Top Ten Tuesday #167 : 10 livres drôles pour garder le moral

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français sur le blog Frogzine. »


L’humour et le rire sont des armes efficaces contre l’adversité et les moments difficiles… Vu le contexte mondial actuel, j’ai donc eu envie de vous présenter 10 livres drôles pour rire et garder le moral.

  • Pour rire, on peut toujours compter sur les chats : les heureux possesseurs d’un chat devrait retrouver des situations familières dans Crapule. Quant à Journal intime d’un chat, c’est l’ouvrage parfait pour faire la rencontre d’un chat pas très commode, mais tellement drôle !

Couverture Crapule, tome 1Couverture Mon chat est un hypocriteCouverture Journal intime d'un chat acariâtre, tome 1 : 400 jours dans la peau d'un chat drôle et cynique

  • Fleur de Mamoot, c’est un peu la copine pétillante et pleine d’un humour parfois grinçant, mais tellement juste. Je garde un très bon souvenir des anecdotes partagées par un médecin dans Bonjour Docteur !

Couverture L'envers des contes de fée, tome 1 : Journal de la soeur pas si laide de Cendrillon / Révélations de la soeur (pas si) laide de CendrillonCouverture Fleur de Mamoot, tome 2 : Même pas peur...Couverture Bonjour Docteur !

  • Voici quelques « classiques » qui fonctionnent toujours pour passer un moment de lecture amusant et sans prise de tête :

https://img.livraddict.com/covers/189/189415/couv14205038.jpgCouverture Le Petit Nicolas (édition collector)Couverture L'accro du shopping, intégrale, tome 1

 

 

 

 

 

Et vous, des lectures chouchous pour rire et garder le moral ?

Alya et les trois chats, Amina Hachimi Alaoui

Maryam et Sami ont trois chats : Pacha le chat angora noir – fier comme un pacha vraiment ! —, Minouche le tigré gris trouvé dans la rue et Amir le siamois déluré. Mais voilà qu’un jour le ventre de Maryam se met à grossir, et quelque chose commence à remuer dedans. Maryam disparaît quelques jours et revient avec quelque chose qui hurle et demande beaucoup d’attention. Nos trois minous sont bien désemparés.

32 pages – 3 ans et plus – Illustrations : Maya Fidawi

AVIS

Une couverture avec des chats, il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de découvrir cet album jeunesse qui m’a complètement charmée. L’autrice, à travers trois adorables chats, aborde avec douceur et délicatesse un sujet qui parlera à de nombreuses personnes : l’arrivée d’un nouvel enfant dans une famille. Un événement heureux qui peut néanmoins perturber l’équilibre d’un foyer et susciter un certain sentiment de jalousie parmi les éventuels frères et sœurs.

Ce ne sont pas Pacha, Minouche et Amir qui vous diront le contraire ! Ces trois minets, très différents les uns des autres autant physiquement qu’au niveau de leur personnalité, coulaient des jours heureux auprès de Maryam et de son mari, entre câlins, jeux endiablés et siestes. Il y avait bien ce ventre qui grandissait et qui les intriguait, mais ils n’auraient jamais imaginé ce qui allait en sortir. Les voilà dorénavant contraints de partager leur douce Maryam avec un petit être qui, comble de malchance, fait des bruits de souris, et monopolise l’attention de leur humaine adorée.

Mais heureusement, la jeune femme a un grand cœur et la place suffisante pour y accueillir tout le monde, bébé et chats compris ! En plus du joli message qui permet de rassurer les enfants quant au fait que l’arrivée d’un bébé ne change en rien l’amour que leur portent leurs parents, j’ai apprécié que la jeune mère ne sacrifie pas ses chats au nom de sa nouvelle maternité. Un phénomène qui arrive hélas fréquemment, parfois encouragé par le corps médical…

Quant aux belles illustrations pleines de couleurs et de douceur de Maya Fidawi, elles devraient, en plus d’illuminer le récit et lui apporter beaucoup de chaleur, capter le regard des jeunes lecteurs. J’ai, pour ma part, plus particulièrement apprécié les gros plans sur les chats dont on perçoit l’espièglerie, la curiosité et, surtout, l’amour pour leur « maman » humaine. Appréciable également, le dépaysement offert par les illustrations que ce soit en raison de leurs couleurs chaudes ou des détails aux notes orientales de certaines planches.

Alya et les trois chats

Lumineux et attendrissant, en plus d’être pédagogique, voici un ouvrage à lire et à relire aux enfants dont la famille va s’agrandir. Porté par un trio de chats attendrissants, Alya et les trois chats devrait également ravir les amoureux de cet animal dont, vous l’aurez compris, je fais partie.

Merci à NetGalley et aux éditions Chouette pour cette lecture.

Throwback Thursday Livresque #152 : Virage à 180° (Un personnage qui évolue ou change radicalement)

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Pour ce thème, j’ai eu envie de vous parler d’un album jeunesse coup de cœur : Le chat bonheur de Qu Lan.

Couverture Le chat bonheur

« Au Japon, une légende raconte que pour remercier son maître attentif et aimant, une grue lui apporta un trésor venant de la montagne des dieux.

Persuadé de la véracité de cette légende, Echigoya vivait de manière insouciante, gaspillant la fortune familiale et prenant grand soin de son chat, Tama. Aussi ne s’inquiéta-t-il pas le jour où il se retrouva sans le sou. Pour le bonheur de son maître, Tama était prêt à tout…

Comment un chat dévoué sauva son maître de l’oisiveté en sacrifiant sa propre vie… »

POURQUOI CE CHOIX ?

Les personnages qui évoluent en cours d’aventure ne manquent pas… Mais si l’évolution d’Echigoya dans Le chat bonheur est réelle et intéressante, c’est l’être qui en est responsable qui se révèle touchant.

Alors que son maître est un joueur invétéré égoïste et d’une désespérante oisiveté, son chat lui voue un amour inconditionnel et fait preuve à son égard d’une totale dévotion. Il n’hésitera d’ailleurs pas à lui offrir son dernier souffle de vie. Un geste d’amour pur qui poussera enfin Echigoya à se rendre compte que la richesse ne se mesure pas au nombre de pièces…

Pour plus de détails, je vous invite à lire ma chronique dont voici la conclusion :

Le chat bonheur est un sublime conte qui, en plus de nous offrir une cruelle mais belle morale, nous éblouit par ses illustrations et cet amour inconditionnel d’un chat pour son maître, un homme imparfait qui aura néanmoins su conquérir le cœur de son compagnon à quatre pattes.

Et vous, cet album vous tente-t-il ?
Qu’auriez-vous proposé ?

 

Mini-chroniques en pagaille #19

Mini-chroniques en pagaille

Plus détaillées qu’un simple commentaire, mais moins développées qu’une chronique, les mini-chroniques me permettent de partager succinctement mon avis sur certaines de mes lectures que je n’ai pas eu le temps ou l’envie de chroniquer de manière plus classique.


  • Chat Gris d’Alexandre Saltiel ( Mouck) :

Depuis la disparition prématurée de Gribouille, j’évite les photos de chats gris, mais mue par la curiosité et l’envie de découvrir ce qui se cache derrière cette jolie couverture, je n’ai pas résisté au plaisir de découvrir ce petit album.

Nous faisons la connaissance d’un chat qui mène sa petite vie de chat entre rencontres avec une souris qui n’a pas très envie de jouer avec lui, la vilaine, et avec un gros chien qui lui aimerait beaucoup jouer avec lui, ce dont n’a pas très envie notre petit minet. Différence de gabarit probablement !

Mignonne à souhait, cette histoire très rapide à lire devrait vous faire passer un très joli moment de lecture en solo ou en famille puisqu’il est bien difficile de résister au charme des illustrations et de ce chat plein de vie. Cerise sur le gâteau, grâce à un jeu de couleurs parfaitement maîtrisé, l’auteur vous réserve une très sympathique chute qui ne manquera pas de vous faire sourire.

Un joli album pour les petits, à partir de 3 ans, et pour tous les amoureux des chats !

 

  • La Craie des Étoiles de Raphaël Drommelschlager (Bamboo éditions ) :

La craie des étoiles par [Raphaël Drommelschlager]

En vacances pour l’été chez son arrière-grand-mère, Max fait une découverte qui va changer sa vie ! Grâce à une craie spéciale et une montre à gousset ayant appartenu à l’un de ses ancêtres, Théophile Loiseau, le voilà transporté dans différents pays, de la Chine au Canada en passant par l’Inde. Tout autant de destinations qui, en plus de se révéler diablement fascinantes, lui permettront de faire de belles rencontres qu’elles soient humaines ou animales.

En effet, en plus de faire la connaissance de sympathiques personnes prêtes à l’aider, Max va se lier d’amitié avec des animaux sauvages comme le Tigre de Mandchourie ou l’ours polaire. Tous les animaux ne seront pas aussi sympathiques que ces derniers, mais peu importe, Max ayant le courage et l’aplomb nécessaires pour affronter les situations, plus ou moins périlleuses, qui se présentent à lui.

La Craie des Étoiles nous offre une jolie histoire d’aventure, de voyage et de dépaysement, mais c’est également un outil pédagogique intelligent qui sensibilise les enfants aux menaces que les hommes font peser sur les animaux et l’importance de préserver chaque espèce. Au gré de ses voyages, Max découvre ainsi les spécificités de chaque animal rencontré allant de ses caractéristiques physiques à son mode de vie. Des informations intéressantes qui, présentées de manière ludique et colorée, rendent la lecture prenante et très enrichissante.

Cerise sur le gâteau, un cahier pédagogique est inclus en fin d’ouvrage afin de parler plus en profondeur de certaines espèces et évoquer les différents rôles d’un zoo… En bref, voici une BD intelligente qui, à travers l’aventure extraordinaire d’un petit garçon ordinaire, informe et sensibilise les lecteurs de tout âge sur les animaux sauvages peuplant notre planète et l’importance/l’urgence de les préserver.

  • Avant de partir de Mi-Jin Jung et Ja-Seong Gu (Sarbacane) :

L’absence de résumé et le sentiment de calme et de sérénité qui se dégage de cette couverture m’ont tout de suite attirée.

L’ouvrage est divisé en deux parties. Dans la première, nous faisons la connaissance d’un homme relativement jeune qui pourrait presque servir de psychanalyste pour animaux même si l’on découvrira plus tard que son rôle est tout autre…

Devant lui défilent ainsi un chat, un chien, un hamster et un oiseau qui lui font part de leurs doléances vis-à-vis de leurs maîtres. L’un survolté rêve de se venger, l’autre de trois délicieux repas par jour quand le hamster n’aspire qu’au noir et à la solitude, et l’oiseau à ce qu’on ne lui demande plus de chanter alors qu’il n’aime pas ça. Difficile la vie d’animaux avec ces êtres humains pas toujours très perspicaces en ce qui concerne les besoins de leurs compagnons ! Puis en filigrane, est question d’un grand voyage auquel il convient de se préparer…

Dans la seconde partie, changement de couleurs et de ton, on suit notre joyeuse bande accompagnée du jeune homme dans leur périple. Mais avant le grand départ, une lettre sera envoyée à chacun des propriétaires. On alterne alors entre le voyage en lui-même et quelques scènes dans lesquelles interviennent ces humains privés de leurs compagnons…

Bien que le titre laisse entrevoir le sujet principal du livre, je dois avouer ne pas l’avoir tout de suite cerné préférant me laisser transporter par la douceur des illustrations, et le côté quelque peu loufoque de ces animaux un poil râleurs. Mais quand le message de l’auteur s’est précisé, mon amusement du départ s’est mué en tristesse devant la dureté du sujet évoqué. Un sentiment qui a très vite laissé sa place à l’émerveillement et à l’émotion, l’auteur insufflant humour, vie, poésie et tendresse à son récit.

Des scènes de jeux entre les animaux, des échanges amusants, de très beaux graphismes et un magnifique message d’espoir en fin de livre apportent, quant à eux, une certaine légèreté à une histoire empreinte de douceur et d’amour. Un coup de cœur !

Et vous, avez-vous lu certains de ces livres ?
Vous tentent-ils ?

Top Ten Tuesday #64 : 10 livres à offrir à un amoureux ou à une amoureuse des chats

566856438
« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Noël approche à grands pas ! J’ai donc décidé de vous proposer 10 livres à offrir à un amoureux ou à une amoureuse des chats. Oui, je pars du principe irréfutable que tout  le monde a dans sa connaissance au moins une personne adorant les chats et que certains d’entre vous n’ont pas encore fini tous leurs cadeaux 🙂

ROMANS

Je ne peux que vous encourager à vous plonger dans le catalogue des éditions Philippe Picquier, vous y trouverez de nombreux livres mettant en scène des chats. Les auteurs japonais semblent en effet avoir une relation particulière avec cet animal…

L’auteur n’est cette fois pas Japonais, mais l’histoire n’en demeure pas moins émouvante :

CVT_Un-chat-des-rues-nomme-Bob_1538

 

LIVRES ILLUSTRES

HUMORISTIQUES

Les chats sont de magnifiques machines à ronrons, mais ce sont aussi de petits démons qui savent nous mener par le bout du nez. Et puis, certains ont leur caractère comme ce chat dans Journal intime d’un chat acariâtre que j’ai beaucoup aimé. Quant au coffret Putain de chat, il a l’air fort sympathique.

Putain de chat - Le coffret par Lapuss

 

LES CHATS DANS L’HISTOIRE

100 chats qui ont fait l'histoire par LucaciCVT_Le-Chat-de-Louis-XV_8858

 

 

Et vous, avez-vous la chance de partager la vie d’un ou de plusieurs chats ? Certains de ces livres vous tentent ?

Mini-chroniques en pagaille #10

20170101_110659-1

Mini-chroniques en pagaille

 

  • Les Chats de Siné

couv73172712

  • Album: 62 pages
  • Editeur : Le Cherche Midi (26 novembre 1996)
  • Collection : Bibliothèque du dessinateur

L’auteur a utilisé le terme « chat » pour nous offrir une ribambelle de jeux de mots. Je dois d’ailleurs avouer que j’ai été très agréablement surprise par la richesse que ces quelques lettres offrent aux amateurs de la langue française. J’ai peut-être trouvé certains jeux de mots un peu tirés par les cheveux, mais cela ne m’a pas empêchée de les trouver tous très savoureux.

Mais ce qui fait le charme de cet album, ce sont les illustrations qui mettent en scène des matous à partir des différents jeux de mots. Cela donne des représentations décalées, parfois loufoques, mais toujours amusantes. Les dessins sont très simples, mais Siné a réussi à travers son coup de crayon a capturé toute la fantaisie de ces petites boules de poils.

Le seul défaut de ce livre est sa vitesse de lecture, mais comme c’est le genre d’ouvrage que l’on peut feuilleter régulièrement, cela ne m’a pas dérangée. Maintenant que j’ai rendu l’album, je pense me l’acheter et en offrir un exemplaire à ma grand-mère qui, malgré son alzheimer, adore toujours feuilleter des livres. La simplicité des dessins et le travail de l’esprit que permettent les jeux de mots me font d’ailleurs penser qu’il pourrait représenter un outil de travail pour l’équipe de soignants de la maison de retraite.

En bref, cet album offre une bouffée d’air frais et de bonne humeur. C’est un indispensable pour les amoureux des chats et/ou de la langue française. C’est en tout cas pour moi un gros coup de cœur !

  • La nuit des korrigans, Yvon Mauffret

couv17323278

  • Poche: 52 pages
  • Editeur : Liv’éditions (31 mai 2000)
  • Collection : JEUNESSE

Étant en vacances en Bretagne, il me semblait amusant de lire un petit roman évoquant des êtres du folklore, les korrigans. Nous suivons ici l’histoire d’un paysan très travailleur qui a une particularité physique dont il a fini par s’accommoder : une disgracieuse bosse. Sa rencontre avec des korrigans va néanmoins lui permettre de la faire disparaître. Mais devenir normal va-t-il vraiment le rendre plus heureux ? Question d’autant plus pertinente que ce petit miracle va éveiller la jalousie d’un personnage odieux et plein d’avarice.

Petite histoire qui se lit très rapidement, La nuit des Korrigans permet de réfléchir à différents choses : la notion de bonheur, l’argent, la jalousie, l’envie... A travers deux personnages au tempérament diamétralement opposé, l’auteur nous prouve qu’il est parfois suffisant de se contenter de ce que l’on possède pour être heureux. J’ai, en outre, apprécié l’apparition des facétieux korrigans qui se jouent des hommes quand ceux-ci se montrent sous leur plus mauvais jour.

Quant aux illustrations qui parsèment le livre
, elles permettent de se plonger de manière encore plus importante dans le récit même si j’ai un peu regretté qu’elles ne soient pas en couleurs.

En résumé, la nuit des korrigans est une jolie petite fable qui devrait plaire aux petits et aux grands, les premiers seront transportés par l’histoire quand les seconds devraient en apprécier la morale.

  • Neska du clan du lierre, Le Marché des coccinelles

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Delcourt (27 janvier 2016)
  • Collection : DELC.TER.LEGEND

Séduite par l’univers graphique de la BD et du superbe travail de colorisation, je l’ai empruntée sans vraiment m’attarder sur son résumé. Après lecture, je ne peux que vous conseiller de prendre le temps de le lire afin de mieux appréhender la mythologie se cachant derrière cette histoire.

J’ai, pour ma part, apprécié de découvrir le clan du Lierre et la relation qui l’unit aux escargots, animal dont le clan est dépendant. On comprend très vite la nécessité pour ce peuple de trouver une solution à la mort de la femme du chef, une Appeleuse qui permettait de maintenir le contact avec les escargots. L’avenir du clan étant en péril, le chef décide de se rendre avec ses filles, Neska et Siloë, au Marché des coccinelles où il espère trouver une solution.

Tout au long de l’aventure, on suit plus particulièrement Neska qui, contrairement à son père et sa sœur, n’est pas prête à croire la mort de sa mère. Elle espère donc trouver au marché des réponses sur l’enlèvement de sa mère, dont elle a été le témoin, par un Immense, créature dont personne ne semble vouloir croire l’existence. Ses espoirs ne seront pas vraiment satisfaits, mais elle fera, par contre, une découverte capitale pour elle et son peuple. Et si la survie du clan des Lierres n’était pas seulement liée à la formation d’une nouvelle Appeleuse ?

En plus d’une histoire riche qui laisse deviner de nombreuses révélations à venir, j’ai été séduite par l’univers graphique et les illustrations. je lirai donc la suite avec plaisir.

Et vous, ces livres vous tentent ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mes envies lecture #1 : des chats en veux-tu en voilà !

mes-envies-lecture

Au fil de mes pérégrinations bloguesques ou de mes visites en librairie, je découvre toujours de nouveaux livres qui me font très envie. J’ai alors souvent le réflexe de les noter sur une wish list papier et/ou virtuelle (principalement sur Livraddict et Amazon).

Je ne vous propose pas de découvrir en entier ma wish list principale qui est plutôt importante mais seulement les derniers titres qui me tentent beaucoup au point d’envisager leur achat que ce soit dans un futur proche ou éloigné.

Pour cette première wish-list, j’ai décidé de me concentrer sur des ouvrages mettant en avant les chats.

  • Demain les chats de Bernard Werber aux éditions Albin Michelil y a des années que je n’ai pas lu de roman dl’auteur mais je compte réparer cette erreur avec son prochain titre Demain les chats aux éditions Albin Michel. De la couverture à l’histoire tout me crie d’ajouter ce livre à ma bibliothèque.

51Tad5HyO9L._SX195_

« Pythagore, chat de laboratoire appareillé pour se connecter avec les ordinateurs enseigne à Bastet, jeune chatte Montmartroise, à communiquer avec les humains pour tenter de leur faire prendre conscience de la violence de leur société. »

  • Je suis un chat de Cobato Tirol d’après le roman de Sôseki : je n’ai pas eu l’occasion de feuilleter ce livre mais le titre paraissant aux Editions Philippe Picquier je ne doute pas de sa qualité. Et puis la couverture donne envie d’emblée de se laisser surprendre et de se plonger dans la lecture de l’ouvrage.

cat_1469436258_1

  • Histoire Secrète et Curieuse des chats de marc Lefrançois chez City Editions : la couverture du livre est très belle sans parler du résumé qui laisse entrevoir un ouvrage intéressant.

couv heritage vinci

« Savez-vous qu’en Angleterre, un chat exerce le très sérieux métier de chasseur de souris pour le Premier ministre ? Qu’un chat est à l’origine de la théorie de la physique quantique ? Que des matous furent espions pour la CIA ? Que son chat se promenant sur le piano a composé l’une des plus célèbres œuvres de Scarlatti ? Connaissez-vous Mourka, le félin qui permit aux Russes de remporter la bataille de Stalingrad ? Ou bien Brillant, l’angora de Louis XV qui avait plus de privilèges que les courtisans du roi ? Les chats hantent les couloirs de l’Histoire. Evidemment, ce ne sont pas eux que l’on a retenu dans les manuels scolaires… Et pourtant, depuis l’Antiquité, des félins jouent parfois un rôle capital. Dans ce livre, on découvre d’innombrables anecdotes sur nos amis à quatre pattes qui ont parfois changé le cours de l’Histoire. Au-delà des félins célèbres, on y croise des chats qui furent alpinistes, musiciens, vedettes de cinéma, spationautes ou, en toute simplicité, de véritables dieux vivants ! »

  • Les fantastiques aventures de Surcouf de Christine Lacroix chez City Editions : je suis impatiente de découvrir le récit de l’auteure qui a partagé 14 ans de sa vie avec son chat, Surcouf. C’est un peu le livre destiné à tous les amoureux des chats, à « déguster » avec un chat sur les genoux. Pour ça, je pense que je pourrai compter sur M. Gribouille qui, avec l’arrivée du froid, est toujours prêt à me rendre ce service en échange de chaleur humaine et de caresses savamment données.

couv-aventures-surcouf

« Surcouf est un matou espiègle, fanfaron et un peu turbulent. Il nous raconte dans ce livre les joies, les peines et les pitreries qui ont jalonné sa longue vie de chat de gouttière. A travers ses aventures, il nous éclaire sur la coexistence, pas toujours facile, avec les humains qui ne comprennent rien aux choses importantes. Et aussi avec son ennemi juré, « l’Autre », Monsieur, ce tigré du quartier qui squatte le jardin. Avec ce récit qui séduira tous les amoureux de félins, Surcouf révèle aux humains pourquoi une vie sans chat est une existence sans saveur. Et mieux encore : il nous livre les clés d’une certaine sagesse de vie… »

Voilà pour cette petite sélection de livres qui mettent en scène des chats. Il y a beaucoup d’autres d’ouvrages qui me tentent mais ceux-ci font partie de ma liste d’achats prioritaires.

Et vous, l’un de ces livres vous intéresse ?

10428682_1519056388380255_1632631016449311113_n

Gribouille, fidèle compagnon de lecture et couverture chauffante à ses heures perdues.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer