Shampoing solide cheveux gras Green garden, Aroma-Zone

DSC_0549

Dans le cadre d’un troc, j’ai réalisé un shampoing solide pour cheveux gras. Ayant les cheveux qui graissent rapidement, j’ai décidé d’en réaliser un exemplaire supplémentaire pour le tester.

J’ai jeté mon dévolu sur la recette du shampoing green garden d’Aroma-Zone :

Ce shampooing « solide » est enrichi en huile essentielle de Citron vert et en Argile verte afin de nettoyer et purifier les cheveux gras en douceur. L’Ortie piquante, réputée lutter contre les pellicules et la chute de cheveux, vient renforcer l’efficacité de ce shampooing actif.

RECETTE

Les ingrédients :

  • SCI 50%
  • SLSA 15%
  • Eau minérale 21%
  • Argile verte 5%
  • Poudre d’ortie piquante 10%
  • Huile essentielle de menthe verte BIO 1,20%
  • Huile essentielle de citron vert 2,80%

Exceptée l’argile verte qui vient d’un magasin Biocoop, tous les produits proviennent d’Aroma-Zone.

REALISATION

Pour rappel, il est indispensable de respecter les bonnes pratiques d’hygiène en matière de cosmétiques maison. N’hésitez pas à consulter et télécharger la fiche conseil d’ Aroma-Zone sur le sujet. 

Vous pouvez réaliser cette recette au bain-marie mais j’ai préféré la faire à l’aide de mon émulsionneur à lait :

  • mettre les tensioactifs SCI et SLSA ainsi que l’eau dans la cuve de l’émulsionneur ou dans votre contenant en cas de bain-marie
  • faire chauffer l’ensemble en mélangeant constamment afin de ne pas brûler la préparation
  • une fois les tensioactifs suffisamment ramollis, arrêter l’émulsionneur et ajouter les autres ingrédients
  • amalgamer bien tous les ingrédients entre eux afin de former une pâte à peu près homogène
  • transférer la préparation dans un moule en la tassant bien et laisser 15 min au réfrigérateur
  • démouler et laisser sécher le shampoing à température ambiante pendant 48h

AVIS

L’odeur du shampoing, très agréable, me fait penser au chewing-gum à la menthe. Comme toujours avec les shampoings solides, la mousse est abondante et la sensation d’avoir des cheveux propres bien là. Le résultat n’est pas miraculeux mais mes racines semblent regraisser un tout petit peu moins vite.

En résumé, voici une nouvelle recette adoptée que je referai régulièrement en alternance avec d’autres shampoings maison.

 

Publicités

Crème au cacao pour les mains

DSC_0600

Mon compagnon, ayant les mains abîmées, m’a demandé de lui réaliser une crème qu’il pourrait appliquer le jour mais surtout la nuit avant de se coucher.

Après un rapide coup d’œil sur la blogosphère, j’ai trouvé mon bonheur, ou plutôt le sien, sur Le Petit Blog de Framboise.

RECETTE

J’ai suivi sa recette en apportant un ou deux changements en fonction de mes produits en stock :

  • Beurre de cacao BIO Aroma-Zone: 20g.
  • Huile de cameline BIO dont l’odeur est insupportable mais les bienfaits avérés : 20g.

« Très riche en oméga-3, l’huile végétale de Cameline fait aujourd’hui office d’ingrédient noble dans la confection de soins anti-âge ou de soins apaisants et réparateurs pour les peaux atopiques et les peaux sensibles. »

  • Cire émulsifiante n°3 d’Aroma-Zone : 10 g.
  • Eau minérale : 60 g
  • Glycérine : 10 g
  • Conservateur Cosgard : 0,8 g

RÉALISATION

Vous pouvez réaliser cette préparation au bain-marie mais pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait. La démarche suivant devrait également fonctionner avec la Naturalis.

  1. Mettre dans la cuve avec la roue, le beurre de cacao, l’eau, l’huile végétale et la cire n°3.
  2. Lancer 1 programme à chaud puis 2 programmes à froid.
  3. Ajouter la glycérine et le conservateur
  4. Mettre en pot dès que la préparation est complètement refroidie

AVIS

Appliquée en fine couche, elle laisse les mains apaisées sans aucune sensation de gras.

Mon compagnon semble avoir complètement adopté cette crème qu’il aime appliquer juste avant d’aller au travail mais également le soir avant d’aller se coucher, en couche épaisse. Même dans ce dernier cas, la sensation de gras s’estompe assez rapidement.

La délicieuse odeur gourmande du beurre de cacao suffit à faire oublier celle de l’huile de Cameline. Je n’ai pas ressenti le besoin d’ajouter de fragrance mais quelques gouttes d’huiles essentielles peuvent être ajoutées en fonction de l’effet recherché.

Photo du site Aroma-zone

Photo du site Aroma-zone

Pour conclure, cette recette présente l’avantage de ne contenir que peu d’ingrédients et surtout des ingrédients communs à beaucoup de recettes. Elle fait donc partie de celles que je réaliserai de nouveau avec plaisir d’autant que la douceur qu’elle apporte aux mains est très agréable.

 

Crème pour le corps White Tea de Manske

DSC_0707

En pleine période de rangement, j’ai retrouvé un petit pot de beurre de karité Aroma-Zone qui m’a donné envie de réaliser une crème hydratante pour le corps. J’en ai également profité pour tester une fragrance cosmétique Manske que j’aime beaucoup: White Tea.

LA PREPARATION

Les ingrédients:

  • Beurre végétale de karité BIO: 20 grammes. Les bienfaits du beurre de karité sont nombreux, sans tous les énumérer, nous pouvons citer sa capacité à hydrater et à nourrir la peau en profondeur.
  • Émulsifiant Olivem 1000: 10 grammes. Cet émulsifiant, rapidement absorbé par la peau, favorise également une hydratation longue durée.
  • Eau: 80 grammes.
  • Fragrance Manske: 5 gouttes de la fragrance White Tea. Cette fragrance m’est difficile à décrire mais c’est l’une de mes préférées chez Manske. Elle possède un côté fleuri atténué par des touches d’effluves fruitées voire sucrées. Un gros coup de coeur!
  • Conservateur Cosgard: 20 gouttes permettant une conservation de 3 mois dans de bonnes conditions de stockage
  • Colorant: 0,3 grammes du mica Sorbet de La Folie des Senteurs. Vous pouvez vous passer de mica mais j’avais envie de donner une jolie couleur jaune à cette crème pour prolonger un peu le soleil de l’été. Je n’avais pas, par contre, penser au côté pailleté du mica qui heureusement se révèle assez discret pour ne pas me gêner.

Vous pouvez effectuer cette recette au bain-marie, à la Naturalis ou comme moi, à l’émulsionneur à lait.

  1. mettre dans la cuve de l’émulsionneur le beurre de karité, l’eau et l’olivem 1000
  2. lancer un programme à chaud
  3. lancer un programme à froid pour parfaire l’émulsion puis un deuxième programme à froid pour refroidir plus rapidement ma préparation. C’est à ce moment que j’ai ajouté mon mica.
  4. transférer la préparation dans un pot en verre ou non, au préalable désinfecté et stérilisé.
  5. ajouter la fragrance et le cosgard une fois la préparation bien refroidie.

AVIS

Je trouve cette crème agréable à appliquer, elle ne colle pas et ne nécessite pas d’attendre de longue minutes avant de pouvoir enfiler ses habits. Elle requiert, néanmoins, un léger massage pour une application optimale.

Je suis ravie d’avoir testé la senteur White Tea dans cette crème. L’attrait qu’à cette dernière sur moi rend l’utilisation de cette crème très plaisante. J’en viens même à attendre avec impatience son application et le savoureux moment de la crème entrant au contact de ma peau et déversant ses douces effluves sur mon corps.

En résumé, si vous êtes en quête d’une crème pour le corps  facile à réaliser, je vous invite à tester cette recette. Si vous la réalisez, n’hésitez pas à m’en donner votre avis.

Shampoing solide « Brillance » à l’émulsionneur à lait

DSC_0612

Depuis ma découverte des shampoings solides, je n’utilise presque plus que ça. Si vous ne connaissez pas le concept, je vous invite à consulter l’article que j’avais rédigé à ce sujet.

Il n’existe pas une offre pléthorique pour ce type de produits. Les marques semblent encore assez frileuses. Il y a bien sûr LUSH, qui a largement contribué à la diffusion du concept, mais je ne suis pas convaincue de la composition de leurs shampoings solides ni du rapport qualité/prix.

Il reste donc la solution du fait maison. J’ai ainsi choisi de tester une recette du site Le blog du Homemade en y apportant quelques modifications. Je vous invite à consulter l’article du blog pour découvrir la recette originale ainsi que deux autres recettes de shampoings solides peut-être plus adaptées à vos besoins.

La recette:

  • 50 gr de sodium coco sulfate
  • 20 gr de SCI
  • 8 gr de BTMS
  • 16 gr de beurre de mangue: apprécie dans les produits capillaires, ce beurre apporte de la brillance aux cheveux et est supposé prévenir la formation de fourches.
  • 3 gr d’huile de Piqui
  • 3 gr d’huile de Pracaxi
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Lemongrass. J’ai choisi cette huile essentielle car elle est censée raviver la brillance des cheveux. Vous pouvez évidemment adapter les huiles essentielles utilisées à vos besoins.
  • colorant: mica passionnta La Folies des Senteurs

DSC_0589  DSC_0586

PREPARATION

Vous pouvez utiliser la Naturalis, le traditionnel bain-marie ou un émulsionneur à lait pour réaliser cette recette. Pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait qui montre tout son intérêt avec ce genre de recette.

  • Mettre dans la cube, dépourvue de tout élément, le SCS, le SCI, le BTMS et le beurre de mangue
  • Mélanger jusqu’à ce que se forme une espèce de pâte, les tensioactifs ne fondant pas totalement. Je vous conseille de faire attention, la fonte est assez rapide.DSC_0580
  • Ajouter le reste des ingrédients et mélanger bien entre chaque ajout.
  • Couler dans un moule avant de le démouler, pour ma part, le lendemain.

DSC_0592DSC_0608

Je n’ai utilisé ce shampoing que deux fois pour le moment mais comme avec tous les shampoings solides, j’apprécie sa facilité d’utilisation. Il mousse évidemment très bien et l’odeur de Lemongrass bien que discrète plutôt agréable.

Et vous, que pensez-vous des shampoings solides?

 

Masque capillaire « Douceur absolue », Aroma-Zone

DSC_0607

Ayant terminé mon masque capillaire « simplissime », je me suis plongée dans mon livre « Cosmétiques à faire soi-même » d’Aroma-Zone. Après l’avoir feuilleté rapidement et fait une revue de mes produits en stock, j’ai décidé de tester une autre recette d’Aroma-Zone, celle du « Masque capillaire: douceur absolue ».

Voici ce qu’en dit la marque:

« Ce masque au monoï bio nourrit intensément les cheveux jusqu’au cœur de la fibre. Enveloppée d’un film protecteur, la chevelure retrouve toute sa souplesse. « 

LA RECETTE

J’ai respecté la recette d’Aroma-Zone et je me suis seulement contentée d’ajouter une fragrance:

  • Cire émulsifiante n°3: 6 pelles de 2ml
  • Monoï bio: 10 ml
  • Eau minérale: 70ml
  • Actif Honeyquat: 5ml.  Cet actif permet, entre autres, de rendre les cheveux plus doux et plus brillants tout en facilitant leur démêlage.
  • Actif silicone végétal: 10 ml. Extrait d’une algue rouge, le silicone végétal présente de nombreux atouts: il lisse et gaine le cheveu, le renforce, facilite le coiffage, rend le cheveu plus doux et plus brillant…
  • Fragrance Coco: 15 gouttes. La recette originale ne contenait pas de fragrance, la présence du monoï suffisant amplement à donner une bonne odeur au masque. Je l’ai simplement ajoutée car j’avais un flacon à terminer.
  • Conservateur Cosgard: 20 gouttes. Avec l’ajout de ce conservateur, la recette a une durée de conservation de 3 mois ce qui, pour la quantité de masque obtenu à partir des proportions données, est plus que suffisant.

LA REALISATION

Vous pouvez réaliser cette recette à la Naturalis, avec un émulsionneur à lait ou plus classiquement au bain-marie. Pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait qui dort tranquillement dans son placard depuis quelques mois. J’ai ainsi:

  1. mis dans la cuve de l’émulsionneur la cire émulsifiante, le monoï et l’eau minérale.
  2. lancé un programme à chaud permettant notamment de faire fondre complètement la cire.
  3. lancé un programme à froid pour parfaire l’émulsion puis un deuxième programme à froid pour refroidir plus rapidement ma préparation.
  4. transféré ma préparation dans un pot en verre au préalable désinfecté et stérilisé.
  5. ajouté l’honeyquat, le silicone végétal, la fragrance et le cosgard une fois la préparation bien refroidie.

Je vous ai décrit ma manière de procéder mais ce n’est pas forcément la seule ou la meilleure. A vous de faire vos propres tests…

DSC_0612

UTILISATION ET AVIS

J’applique ce masque uniquement sur mes longueurs et le laisse reposer au moins 15 minutes avant de faire un shampoing.

Je ne l’ai appliqué, pour le moment, que deux fois et je n’ai donc pas encore constaté d’effets probants sur la brillance de mes cheveux. Par contre, il est indéniable que leur démêlage est plus facile et surtout, qu’ils sont plus doux au toucher.

DSC_0616

En résumé, cette recette comporte un nombre raisonnable d’ingrédients ce qui d’une part, permet de ne pas multiplier les achats et d’autre part, ne se révèle pas décourageant surtout quand l’on débute dans les cosmétiques maison. Son odeur très agréable, même sans fragrance, sa facilité d’application et la douceur qu’il confère aux cheveux rend ce masque très plaisant à utiliser.

Et vous, quel est votre masque capillaire chouchou?

Masque hydratant « peau douce » Aroma-zone

DSC_0020

J’ai pris récemment une bonne résolution: réaliser un masque pour le visage au moins une fois par semaine. J’ai donc fouillé dans mes fiches recettes Aroma-zone afint de dénicher une recette de masque simple et surtout contenant peu d’ingrédients. En effet, je n’avais pas encore reçu ma dernière commande et il ne me restait pas grand chose en stock.

J’ai ainsi jeté mon dévolu sur la recette du masque hydratant « peau douce » dont voici la brève description donnée par Aroma-Zone:

« Avec ce véritable concentré de douceur, votre peau plonge en quelques minutes dans un bain hydratant et apaisant. »

Ingrédients et préparation

Ingrédients:

  • 45 g d’eau minérale
  • 4 g de l’émulsifiant Olivem 1000
  • 2.3 g ou 52 gouttes Provitamine B5
  • 0.1 g de mica noisette scintillant: je n’ai pas vraiment pris la peine de doser le mica mais j’en ai vraiment mis très peu d’où une couleur plutôt claire.
  • 0.15 g ou 5 gouttes de fragrance Monoï: j’adore cette fragrance, un doux mélange de noix de coco et de vanille qui vous transporte immédiatement dans les îles. Elle est par contre assez forte ce qui peut déranger les nez sensibles. Mon compagnon, à titre d’exemple, ne la supporte pas. Heureusement pour lui et malheureusement pour moi, une fois le masque rincé, l’odeur de cette fragrance Monoï disparaît.
  • 0.3 g ou 10 gouttes de Cosgard: un conservateur indispensable pour conserver votre préparation au moins 3 mois bien que la quantité réalisée avec les proportions données devrait vous permettre de terminer assez rapidement votre masque.

Préparation:

Vous pouvez réaliser cette recette à la Naturalis, avec un émulsionneur à lait ou plus classiquement au bain-marie. Pour voir la méthode en détail, cliquez sur la photo ci-dessous:

DSC_0027

J’ai, pour ma part, réalisé cette recette avec mon émulsionneur à lait. J’ai ainsi ajouté l’eau et l’Olivem 1000 dans la cuve avant de lancer un programme à chaud. Puis, j’ai lancé un programme à froid pour parfaire l’émulsion et faire un peu baisser la température du mélange. J’ai ensuite attendu que le mélange refroidisse totalement avant d’ajouter la fragrance, la provitamine B5, le mica et le cosgard.

DSC_0030

Durée de conservation: 3 mois. Veillez à stocker le pot à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Utilisation et avis

Aroma-zone préconise d’appliquer ce masque en couche épaisse sur le visage puis de le laisser poser de 5 à 10 minutes avant de le rincer à l’eau claire.

Ce masque est très simple et rapide à réaliser surtout si l’on possède la Naturalis ou un émulsionneur à lait. La recette présente, comme le masque capillaire « Simplissime », l’avantage de ne contenir que peu d’ingrédients ce qui la rend accessible aux débutants qui ne veulent pas forcément investir dans une multitude d’ingrédients. Vous pouvez également en réduire le coût en supprimant la fragrance même si à titre personnel, je vous le déconseille. Se priver d’une odeur aussi fabuleuse, c’est quand même dommage!

En conclusion, ce masque hydratant « peau douce » est un masque que je vous conseille si vous désirez réaliser une recette simple aussi bien dans sa réalisation que sa composition. Votre peau en ressortira toute douce.

Shampoing solide à l’avocat

DSC_0923

A court de shampoing solide, j’ai décidé d’en réaliser un avec le peu de Sodium Coco Sulfate (SCS) qu’il me restait soit 14 malheureux grammes. Je suis donc partie de cette quantité pour formuler une recette la plus simple possible:

  • 40% de SCS soit 14 grammes
  • 38% de SCI soit 13.3 grammes
  • 10% d’eau soit 3.5 grammes
  • 10% d’huile d’avocat soit 3.5 grammes: j’ai choisi cette huile supposée apporter brillance et vigueur aux cheveux et stimuler leur pousse.
  • 2% de fragrance soit 0.7 grammes: j’ai testé la fragrance Better than sex cake de La Folie des Senteurs, boutique que je vous ai présentée dans un précédent article.

« Une fragrance divine et envoutante, où se mélangent subtilement des copeaux de chocolat sucrés et truffés, et des morceaux de caramel croquant. Des notes légères de crème vanille et de coco viennent compléter cette senteur. »

Je voulais ajouter une pointe de mica mais je l’ai oubliée. Mon shampoing est donc tout blanc.

Préparation:

J’ai préparé ce shampoing solide dans mon émulsionneur à lait mais les étapes sont les mêmes qu’avec la méthode plus traditionnelle du bain-marie:

  • mettre tous les ingrédients sauf la fragrance dans la cuve de l’émulsionneur ou dans votre contenant
  • faire chauffer l’ensemble en mélangeant constamment afin de ne pas brûler la préparation
  • une fois les tensioactifs suffisamment ramollis (ça arrive très vite avec l’émulsionneur), ôter la préparation du feu et ajouter la fragrance
  • amalgamer bien tous les ingrédients entre eux afin de former une pâte à peu près homogène
  • transférer la préparation dans un moule en la tassant bien
  • laisser durcir avant le démoulage: le processus est rapide contrairement aux savons réalisés par saponification à froid. Néanmoins, quand je désire accélérer le durcissement, je place le moule au congélateur.

DSC_0917

Le shampoing une fois sec pèse une trentaine de grammes. Il s’agit donc d’un tout petit shampoing mais ce n’est pas plus mal. Lorsque je réalise une recette pour la première fois, je préfère voir les choses en petit histoire de ne pas devoir jeter des matières premières en cas de fiasco.

L’odeur Better than sex cake, avec ses notes sucrées très gourmandes, est très plaisante mais néanmoins trop discrète. J’augmenterai donc la prochaine fois le pourcentage de fragrance dans ma recette.

better-than-sex-cake

Et vous, vous aimez les shampoings solides?