de Tyrannosaurus Rex ou du salami de Minotaure ! Avec Madame Pamplemousse, gérante de la boutique, nos escargots et cuisses de grenouilles si décriés à l’étranger passeraient presque pour de banales préparations.

En plus de vendre des mets incroyables, cette femme dégage une aura de mystère particulièrement intrigante qui donne tout de suite envie aux lecteurs d’en apprendre plus sur cette dernière. Est-ce une sorcière ? D’où proviennent tous ces ingrédients extraordinaires que personne d’autre ne sait où trouver ? Pourquoi les plats de Madame Pamplemousse provoquent-ils des réactions aussi extrêmes chez les gens qui les goûtent ? Tout autant de questions qui vous pousseront à tourner les pages les unes après les autres.

Le compagnon de cette femme, un chat un peu bagarreur du nom de Camembert, attire également l’attention. C’est qu’il n’est pas banal de voir un chat cuisiner ! Pas très commode en apparence, on se rend compte, au fil des pages, que ce n’est pas un mauvais matou. Œil en moins ou pas, il sait parfaitement voir à travers les gens… Le duo se révèle donc aussi original que plein de mystère.

Quant à Madeleine, délaissée par ses parents et condamnée à travailler pour un être infâme qui l’exploite tout en l’empêchant d’exercer ses talents de cuisinière par jalousie, on ne peut que se prendre d’affection pour elle. Elle saura, heureusement, trouver des appuis que ce soit au sein de l’horrible restaurant de son oncle ou dans la boutique de Madame Pamplemousse dans laquelle elle finira par travailler.  C’est donc un vrai plaisir de suivre cette fillette courageuse dans ses péripéties et de la voir, petit à petit, prendre confiance en elle et en ses talents culinaires.

Nous sommes dans un roman jeunesse et cela se ressent au niveau de la personnalité des personnages qui n’est pas développée outre mesure. On reste également dans un schéma très manichéen avec un horrible méchant d’un côté, et une jeune fille brimée, mais pleine de talent de l’autre. Mais personnellement, prise dans l’atmosphère de ce Paris alternatif et séduite par la plume non dénuée d’humour de l’auteur, cela ne m’a pas du tout dérangée. Je pense d’ailleurs que cette absence de détails superflus sera un atout pour les lecteurs les plus jeunes qui se laisseront plus volontiers prendre par le côté enchanteur du livre. Et puis même si le roman est court, il n’est pas creux et possède une très jolie morale que je vous laisserai bien sûr découvrir par vous-mêmes.

J’ai lu le roman en anglais, le niveau de langue étant très accessible, et en tant que francophone, j’ai juste adoré les noms français des personnages qui, en plus d’être ancrés dans l’univers de la cuisine, ne peuvent que prêter à sourire. Le méchant oncle qui se comporte comme un « porc » tient un restaurant du nom de Squealing Pig et s’appelle Monsieur Lard, le critique gastronomique cassant se nomme Monsieur Langoustine, le chat avec du caractère s’appelle Camembert… Il est juste dommage pour les anglophones que les noms n’aient pas été traduits en bas de page, car ils apportent vraiment un côté humoristique à l’intrigue.

Dernier atout de ce roman jeunesse plein de charme, les très nombreuses illustrations de Sue Hellard qui rendent la lecture encore plus immersive et qui viennent appuyer avec naturel et efficacité le texte.

20190102_231023-1.jpg

En conclusion, ce premier tome de la série Madame Pamplemousse est un très bon tome introductif qui nous permet d’entrer facilement et rapidement dans l’univers mis en place par l’auteur. Ce roman, dans lequel la gastronomie tient une place importante, saura plaire aux petits et aux grands gourmands aimant les lectures simples, mais non dénuées de saveur.

NB : Le roman a été traduit en français. Il existe même une version reliée et en couleurs aux éditions Albin Michel. Si je l’avais croisée avant de craquer pour la version anglaise, je l’aurais prise sans hésiter. Elle a l’air sublime !

https://lightandsmell.files.wordpress.com/2018/12/bff13-Je2Bvide2Bma2Bbibliotheque.jpg?w=773&h=147

A Boy Called Christmas, Matt Haig

J’ai lu A Boy Called Christmas en anglais, le niveau étant très accessible, mais le roman a été traduit en français par les éditions Hélium.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

La véritable histoire (de Noël) d’un garçon hors du commun pour croire à l’impossible…

Nicolas, onze ans, surnommé Noël depuis sa naissance, vit en Finlande avec son père, Joël le bûcheron. Mais le travail se fait rare, la vie est difficile, et quand Joël se voit confier une mission pour le roi, il accepte de laisser son garçon à l’épouvantable tante Carlotta. Nicolas n’a plus qu’une petite souris obsédée par le fromage pour lui redonner le sourire. Mais les mois passent, Joël ne revient pas, et notre courageux héros décide de partir à sa recherche. Se liant d’amitié avec un renne, il affrontera bien des obstacles avant de parvenir jusqu’au village enchanté des lutins… Des lutins qui ont perdu la joie de Noël. Nicolas parviendra-t-il à leur redonner goût à la vie ?

                                      _________________________________________

Eleven-year-old Nikolas—nicknamed “Christmas”—has received only one toy in his life: a doll carved out of a turnip. But he’s happy with his turnip doll, because it came from his parents, who love him. Then one day his father goes missing, and Nikolas must travel to the North Pole to save him.

Along the way, Nikolas befriends a surly reindeer, bests a troublesome troll, and discovers a hidden world of enchantment in the frozen village of Elfhelm. But the elves of Elfhelm have troubles of their own: Christmas spirit and goodwill are at an all-time low, and Nikolas may be the only person who can fix things—if only he can reach his father before it’s too late. . . .

Sparkling with wit and warmth, A Boy Called Christmas is a cheeky new Christmas classic-in-the-making from acclaimed author Matt Haig and illustrator Chris Mould.

AVIS

J’avais acheté ce roman dans l’optique de le lire pour le Cold Winter Challenge, ce que j’ai fait avec grand plaisir ayant été complètement séduite par la beauté de ce livre autant au niveau du fond que de la forme.

Le choix est assez conséquent en matière de lectures de Noël, mais A Boy Called Christmas sort quelque peu du lot grâce à sa magnifique couverture qui attire tout de suite le regard surtout si l’on aime les paillettes. À cela s’ajoutent de belles illustrations signées Chris Mould.

Aucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.

Elles apportent un plus indéniable à l’histoire en nous permettant de nous immerger complètement dans cette histoire mignonne qui n’est, néanmoins, pas exempte de passages plus sombres. Il y en a d’ailleurs un qui m’a particulièrement touchée même si l’auteur ne s’appesantit pas dessus.

Aucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.

Mais rassurez-vous, nous sommes bien ici dans une lecture jeunesse qui donne le sourire aux lèvres et qui touche le cœur des lecteurs. Grâce à l’histoire de Nikolas, on ressent tout un panel d’émotions, mais surtout, on se rappelle ce que sont les vraies valeurs de Noël…

Nikolas vit seul avec son père depuis la mort brutale de sa mère. Les conditions de vie sont difficiles, le métier de bûcheron ne payant pas beaucoup en Finlande, un pays où les arbres sont légion. Mais la situation s’empire quand le père du jeune homme s’engage dans une expédition destinée à prouver l’existence des elfes et de leur village. Laissé seul aux mains de son affreuse tante, Nikolas finit par prendre une décision courageuse et un peu folle pour un enfant de son âge : retrouver son père ! Il sera accompagné, dans son expédition, par son seul ami, Miika, une souris plutôt attachante.

Matt Haig nous offre ici un joli conte de Noël dans lequel son héros va vivre des péripéties qui le mettront à l’épreuve, qui le pousseront à se dépasser, à croire en lui et aux autres, et qui le feront indéniablement grandir. L’univers est enchanteur avec ses elfes, ses fées un peu étranges qui aiment voir les têtes de trolls exploser, ses rennes volants que l’on connait tous et, bien sûr, cette magie qui fait des miracles quand on accepte de croire en elle. C’est quelque chose que Nikolas découvrira progressivement et qui changera à jamais le destin de ce petit garçon qui deviendra, ni plus ni moins, que le Père Noël. Une destinée qui s’imposera à lui, au fil de ses rencontres, de ses joies, mais aussi de ses peines.

La plume de l’auteur est immersive et non dénuée d’humour, je me suis ainsi surprise à sourire à de nombreuses reprises. Le roman étant destiné à des enfants, le style reste très accessible, ce qui convient d’ailleurs très bien au caractère de Nikolas. Même s’il fait preuve d’une grande témérité, il reste un enfant avec parfois des réflexions un peu naïves ou, du moins, empreintes de l’optimisme d’une personne n’étant pas encore durablement impactée par la vie et ses vicissitudes.

C’est d’ailleurs l’atout de ce personnage ! Il va, tout au long du livre, découvrir que les gens ne sont pas tous gentils, et que même les elfes connus pour leur jovialité et leur générosité peuvent se révéler méchants, haineux, racistes et enfermés sur eux-mêmes. Malgré cette brutale prise de conscience, il va continuer à essayer de voir le meilleur en chaque être… Cela ne signifie pas qu’il va garder les yeux fermés devant les problèmes, mais qu’il va tenter de les résoudre avec sa légendaire gentillesse, sa joie, sa bonne humeur, son don naturel pour offrir à chacun ce qu’il désire…

A Boy Called Christmas est une aventure divertissante et prenante, mais l’auteur en profite également pour aborder avec simplicité, mais efficacité, de nombreux thèmes : l’amitié, bien sûr, la nécessite de croire en l’impossible et de toujours rêver, la complexité de l’être humain qui n’est jamais tout noir ou tout blanc, la quête de soi et d’identité, la peur et la haine de l’étranger, les vraies valeurs de Noël comme le partage, la solidarité, la joie…

En conclusion, Matt Haig nous offre ici un joli conte de Noël qui contient tous les ingrédients d’une bonne aventure, mais qui, sous couvert de divertissement, aborde des thèmes importants. C’est donc le sourire aux lèvres, le cœur empli de magie et avec l’envie de vous réunir autour des vraies valeurs de Noël que vous tournerez la dernière page. Une belle histoire que je vous recommande en cette période de fin d’année ou quand vous avez besoin d’une lecture qui vous redonne le moral et vous incite, à votre tour, à partager un peu de bonheur autour de vous. La magie est en chacun de nous, il suffit de savoir regarder…

 » An impossibility is just a possibility you don’t understand »

Fairlyloot août 2018 : Mutinous pirates

FairyLoot August 2018 Theme

Adorant les histoires de pirates, le thème de la box d’août ne pouvait que me plaire… Je vous propose un petit aperçu de son contenu qui, vous le verrez, m’a plutôt plu.

  • Un magnet reprenant une citation tirée du livre Daughter of the Pirate King que je n’ai pas lu. Le magnet est joli, mais il est arrivé plutôt endommagé.
  • Une bougie exclusive Prince Elian Candle inspirée par le prince pirate de To kill a Kingdom. L’odeur est agréable et j’aime beaucoup l’illustration.

DSC_0620

  • Un kit de cire sur le thème des pirates : un article super original et en parfaite adéquation avec le thème ! Si avec ça, je ne prends pas la plume et la feuille pour recommencer à envoyer des lettres manuscrites…

DSC_0617

  • Un drapeau à accrocher avec une citation de Nikolai Lanstov, un personnage du tome 2 de la série Grisha que j’ai juste adoré. Dommage qu’il y ait une vilaine faute d’orthographe, mais comme à son habitude, le service client de la Fairyloot est top et nous devrions recevoir un nouvel exemplaire. L’article est original, mais j’avoue ne pas être particulièrement emballée…

DSC_0628

  • Une gourde avec une citation inspirée par le célèbre Jack Sparrow : la gourde a l’air de bonne facture, mais comme plusieurs fois ces derniers mois, je regrette une certaine austérité ou du moins, une bien grande sobriété. Un peu de couleurs n’aurait pas été de refus et aurait rendu l’article plus attrayant ! Je pense laisser la gourde chez ma mère afin d’avoir un récipient pour rapporter du jus d’orange chez moi puisqu’à chaque visite, elle en prépare des quantités astronomiques. La gourde était accompagnée d’un pochon. Je ne fais plus de coloriages, mais c’est typiquement le genre d’articles qui aurait été très pratique pour transporter mes crayons.

DSC_0623

  • 1 savon exfoliant : aussitôt reçu aussitôt testé (à quelques heures près) et je peux vous dire que je suis fan autant de l’odeur que de la texture. Et j’apprécie le clin d’œil de la box aux pirates et à leur hygiène corporelle…
  • Le coin papier : nous avons reçu une jolie illustration, un marque-page reprenant la photo du thème du mois, de la publicité pour une collection de livres que j’adore, une interview de l’autrice, une carte de botanique liée au livre du mois et un extrait du prochain roman de Leigh Bardugo.

DSC_0614

  • Le livre dédicacé : These Rebel Waves by Sara Raasch.

DSC_0601

Adeluna is a soldier. Five years ago, she helped the magic-rich island of Grace Loray overthrow its oppressor, Agrid, a country ruled by religion.

But adjusting to postwar life has not been easy. When an Argridian delegate vanishes during peace talks with Grace Loray’s new Council, Argrid demands brutal justice—but Lu suspects something dangerous is at work.

Devereux is a pirate. As one of the stream raiders who run rampant on Grace Loray, he scavenges the island’s magic plants and sells them on the black market. But after Argrid accuses raiders of the diplomat’s abduction, Vex becomes a target. An expert navigator, he agrees to help Lu find the Argridian—but the truth they uncover could be deadlier than any war.

Benat is a heretic. The crown prince of Argrid, he harbors a secret obsession with Grace Loray’s forbidden magic. When Ben’s father, the king, gives him the shocking task of reversing Argrid’s fear of magic, Ben has to decide if one prince can change a devout country—or if he’s building his own pyre.

As conspiracies arise, Lu, Vex, and Ben will have to decide who they really are . . . and what they are willing to become for peace.

BILAN

Je suis très contente de cette box qui nous offre des articles variés bien que, pour certains, manquant un peu de fantaisie. Le savon est un produit que je rachèterai avec plaisir si je le trouve à un prix raisonnable et j’ai hâte de tester le kit de cire avec son cachet au charme fou. Seul bémol de cette box, l’extrait du prochain livre de Leigh Bardugo est tellement bien travaillé que je n’ai qu’une envie, avoir entre mes mains le roman qui paraîtra début 2019.

Et vous, cette édition vous plaît ? Quel article vous tente le plus ?

 

 

 

Fairyloot mai 2018 : Save the kingdom

FairyLoot May 2018 Theme

Je vous présente aujourd’hui la Fairyloot de mai que j’attendais avec impatience notamment pour l’un des goodies annoncés…

  • 1 protège-livres exclusif Reverie & Ink reprenant une citation du roman An Ember in the Ashes de Sabaa Tahir : j’aime beaucoup son design ! Je l’utiliserai avec plaisir pour transporter mes livres et ma liseuse puisqu’elle y entre sans problème. Il s’agit sans aucun doute de mon goodies préféré d’autant que c’est grâce, ou à cause de lui, que j’ai commandé cette édition. A noter que cet article est waterproof, ce qui est un gros plus…

DSC_0621

  • Des post-it, Fictiontea Designs : inspirés par Throne of Glass de Sarah J. Maas, je les trouve assez originaux.

DSC_0619

  • 1 dessous-de-verre, Evie Bookish : je n’en utilise pas, il finira donc comme article de décoration.

DSC_0616

  • 1 petite sachet de thé noir, The Tea Leaf Co : adorant le thé, je suis ravie de découvrir une marque que je ne connaissais pas.

DSC_0611

  • 1 bombe de bain végane inspirée par le livre du mois, Little Hearts Gifts : je n’ai pas de baignoire, mais je trouve cette bombe juste magnifique. Je pense l’offrir à une amie qui en aura un peu plus l’utilité que moi.

DSC_0603DSC_0605

  • 1 gommage pour les lèvres, Geeky Clean : j’utilise peu ce genre de produits et d’habitude, mais je testerai celui-ci avec plaisir. Trois références sont dispatchées aléatoirement dans les box.

DSC_0609

  • Le livre du mois en version exclusive, un autographe, une interview… : je suis complètement fan de la couverture d’Onyx & Ivory de Mindee Arnett et ai hâte de découvrir cette histoire qui nous promet de la magie, de l’action, des intrigues…

DSC_0625

DSC_0628

They call her Traitor Kate. It’s a title Kate Brighton inherited from her father after he tried to assassinate the high king of Rime.

Cast out of the nobility, Kate now works for the royal courier service. Only the most skilled ride for the Relay and only the fastest survive, for when night falls, the drakes—deadly flightless dragons—come out to hunt. Fortunately, Kate has a secret edge: She is a wilder, born with forbidden magic that allows her to influence the minds of animals.

And it’s this magic that leads her to a caravan massacred by drakes in broad daylight—the only survivor Corwin Tormaine, the son of the king. Her first love, the boy she swore to forget after he condemned her father to death.

With their paths once more entangled, Kate and Corwin must put the past behind them to face this new threat and an even darker menace stirring in the kingdom.

  • Bonus : une carte de tarot, marque-page Smoke in the Sun, une carte, le marque-page reprenant le thème de la box et un autocollant reprenant le thème du livre du mois.

DSC_0613

DSC_0622

DSC_0623

Comme le mois dernier, je suis sous le charme de cette édition ! Les goodies sont variés, et même si je ne les utiliserai pas tous, ils n’en demeurent pas moins superbes. Quant au livre, il me tente beaucoup.

DSC_0631

Et vous, que pensez-vous de cette édition ? Avez-vous craqué ?

Fairyloot avril 2018 : Whimsical Journeys

Devant l’annonce du thème d’avril, j’ai craqué et ai commandé ma Fairyloot, ce que je ne regrette pas au regard de la beauté et de la qualité des goodies reçus.

  • Côté papeterie : des marques-pages et une carte de Fictiontea Designs.

  • 1 mug de voyage Narnia réalisé par Ink and Wonder : avec ses nombreux détails et toutes ses couleurs, ce mug est juste magnifique ! Je ne m’en servirai cependant que chez moi, car il ne permet pas de garder les boissons au chaud pendant de longues heures, fonction que j’attends d’un mug de voyage. Cela n’enlève rien à sa beauté et à mon envie de me faire un thé rien que pour le plaisir de l’utiliser.
  •  1 petite bougie assortie au roman du mois et réalisée par Flick The Wick.

  • 1 porte-étiquette à bagage inspiré par Fantastic Beasts and Where to find them et réalisé par Lovely Owls Books : très joli, je pense qu’il va finir dans ma bibliothèque ou accroché à mon sac à main.

  • 1 pin’s inspiré par Percy Jackson et réalisé par Taratjah et 1 badge Ace of Shades plutôt joli.

  • 1 petite bloc-notes Carpe Diem de Little Inkling : j’aime beaucoup la citation imprimée et les bordures noires qui se marient bien avec la couverture du roman de la box.

  • 1 tote bag avec une citation de J. R. R Tolkien réalisé par Stella’s Bookish Art : c’est certainement mon article préféré. A lui seul, il justifie l’achat de cette box ! Je ne l’ai pas encore utilisé ayant reçu la box durant le week-end, mais ce sac semble assez solide pour résister aux nombreux déplacements que je compte bien lui faire subir.

  • Le roman du mois, un autographe de l’auteure, une interview, une lettre et 1 sticker : je n’avais jamais entendu parler de ce livre, la surprise fut donc totale d’autant que pour éviter de me faire spoiler, je suis restée éloignée des chaînes Booktube américaines… Beyond a Darkened Shore m’intrigue et me laisse espérer une jolie épopée riche en action et, peut-être, en rebondissements.

The ancient land of Éirinn is mired in war. Ciara, princess of Mide, has never known a time when Éirinn’s kingdoms were not battling for power, or Northmen were not plundering their shores.

The people of Mide have always been safe because of Ciara’s unearthly ability to control her enemies’ minds and actions. But lately a mysterious crow has been appearing to Ciara, whispering warnings of an even darker threat. Although her clansmen dismiss her visions as pagan nonsense, Ciara fears this coming evil will destroy not just Éirinn but the entire world.

Then the crow leads Ciara to Leif, a young Northman leader. Leif should be Ciara’s enemy, but when Ciara discovers that he, too, shares her prophetic visions, she knows he’s something more. Leif is mounting an impressive army, and with Ciara’s strength in battle, the two might have a chance to save their world.

With evil rising around them, they’ll do what it takes to defend the land they love…even if it means making the greatest sacrifice of all.

  • Relié: 448 pages
  • Editeur : HarperTeen (10 avril 2018)
  • Prix : 15.26€

En bref, je suis complètement conquise par cette édition qui nous offre des goodies variés, sublimes et de qualité.

Et vous, que pensez-vous de cette édition ? Lequel de ces articles vous tente le plus ?

 

In My Mailbox #57

in-my-mailbox1

« In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Les liens pour les participants francophones sont regroupés sur Lire ou Mourir. »


SERVICE PRESSE

Merci aux Éditions du rêve (très joli nom de maison d’édition) pour ce petit album plein de couleurs et de bonne humeur.

Nous avons posé la question à des bouts de choux rencontrés dans toute la France, âgés de 5 à 9 ans. Les réponses fusent, sans détour, comme seuls des enfants savent le faire. Etonnantes, drôles, créatives, responsables, inattendues, matures… elles sont surtout très imagées. Grâce à ces mots ainsi recueillis, et uniquement grâce à ces mots, nous avons dessiné leur monde idéal. Le monde tel que le rêvent ceux qui le porteront demain. Ce livre garde toute la légèreté –et l’humour –d’une parfaite histoire du soir. Mais il est également, et bien évidemment, plein de sens.

ACHATS FRANCE LOISIRS

  • J’attendais avec impatience la sortie du tome 2 illustré des Étoiles de Noss Head :

Couverture Les étoiles de Noss Head, illustré, tome 2 : Rivalités

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie. rien ne se passe jamais comme on le voudrait.. Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

  • J’ai également craqué pour ce petit livre jeunesse dont j’avais lu deux ou trois avis plutôt positifs :

Couverture Tarzan : Poney méchant

Les pensées secrètes d’un poney grincheux enfin dévoilées !
 » Je me suis fait avoir sur toute la ligne ! Mon ami Noé a déménagé et sa famille m’a collé en pension au club des Edelweiss, un endroit abominable ! Rempli de stars à crinières tressées et de ponettes à leurs mémères !
Tout ça me rend vraiment… méchant !
Et les choses ne s’arrangent pas quand on m’inflige Jeanne, la pire cavalière qui soit, et qu’on m’oblige à partir en randonnée avec cette maladroite hargneuse sur le dos… « 

  • Livre gratuit : pour deux livres achetés, un livre à choisir parmi une sélection était offert.

Couverture Les contes de Perrault

Qui sait que la Belle au bois dormant a eu deux enfants et que Cendrillon est allée deux fois au bal avant de perdre ça pantoufle de verre ? Autant d’intrigues et de dénouements qui se sont perdus au fil du temps. Ce livre à tous ceux qui veulent découvrir les huit contes de Charles Perrault , en prose et dans leur version original …. et s’imprégner de leurs morales tendres et malicieuses.

Si certains d’entre vous souhaitent être parrainés pour intégrer le club France Loisirs (parrain et filleul reçoivent chacun un bon d’achat de 50€), n’hésitez pas à me contacter. 

ACHAT VO

J’ai longtemps hésité puis j’ai fini par craquer pour ce sublime livre en hardback.

Harry Potter: A History of Magic is the official book of the exhibition, a once-in-a-lifetime collaboration between Bloomsbury, J.K. Rowling and the brilliant curators of the British Library. It promises to take readers on a fascinating journey through the subjects studied at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry – from Alchemy and Potions classes through to Herbology and Care of Magical Creatures.

Each chapter showcases a treasure trove of artefacts from the British Library and other collections around the world, beside exclusive manuscripts, sketches and illustrations from the Harry Potter archive. There’s also a specially commissioned essay for each subject area by an expert, writer or cultural commentator, inspired by the contents of the exhibition – absorbing, insightful and unexpected contributions from Steve Backshall, the Reverend Richard Coles, Owen Davies, Julia Eccleshare, Roger Highfield, Steve Kloves, Lucy Mangan, Anna Pavord and Tim Peake, who offer a personal perspective on their magical theme.

Readers will be able to pore over ancient spell books, amazing illuminated scrolls that reveal the secret of the Elixir of Life, vials of dragon’s blood, mandrake roots, painted centaurs and a genuine witch’s broomstick, in a book that shows J.K. Rowling’s magical inventions alongside their cultural and historical forebears.

This is the ultimate gift for Harry Potter fans, curious minds, big imaginations, bibliophiles and readers around the world who missed out on the chance to see the exhibition in person.

BOITE A LIVRES

Pour la première fois depuis que je connais le concept des boîtes à livres, j’y ai trouvé une adaptation graphique d’un roman de Douglas Kennedy : Piège Nuptial. Déjà lu, on peut dire que ce livre m’a laissé un bon gros sentiment de malaise, mais cela ne m’a pas empêchée de l’apprécier. Je vous conseillerai juste d’éviter de vous perdre dans le bush australien et de fricoter avec n’importe qui.

Couverture Piège Nuptial

Ce qui a manqué à Nick, journaliste américain en virée dans le bush australien ?
Quelques règles élémentaires de survie :
1) Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs.
2) Ne jamais céder au charme d’un autostoppeuse du cru
3) Toujours réfléchir avant de répondre à une question que l’on vous pose en pleine nuit.

Cette BD est adapté du roman de Douglas Kennedy.

EBOOKS

Ces ebooks sont proposés gratuitement sur Amazon :

  • L’ombre de Jack : en plus de sa superbe couverture qui attire l’attention, il est à noter que cette nouvelle a été écrite par Gaëlle du blog Pause Earl Grey.

L'Ombre de Jack par [Magnier, Gaëlle]

L'affaire Jennifer Leight par [Kurtovitch, Nicolas, Deborde, Luc]

« J’avais commencé par perdre mon chapeau. Et au cours des dernières vingt-quatre heures, mon pistolet, ma montre, mes fringues et mes chaussures. J’avais le visage en puzzle. À la fin du parcours, on me retirerait probablement ma licence de détective privé. J’étais en rupture avec tout ce qui avait représenté ma vie jusque-là. Voilà où tout ça me menait : à ma perte. »

Située au cœur de Sydney pendant les années quatre-vingt, cette enquête rend un hommage tonique et plein d’humour aux meilleurs classiques du roman noir.

Projet Mémoria par [Jalwin, Fabrice]

Anthony Lefranc est un homme détruit depuis l’attaque sanglante contre sa femme. Abandonné par la justice, il n’a aucun moyen de retrouver son meurtrier. Son destin est sur le point de changer, lorsqu’un groupe de chercheurs propose de lui venir en aide. Ils travaillent sur une technologie capable de lire dans la mémoire.
Maintenue en vie durant l’expérience, Jade ouvre son univers, dans lequel ils devront fouiller pour trouver les preuves cachées. Un fantastique voyage attend Anthony dans un monde de souvenirs agréables, mais aussi cruels. Loin de s’attendre à de terribles révélations, ils vont risquer leur vie au détriment d’une cause juste.
Seront-ils prêts pour découvrir la vérité ?

Et vous, quelles sont les nouveautés de votre PAL ?