Throwback Thursday Livresque #228 : Une longue série de livres

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Lire la suite

Mini-chroniques en pagaille #40 : première fournée pour le #PumkinAutumnChallenge et Le mois de la BD

Mini-chroniques en pagaille

Plus détaillées qu’un simple commentaire, mais moins développées qu’une chronique, les mini-chroniques me permettent de partager succinctement mon avis sur certaines de mes lectures que je n’ai pas eu le temps ou l’envie de chroniquer de manière plus classique.
Lire la suite

Throwback Thursday livresque #201 : une série (plus de 3 tomes)

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


Le thème de la semaine, une série de plus de trois tomes, m’ayant pas mal inspirée, j’ai eu un mal fou à faire mon choix. Mais j’ai fini par opter pour une série dont le premier tome a été un quasi coup de cœur : Les liens du sang d’Helen Harper.

De prime abord, Mack est peut-être une humaine d’apparence ordinaire, mais elle vit avec une meute de métamorphes en Cornouailles, dans la province anglaise, après y avoir été abandonnée par sa mère quand elle était encore enfant. Elle souhaite désespérément être acceptée par sa famille adoptive, et pas seulement parce que beaucoup la détestent de n’être qu’une simple humaine : pour une raison inconnue, son sang n’accepte pas la transformation.

Avec ses cheveux roux et son tempérament de feu, Mack est incroyablement douée en combat, et quand l’alpha de sa meute est brutalement assassiné, elle jure de le venger. Malheureusement, le meurtre attire l’attention des membres de la Fraternité (les dirigeants du monde des métamorphes) qui n’hésiteront pas à massacrer la petite meute provinciale de Mack s’ils découvrent qu’une humaine s’y cache depuis son enfance.


Découverte par hasard sur Amazon, l’autrice proposant gratuitement le premier tome en anglais, la série m’a tenue en haleine une bonne partie du mois de décembre de l’année dernière, puisque si j’ai attendu un certain temps entre la lecture du premier et du deuxième, j’ai ensuite enchaîné les tomes restants. Depuis la fin de ma lecture, une chronique générale sur la série est d’ailleurs en attente dans mes brouillons…

Je peux néanmoins déjà vous dire que si vous aimez les héroïnes badass, mais terriblement attachantes, cette série devrait vous plaire. Mack est une jeune femme qui cherche sa vraie nature tout en tentant vaillamment de ne pas mettre sa meute en danger en s’exposant… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle tente de garder ses distances avec un alpha qui se montre très intéressé par cette femme qui ne semble pas ce qu’elle prétend être, et qui a tendance à défier son autorité.

S’engage alors entre eux un jeu du chat et de la souris terriblement addictif qui pousse clairement à tourner les pages les unes après les autres ! Le duo Mack/Corrigan a un petit côté Kate Daniels/Curran qui m’a bien plu, d’autant que l’autrice arrive à lui donner un vrai cachet qui permet au duo de développer son identité propre. 

 À noter que pour une fois, la couverture de la version française est bien plus belle que celle de la version originale.


Et parce que je n’ai pas pu résister, je vous propose également mon manga préféré pour illustrer ce thème : Black Butler. Vous êtes nombreux et nombreuses à connaître cette série emblématique, mais si ce n’est pas encore le cas, je ne peux que vous encourager à lui donner sa chance. Tome après tome,  Yana Toboso arrive à se renouveler, à partir dans des directions inattendues, à nous mettre face à des révélations surprenantes, et à approfondir la psychologie de ses personnages, qui se révèlent d’ailleurs plutôt hauts en couleur. Un pur bonheur !

Couverture Black Butler, tome 01

Et vous, à quel titre auriez-vous pensé ?
Ces séries pourraient-elles vous tenter ?

Throwback Thursday Livresque #112 : les couleurs – noir, blanc, gris

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine.


Cycle : les couleurs

  • Semaine 5 : Noir, blanc, gris
  • Semaine 6 : jaune, orange, rouge
  • Semaine 7 : rose, violet
  • Semaine 8 : vert, marron, ocre
  • Semaine 9 : bleu

Pour ce thème noir, blanc, gris, j’ai tout de suite eu envie de vous présenter un manga puisque la plupart du temps, ils sont dépourvus de couleurs à l’exception de la couverture et de quelques pages à l’intérieur.

Et en matière de mangas, le choix est large ayant eu le plaisir de découvrir une ribambelle d’ouvrages de qualité comme Black Butler qui est certainement ma série préférée. Et puis avec un titre pareil, je ne pouvais que la citer !

Couverture Black Butler, tome 01

Sébastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable?!

POURQUOI CE CHOIX ?

Découverte par hasard, j’ai été séduite dès le premier tome par l’intrigue et le duo atypique qui la porte : un diable de majordome, Sébastian, et un jeune noble orphelin, Ciel. L’un a signé un pacte avec le Diable, et l’autre veille comme à la prunelle de ses yeux sur son « maître ». Il faut dire qu’à la fin de toutes les aventures qu’ils traversent ensemble, notre diable devrait enfin recevoir sa récompense…

En plus de ces deux protagonistes que j’aime beaucoup, enfin  surtout Sébastian qui est d’une classe et d’un charisme fous, d’autres personnages viennent se greffer à l’histoire pour la rendre encore plus prenante et palpitante. De tome en tome, les péripéties s’enchaînent et tendent à s’assombrir jusqu’à provoquer quelques larmes (si tu passes dans le coin Satoru, je pense que tu sauras à quoi je me réfère).

Je pourrais encore parler très longtemps de cette série dont les atouts sont nombreux, mais pour une fois, je vais être concise en vous conseillant seulement de vous jeter sur le premier tome si ce n’est pas déjà fait !

Et vous, connaissez-vous cette série ?
Qu’en pensez-vous ?

Book Haul Gibert Joseph et Chapitre ou au bonheur des cagnottes

J’ai profité d’avoir des cagnottes sur les sites Gibert Joseph et PriceMinister pour commander quelques livres d’occasion qui étaient, pour la plupart, sur ma wish-list.

GIBERT JOSEPH

J’ai failli pré-commander l’artbook 2 de Black Butler, mais n’ayant pas le premier, j’avais renoncé avant de finir par craquer. Il faut dire qu’une certaine tentatrice du nom de Satoru n’a fait qu’accentuer mon avis d’avoir ce bijou entre les mains. C’est le seul livre neuf de ma commande.

Quant au livre Les nombreuses vie de Harry Potter, c’est lui qui m’a poussé à passer commande. Je le cherchais depuis un certain temps, mais le prix de l’occasion me semblait un peu trop élevé. J’ai donc sauté dessus quand je l’ai vu à un prix correct et en ai profité pour prendre un autre livre de la collection : Les nombreuses vie de Frankenstein.

CHAPITRE via PriceMinister

Toujours dans l’univers de Black Butler, j’ai pris ce petit ouvrage non officiel :

J’ai également complété ma petite collection de light novel avec Log Horizon et ai jeté mon dévolu sur un roman qui m’intriguait : l’Or et la Toise. A noter que j’ai eu la désagréable surprise de découvrir un tampon service presse sur ce dernier. Je ne me lancerai pas sur le débat vendre ou non ses SP, mais par contre, il me semble intolérable de la part d’un marchand d’en vendre sans en avertir ses clients. J’ai finalement gardé le livre par flemme, mais la prochaine fois, ce sera retour à l’expéditeur.

Et enfin, j’ai pris ce livre que je ne connaissais pas. Je suis mitigée sur la couverture, mais la beauté des illustrations intérieures me fait penser que j’ai bien fait de laisser ma curiosité l’emporter :

Et vous, vous connaissez ces livres ? Certains vous tentent ?