Invisible, Tom Percival

Couverture Invisible

Quand un jour l’argent vient à manquer pour payer les factures et le loyer, Isabelle et sa famille doivent déménager à l’autre bout de la ville.
Isabelle commence à se sentir… invisible.
Et elle s’aperçoit que dans la rue, elle n’est pas seule à se sentir invisible.
Elle décide alors de se rendre utile et d’aider les autres invisibles autour d’elle. Petit à petit, les choses changent… Une histoire émouvante, qui rappelle que riche ou pauvre, tout le monde a sa place dans le monde.

KIMANE (4 février 2021) – 32 pages – 13,50€

AVIS

J’ai eu un coup de cœur pour ce magnifique album, autant sur le fond que la forme, qui évoque la pauvreté, et plus particulièrement la pauvreté infantile, et la manière dont la société tant à invisibiliser un certain nombre de personnes, qu’elles soient pauvres, isolées, réfugiées…

Des thématiques rarement évoquées dans la littérature jeunesse et encore moins avec une telle justesse, l’auteur ayant lui-même connu la pauvreté durant son enfance. Si certains passages sont teintés de gris et auréolés de tristesse, l’histoire se révèle également belle et poétique, la force de la solidarité apportant une magnifique bouffée d’espoir et de réconfort. L’ambiance graphique, quant à elle, évolue au gré de l’histoire, oscillant entre des teintes glaciales et froides, et des couleurs plus enveloppantes à mesure que la couleur et la chaleur humaine réapparaissent dans la vie d’Isabelle.

J’ai été saisie par la manière délicate avec laquelle l’auteur nous montre qu’à force de n’être vu de personne, on devient invisible. Une métaphore qui révèle toute sa puissance à travers l’histoire touchante d’Isabelle. Cette fillette, qui a dû quitter sa maison et ses souvenirs pour un quartier froid et sombre où personne ne la remarque, devient littéralement invisible ! Du moins, jusqu’à ce qu’elle décide d’aider les autres personnes dans son cas, car les invisibles sont nombreux, il suffit de ralentir le pas et lever les yeux pour les voir et leur donner cette place à laquelle ils ont droit…

J’ai eu le cœur brisé en voyant Isabelle ne pas avoir accès à des choses qui, pour beaucoup, semblent anodines comme aller au cinéma. Mais j’ai aussi été touchée par sa personnalité, le fait qu’elle se concentre sur ce qu’elle a, et la manière dont elle va spontanément décider d’aider autrui quand elle-même ne possède rien, si ce n’est sa gentillesse. Cette petite fille nous donne une jolie leçon d’humanisme et d’humanité et nous prouve que les petites actions peuvent changer le monde…

Beau et poignant, Invisible est un album à partager pour évoquer le thème de la précarité, de la pauvreté infantile, de la force de la solidarité, et redonner une place à tous ces invisibles, oubliés et ignorés de la société, chacun ayant sa place et un rôle à jouer.