C’est le 1er, je balance tout ! : mai 2018 + bilan lecture mai

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile ». Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.


1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier

Vous pouvez CLIQUER sur les COUVERTURES pour accéder aux CHRONIQUES.

Pas de FLOP, mais de très bonnes lectures dont voici mes préférées :

Aucun texte alternatif disponible.

  • J’ai aussi lu, apprécié et chroniqué :

2131x1729

Aucun texte alternatif disponible.Spirou et Fantasio : Le triomphe de Zorglub ; Olivier Bocquet, Brice Cossu et Alexis Sentenac

  • Livres lus dont la chronique est en attente de publication :

  • Lu et non chroniqué :

  • Lu et chroniqué pour le site Emaginarock :

 

2) Chroniques d’ailleurs lues le mois dernier

  • Books, moods and more m’a fait découvrir Indu Boy de Catherine Clément : un livre qui parle d’une personne que je ne connaissais pas et qui semble fascinante, Indira Gandhi.

Fille unique élevée sans amour, elle est éduquée en garçon – et en blanc pour se battre contre les Anglais qui se croient propriétaires de l’Inde. Son père est en prison, sa mère, tuberculeuse, hante les sanatoriums européens tout en contaminant sa fille. Celle qui a choisi le surnom d’Indu Boy dans sa première enfance devient, loin de son pays natal, une jeune Occidentale polyglotte. Elle s’appelle Indira Nehru.

Avec ses cheveux coupés à la Jeanne d’Arc, la fille de brahmane fait scandale en se mariant à un parsi désargenté, Feroze Gandhi. Il l’aime. Et elle ? Pas du tout. Elle a juste choisi un père pour ses futurs enfants. Sans la force d’Indu Boy, Indira n’aurait pas pu devenir quatre fois Premier ministre de l’Inde, vaincre le Pakistan, aider à la naissance du Bangladesh en guerrière, tenir tête aux présidents américains, combattre les sikhs du Temple d’Or, à Amritsar. Tout lui réussit, sauf la famille. Elle divorce et perd son plus jeune fils.

Alors, tout bascule. Celle qui était athée devient une bigote de l’hindouisme, celle qu’on adorait se fait haïr sans le vouloir. Celle que le sexe révulsait vieillit sans amour. Est-ce le remords ? Tout indique qu’Indira Gandhi a contribué à son propre assassinat. Elle meurt foudroyée par ses gardes sikhs en 1984. Un destin dont Catherine Clément a fait une légende.

  • Le Charmant petit monstre vous présente un roman de Nathan Hill : Les fantômes du vieux pays. Un pavé qui l’a plus que convaincue au point de me donner envie de le lire bien que ma PAL ne semble pas vraiment d’accord….

Scandale aux Etats-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d’âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d’Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.

  • Ourse bibliophile nous offre une magnifique chronique d’un monstre littéraire qui donne autant envie qu’il fait peur : Le Dit du Genji, Murasaki-Shikibu. Je salue son travail qui a dû demander un vrai investissement en termes de concentration, de synthèse et d’analyse. C’est l’une des plus belles chroniques que j’ai lues ces derniers mois.

Le Dit du Genji (coffret)

Texte fondateur du roman japonais, Le Dit du Genji ou Genji monogatari, écrit par une femme en l’an 1008 dans l’atmosphère raffinée de la cour de Heian, actuelle Kyôto, relate la vie du prince Genji le Radieux et apporte un éclairage exceptionnel sur la culture japonaise : poésie, musique et peinture accompagnent le Genji en politique et en amour tout au long de sa vie.
Murasaki-shikibu a trouvé les modèles de ses personnages parmi ceux qu’elle côtoyait à la cour impériale de Heian, et les a dépeint avec un extraordinaire souci de l’analyse psychologique. Elle se distingue par sa sensibilité dans la description de l’impermanence des choses et des êtres ou encore son habileté à construire un récit complexe, peuplé de dizaines de personnages aux destins croisés.

3) Liens adorés hors chronique littéraire

  • J’ai découvert L’Académie de minuit destinée à promouvoir la lecture et les mondes de l’imaginaire, un objectif que je ne peux qu’approuver. Sont proposés gratuitement différents contes…

Académie de Minuit

  • Crue nous parle d’un sujet qui est hélas d’actualité et qui me révolte tellement : la culture du viol. A chaque fois que je lis quelque chose ou que j’entends des remarques qui font porter la responsabilité d’un viol sur la victime, j’ai juste envie de hurler et de me réfugier dans mon monde de nounours. Que l’on soit une femme ou un homme, cet article est à LIRE !
Résultat de recherche d'images pour "non à la culture du viol"

Image du site Paris-Luttes.info

  • Des vidéos que j’ai adorées sensibilisant à un thème que je vous laisserai le soin de découvrir, car il vaut mieux regarder les vidéos sans rien en savoir…

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier et/ou les petits bonheurs de mai

Mon petit neveu Émeric est né en ce mois de mai… Arrivé quelques jours avant la Fête des mères et un peu en avance, il rend fou de joie ses parents et la tata/marraine que je suis. Et petit fait mignon tout plein, ma nièce de 2 ans est déjà gaga de son petit frère ! Elle adore les bébés alors personne ne se faisait trop de soucis pour sa réaction, mais la voir si contente est plutôt touchant.

Ma mère a fait un peu de tri dans ses affaires, ce qui a été l’occasion de revoir de vieilles photos dont une de mon frère et moi un 25 décembre chez mes grands-parents paternels. Si je passe sur la tendance exaspérante de ma mère à vouloir nous vêtir de la même manière lors des grandes occasions, cette photo a fait remonter de très bons souvenirs à la surface dont un plutôt amusant que je garderai secret sous peine de me faire renier par mon frère.

wp-image-1200314578.jpg

Et vous, que retiendrez-vous de votre mois de mai ?

 

 

 

C’est le 1er, je balance tout ! #3

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile » . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.

1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier :

J’ai de nouveau fait de belles découvertes livresques en mars et voici mon top 3 :

Aucun flop à déplorer ce mois-ci, mais je ne vais pas m’en plaindre.

2) Chronique d’ailleurs lue le mois dernier

J’aime beaucoup les romans asiatiques ou qui parlent d’Asie, mais j’ai tendance à me focaliser uniquement sur le catalogue des Éditions Philippe Picquier qui regorge de pépites.

C’est donc avec surprise que j’ai découvert, grâce à Prettyrosemary, un titre des éditions Charleston qui pourrait me plaire : La Dame de Kyoto d’Eric Le Nabour. Le titre n’est certes pas nouveau, mais je pense que je serais passée à côté sans la belle chronique de Prettyrosemary que je vous invite à consulter.

Pour aller plus loin, vous pouvez également trouver, sur le site des Éditions Charleston, une interview de l’auteur.

3) Lien adoré hors chronique littéraire

Si vous me suivez régulièrement sur le blog et/ou les réseaux sociaux, vous connaissez probablement mon amour pour les chats. Alors quand je découvre une vidéo intéressante qui parle de ces adorables félins, je ne peux qu’adorer.

Si vous aimez les chats, l’article Les chats aiment… les humains ! de 30 Millions d’Amis vous intéressera également.

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Je participe à de nombreux challenges littéraires au point d’ailleurs d’en perdre parfois mon latin. Cependant, je suis contente de m’être inscrite au Challenge Le Printemps de l’Imaginaire francophone organisé par Monde Fantasy dont l’objectif est de soutenir les auteurs francophones de l’imaginaire.

La fermeture programmée des Éditions du Riez prouve que cette initiative, en plus d’être louable, se révèle nécessaire. A noter que pour assurer le plus en douceur possible sa fermeture, la maison d’édition propose différentes promotions sur son site Internet. N’hésitez pas à craquer, c’est pour la bonne cause.

Et vous, de belles découvertes à partager ?

C’est le 1er, je balance tout ! #1

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bleue

C’est le 1er, je balance tout est un nouveau RDV livresque mensuel créé par Allez vous faire lire. Son objectif est de « remettre au centre de sa pratique de la blogosphère la notion de partage qui unit la toile « . Pour ce faire, il vous suffit de partager des informations en fonction de 4 catégories.

1) Le Top & Flop de ce que vous avez lu le mois-dernier :

  • TOP :

Le mois de janvier fut de nouveau un gros mois de lecture avec de belles découvertes comme l’excellent Fils de l’eau de Byeong Mo, un coup de cœur.

Fils de l'eai, Byeong Mo

  • FLOP : je n’ai pas eu de FLOP ce mois même si parmi mes lectures, Le mythe de Noël est celle que j’ai le moins appréciée.

51f86ye9zl-_sy346_

2) Chronique d’ailleurs lue le mois dernier

Livraisons littéraires fait partie des blogs que je consulte régulièrement. C’est ainsi que je suis tombée sur sa superbe chronique du roman Éclipses japonaises. Je vous invite fortement à la consulter, vous devriez, comme moi, ajouter très vite le livre à votre wish list.

faye

3) Lien adoré hors chronique littéraire

Il y a un RDV que je suis toujours avec un énorme plaisir et que je conseille à tous, c’est celui des contes japonais du Tanuki. J’ai particulièrement apprécié le conte en date du 23 janvier, Le chat du charpentier.

Des explications claires et intéressantes sont données pour chacun des contes ce qui vous permet d’en comprendre les subtilités. C’est tout simplement génial !

Impression

TANUKI NO MONOGATARI

4) Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Dès mes 8 ans et pendant très très longtemps, je notais sur des cahiers chacune de mes lectures avec un bref avis et la photo du livre imprimé en petit. J’ai un peu délaissé cette habitude avant de décider de la reprendre sur le blog à travers une nouvelles catégorie : Mini-chroniques en pagaille.

20170101_110659-1

Mini-chroniques en pagaille

J’y pense depuis que je parle de livre sur le blog tout en remettant systématiquement le projet à plus tard. Je suis donc contente d’avoir renouer, depuis le 1er janvier, avec ma tradition même si c’est maintenant sous format numérique.

Voilà pour cette première édition d’un RDV livresque très sympathique. Et vous, vous participez ?