Savon rond Tropicana

DSC_1088

En pleine reconstitution de mon stock de savons, j’ai eu envie de réaliser un savon aux couleurs douces et attrayantes en même temps.

La recette est basique mais « efficace » :

  • 30 d’huile d’olive BIO
  • 70% de végétaline
  • surgraissage 4% : beurre de karité BIO, huile de tournesol BIO
  • réduction de soude : 5%
  • soude en perles diluée dans de l’eau minérale
  • fragrance : Tropicana de Manske
  • colorants : Micas de La Folie des Senteurs, bleu et violet

J’ai eu envie pour ce savon de délaisser mon moule à cloisons amovibles pour mon moule tube Dans ma nature. De manière générale, les savons ronds ont pas mal de succès, je suppose que leur prise en main aisée doit y jouer pour quelque chose.

J’ai divisé ma pâte à savon en 3 : une partie neutre, une partie colorée en violet et une autre en bleu. Puis, j’ai coulé une partie de la pâte à savon à travers un rouleau vide de papier d’aluminium et un rouleau vide d’essuie-tout. Ensuite, j’ai versé les différentes pâtes de manière aléatoire.

Cela donne des tranches qui sont très différentes les unes des autres :

DSC_1091 DSC_1096 DSC_1097 DSC_1098

Enfin, la fragrance Tropicana de Manske est une pure merveille qui donne envie de s’envoler sous les tropiques. Cela peut paraître bizarre à dire mais elle me donne presque envie de sourire.

Savon fouetté: mon premier essai

DSC_0764

Après avoir vu quelques beaux savons réalisés selon la technique du savon fouetté, j’ai décidé de me lancer. Pour le réaliser, il est nécessaire de se munir d’un fouet électrique afin de fouetter les beurres et les huiles qui serviront à la réalisation du savon. Pour un tuto très bien expliqué et illustré, je vous invite à consulter l’article du blog Les listées Citronnées.

Pour réaliser un savon fouetté, il est conseillé d’utiliser 80% de beurres ou d’huiles solides et 20% d’huiles liquides.

Pour ma part, j’ai utilisé:

  • 40% de végétaline
  • 40% de beurre de karité bio
  • 10% d’huile d’olive bio
  • 10% d’huile de tournesol bio
  • Surgraissage à 10%
  • mica La Folie des senteurs

DSC_0739

Cette pâte à savon m’a servi à réaliser le « glaçage » des mini-cupcakes. J’avais réalisé la base la veille , vous pourrez voir la recette ( un savon à l’argile et au yaourt) dans cet article.

DSC_0751

J’ai mis le restant de pâte dans mon moule à savon à cloisons amovibles Dans ma nature:

DSC_0741

Les savons fouettés doivent être coupés entre quatre et six heures après leur réalisation. Je ne l’ai fait que dix heures après et la tâche n’en a été que plus ardue:

DSC_0758

DSC_0779 DSC_0788

L’avantage de cette technique, en plus de permettre la fabrication d’un savon qui « flotte », est de laisser le temps de travailler le savon sans risque que la pâte ne se fige. Cela la rend particulièrement intéressante lorsque l’on souhaite réaliser de la pâtissavonerie. A noter que l’absence de trace visible, par rapport à la réalisation d’un savon classique, peut s’avérer déroutante au début.

REMARQUE:

La technique du savon fouetté ne change rien sur les nécessaires calculs rigoureux inhérents au processus de saponification à froid et dont vous pourrez trouver les détails sur la blogosphère, dans des livres ou encore sur Aroma-zone qui y a consacré un dossier plutôt complet.

En résumé, j’ai apprécié de tester la réalisation d’un savon fouetté bien que le processus se révèle un peu plus long qu’un savon réalisé de manière habituelle. Avoir le temps de travailler la pâte est un avantage précieux lorsque, comme moi, on ne maîtrise pas vraiment la poche à douilles. Je suis maintenant impatiente que la cure se termine notamment pour tester le gros super pouvoir de ce type de savon: savoir flotter.

Et vous, que pensez-vous des savons fouettés?

Crème pour le corps White Tea de Manske

DSC_0707

En pleine période de rangement, j’ai retrouvé un petit pot de beurre de karité Aroma-Zone qui m’a donné envie de réaliser une crème hydratante pour le corps. J’en ai également profité pour tester une fragrance cosmétique Manske que j’aime beaucoup: White Tea.

LA PREPARATION

Les ingrédients:

  • Beurre végétale de karité BIO: 20 grammes. Les bienfaits du beurre de karité sont nombreux, sans tous les énumérer, nous pouvons citer sa capacité à hydrater et à nourrir la peau en profondeur.
  • Émulsifiant Olivem 1000: 10 grammes. Cet émulsifiant, rapidement absorbé par la peau, favorise également une hydratation longue durée.
  • Eau: 80 grammes.
  • Fragrance Manske: 5 gouttes de la fragrance White Tea. Cette fragrance m’est difficile à décrire mais c’est l’une de mes préférées chez Manske. Elle possède un côté fleuri atténué par des touches d’effluves fruitées voire sucrées. Un gros coup de coeur!
  • Conservateur Cosgard: 20 gouttes permettant une conservation de 3 mois dans de bonnes conditions de stockage
  • Colorant: 0,3 grammes du mica Sorbet de La Folie des Senteurs. Vous pouvez vous passer de mica mais j’avais envie de donner une jolie couleur jaune à cette crème pour prolonger un peu le soleil de l’été. Je n’avais pas, par contre, penser au côté pailleté du mica qui heureusement se révèle assez discret pour ne pas me gêner.

Vous pouvez effectuer cette recette au bain-marie, à la Naturalis ou comme moi, à l’émulsionneur à lait.

  1. mettre dans la cuve de l’émulsionneur le beurre de karité, l’eau et l’olivem 1000
  2. lancer un programme à chaud
  3. lancer un programme à froid pour parfaire l’émulsion puis un deuxième programme à froid pour refroidir plus rapidement ma préparation. C’est à ce moment que j’ai ajouté mon mica.
  4. transférer la préparation dans un pot en verre ou non, au préalable désinfecté et stérilisé.
  5. ajouter la fragrance et le cosgard une fois la préparation bien refroidie.

AVIS

Je trouve cette crème agréable à appliquer, elle ne colle pas et ne nécessite pas d’attendre de longue minutes avant de pouvoir enfiler ses habits. Elle requiert, néanmoins, un léger massage pour une application optimale.

Je suis ravie d’avoir testé la senteur White Tea dans cette crème. L’attrait qu’à cette dernière sur moi rend l’utilisation de cette crème très plaisante. J’en viens même à attendre avec impatience son application et le savoureux moment de la crème entrant au contact de ma peau et déversant ses douces effluves sur mon corps.

En résumé, si vous êtes en quête d’une crème pour le corps  facile à réaliser, je vous invite à tester cette recette. Si vous la réalisez, n’hésitez pas à m’en donner votre avis.

Savons Cupcakes: 1er essai de Pâtisavonnerie

DSC_0667_2

Généralement, la pâtisavonnerie se réalise sur une base de savon fouetté. Pour un tutoriel bien expliqué, je vous invite à consulter le site Les Litsées Citronnées. Pour ma part, je me suis contentée de la technique usuelle utilisée sur ce blog.

RECETTE

La recette provient du livre Smart Soapmaking (Anne L.Watson). J’ai bien sûr recalculé la quantité de liquide/soude et j’ai fait quelques ajouts. Dans le livre, la recette est exprimée en gramme mais je vous donne les indications en pourcentage:

  • 35% d’huile de noix de coco: j’ai utilisé de la végétaline.
  • 35% d’huile d’olive BIO
  • 30% de beurre de karité raffiné Manske
  • surgraissage 4%: huile de pépins de raisin
  • réduction de soude: 5%
  • soude en perles diluée avec de l’eau en bouteille
  • colorants: mica doré pour égayer le dessus des cupcakes, dioxyde de titane et poudre de cacao pour la base des mini cupcakes.
  • fragrance: cookies de La Folie Des Senteurs: « Une fragrance aux arômes de biscuits fraichement cuits au four, avec des notes de base de chocolat mi-sucré mi vanille. »

DSC_0589

RÉALISATION

J’ai séparé ma pâte à savon en deux: une partie a été colorée avec le cacao en poudre et l’autre avec le dioxyde de titane. J’ai ensuite coulé la pâte contenant le cacao dans mon moule.

Pendant ce temps, la pâte à savon avec le dioxyde de titane a beaucoup épaissi ce qui a rendu la suite des opérations compliquée. Munie de ma poche à douille, j’ai tenté de réaliser le dessus des cupcakes mais j’ai dû m’arrêter en cours de route ma pâte étant devenue bien trop épaisse. Pour rendre un peu plus appétissant le dessus des cupcakes, j’ai saupoudré un peu de cacao en poudre et de mica doré.

DSC_0677 DSC_0673 DSC_0672

Avec le reste de pâte, j’ai fait quelques étoiles qui serviront pour d’autres savons et je me suis amusée avec l’un des savons:

DSC_0680_2DSC_0678_2

AVIS

Le résultat n’est pas vraiment à la hauteur de mes attentes mais je suis enchantée par leur odeur. La présence du beurre de karité les rendra, en outre, sûrement très agréable à utiliser.

En résumé, ce premier essai de pâtisavonnerie n’a pas donné les résultats escomptés mais je me suis quand même bien amusée ce qui reste l’essentiel. Il ne me reste plus qu’à améliorer ma technique et/ou tenter les savons fouettés.

Savon le Saint-Pétersbourg: premier funnel dans mon moule Tube

DSC_0455

Je vous présente aujourd’hui mon premier savon réalisé grâce à mon nouveau super moule « tube » de Dans ma nature. Pour l’inaugurer, j’ai choisi la technique du funnel très simple mais qui offre généralement de jolis résultats.

D’habitude, je fabrique mon savon puis je lui donne un nom ou me contente, bien généralement, d’indiquer la technique utilisée dans le titre. J’admire d’ailleurs les blogueuses qui trouvent des noms parlants, voire parfois poétiques, à leurs créations savonnesques; je manque cruellement d’imagination à ce niveau.

Avec ce savon, les choses se sont passées différemment: je suis tombée par hasard sur ma Thé Box Saint-Pétersbourg et c’est le graphisme de la box qui m’a inspiré le choix des couleurs et le nom du savon.

LA RECETTE

  • Huile de coprah 44%: il est conseillé de ne pas dépasser les 30% d’huile de coprah dans une recette afin de ne pas rendre le savon trop desséchant pour la peau. Néanmoins, j’ai dérogé à la règle afin de déterminer si l’ajout de lait dans la recette pouvait avoir un impact positif sur ce dessèchement supposé.
  • Huile d’olive BIO 36%
  • Huile de Pépins de raisin BIO 20%
  • Soude en perles: j’ai divisé le liquide nécessaire à la dissolution de la soude en 2 parties. La première partie, constituée d‘eau congelée, a été utilisée pour dissoudre la soude. La seconde partie, constituée de lait, a été ajoutée directement aux huiles. C’est la première fois que je procédais de la sorte.
  • Surgraissage 7%: huile de colza ajoutée à la trace.
  • Réduction de soude 2%
  • Micas La folie des Senteurs: Passionata et Smoky
  • Fragrance Patate douce et Sucre Brun de La Folie des Senteurs: dosage à 2%. L’odeur à froid me fait penser à de la cannelle mélangée à du sucre vanillé. Elle s’éloigne assez de ce que je m’étais imaginée à la lecture de sa description:

« Une fragrance originale douce et sucrée, où l’on retrouve des notes légères d’orange, suivi de notes d’érable, de miel, de rhum, de vanille, de sucre brun et d’Igname. »

DSC_0466

LA RÉALISATION

Après avoir séparé ma pâte à savon en trois couleurs (smoky, passionata et neutre), je les ai alternativement coulées à travers mon entonnoir. Par chance, celui en ma possession rentrait parfaitement dans mon moule.

DSC_0450

Je vous invite à consulter la vidéo de Lucie qui vous présente à merveille cette technique:

RÉSULTAT

Ce que j’apprécie avec le technique du funnel, c’est que chaque tranche de savon est différente. Le rendu est un peu sombre par rapport aux couleurs que j’ai l’habitude d’utiliser mais le résultat me plaît bien.

Il me tarde de tester ce premier savon réalisé avec, entre autres, du lait.

DSC_0457 DSC_0461 DSC_0462

Et vous, vous appréciez la technique du funnel?

Savon goutte de lune, premier essai

DSC_0119

En vue d’un cadeau d’anniversaire pour une amie, j’ai décidé de réaliser un savon en utilisant la technique de la goutte de lune que vous pouvez découvrir sur cette vidéo:

Pour réaliser ce savon, j’ai utilisé mon moule Dans ma nature et y ai incorporé l’un des séparateurs. J’ai ensuite suivi la technique présentée dans la vidéo. J’en profite pour vous inviter à visiter l’excellent blog Mes grimoires bio dont elle est issue.

DSC_0113

J’ai réalisé sur le dessus du savon, à l’aide d’une pique en bois, un marbrage totalement improvisé.

DSC_0118DSC_0128

Voici le savon coupé dans la longueur et la largeur:

DSC_0123 DSC_0130 DSC_0131

En ce qui concerne la recette, j’ai utilisé une formule des plus classiques:

  • lessive de soude 30.5%
  • micas La Folie des Senteurs: pink blush, passionata et old pink dont vous pouvez voir la photo dans mon article présentant ma première commande sur le site.
  • fragrance La Folie des Senteurs barbe à papa: j’ai mis la totalité du flacon soit 10ml.
  • huile d’olive BIO: 70%
  • huile de coco BIO: 30%
  • surgraissage 5%: huile de macadamia

AVIS

L’aspect du savon ne me déplaît pas mais est loin d’être à la hauteur de celui de la vidéo. J’ai en effet mixé trop longtemps les huiles et la soude alors que la technique de la goutte de lune nécessite une trace fine. Je pense donc réitérer l’expérience mais cette fois-ci, en veillant à m’arrêter de mixer dès l’obtention d’une trace fine.

Si vous voulez en apprendre plus sur les différents types de trace, vous trouverez un article très bien expliqué et illustré sur le site Rêvons savon, une véritable mine d’informations.

Enfin, si je suis satisfaite du rendu des micas, je suis en revanche plutôt déçue de l‘odeur du savon. Bien que dosée à 2%, je trouve l’odeur de la fragrance barbe à papa trop faible, du moins, à mon goût. A essayer avec un dosage plus important sauf si vous préférez les odeurs très discrètes.

Savon dandelion zebra swirl: premier essai

DSC_0330

En crise de savonnite aigüe, je me suis cette fois attaquée au fameux dandelion zebra swirl.

Le but étant de tester cette technique, j’ai choisi de travailler avec une recette classique mais qui a largement fait ses preuves:

  • 70% d’huile d’olive BIO
  • 30% d’huile de coprah
  • lessive de soude à 30.5%
  • micas La Folie des Senteurs: pistache, sorbet et bleu glacial dont vous trouverez la photo sur mon article présentant ma première commande sur le site.
  • fragrance: aucune, je n’ai pas voulu prendre le risque qu’une fragrance accélère la trace et nuise à mon test.
  • surgraissage à la trace: 5%

Munie de nouveau de mon moule à cloisons Dans ma nature, j’ai coulé un peu de pâte non colorée dans le moule puis j’ai utilisé l’un des séparateurs du moule comme « toboggan« . Ensuite, j’ai procédé comme sur la vidéo ci-dessous: j’ai fait couler alternativement les différentes couleurs en veillant à garder un peu de chaque couleur pour effectuer un marbrage à la surface du savon.  J’ai ensuite ajouté le reste de pâte à savon non colorée avant de procéder au marbrage.

Voici le savon une fois découpé:

DSC_0340

DSC_0336

AVIS

Le dandelion zebra swirl est une technique plutôt amusante à mettre en place et qui au final, me semble moins compliquée que celle de La goutte de lune qui demande un peu plus de savoir-faire afin d’obtenir la trace idéale.

Je regrette la présence encore une fois de cendre de soude au dessus du savon qui nuit grandement à son esthétisme. Quant au mica sorbet citron, il m’a fait un peu peur puisqu’il a d’abord viré à l’orange avant de reprendre une teinte plus proche du jaune une fois le savon démoulé.

Et vous, que pensez-vous de cette technique?

 

Savon à inclusions: premières rivières de glycérine

Depuis quelque temps, l’envie de réaliser un savon avec des inclusions me titillait. J’ai donc mis de côté deux morceaux de mon dernier savon maison en prenant soin d’éliminer la très vilaine couche de cendre avant de les détailler en petits morceaux.

dsc_0944

Puis, j’ai réalisé une nouvelle pâte à savon en suivant la recette du savon utilisé pour les inclusions avec quelques légères modifications:

  • 62,25% d’huile d’olive
  • 11,53% d’huile de palme BIO
  • 26.21% de Coprah
  • surgraissage à 5%: cette fois-ci, à la place de l‘huile de macadamia, j’ai utilisé de l’huile de cameline en croisant les doigts pour que son abominable odeur soit couverte par la fragrance utilisée.
  • dioxyde de titane: acheté lors de ma première commande La Folie de Senteurs, il permet de blanchir les savons. Je l’ai dosé un peu au hasard mais il s’est vite avéré que je n’en avais pas assez mis pour obtenir la pâte à savon bien blanche que j’avais imaginée. Je me suis très vite aperçue de mon mauvais dosage mais j’ai préféré ne rien modifier. En savonnerie, j’ai appris que les erreurs et imprévus pouvaient parfois donner de beaux résultats sans oublier le charme de laisser faire le hasard.
  • fragrance LFDS: Cupcake framboise, déjà utilisée pour un savon de recyclage, j’adore son odeur sucrée. J’avais prévu de mettre une senteur plus marine mais j’ai craint qu’elle ne suffise pas à couvrir l’odeur particulièrement prenante de l’huile de cameline ajoutée en surgraissage.
  • lessive de soude 30.5%

Munie de mon moule en silicone préféré, j’ai commencé à couler un peu de pâte avant de m’apercevoir qu’il me faudrait travailler avec une trace bien plus épaisse. Une fois la pâte à savon de nouveau mixée, j’en ai coulé un peu puis j’ai ajouté quelques inclusions avant de recommencer l’opération jusqu’en haut du moule. Ce n’est qu’à la fin que j’ai réalisé qu’il aurait été sympathique de colorer un peu de pâte en bleu pour décorer le dessus du savon. Ce sera pour la prochaine fois…

Savon inclusion Savon inclusion 2

AVIS

Après le démoulage du savon, j’ai eu quelques frayeurs. En effet, comme vous pouvez le constater sur les photos, s’est produit un phénomène que je ne connaissais alors pas encore: des rivières de glycérine. Ce phénomène est parfaitement expliqué dans cet article de l’excellent site Soap Queen dont le seul défaut est d’être dans la langue de Shakespeare.

Après lecture de cet article, je pense que j’ai probablement dû incorporer ma soude dans les huiles encore trop chaudes ; hypothèse validée par le fait que n’arrivant pas à mettre la main sur mon thermomètre, je n’ai effectué aucun contrôle de température lors de la réalisation de ce savon.

Au passage, je remercie Lison (du blog C-moi-qui-la-fait et créatrice de la savonnerie POP) et Sandrine, appartenant toutes les deux au groupe Facebook « savon fait main », pour m’avoir permis de donner un nom au problème rencontré avec ce savon.

En résumé, mon premier savon à inclusions n’est pas une grande réussite bien que, peu esthétiques, ces rivières de glycérine n’en sont pourtant pas moins inoffensives. Elles me donneront juste l’impression de me laver avec de la salade de museau…

Et vous, avez-vous déjà rencontré ce problème ?

 

 

 

 

 

Premier savon Column Swirl

DSC_0938

J’ai eu une envie soudaine de réaliser un savon sans vraiment bien en planifier sa mise en œuvre. Or, en SAF, improviser est rarement une bonne idée ou, du moins, lorsque l’on est encore novice en la matière comme moi. J’ai donc commis un certain nombre d’erreurs: contenants permettant de séparer la pâte à savon en différentes couleurs trop petits, micas pas assez mélangés et dosés insuffisamment, trace trop épaisse pour risquer l’ajout d’une fragrance…

Le savon réalisé ne fait donc pas honneur aux magnifiques micas de La Folie des Senteurs ni même à la superbe technique Column Swirl. Néanmoins, cela m’a servi de leçon et la prochaine fois, je veillerai à réaliser un savon dans de meilleures conditions.

La recette de ce savon:

  • 62,25% d’huile d’olive
  • 11,53% d’huile de palme BIO: j’ai formulé cette recette à partir des 88 grammes d’huile de palme en stock.
  • 26.21% de Coprah
  • surgraissage à 5%: huile de macadamia
  • 4 micas La Folie des Senteurs: myrtille, bleu glacial, old blue et bleu tropical que vous pouvez voir en photo dans cet article. J’ai donc séparé la pâte à savon en 4 couleurs. Mes contenants étant assez petits, une certaine quantité de pâte à savon n’a pas été colorée.

Je n’avais pas de morceau de bois en guise de colonne; j’ai donc utilisé à la place un verre que j’ai évidemment mis à l’envers dans le moule. J’ai ensuite versé alternativement les 4 couleurs sur le verre. Le moule utilisé est à la base un moule à cheesecake que j’ai détourné en moule à savon.

DSC_0926DSC_0942 DSC_0944

Puisque les images valent mieux qu’un long discours, voici une vidéo vous présentant la technique:

J’ai ensuite raclé alternativement les verres ayant contenus les différentes couleurs avant de « jeter » la matière récoltée dans le restant de pâte à savon neutre:

DSC_0935 DSC_0932DSC_0930

En conclusion, j’ai beaucoup aimé la technique Column Swirl qui, correctement réalisée, donne de très beaux résultats comme l’en atteste la vidéo. Je pense donc la retenter assez vite mais cette fois, en veillant à mieux doser les micas et à mieux les mélanger à la pâte à savon.

Et vous, vous connaissez cette technique? Vous l’appréciez?

Shampoing solide à l’avocat

DSC_0923

A court de shampoing solide, j’ai décidé d’en réaliser un avec le peu de Sodium Coco Sulfate (SCS) qu’il me restait soit 14 malheureux grammes. Je suis donc partie de cette quantité pour formuler une recette la plus simple possible:

  • 40% de SCS soit 14 grammes
  • 38% de SCI soit 13.3 grammes
  • 10% d’eau soit 3.5 grammes
  • 10% d’huile d’avocat soit 3.5 grammes: j’ai choisi cette huile supposée apporter brillance et vigueur aux cheveux et stimuler leur pousse.
  • 2% de fragrance soit 0.7 grammes: j’ai testé la fragrance Better than sex cake de La Folie des Senteurs, boutique que je vous ai présentée dans un précédent article.

« Une fragrance divine et envoutante, où se mélangent subtilement des copeaux de chocolat sucrés et truffés, et des morceaux de caramel croquant. Des notes légères de crème vanille et de coco viennent compléter cette senteur. »

Je voulais ajouter une pointe de mica mais je l’ai oubliée. Mon shampoing est donc tout blanc.

Préparation:

J’ai préparé ce shampoing solide dans mon émulsionneur à lait mais les étapes sont les mêmes qu’avec la méthode plus traditionnelle du bain-marie:

  • mettre tous les ingrédients sauf la fragrance dans la cuve de l’émulsionneur ou dans votre contenant
  • faire chauffer l’ensemble en mélangeant constamment afin de ne pas brûler la préparation
  • une fois les tensioactifs suffisamment ramollis (ça arrive très vite avec l’émulsionneur), ôter la préparation du feu et ajouter la fragrance
  • amalgamer bien tous les ingrédients entre eux afin de former une pâte à peu près homogène
  • transférer la préparation dans un moule en la tassant bien
  • laisser durcir avant le démoulage: le processus est rapide contrairement aux savons réalisés par saponification à froid. Néanmoins, quand je désire accélérer le durcissement, je place le moule au congélateur.

DSC_0917

Le shampoing une fois sec pèse une trentaine de grammes. Il s’agit donc d’un tout petit shampoing mais ce n’est pas plus mal. Lorsque je réalise une recette pour la première fois, je préfère voir les choses en petit histoire de ne pas devoir jeter des matières premières en cas de fiasco.

L’odeur Better than sex cake, avec ses notes sucrées très gourmandes, est très plaisante mais néanmoins trop discrète. J’augmenterai donc la prochaine fois le pourcentage de fragrance dans ma recette.

better-than-sex-cake

Et vous, vous aimez les shampoings solides?