Deep conditioner solide orange & cacao, Aroma-Zone

DSC_1086

De manière générale, j’aime beaucoup les produits de beauté et d’hygiène sous forme solide. C’est ainsi que j’ai décidé de tester la recette de deep conditioner solide d’Aroma-zone dont voici la description :

« Secret des cheveux sains et vigoureux, ce soin gourmand et ultra-nourrissant pénètre en profondeur dans la fibre capillaire qu’il nourrit, régénère et hydrate…

Vos cheveux sont soyeux, brillants, faciles à coiffer et délicatement parfumés ! Ce soin est l’allié idéal des cheveux très secs ou afro. »

Pour rappel, il est indispensable de respecter les bonnes pratiques d’hygiène en matière de cosmétiques maison. N’hésitez pas à consulter et télécharger la fiche conseil d’ Aroma-Zone sur le sujet. 

LA RECETTE

Les ingrédients :

  • 45 g de beurre de cacao brut BIO
  • 30 g de poudre d’orange
  • 20 g de poudre de guimauve
  • 4,6 g d’huile végétale de Pracaxi
  • 2,2 g d’extrait aromatique de chocolat
  • 1,8 g d’huile essentielle d’orange douce

La préparation :

  1. faire fondre le beurre de cacao au bain-marie puis ajouter le reste des ingrédients en veillant à bien mélanger.
  2. mettre la préparation dans le moule de votre choix avant de la placer au congélateur durant 1 heure.
  3. démouler et laisser sécher le conditioner à l’air libre pendant 48 heures.

L’utilisation :

  • Le conditoner ne s’utilise pas tel quel : placez-le dans un bol puis ajoutez de l’eau bouillante en mélangeant et en l’écrasant jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
  • Appliquez la pâte obtenue sur les longueurs puis les envelopper dans un film étirable et laissez poser pendant 1 ou 2 heures.
  • Rincez à l’eau claire

Aroma-Zone conseille d’utiliser le pain entier pour les cheveux longs mais après quelques essais, je préfère le scinder en deux : je trouve qu’une moitié est largement suffisante.

MON AVIS

La forme solide de ce produit permet de le stocker facilement et pendant au moins 6 mois si les règles d’hygiènes ont été respectées. Je trouve cet aspect particulièrement intéressant : le risque d’oublier la date de péremption et de devoir jeter le produit étant réduit.

La seule chose qui m’a un peu dérangée est le temps de pose assez long qui nécessite de prévoir un petit temps dans son emploi du temps. Pour ma part, je n’utilise donc ce conditioner qu’une fois par mois et à chaque fois, le week-end.

Mes cheveux ne se trouvent pas transformés après l’utilisation de ce produit mais je les trouve en effet un peu plus soyeux et brillants. L’odeur bien qu’au final discrète est également plutôt agréable. Libre à vous d’ailleurs d’en changer et de ne pas rester cantonner à l’extrait aromatique de chocolat ou l’huile essentielle d’orange.

DSC_1085

En résumé, ce deep conditioner solide orange et cacao devrait enchanter les personnes en quête d’un produit sous forme solide simple à réaliser. Destiné aux personnes aux cheveux très secs ou afro, il apporte soyeux et brillance. Mes pointes très sèches l’ont en tout cas parfaitement adopté

Et vous, vous avez déjà testé cette recette?

Crème au cacao pour les mains

DSC_0600

Mon compagnon, ayant les mains abîmées, m’a demandé de lui réaliser une crème qu’il pourrait appliquer le jour mais surtout la nuit avant de se coucher.

Après un rapide coup d’œil sur la blogosphère, j’ai trouvé mon bonheur, ou plutôt le sien, sur Le Petit Blog de Framboise.

RECETTE

J’ai suivi sa recette en apportant un ou deux changements en fonction de mes produits en stock :

  • Beurre de cacao BIO Aroma-Zone: 20g.
  • Huile de cameline BIO dont l’odeur est insupportable mais les bienfaits avérés : 20g.

« Très riche en oméga-3, l’huile végétale de Cameline fait aujourd’hui office d’ingrédient noble dans la confection de soins anti-âge ou de soins apaisants et réparateurs pour les peaux atopiques et les peaux sensibles. »

  • Cire émulsifiante n°3 d’Aroma-Zone : 10 g.
  • Eau minérale : 60 g
  • Glycérine : 10 g
  • Conservateur Cosgard : 0,8 g

RÉALISATION

Vous pouvez réaliser cette préparation au bain-marie mais pour ma part, j’ai utilisé mon émulsionneur à lait. La démarche suivant devrait également fonctionner avec la Naturalis.

  1. Mettre dans la cuve avec la roue, le beurre de cacao, l’eau, l’huile végétale et la cire n°3.
  2. Lancer 1 programme à chaud puis 2 programmes à froid.
  3. Ajouter la glycérine et le conservateur
  4. Mettre en pot dès que la préparation est complètement refroidie

AVIS

Appliquée en fine couche, elle laisse les mains apaisées sans aucune sensation de gras.

Mon compagnon semble avoir complètement adopté cette crème qu’il aime appliquer juste avant d’aller au travail mais également le soir avant d’aller se coucher, en couche épaisse. Même dans ce dernier cas, la sensation de gras s’estompe assez rapidement.

La délicieuse odeur gourmande du beurre de cacao suffit à faire oublier celle de l’huile de Cameline. Je n’ai pas ressenti le besoin d’ajouter de fragrance mais quelques gouttes d’huiles essentielles peuvent être ajoutées en fonction de l’effet recherché.

Photo du site Aroma-zone

Photo du site Aroma-zone

Pour conclure, cette recette présente l’avantage de ne contenir que peu d’ingrédients et surtout des ingrédients communs à beaucoup de recettes. Elle fait donc partie de celles que je réaliserai de nouveau avec plaisir d’autant que la douceur qu’elle apporte aux mains est très agréable.

 

Savon exfoliant au café

DSC_0536

C’est en tombant par hasard sur une boîte de café oubliée que l’envie soudaine de réaliser un savon au café m’a prise. Ce type de savon est réputé pour ses propriétés désodorisantes le rendant ainsi particulièrement adapté pour des endroits comme la cuisine.

RECETTE

Une recette simple mais qui m’a permis, pour la première fois, de tester l’huile de babassu:

  • huile de Coprah 30%
  • huile d’olive BIO 60%
  • huile de babassu 10%
  • surgraissage 5%: huile de pépins de raisin
  • réduction de soude 4%
  • soude en perles diluée intégralement dans un café transformé au préalable en granité. J’ai utilisé un café aromatisé au cacao Fauchon dont j’avais oublié jusqu’à l’existence. Je ne bois plus que rarement du café mais l’odeur exquise de celui-ci m’a bien donné envie d’en déguster une petite tasse. Hélas, le savon une fois démoulé ne porte aucune trace de cette odeur alléchante.
  • colorants: j’ai décidé que ce savon serait entièrement naturel et me suis donc tournée vers ma cuisine pour le colorer. Une partie de la pâte a été colorée avec du cacao en poudre et l’autre avec du curcuma. J’espère ne pas avoir surdosé la dernière épice qui tend à colorer les lavabos et baignoires assez facilement. Rien de dramatique mais pas forcément agréable!
  • Ajout: une cuillère à soupe de café moulu pour donner au savon un côté exfoliant.

REALISATION

Ce que j’apprécie quand je savonne, c’est de tester de nouvelles techniques alliant ainsi le côté pratique/économique de la réalisation de savons maison à un côté plus créatif. Néanmoins, avec ce savon, j’ai joué la sobriété. Je me suis contentée de couler en même temps, de chaque côté du moule, les deux pâtes à savon colorées.

Pour voir le démoulage du savon à partir de mon moule en silicone tube et son découpage:

J’ai gardé un peu de pâte des deux couleurs pour réaliser un savon dans mon moule chouette:

DSC_0547

Je me suis amusée également à tamponner certaines tranches de savon mais je pense que j’aurais dû attendre au moins une journée de plus avant de le faire:

DSC_0546 DSC_0544

AVIS

Vous l’aurez compris, avec ce savon, le visuel n’est pas très important. Je jaugerai, après sa cure, ce savon sur deux aspects:  son côté exfoliant et son côté désodorisant. Dans l’idéal, j’espère qu’il viendra à bout des odeurs de cuisine parfois un peu tenaces sur les mains.

Savon au cacao à la seringue

En plein rangement de mes produits et ustensiles dédiés à la cosmétique maison, je suis tombée sur un fond d’huile d’avocat ce qui m’a donné envie de savonner.

Ayant peu de temps devant moi, j’ai préféré reprendre la recette créée pour mon dernier savon et que je vous avais présentée dans un précédent article:

  • 40% d‘huile d’olive
  • 40% d’huile de palme BIO
  • 20% de végétaline (huile de coco hydrogénée)
  • surgraissage à 5%: huile d’avocat
  • lessive de soude à 30.5%
  • colorant: cacao en poudre Van Houten.

De nouveau, je n’ai ajouté aucune fragrance car mon stock étant au plus bas, aucune ne me semblait correspondre à ce savon. Il aura donc l’odeur assez typique du savon de Marseille qui semble faire l’unanimité autour de moi alors que pour ma part, je suis loin d’en être fan.

Lorsque je réalise des savons, j’aime beaucoup tester différentes techniques (funnel, marbrage…) que je découvre aussi bien sur des livres que sur des blogs. C’est ainsi que suite à la lecture d’un article du blog Sea, Soap and Sun..., j’ai utilisé une petite seringue pour injecter de la pâte à savon, préalablement mélangée au cacao, dans mon moule en silicone. J’ai ensuite versé un peu pâte à savon au cacao sur le dessus avant d’effectuer un marbrage.

Le marbrage n’était pas prévu mais ma seringue étant petite, j’ai fini par me lasser de son utilisation et j’ai donc dû trouver une autre manière d’utiliser le restant de pâte à savon colorée.

DSC_0007

DSC_0017 DSC_0046

La technique de la seringue m’a plu. Je pense donc la tenter de nouveau mais cette fois avec une seringue plus grosse et un plus grand nombre de couleurs.

Mon impatience ayant encore frappé, je n’ai pas attendu les 24h réglementaires pour démouler le savon ce qui n’a heureusement pas occasionné de dégâts. Il ne me reste donc plus qu’à attendre les 4 semaines de cure avant de le tester.

Chocolat Chaud, Bougies La Française

Je connaissais vaguement  Bougies La Française ayant déjà vu, par le passé, des bougies de la marque chez des connaissances. Néanmoins, je n’avais jamais eu l’occasion d’en sortir une en pleine diffusion. C’est la raison pour laquelle j’ai été ravie de découvrir quelques-unes de ces bougies en promotion dans un magasin de décoration. J’ai d’abord jeté mon dévolu sur le parfum Chocolat Chaud. En effet, j’apprécie beaucoup les odeurs gourmandes et plus particulièrement celles de chocolat, aliment que je dois consommer quasiment tous les jours.

DSC_0208

A froid, la bougie sent déjà le chocolat mais un chocolat sucré voire sirupeux. Pas vraiment le genre de chocolat que je mangerais, ma préférence allant au chocolat noir, mais définitivement le genre d’odeur que j’aime sentir. A chaud, l’odeur de chocolat est divine et donne l’impression que l’on vient juste de faire fondre du chocolat ou que l’on vient de préparer un cacao à l’ancienne. Je vois très bien cette bougie être diffusée dans un chalet avec une cheminée autour de laquelle les personnes se rassembleraient pour partager un chocolat chaud ou tout autre boisson chaude et réconfortante. Il y a en outre une petite note dans cette bougie qui me plaît énormément et que j’ai un peu de mal à identifier. Peut-être un soupçon de sucre vanillé?

Quant à la diffusion, elle est étonnamment rapide. Quelques minutes ont suffi pour que l’odeur de chocolat chaud n’arrive à mes narines. J’ai également été surprise par sa puissance puisqu’en moins de 20 minutes, une bonne partie de mon appartement sentait bon le chocolat. Le seul défaut de cette bougie est qu’elle a tendance à creuser.

DSC_0224

Chocolat Chaud est mon premier essai chez Bougies La Française. Il marque sûrement le début d’une histoire d’amour avec cette marque. Je suis complètement sous le charme de cette bougie à l’odeur gourmande et enveloppante de chocolat. Il me tarde de la comparer à ma Chocolate Bunnies de chez Yankee Candle reçu il y a peu.