Kringle Cookie, Kringle Candle

Kringle Cookie

La première fois que j’ai allumé une part de cette tartelette, j’étais en train de faire cuire du riz au lait dont la recette contenait un peu de cannelle. J’ai donc cru, un instant, que les effluves épicées que je percevais provenait de ma recette alors qu’il n’en était rien. Elles émanaient directement de mon diffuseur. Tout ça pour vous dire que l’odeur de cannelle émanant de la Kringle Cookie m’a paru assez naturelle pour m’induire en erreur.

J’ai une relation particulière avec la cannelle que je n’aime pas à quelques exceptions près.  D’ailleurs, si j’en avais mis dans la préparation du riz au lait c’était parce que je ne la réalisais pas pour moi. Cependant, je peux tolérer voire apprécier la cannelle lorsqu’elle est accompagnée par d’autres épices comme c’est incontestablement le cas pour Kringle Cookie. La senteur qui en ressort est gourmande, chaleureuse et délicatement épicée. Je l’ai beaucoup appréciée.

Néanmoins, la note épicée de la Kringle Cookie se rapproche de celle de la White Pumpkin et dans une certaine mesure, de celle de la Banana Bread. J’en viens à me demander si les senteurs Kringle Candle avec des épices ne tendent pas à avoir des notes de fond qui se ressemblent.

En résumé, Kringle Cookie n’est pas un coup de cœur mais cela reste une senteur très agréable. Je ne pense pas l’acheter de nouveau mais j’aurais beaucoup aimé la découvrir en hiver, ses notes épicées s’accordant parfaitement avec cette saison.  Il est juste un peu dommage que son odeur se rapproche au final de celle d’autres références Kringle Candle.