Bilan Challenge Le mois de la bit-lit

En juin, j’ai participé au Mois de la bit-lit dont je vous présente aujourd’hui un petit bilan.

BONNES LECTURES

  • La série d’urban fantasy Dynasties est pour moi une valeur sûre bien que je préfère Kate Daniels du même duo d’auteur. J’ai pris plaisir à retrouver les personnages dans ce deuxième tome et ai, de nouveau, passé un bon moment de lecture. Pour en apprendre plus, je vous invite à lire mon avis sur L’étincelle sous la glace.

Dynasties (Tome 2) - L’étincelle sous la glace par [Ilona Andrews, Guillaume Le Pennec]

  • Bane Seed tome 5 : l’autrice nous ayant laissé sur une fin ne pouvant que susciter une certaine tension et pas mal de questions, j’ai été ravie de découvrir ce cinquième tome dans lequel Bane se met véritablement à nu… Si vous aimez l’humour, les héroïnes grandes gueules multipliant les références à la pop culture et les duos où fusent les piques, cette série est faite pour vous.

Pour qui sonne le crépuscule: Bane Seed, T5 par [Fanny André]

LECTURE MOYENNE

  • Le baiser du dragon : l’histoire se lit toute seule et, ravissement, elle n’est pas centrée sur le sexe… L’univers aurait mérité d’être plus développé et les pouvoirs des héros mieux exploités, mais si vous avez envie d’une romance fantastique avec un protagoniste masculin protecteur et possessif qui ne tombe néanmoins jamais dans l’abus, ce titre pourrait vous plaire. Et cerise sur le gâteau, l’héroïne a une forme métamorphe non dénuée de charme que je n’avais jamais rencontrée dans un roman. Toutefois, ce titre n’ayant rien d’exceptionnel, il reste à classer du côté des livres « aussitôt lus, aussitôt oubliés ».

MAUVAISES LECTURES

  • Le côté girouette de l’héroïne et l’horripilant triangle amoureux du Souffle de la Lune m’ont fait grincer des dents… Cette lecture m’a frustrée parce qu’il y avait du potentiel avec notamment le côté mythologie égyptienne qui est le point fort du roman et qui apporte une pointe de mystère. Mais l’autrice se perd dans des longueurs incessantes et semble ne jamais oser prendre son envol préférant se cantonner aux grands stéréotypes du genre. Cela a rendu, du moins pour moi, la lecture vraiment poussive. Couverture Les sentinelles de l'ombre, tome 1 : Le souffle de la lune

 

  • Quant à La meute du Phénix, l’absence totale d’intrigue au profit de scènes de sexe répétées sans intérêt m’a plus que gênée d’autant que le tout est baigné d’une bonne dose de culture du viol.

Couverture La meute du phénix, tome 1 : Trey Coleman

L’autrice joue ainsi sur la nature des protagonistes pour entériner le principe bien connu que quand une fille dit non, elle pense oui… C’est juste qu’elle veut que le beau mâle lui prouve sa virilité. Dans une société saine où les femmes ne seraient pas violées tous les jours en raison de ce principe, cela aurait pu éventuellement passer (avec un message rappelant la nécessité de respecter le corps d’autrui), mais à l’heure actuelle, c’est juste insupportable… Cette pseudo justification du viol vole d’ailleurs en éclats quand l’héroïne se fait réveiller par un cunnilingus quand elle avait expressément demandé  à son compagnon de ne pas s’aventurer sur ce terrain. Il faudra m’expliquer comment cette scène peut prouver la virilité d’un homme. J’y vois plutôt l’arrogance de disposer du corps d’une femme comme il en a envie nonobstant ses demandes…

FLOP 

Dans le cadre du Mois de la bit-lit, j’ai eu quelques déconvenues qui m’ont rappelé pourquoi j’avais pris mes distances avec ce genre, le  summum des flops revenant à RedwoodJe vous invite à lire mon avis pour en apprendre plus sur ce roman qui est l’une des pires lectures de ma vie, et de loin.

Couverture Redwood, tome 1 : Jasper

ABANDON

J’ai également eu un abandon, pas que le livre soit pire que Redwood (là, ça aurait presque mérité une médaille), mais je n’avais pas le cœur de m’infliger une nouvelle torture. À la première scène de droit de cuissage, j’ai jeté l’éponge sans regret d’autant que le style d’écriture était plutôt pauvre et les dialogues d’une vacuité désespérante. C’est vraiment dommage parce que j’aimais l’idée de suivre une héroïne métamorphe, mais également DJ et présentatrice radio. Le profil était assez original et aurait pu offrir une sorte de renouveau du genre…

Couverture Kitty Norville, tome 01 : Kitty et les ondes de minuit

Si mon bilan est plus que mitigé, je suis néanmoins ravie d’avoir réussi à atteindre mon objectif soit la lecture de 6 romans de bit-lit bien que comme toujours, je n’ai absolument pas respecté ma PAL de départ. Je compte maintenant me cantonner à ce que j’aime, l’urban fantasy à la Kate Daniels.

Et vous, lisez-vous de l’urban fantasy et/ou de la romance paranormale ?

Dynasties tome 2 : L’étincelle sous la glace, Ilona Andrews

Couverture Dynasties, tome 2 : L'étincelle sous la glace

Après une longue cavale, le tueur Jeff Caldwell a enfin été arrêté. Or les policiers l’interrogent en vain car l’une de ses victimes manque toujours à l’appel : Amy Madrid, une fillette de sept ans. Déterminée à lever le voile sur ce mystère, Nevada, détective professionnelle, décide de mener sa propre enquête. Car elle a le pouvoir de détecter les mensonges et d’obtenir la vérité, y compris quand on cherche à la lui cacher… Cependant, lorsqu’un client la sollicite, espérant lui confier une nouvelle mission, elle reconnaît qu’un peu d’aide serait bienvenue. Le puissant et séduisant Mad Rogan accepterait-il d’unir ses forces aux siennes ?

J’ai lu pour elle (25 octobre 2017) – 503 pages – 7,40€ (poche) – Ebook (5,99€)

AVIS

Ayant beaucoup apprécié Entre les flammes, le tome 1 de la série Dynasties, je me suis replongée avec plaisir dans cette suite qui m’a tout autant divertie. On retrouve Nevada qui accepte, cette fois-ci sans pression, une mission afin de trouver le ou les meurtriers de la femme de son nouveau client. Une enquête qui, en plus de la pousser dans ses retranchements, va mettre à jour un complot politique de grande envergure. Elle pourra heureusement encore compter sur le soutien de sa famille aussi atypique qu’attachante et sur le très charismatique et dangereux Mad Rogan.

Le duo d’auteurs nous propose ici un tome riche en action et en suspense qui ne devrait pas manquer de vous tenir en haleine et de susciter en vous quelques frayeurs. Les personnages ne sont pas épargnés et se retrouvent plus d’une fois au bord du précipice. Il leur faudra tout leur sang-froid et leurs talents conjugués pour garder la tête hors de l’eau et survivre aux multiples attaques qu’ils essuieront.

Si j’ai apprécié de découvrir toute la complexité de l’enquête ainsi que les différents types de magie entrant en action, j’ai également pris plaisir à suivre l’évolution de la relation entre Nevada et Rogan. Leurs différences de caractère et de valeurs vont être une source de malentendus et susciter entre eux certaines tensions, mais face aux événements extrêmes auxquels ils doivent faire face, ils seront plus ou moins obligés de faire des concessions…

Rogan nous apparaît, du moins en début d’intrigue, toujours aussi obtus, extrême et quelque peu autoritaire ! Des traits de caractère qui ne manqueront pas d’irriter, voire de révolter Nevada qui n’apprécie guère que son prétendant se mêle de ses affaires malgré ses demandes répétées de la laisser gérer la situation par elle-même. Forte et indépendante, elle tient à garder son autonomie et à prendre ses propres décisions quant à son avenir et sa famille…

Néanmoins, plus on avance dans l’histoire, plus on comprend les agissements de Rogan qui essaie de protéger l’illusion de normalité dans laquelle Nevada s’est enfermée et qui la rend vulnérable. En effet, malgré ses capacités impressionnantes, la jeune femme veut encore croire en la possibilité d’une vie normale quand tout autour d’elle lui prouve le contraire. Mais une découverte inattendue sur l’origine de ses dons va la conduire à reconsidérer sa position afin de protéger ce qui compte le plus pour elle, les siens ! 

Dans ce tome, la famille de Nevada est un peu moins présente, ce que j’ai regretté ayant adoré la grand-mère badass. Mais les valeurs familiales n’en demeurent pas moins importantes dans la vie de la jeune femme et lui permettront de garder son humanité malgré des événements difficiles qui auraient pu la faire sombrer. Depuis le premier tome, la jeune femme s’est endurcie, mais elle conserve donc un véritable respect pour la vie humaine, ce qui la poussera de nouveau à tenter de tempérer l’impétuosité de Rogan dont le monde est divisé entre alliés et ennemis. Une vision très manichéenne de la vie qui rend la communication parfois difficile, mais qui n’empêchera pas l’alchimie entre les deux personnages d’être toujours aussi palpable.

La romance n’est pas au cœur du récit, mais elle prend néanmoins une place importante dans ce tome, ce qui m’a plutôt plu appréciant la dynamique de ce duo haut en couleur aux côtés duquel il est bien difficile de s’ennuyer. On regrettera juste le temps perdu par Nevada qui essaie, durant une bonne partie de l’intrigue, de se convaincre de conserver ses distances avec Rogan alors qu’il nous apparaît clairement qu’il n’a pas tardé à conquérir son cœur. J’attends maintenant de voir comment leur relation va évoluer espérant retrouver les petites étincelles qui font tout le charme des échanges entre ces deux fortes têtes aussi passionnées, têtues et téméraires l’une que l’autre.

Action, rebondissements, suspense, révélations, famille, magie, complot politique et amour sont au programme de ce deuxième tome qui m’a offert un très bon et distrayant moment de lecture. Si vous avez envie d’un roman rythmé mettant en scène deux personnages complexes aussi différents que complémentaires, L’étincelle sous la glace devrait vous plaire.

Dynasties, tome 1 : Entre les flammes, Ilona Andrews

Couverture Dynasties, tome 1 : Entre les flammes

Il y a plus d’un siècle, des scientifiques ont créé un sérum permettant de développer des dons d’ordre surnaturel. Depuis, ces gènes se transmettent de génération en génération…
Détective privée, Nevada Baylor peut détecter les mensonges chez autrui. Alors qu’elle s’apprête à affronter le challenge le plus ardu de sa carrière, retrouver un certain Adam Pierce, elle se fait kidnapper. Son ravisseur ? Rogan, un séduisant milliardaire aux grands pouvoirs. Entre le désir de fuir et celui de s’abandonner à lui, Nevada hésite…

J’ai lu pour elle (26/04/2017) – 480 pages – Ebook (5,99€)

AVIS

Entre les flammes est un bon roman de fantasy urbaine nous plongeant dans un monde où un sérum a permis à certains de développer des capacités magiques transmises de génération en génération. Les lignées les plus puissantes ont ainsi gagné en force et en pouvoir au fil des années ce qui leur a octroyé, au passage, certains privilèges et une place de premier ordre dans la société.

Nevada, quant à elle, n’appartient pas à ce cercle de puissants et de nantis. À la tête d’une agence familiale de détectives, son premier objectif dans la vie est de prendre soin de sa famille qui dépend d’elle financièrement. Pour cela, elle est prête à tout et même à céder à l’horrible chantage de l’entreprise qui a racheté son agence et qui lui impose une mission suicide sous peine de lui voler tout ce qu’elle possède. Contrainte et forcée, elle doit ainsi mettre la main sur Adam Pierce, membre d’une puissante famille, mais aussi jeune homme instable et dangereux déjà responsable de la mort d’un homme… Si les choses n’étaient déjà pas assez compliquées, la jeune femme doit également consentir à s’associer à Rogan, un homme qui n’a pas hésité à la kidnapper pour obtenir d’elle certaines informations ! 

Les deux protagonistes sont aux antipodes l’un de l’autre. Nevada est une personne gentille, honnête, droite, volontaire et totalement dévouée aux siens qui ont beaucoup souffert de la mort du patriarche. Les relations familiales prennent d’ailleurs une grande place dans la vie de notre héroïne, ce que j’ai trouvé touchant et plutôt original pour un livre de fantasy urbaine. Malgré les problèmes et les divergences d’opinions, les membres de la famille de Nevada sont donc très soudés et prêts à tout pour se protéger les uns les autres… Et mention spéciale à la grand-mère complètement badass pour laquelle j’ai eu un coup de cœur. En plus de manier à la perfection la clef à molette, elle n’a pas sa langue dans sa poche et apporte ce petit grain de folie qui manque à la très sérieuse et responsable Nevada.

Quant à Rogan, c’est un être extrêmement puissant, solitaire, déterminé et incroyablement dangereux. Ancien militaire, il suit son propre code d’honneur et n’hésite pas à tuer sans remords ses ennemis a fortiori quand ceux-ci le menacent. Une manière de voir la vie humaine qui ne sied guerre à Nevada qui va faire de son mieux pour le faire évoluer sur le sujet. Dans le même temps, elle va essayer, malgré son attraction pour cet homme fascinant, de garder ses distances, ce qui ne sera pas toujours facile ni de tout repos.

Si la jeune femme s’extasie à quelques reprises sur le corps de son associé provisoire, j’ai apprécié qu’elle ne se jette pas à ses pieds et ne passe pas son temps à fantasmer sur lui. Les auteurs introduisent donc une certaine attraction et alchimie sexuelle entre les deux protagonistes sans focaliser toute l’intrigue autour de ça. Au contraire, l’action est au rendez-vous avec de multiples scènes de combat et un déploiement impressionnant de la magie.

À cet égard, il est intéressant de découvrir progressivement les différents types de magie qui existent, mais aussi les facultés de chacun, certaines se révélant destructrices. Nevada devrait d’ailleurs vous réserver quelques surprises de ce côté-là, mais je vous laisserai le plaisir de découvrir vous-mêmes l’étendue des capacités de cette jeune femme courageuse, mais également très humaine. Elle ne baisse jamais les bras, affronte tous les dangers pour protéger sa famille, mais elle possède également ses propres failles et a conscience de ses faiblesses. Un réalisme qui lui sera vital pour affronter les différentes forces qui s’opposent dans ce premier tome dont l’épilogue m’a complètement laissée sans voix ! La vengeance semble avoir une emprise bien néfaste sur certaines personnes…

Quant au style du duo d’auteurs se cachant derrière le pseudo de Ilona Andrews, il s’est révélé plutôt efficace pour me faire tourner rapidement les pages d’autant que la présence de nombreux dialogues apporte beaucoup de dynamisme au récit. Sans être d’une élégance rare, la plume est donc agréable et sans aucune dissonance. Difficile de savoir que deux personnes se cachent derrière l ‘écriture de ce premier tome.

En conclusion, ce premier tome met en place un univers riche dans lequel la magie se révèle multiple et fascinante et les jeux de pouvoir plus retors qu’il n’y paraît ! Si vous avez envie d’un roman de fantasy urbaine rythmé, immersif, facile à lire et construit autour d’un duo prometteur dont on appréciera l’alchimie et la complémentarité, Entre les flammes devrait vous plaire.