Choose your fellowship book Tag

L'Amour, Compagnie, Amitié, Partenariat

J’ai découvert le Choose your fellowship book tag sur le blog Du côté de chez Cyan que je prends toujours plaisir à parcourir.

  • Frodon : un livre que tu n’es pas sûre d’aimer. Je lis peu de science-fiction, mais la couverture et le résumé m’ayant intriguée, j’ai craqué pour Genocidal Organ, en croisant les doigts pour accrocher…

Couverture Genocidal Organ (roman)

Dans un futur proche, dix ans après la destruction de Sarajevo par une bombe atomique de fabrication artisanale d’origine terroriste, les pays développés se sont transformés en sociétés sous très haute surveillance. Chaque Etat applique un contrôle sévère des données personnelles de ses citoyens, via un système de puce électronique sous-cutanée imposé. Les pays en voie de développement, eux, sont en proie aux guerres civiles incessantes. Les Etats-Unis créent alors une nouvelle armée de renseignements, dont la mission principale est l’élimination des criminels de guerre où qu’ils soient. Clavis Shepherd, capitaine de cette armée d’un genre nouveau, reçoit l’ordre d’assassiner un certain John Paul, citoyen américain accusé de provoquer et d’entretenir des situations génocidaires dans les pays du tiers-monde…

  • Sam : à quel livre resteras-tu toujours fidèle ? Je n’aime pas les relectures, mais il y a pourtant un roman que j’ai déjà lu plusieurs fois et auquel je tiens énormément : Orgueil et préjugés.

Couverture Orgueil et préjugés, illustré (Thomson)

Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l’arrivée d’un nouveau et riche voisin, la famille espère que l’une d’entre elles pourra lui plaire… Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d’Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s’assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage.

  • Pipin : quel livre aimerais-tu relire ? Comme je l’ai mentionné plus haut, je ne suis pas une grande adepte des relectures, mais je relirais volontiers Le fantôme de l’Opéra.

Publié en 1900, Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux, est devenu un classique du roman à rebondissements. Un suspense constant, une intrigue machiavélique, des situations ambiguës et beaucoup d’humour : on se lance sans retenue à la poursuite de ce fantôme « à travers les corridors et les escaliers mal éclairés » de l’Opéra Garnier ! Créature d’autant plus étrange qu’on lui attribue des phénomènes qui coïncident avec le plus fantastique, le plus mystérieux des drames…

  • Merry : citer un livre qui parle d’amitié. Difficile de ne pas penser à Amitié, tout ce qui nous lie, un ouvrage graphique sur le thème de l’amitié.

https://img.livraddict.com/covers/397/397123//couv39188765.jpg

Heike Faller rend compte, au fil de 85 doubles-pages magnifiquementillustrées par Valerio Vidali, de ce que peuvent ressentir les amis les uns pour les autres. Le résultat est un hommage bouleversant à toutes les amitiés : les fugaces, celles d’une vie, celles qui sont
devenues des histoires d’amour et celles trop difficiles à sauver… Un ouvrage à mi-chemin entre l’album et le beau-livre, qui parlera à tous, de 0 à 99 ans.

  • Aragorn : un livre avec un héros pour lequel tu serais prête à te damner. Je ne suis prête à me damner pour personne, mais je serais prête à faire quelques concessions pour Mr Darcy, héros d’Orgueil et préjugés.

Photo de Colin Firth - Orgueil et préjugés : Photo Colin Firth, Simon Langton - AlloCiné

  • Legolas : quel est le plus gros livre de ta PAL ? D’après Livraddict, le plus gros livre de ma PAL serait Les chroniques de Dragonlace avec ses 1312 pages. Autant dire qu’il n’est pas prêt de sortir de ma PAL…

Couverture Les chroniques de Dragonlance, intégrale

La disparition de deux constellations dans le ciel de Krynn annonce le retour des forces du Mal. Des centaines de dragons aux ordres de la Reine des Ténèbres envahissent le monde et le mettent à feu et à sang. Seul un groupe d’aventuriers menés par Tanis le demi-elfe a pressenti le retour du Mal. Ils représentent l’unique espoir de Krynn. Et pour vaincre ils doivent retrouver la seule arme capable de défaire les créatures de la Reine des Ténèbres : la mythique lancedragon ! Personne n’imaginait qu’ils deviendraient des héros… eux moins que quiconque !

  • Gimli : citer un livre qui était court, mais fun. Lu il y a longtemps, je garde un excellent souvenir de La reine des lectrices que je pourrais ajouter à ma courte liste des livres que j’aimerais relire un jour.

Que se passerait-il Outre-Manche si, par le plus grand des hasards, Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d’un coup, plus rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ?

  • Boromir : citer une série dont tu n’as jamais dépassé le tome 1. Le tome 1 de la série Redwood ayant été l’une de mes pires lectures et l’un des rares livres que j’ai noté 5/20 sur Livraddict, je n’ai évidemment jamais été plus loin.

Couverture Redwood, tome 1 : Jasper

Depuis toujours, Jasper sert la meute Redwood en attendant de rencontrer son âme sœur. Lorsque son chemin croise celui de Willow, il sait qu’il a trouvé celle avec qui il partagera sa vie. Alors qu’une meute rivale rôde dans les alentours, se livrant à des cérémonies d’invocation démoniaque, Jasper parvient de justesse à tirer Willow de leurs griffes. Mais celle-ci se retrouve propulsée dans un nouveau monde terrifiant, tandis que le loup en lui se fait violence pour ne pas la revendiquer immédiatement. Luttant pour leur vie, ils devront apprendre à se faire confiance avant qu’il ne soit trop tard…

  • Gandalf : citer un livre qui t’a fait réfléchir (sur toi-même, la société, sur le monde…). Je l’ai lu il y a trop longtemps pour me souvenir du contenu avec précision, mais Les quatre accords Toltèques m’avait aidée à remettre en perspective certaines de mes croyances. Bien sûr, comme toujours avec les livres de développement personnel, tout ne m’avait pas convaincue…

Couverture Les quatre accords toltèques

Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le « rêve de la planète », basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques que Castenada fut le premier à faire découvrir au grand public. Don Miguel révèle ici 4 clés simples pour transformer sa vie et ses relations, tirées de la sagesse toltèque. Leur application au quotidien permet de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour.

Et vous, qu’auriez-vous répondu ?
Certains livres vous tentent-ils ?