Savon 100% coco à la lavande

DSC_0551

N’ayant pas savonné depuis un certain temps, c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la réalisation d’un nouveau savon 100% coco.

Ce savon fut l’occasion de tester une nouvelle fois le flacon à canule reçu dans le cadre de mon partenariat avec Dans ma nature. Pour découvrir plus en détails mon avis sur ce flacon, n’hésitez pas à consulter mon article.

dsc_1086

La recette :

  • huile de coco bio 30%
  • coprah 70%
  • huile essentielle de lavande : 2%
  • mica violet
  • surgraissage 30% : 10% de réduction de soude et 20% de surgraissage à l’huile d’olive BIO reçue dans le cadre d’un troc.

Le surgraissage peut sembler important mais il se révèle nécessaire lors de la réalisation d’un savon 100% coco qui serait trop décapant sans celui-ci.

Réalisation:

J’ai rempli le flacon à canule de pâte à savon neutre avant d’ajouter du mica violet et de secouer vigoureusement le flacon pour mélanger le tout. J’aime beaucoup cette méthode simple et efficace pour colorer la pâte.

DSC_0552

J’ai ensuite versé la pâte à savon non colorée dans mon moule puis j’ai utilisé le flacon à canule. Je n’ai pas suivi de schéma précis me contentant de mettre la pâte violette aléatoirement dans le moule. Pour finir, j’ai passé un coup de baguette.

DSC_0550

J’en ai profité pour remplir mon mini-moule à savon Dalhia de Dans ma nature grâce au flacon :

DSC_0568

J’ai en outre utilisé les mini-savons réalisés précédemment pour les inclure sur le dessus du savon :

DSC_0574

DSC_0554

Avis

Comme toujours, l’odeur de lavande tient très bien et se marie à la perfection avec le mica violet. Je regrette seulement le coup de baguette finale sur le savon : sans m’en rendre compte, j’ai fini par faire un marbrage classique alors que ce n’était pas mon souhait. Maudit réflexe…

 DSC_0549

Encore 4 semaines de cure avant de pouvoir tester ce savon mais la recette est testée et approuvée. Je devrais donc l’apprécier.

 

Savon bleu, marbrage improvisé

DSC_1084

Afin de faire un petit cadeau à une personne adorant le bleu, j’ai choisi de réaliser un savon comprenant cette couleur que j’aime d’ailleurs aussi beaucoup. Ayant dû écourter la session savon prévue, je me suis contentée d’un marbrage improvisé. Le mot improvisation est, somme toute, un peu fort puisque je me suis contentée de couler alternativement les différentes pâtes à savon colorées dans mon fidèle moule à cloisons Dans Ma Nature.

La recette :

  • 60% huile d‘olive BIO
  • 20,20% de beurre de karité BIO
  • 19,80% de beurre de coco BIO
  • surgraissage total : 10% dont 3% de surgraissage à l’huile d’avocat BIO et 7% de réduction de soude.
  • micas La Folie des senteurs
  • fragrance : aucune, je n’ai trouvé dans mon stock aucune fragrance se mariant vraiment avec les couleurs du savon.
  • lessive de soude 30,5%

Ce savon étant en partie un cadeau, j’ai utilisé des matières premières nobles mais vous pouvez très bien utiliser de la végétaline à la place du beurre de coco pour réduire le coût de cette recette.

J’ai attendu la découpe avec impatience n’ayant aucune idée de l’aspect qu’aurait ce savon.

DSC_1086

La pâte était encore un peu molle, une découpe plus tardive aurait sûrement été plus préférable mais la curiosité a pris le pas sur la raison :

DSC_1095 DSC_1092

Il me restait un peu de pâte que j’ai coulée dans mon moule grue du Japon.

DSC_1077

Il n’y a plus qu’à attendre la cure et à espérer que ce savon plaira…

 

Masque capillaire « Douceur absolue », Aroma-Zone

DSC_0607

Ayant terminé mon masque capillaire « simplissime », je me suis plongée dans mon livre « Cosmétiques à faire soi-même » d’Aroma-Zone. Après l’avoir feuilleté rapidement et fait une revue de mes produits en stock, j’ai décidé de tester une autre recette d’Aroma-Zone, celle du « Masque capillaire: douceur absolue ».

Voici ce qu’en dit la marque:

« Ce masque au monoï bio nourrit intensément les cheveux jusqu’au cœur de la fibre. Enveloppée d’un film protecteur, la chevelure retrouve toute sa souplesse. « 

LA RECETTE

J’ai respecté la recette d’Aroma-Zone et je me suis seulement contentée d’ajouter une fragrance:

  • Cire émulsifiante n°3: 6 pelles de 2ml
  • Monoï bio: 10 ml
  • Eau minérale: 70ml
  • Actif Honeyquat: 5ml.  Cet actif permet, entre autres, de rendre les cheveux plus doux et plus brillants tout en facilitant leur démêlage.
  • Actif silicone végétal: 10 ml. Extrait d’une algue rouge, le silicone végétal présente de nombreux atouts: il lisse et gaine le cheveu, le renforce, facilite le coiffage, rend le cheveu plus doux et plus brillant…
  • Fragrance Coco: 15 gouttes. La recette originale ne contenait pas de fragrance, la présence du monoï suffisant amplement à donner une bonne odeur au masque. Je l’ai simplement ajoutée car j’avais un flacon à terminer.
  • Conservateur Cosgard: 20 gouttes. Avec l’ajout de ce conservateur, la recette a une durée de conservation de 3 mois ce qui, pour la quantité de masque obtenu à partir des proportions données, est plus que suffisant.

LA REALISATION

Vous pouvez réaliser cette recette à la Naturalis, avec un émulsionneur à lait ou plus classiquement au bain-marie. Pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait qui dort tranquillement dans son placard depuis quelques mois. J’ai ainsi:

  1. mis dans la cuve de l’émulsionneur la cire émulsifiante, le monoï et l’eau minérale.
  2. lancé un programme à chaud permettant notamment de faire fondre complètement la cire.
  3. lancé un programme à froid pour parfaire l’émulsion puis un deuxième programme à froid pour refroidir plus rapidement ma préparation.
  4. transféré ma préparation dans un pot en verre au préalable désinfecté et stérilisé.
  5. ajouté l’honeyquat, le silicone végétal, la fragrance et le cosgard une fois la préparation bien refroidie.

Je vous ai décrit ma manière de procéder mais ce n’est pas forcément la seule ou la meilleure. A vous de faire vos propres tests…

DSC_0612

UTILISATION ET AVIS

J’applique ce masque uniquement sur mes longueurs et le laisse reposer au moins 15 minutes avant de faire un shampoing.

Je ne l’ai appliqué, pour le moment, que deux fois et je n’ai donc pas encore constaté d’effets probants sur la brillance de mes cheveux. Par contre, il est indéniable que leur démêlage est plus facile et surtout, qu’ils sont plus doux au toucher.

DSC_0616

En résumé, cette recette comporte un nombre raisonnable d’ingrédients ce qui d’une part, permet de ne pas multiplier les achats et d’autre part, ne se révèle pas décourageant surtout quand l’on débute dans les cosmétiques maison. Son odeur très agréable, même sans fragrance, sa facilité d’application et la douceur qu’il confère aux cheveux rend ce masque très plaisant à utiliser.

Et vous, quel est votre masque capillaire chouchou?