Le château du temps perdu, Paul Bruard

Couverture Le château du temps perdu

Maxime, Lucien et toute leur bande de bons copains du CM2 ne se doutaient pas que leur voyage de fin d’année allait les entraîner dans de fantastiques aventures.
Un château médiéval, une chasse au trésor, jusque-là rien de plus banal ! Mais lorsque leur curiosité les conduit dans une autre dimension pour y faire la connaissance de deux enfants du treizième siècle, tout bascule.
Trouveront-ils le moyen de délivrer le château et ses habitants d’une malédiction qui les poursuit depuis neuf siècles ?

Ex Aequo éditions (7 février 2020) – 9/12 ans – 116 pages –
Papier (11€)- Ebook (3,99€)

AVIS

De la superbe couverture au résumé, tout me tentait dans ce roman jeunesse que j’ai lu d’une traite et qui m’a offert ce moment d’évasion et de distraction dont j’avais tant besoin. Maxime, Lucien et leurs amis de CM2 sont excités à l’idée de leur dernier voyage scolaire avant l’entrée en sixième, une étape tellement importante dans la vie d’un écolier. Au programme, la visite d’un château médiéval avec, en prime, une chasse au trésor ! Mais une surprise de taille va attendre les six amis : la rencontre avec deux enfants du treizième siècle qui vont leur demander de les aider à lever une terrible malédiction…

Le début d’une aventure menée tambour battant durant laquelle nos protagonistes vont devoir faire preuve de débrouillardise, d’intelligence, de réflexion, mais surtout de bravoure, les dangers étant nombreux et les défis de taille. Fort heureusement, notre groupe pourra compter sur les différentes personnalités qui le composent. Il y a ainsi le passionné d’histoire, l’amateur de gastronomie capable de détendre l’atmosphère avec son humour à toute épreuve, la très cartésienne, les aventuriers… Les enfants devraient vite s’attacher aux personnages et se retrouver, ainsi que certains de leurs camarades, dans ce sympathique et éclectique groupe. Et chose assez rare pour être noté, l’auteur a veillé à inclure des filles et des garçons dans son aventure.

Enfant, j’aurais adoré ce roman qui nous plonge avec réalisme dans un château médiéval dont on découvre, même si ce n’est que succinctement, la manière dont la vie y était organisée. Le mélange Histoire/fantastique fonctionne ici à merveille et apporte beaucoup de charme à ce roman dont on tourne les pages avec plaisir, curieux de découvrir comment les six amis vont faire face à un enchantement que personne n’a réussi, malgré les années, à lever. Je n’en dirai pas plus sur le sujet si ce n’est qu’ils ont de la ressource et que, malgré les moments de doute, les difficultés et les dangers, rien n’arrivera à ébranler la confiance qu’ils se portent mutuellement.

J’ai, en outre, fortement apprécié la relation entre les personnages, une relation faite de respect et de tolérance, les défauts des uns n’étant jamais méchamment moqués par les autres. À une époque où le harcèlement scolaire est plus que jamais d’actualité, ce genre de relations positives ne peut qu’être salué. Même la « rapporteuse » de service, qui va mettre en danger notre groupe, va réaliser que dénoncer à tour de bras ses camarades n’est peut-être pas la meilleure manière de se comporter. Une prise de conscience réaliste et très bien amenée tout comme l’est cette histoire de malédiction qui devrait attiser votre curiosité et satisfaire les amateurs de chasses au trésor, d’énigmes et de passages secrets !

Quant à la plume de l’auteur, elle m’a complètement charmée, Paul Bruard ayant trouvé un juste équilibre entre beauté du texte, accessibilité, réalisme et fluidité. En plus de descriptions courtes et percutantes, l’auteur veille à introduire, avec parcimonie et en toute intelligence, un peu de vocable moyenâgeux qu’il prend le temps d’expliquer en notes de bas de page. Cela facilite grandement l’immersion dans le récit et nous donne l’impression d’avoir fait, aux côtés de nos jeunes héros, un voyage dans le temps.

En conclusion, présent et passé se mêlent pour nous faire vivre une aventure fantastique dans laquelle des élèves de CM2 vont devoir, plus que jamais, compter sur leur amitié pour faire face à une succession de péripéties empreintes de danger et de mystère. Aventure, chasse au trésor, amitié, action et passages secrets vous attendent dans ce roman qui devrait ravir le cœur des enfants et leur prouver que l’Histoire, c’est loin d’être barbant !

Merci aux éditions Ex Æquo pour cette lecture.

Mamie Bonbon, Florent Lucéa

Avis Mamie Bonbon Florent Lucéa, Ex Aequo éditions

Je remercie les éditions Ex Aequo de m’avoir permis de découvrir Mamie Bonbon de Florent Lucéa.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Mamie Bonbon est une grand-mère fragile en apparence qui mène une vie paisible dans son petit village. Pourtant elle possède un don inestimable qui va l’entraîner dans un monde fantastique et la confronter à des ennemis extrêmement dangereux.
Heureusement elle pourra compter sur des amis formidables aux multiples facettes pour l’aider dans cette aventure. Le courage n’a pas d’âge, l’amour est le plus précieux des cadeaux et le plus tendre des surnoms peut se révéler être votre plus grande force.

Ex Aequo (26 octobre 2019) – Broché (10€) – Ebook (2,99€)

AVIS

Je tenais à souligner le très beau travail d’édition avec une superbe couverture dont le ton bleuté, avec ses jolis dégradés, donne irrémédiablement envie de découvrir cette Mamie Bonbon dont on ne fait que percevoir la silhouette. S’agit-il d’une manière de souligner le danger qui la guette ?

Pour le savoir, je me suis empressée de me plonger dans la lecture de cet ouvrage qui m’a enchantée dès les premières pages. Je tends à regretter une simplification à outrance des textes pour enfants, un écueil dans lequel l’auteur n’est point tombé. Le roman destiné aux 9/12 ans se révèle très accessible, les phrases demeurant relativement courtes, mais l’on sent le soin avec lequel l’auteur a choisi ses mots.  Il se dégage ainsi beaucoup de charme et d’élégance de sa plume très visuelle et non dénuée de poésie, ce qui devrait permettre de réunir petits et grands lecteurs autour d’une histoire mettant en scène une mamie haute en couleur.

Mamie Bonbon, c’est une mamie extraordinaire, mais c’est, paradoxalement, une mamie comme les autres. Une mamie comme les autres dans la mesure où l’abandon affectif dans lequel elle se trouve fait écho à ce que vivent des millions de personnes âgées à travers le monde. À cet égard, sans être moralisateur, l’auteur pointe les défaillances de nos sociétés qui, lancées dans la course à l’argent et aux plaisirs, en oublient bien souvent les plus âgés. Ainsi notre Mamie Bonbon, après avoir vécu des moments heureux auprès de son défunt mari et de sa descendance, est laissée seule dans son petit village sans aucune visite malgré ses tentatives de rapprochement. Entre les cours, les amis, les amours, le travail, les vacances, les loisirs, les voyages, il y a toujours une bonne raison de ne pas passer un petit appel, rendre une visite même éclair, envoyer une carte postale ou une lettre…

Si Mamie Bonbon, Georgette de son prénom, ne peut compter sur ses enfants et ses petits-enfants, elle trouve du réconfort dans sa relation aux animaux que ce soit avec sa minette, Princesse, ou tous les animaux du voisinage. C’est que voyez-vous, notre mamie a un petit secret et un magnifique don que, pour ma part, je rêverais de posséder. Malheureusement, quand ce don commence à s’ébruiter, les choses s’enveniment et son propre village se retourne contre elle ! La différence fait peur et peut pousser à toutes les extrémités… Mais les réactions disproportionnées ne cachent-elles pas autre chose ?

Je vous laisserai bien sûr le soin de le découvrir par vous-mêmes, mais je peux néanmoins vous dire que l’auteur nous plonge dans une histoire riche en actions et en magie. La magie du cœur, bien sûr, Mamie Bonbon et ses amis à deux et à quatre pattes faisant preuve d’un louable altruisme, mais aussi la véritable magie, des forces occultes entrant en jeu. Notre mamie va devoir donc faire appel à tout son courage et à son don pour, aux côtés de sa famille de cœur, sauver sa famille de sang ainsi que faire toute la lumière sur d’étranges et inquiétantes disparitions d’enfants !

J’ai eu un coup de cœur pour Mamie Bonbon qui, malgré l’absence des siens, fait preuve de beaucoup de compréhension et d’abnégation. Aucune trace d’aigreur chez cette femme qui m’a touchée et émue. J’ai également pris beaucoup de plaisir à la voir collaborer avec des animaux atypiques, comme un cafard ou une souris, d’autant que l’auteur, à travers ces animaux qui possèdent tous un prénom amusant, ajoute une pointe d’humour qui devrait plaire aux enfants. Au cours de son aventure, notre mamie va également se lier d’amitié avec des personnes de son âge qui possèdent toutes un don unique et spécial, ce qui se révélera fort utile pour la mission de sauvetage dans lequel ce club de super-héros du troisième âge s’est lancé. La force surnaturelle et malfaisante qui sévit va ainsi découvrir, à ses dépens, que nos mamies et papis ont de la ressource !

En plus d’offrir un moment de lecture fort divertissant, l’auteur amène subtilement et avec délicatesse les enfants, voire leurs parents, à (re)considérer leurs liens avec leurs aïeux. La vie actuelle est trépidante, mais n’y a-t-il pas un peu de place pour les plus âgés, un petit geste pouvant changer bien des choses dans la vie de personnes qui ploient sous le poids de la solitude ? Bien sûr, chaque situation est différente et tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir une Mamie Bonbon dans sa vie,  mais le roman a le mérite de nous faire penser notre relation aux nôtres et aux anciens. Il est également ici question de seconde chance, et de rédemption puisqu’il n’est jamais trop tard pour rattraper ses erreurs ou, du moins, pour essayer de corriger le mal volontaire ou non que l’on a pu faire par le passé….

En conclusion, l’auteur bouscule ici les codes des romans jeunesse en nous prouvant qu’une mamie peut faire une super-héroïne qui fera fondre le cœur de ses jeunes lecteurs en même temps qu’elle affrontera avec courage les dangers qui se dressent devant elle. Empli d’actions, de magie et d’amitiés, Mamie Bonbon est un très bon roman jeunesse qui offre un joli moment de divertissement familial et une réflexion subtile sur les liens intergénérationnels. À lire, à relire et à partager tout autour de soi !

Retrouvez le roman sur le site des éditions Ex Aequo.

Editions-exaequo.com

Une plume sur l’épaule, Viviane

Une plume sur l'épaule: Roman jeunesse (Saute-mouton) par [Viviane,]

Je remercie les éditions Ex Æquo pour m’avoir permis de découvrir Une plume sur l’épaule de Viviane.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

De retour d’un voyage, Charles offre à sa fille un livre fabuleux. En le feuilletant au creux d’un chêne centenaire, Mylène s’évade dans un monde magique et se lie d’amitié avec des rapaces. Un voyage initiatique durant lequel elle va découvrir le secret du peuple Sioux, sa sagesse et son harmonie avec la nature.

  • Broché: 72 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 9 années
  • Editeur : Ex Aequo éditions (11 juin 2018)
  • Collection : Saute-mouton
  • Prix : 8€
  • Autre format : ebook
  • Illustrations : Léa Moulin

AVIS

Mylène, qui va bientôt fêter ses dix ans, reçoit de son père un très beau cadeau, un livre intitulé La légende de Paco. Mais loin d’être ordinaire, ce livre va lui permettre de voyager dans un monde fabuleux dans lequel elle se fera deux amis assez spéciaux, Tekoa et Salto.

Adorant les récits donnant la parole aux animaux, je ne pouvais qu’être séduite par cette histoire, Tekoa et Salto étant des rapaces ! Différents l’un de l’autre, ils n’en demeurent pas moins tous les deux très attachants. D’ailleurs, Mylène, appelée dans l’autre monde Pierre de Lune, se prendra très vite d’affection pour Tekoa qui lui servira de mentor. Celui-ci va, petit à petit, lui faire découvrir la sagesse du peuple Sioux et sa relation si particulière à la nature, une relation empreinte d’amour et de respect.

C’est un très beau message que l’auteure partage à travers son récit qui alterne entre réalité et imaginaire. On apprend ainsi aux côtés de Mylène à écouter cette nature qui sait partager ses richesses à ceux qui veulent bien prendre le temps de l’observer et de l’aimer. À cet égard, j’ai particulièrement apprécié une scène dans laquelle Mylène apprend à découvrir le langage caché des arbres. L’instant est plein d’émotions et m’a rappelé une scène à laquelle j’avais assisté lors d’une randonnée.

Le livre nous offre également une jolie aventure qui devrait plaire aux enfants puisque je ne doute pas que beaucoup d’entre eux seront séduits par l’idée de voler sur le dos d’un rapace. Imaginer les sensations et les décors qui défilent sous nos yeux fait ainsi partie intégrante de la magie de cette lecture !

Mais pas besoin d’être un enfant pour apprécier ce roman puisqu’il ravira tous les lecteurs prêts à se laisser embarquer dans un voyage hors du commun où la magie de l’instant se passe de longues descriptions. L’autrice a, en effet, pris le parti de l’émotion plutôt que de l’analyse. L’histoire est donc plutôt courte, ce qui ne l’empêche pas de dégager un certain onirisme et une certaine poésie.

Une poésie qui provient autant du récit que de la plume de l’autrice. Une plume qui se révèle assez simple pour être accessible aux jeunes lecteurs et assez travaillée pour enchanter des lecteurs plus âgés. Ce point me semble particulièrement important pour que petits et grands lecteurs puissent partager avec plaisir cette lecture au message universel, le respect de la nature n’attendant pas l’âge.

Enfin, la relation entre Mylène et Tristan, son petit frère, m’a touchée, ce dernier se montrant parfois grognon, mais aussi très attachant. C’est donc avec plaisir que j’ai suivi l’évolution des liens fraternels et la naissance d’une belle complicité scellée autour d’un secret, celui de l’existence d’un monde où les animaux parlent et au sein duquel un peuple a appris à vivre en harmonie avec la nature.

Petit bonus, en fin d’ouvrage, sont présentes quelques photos qui vous permettront de prolonger agréablement votre lecture.

En conclusion, en plus des aventures extraordinaires d’une petite-fille détenant un fabuleux secret, l’autrice nous offre ici une très belle histoire qui vous apprendra à regarder de plus près toutes ces richesses que la nature vous offre à condition de la respecter et d’apprendre à vivre en harmonie avec celle-ci. Un livre que je conseillerais donc à tous les lecteurs, le récit étant immersif et les messages véhiculés importants.

Et vous, envie de craquer pour Une plume sur l’épaule ? Retrouvez le livre sur le site des éditions Ex Æquo ?