Throwback Thursday Livresque #164 : l’un de vos premiers livres

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Je pense que mes premiers livres lus en totale autonomie étaient des albums du Père Castor que j’adorais. Mais pour ce thème que j’ai librement interprété, j’ai préféré choisir l’un des premiers livres chroniqués sur le blog qui, à la base, était consacré aux cosmétiques maison et aux bougies. Il s’agit de Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig.

1540-1

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…  » Un hymne à l’espoir qui sonne juste comme une expérience vécue… Un livre poignant, où le malheur n’a pas le dernier mot.  » Le Figaro Magazine Cet ouvrage a reçu le Prix Maison de la Presse

J’ai vu plusieurs fois sur FB des lecteurs commencer ce roman en pensant se lancer dans une lecture légère et/ou joyeuse. Il me semble donc préférable de souligner que c’est loin d’être le cas. S’il y de beaux moments et une vraie note d’espoir, l’histoire n’en demeure pas moins difficile avec un événement qui ne devrait pas manquer de vous marquer et vous toucher. Au-delà du retournement de situation, je dois confesser avoir eu un avis assez mitigé sur ce roman pourtant encensé…

Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à lire ma chronique de Juste avant le bonheur dont voici la conclusion :

En résumé, Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig n’a pas été la révélation à laquelle je m’étais attendue. Je n’ai pas eu le coup de cœur que les commentaires élogieux vis-à-vis de ce roman me laissaient espérer. Il s’agit toutefois d’ un livre que je vous invite à lire pour vous forger votre opinion et découvrir la plume sans conteste plaisante de l’auteure.

Et vous, connaissez-vous ce roman ?
Qu’en avez-vous pensé ?