Si près des étoiles, Kate Alcott

Je remercie les éditions de l’Archipel pour m’avoir permis de découvrir Si près des étoiles de Kate Alcott.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

1938. Julie Crawford n’a qu’une idée en tête : devenir scénariste. Aussi quitte-t-elle sa ville natale de l’Indiana pour gagner Hollywood.
Sur place, ses illusions se heurtent a la réalité des studios : réalisateurs irascibles, vedettes capricieuses… Par chance, la jeune femme croise la route d’une star : Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable défraie la chronique.
Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui pourrait nuire au film a succès que promet d’être Autant en emporte le vent, en cours de tournage.

Prise dans un tourbillon qui la dépasse, Julie réussira-t-elle a prendre son envol, ou verra-t-elle ses espoirs balayés par la prestigieuse usine a rêves ?

Archipel (13 mars 2019) -336 pages – Broché (22€) – Ebook (15,99€)
Traduction :

AVIS

Hollywood vous fait rêver ? Julie Crawford, jeune femme fraîchement débarquée de son Indiana natal, rêve, quant à elle, non pas de glamour et de paillettes, mais de machine à écrire, de scénarios et d’histoires portées sur grand écran. En cette année 1938, cette jeune femme a ainsi posé ses valises à Hollywood dans l’espoir de devenir scénariste… Doux rêve, folie d’une jeune femme trop naïve ou début d’une nouvelle carrière dans un cadre qui fait tourner les têtes ?

Kate Alcott nous propose ici une intrigue originale qui mêle allègrement et avec efficacité des personnages fictifs et des personnes ayant réellement existé à l’instar de la pétillante actrice, Carole Lombard. Avec bienveillance et gentillesse, celle-ci prendra Julie sous son aile, lui apportant aide, réconfort et conseils à chaque fois qu’elle en aura besoin. Je ne suis pas certaine que dans la réalité, une star de la trempe de Carole aurait vraiment pris le temps de sympathiser avec l’une des petites mains de Hollywood, mais peu importe, ce personnage étant, du moins, pour moi, l’atout charme du livre. Cette femme est d’une telle fraîcheur et d’un tel éclat qu’il est difficile de ne pas immédiatement l’adorer. D’ailleurs, le très talentueux Clark Gable ne s’y était pas trompé en tombant sous son charme… Bien que ce ne soit pas le centre du roman, l’autrice nous narre avec beaucoup d’empathie et de réalisme les sentiments profonds qui unissaient les deux acteurs.

Julie, personnage de pure fiction, m’a paru, quant à elle, parfois un peu fade face à ces mastodontes du cinéma qu’elle côtoie et qui ne se révèlent tous pas aussi sympathiques que le couple Lombard/Gable. N’oublions pas que même dans les années 40, Hollywood était un panier de crabes dans lequel il fallait jouer des coudes pour se faire sa place… Au fil des épreuves, des rencontres, des événements et des conseils de Carole, la jeune femme prend néanmoins de la consistance, s’endurcit et finit par prendre sa vie à bras-le-corps quitte à s’affranchir des carcans de son éducation et de l’autorité parentale. Carrière, amitié, mais aussi amour marqueront la nouvelle vie Hollywodienne de Julie. Éprise d’Andy Weinstein, elle s’éveillera à de nouveaux sentiments et aux plaisirs de la volupté même si très vite, la grande Histoire viendra se mettre en travers de la leur… 

Nous sommes en 1938, Andy, de par ses origines, ne peut rester indifférent face à la menace hitlérienne qui risque de faire vaciller l’ordre européen voire mondial. Inquiet, il ne peut que l’être en sachant ses grands-parents restés en Allemagne… Homme cynique par nature, Andy l’est finalement beaucoup moins que Hollywood qui préfère fermer les yeux sur ce qui se passe à l’étranger afin de sauver ses intérêts financiers, et faire ce qu’il estime le plus rentable, vendre du strass et des paillettes. La haine des Juifs ne se fait pas sentir qu’en Allemagne puisque les Américains eux-mêmes ne sont pas forcément prêts à les accueillir comme des citoyens lambdas… Un antisémitisme feutré qui côtoie un racisme bien plus assumé envers les Afro-Américains. Un point qui s’invitera même sur le tournage d’Autant en emporte le vent et sur sa tournée promotionnelle…

Au-delà des enjeux du roman et des sujets abordés, je dois dire que ce fut un véritable plaisir de suivre les coulisses du tournage de ce chef-d’œuvre dont la réalisation a été plus que mouvementée. L’immersion est totale et l’on ressent pleinement la lassitude, les tensions, mais aussi l’effervescence qui devait régner sur le plateau. Si vous avez aimé le film Autant en emporte le vent, vous devriez être ébloui par cette impression de prendre part à l’aventure. Et si vous ne l’avez pas encore vu, vous risquez fort bien de n’avoir plus qu’une envie, y remédier !

En conclusion, d’une plume vibrante de justesse et de sensibilité, Kate Alcott nous narre la rencontre d’une jeune femme avec sa destinée, l’amour et l’amitié. Dans cet Hollywood fantasmé du glamour et des paillettes, le rêve finit pourtant par se faire rattraper par la réalité, cette dure réalité que bientôt plus personne ne pourra ignorer. L’Histoire est en marche et plus rien ne pourra l’arrêter. En attendant, venez-vous plonger dans les coulisses de l’un des plus grands chefs-d’œuvre du cinéma américain. Émotions et divertissement garantis !

Découvrez un extrait du roman sur le site des éditions l’Archipel.

 

 

 

 

 

Publicités

Bilan lecture août 2017

bilanlecture-1.png

De belles découvertes livresques sont venues enrichir un mois d’août déjà bien rempli…


LECTURE ROMANS ET NOUVELLES

J’ai lu et chroniqué :

  • Cette chose étrange en moi : roman de la rentrée littéraire, il m’a permis de me sortir de ma zone de confort et de faire un premier pas dans la littérature turque.
  • A ma vie, à ta mort : un roman qui plaira aux amateurs de mythologie et d’histoires sombres où les personnages sont malmenés.
  • Codex Memoriae 2 : ma plus belle découverte du mois ! Cette histoire vous fera voyager entre rêve et réalité dans une ambiance mystérieuse et de plus en plus angoissante. Les amateurs de mythologie devraient apprécier les différentes références à certains mythes très connus.
  • Le rêve de Vanessa : roman jeunesse qui nous permet de découvrir une jeune fille qui a un rêve et qui fera tout pour y accéder. Les références au patinage artistique devraient ravir les passionnés ou les simples curieux.
  • Fleurs sur béton (lien de téléchargement gratuit) : plongez dans une entreprise où un pervers narcissique sévit pour le plus grand désarroi des salariés et plus particulièrement, de son bras droit.
  • Le psy, le Caniche… et Moiune histoire d’amour, d’infidélité, de famille et d’amitié.

J’ai lu, mais n’ai pas chroniqué :

LECTURE EN ANGLAIS

J’ai lu et chroniqué A case of identity dans le cadre d’une lecture commune avec Satoru et June. Ce n’est pas la plus passionnante des nouvelles, mais l’histoire a le mérite de nous présenter Sherlock Holmes sous un jour nouveau.

LECTURE MANGA

index

CINÉMA/SÉRIE/ SPECTACLE

  • Avec M, nous avons regardé les deux saisons de Spice & Wolf, principalement durant les WE. Malgré quelques épisodes où il ne se passe pas grand chose, j’ai aimé l’univers graphique, l’atmosphère de cette animé, les quelques notions d’économie dispensées et l’interaction entre les deux protagonistes. J’ai aussi complètement fondu devant le personnage de Holo, la louve sage. Je suis donc impatiente de prolonger l’aventure avec le light novel.

dsc_0666.jpg

  • Au cinéma, nous avons vu Baby Driver, un film qui est loin d’être un chef-d’œuvre, mais qui a bien fait son office, à savoir nous divertir. Ne sortant jamais sans mon MP4, J’ai aimé l’omniprésence de la musique dans la vie de Baby. En effet, il a besoin d’écouter en permanence de la musique pour avancer dans la vie. J’ai toutefois regretté la romance qui est bien trop rapide et donc peu crédible… Et puis, certaines répliques sont d’une niaiserie ! Mais j’ai apprécié la diversité des personnages et découvrir l’engrenage qui conduit Baby a poursuivre dans une voie qu’il aurait aimé quitter. Le rythme endiablé du film permet, quant à lui, de ne pas s’ennuyer une minute.

  • Nous avons assisté à la 33ème édition du spectacle Son et Lumière qui se tenait dans un département voisin, le Rhône. Réalisé par des bénévoles, ce spectacle nous a offert un très beau divertissement. Des costumes magnifiques, un scénario intéressant, des « acteurs » dont le plaisir d’être sur scène était communicatif, des jeux de lumières… Bref, tout est mis en place pour émerveiller petits et grands.

illustration-son-et-lumiere-2017_1-1500999839

Voyage en Yggdrasil, spectacle joué en plein-air, mêlant costumes, décors, danses, son et lumières.. Feux d’artifices. 150 acteurs sont recrutés parmi la population des alentours, dans toutes les classes d’âges… Près de 400 bénévoles, costumières, décorateurs, accessoiristes, équipe lumière…
Cette année le site de Rochefort va prendre les aspects des pays Nordique et vous plonger en pleine époque des Vikings. La diversité des participants a permis de créer de nouveaux liens et de découvrir les talents cachés de chacun ! C’est une occasion de réunir plusieurs générations autour d’un projet commun. Chaque année une nouvelle histoire prends vie au pied du donjon de Rochefort, transportant petits et grands dans un univers riches en couleurs.

Et vous, quelle est votre plus belle découverte d’août ?