Bougie de la semaine n°4 : Dragée Impériale, Alcante

DSC_0026

Dragée Impériale Alcante

Lors de ma première commande Alcante, j’avais acheté une recharge de Dragée Impériale de 50h. N’ayant pas de verrine Alcante de taille adaptée , j’ai placé ma recharge dans le pot vide de ma bougie Chocolat Chaud de Bougies La Française.

« Gourmande, des notes d’amande douce et de vanille, une douce senteur de sucrée et velouté comme la caresse de bébé, et odorant comme la pièce montée des mariés ».

Ce qui m’a frappée avec Dragée Impériale, ce sont les notes sucrées qui se dégagent rapidement de la bougie et qui vous enveloppent instantanément dans un voile de douceur. Là où des bougies de type Yankee Candle peuvent dévoiler des notes très sucrées mais plutôt chimiques, Alcante préfère miser sur le raffinement.

J’aime les deux approches mais celle d’Alcante est parfaite pour recréer la délicate odeur sucrée et amandée des dragées. Grâce à leur extrême douceur, les effluves d‘amande de Dragée Impériale se démarquent nettement de l’odeur d’amande amère présente dans d’autres bougies. J’ai également apprécié la très grande discrétion de la vanille qui sublime l’ensemble sans le charger.

Malgré sa délicieuse odeur, Dragée Impériale a un défaut : une faible diffusion. J’ai donc, comme avec ma bougie Banana Rhum Raisin, décidé de transformer la recharge en tartelettes et en fondants.

En résumé, je comprends l’enthousiasme de la blogosphère pour Dragée Impériale. C’est une senteur qui porte très bien son nom et qui devrait satisfaire tous les amateurs de dragées. Je la reprendrai donc avec plaisir mais sûrement sous forme de cire pour une meilleure diffusion.

Belle Hélène, Quali-Art

Quali-Art Belle Hélène

Belle Hélène est la dernière bougie chauffe-plat de la marque Quali-Art que je possède. Peu convaincue par le pouvoir de diffusion de ce format suite à ma mauvaise expérience avec cappuccino, j’ai ôté la mèche et j’ai utilisé la bougie comme un fondant.

Belle Hélène est une senteur particulière car elle a été créée en collaboration avec Pimousse qui a imaginé une:

« Bougie parfumée chocolat, poire, vanille et amande »

Je vous invite à lire l’article de Pimousse sur le sujet pour tous les détails.

A froid, aucune odeur mais une fois la cire fondue, une odeur de poire s’est vite répandue. C’est une odeur de poire juteuse et sucrée qui a parfumé ma pièce avec juste ce qu’il faut de gourmandise. Le caractère suave de la vanille s’est alors parfaitement bien marié avec le côté fruité de la poire. Cependant, j’ai regretté l’absence du chocolat qui aurait rendu l’ensemble encore plus gourmand.

En résumé, Belle Hélène est une senteur agréable où la poire prend une large place. Je pense l’acheter lors d’une prochaine commande, sous un autre format, dans l’espoir de percevoir les notes chocolatées promises.